[CLOS] Apollo ou la seconde rencontre | Iron Will

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 27 Mai 2016 - 16:16



La bouche du jeune homme dessina un O lorsqu’il entendit la proposition de la danseuse de lui donner des cours particuliers. Une profusion de qualificatifs lui vint à l’esprit comme incroyable, inimaginable, génial , fantastique…C’est comme si un footballeur champion du monde lui proposait d’être son coach personnel. C’était tellement incroyable qu’il se demanda un instant s’il devait accepter une telle proposition. Quelque part il prenait peut être la place d’un danseur passionné qui rêve d’en faire son métier. Il hésita en silence, avec le regard brillant de passion. Pour une fois que la bonne fortune était de son côté…Non il ne pouvait pas refuser une telle proposition. D’autant que le président de la Fédération de gymnastique l’avait interdit de salle pour trois mois suite au dernier incident, détail qu’il avait omis de dire à la danseuse car il ne voulait pas créer de tort aux gymnastes.

- Je suis vraiment très touché et honoré par ta proposition…J’accepte avec plaisir à la seule condition que je ne sois pas une contrainte ou un boulet pour toi. Je te laisse mon numéro de portable comme cela tu pourras me laisser des messages pour convenir des rendez-vous. Ca me fait vraiment plaisir !

Il était aux anges et cela se voyait clairement sur son visage : sourire lunaire et yeux brillants. Lorsque l’Etoile annonça qu’elle devait partir, il en fit presque contrarié. Il n’avait pas vu le temps passé. Pour cette première, cela s’était extrêmement bien passé. Portable encore en main, il appela un taxi en bon gentleman qu’il est.

- Finalement mon veston en cuir est un vrai porte-chance. Sans lui, on ne se serait peut être jamais revu. Merci d’être resté diné, ce fut un moment très charmant et plaisant.

Il l’accompagna jusqu’à la sortie, une fois le taxi arrivé. Quelqu’un de normal l’aurait embrassé, donner l’accolade ou serrer la main pour lui souhaiter un au revoir, mais avec Kevin se n’était ni possible ni dans ses habitudes. Son sourire était là pour cela.
Une fois la danseuse partie, il plongea s’asseoir dans le fauteuil à crapaud où l’Etoile s’était installée avant. Il repensa à cette rencontre improbable et à la chance qu’il aurait maintenant d’avoir des cours particuliers. Machinalement, son regard fut attiré comme par un aimant sur le livre sur l’histoire de la danse dont il faisait la lecture en ce moment. Il remarqua que ses notes n’étaient plus à la bonne page. Soit son père l’avait ouvert, soit l’Etoile ? Il haussa l’épaule car même si ses mots de poésie étaient intimes il n’y avait rien de mal tout au contraire. Finalement il en fut même intrigué de savoir ce que la danseuse eut pensé de cela. Qui sait peut être il lui poserait la question…
Une demi heure plus tard, vaisselle faîte et rangée, son père fit son retour. Celui- ci l’assaillit de questions, trop curieux et content de savoir que son fils s’ouvrait aux autres. Kevin lui répondit calmement, toujours sincère comme il sait l’être. Son père fit une moue interrogative lorsqu’il apprit que l’Etoile allait donner à son fils des cours particuliers :

- Tu sais Kevin, soit tu as tapé dans l’œil de cette jeune femme, soit elle veut obtenir de toi quelque chose car je trouve bizarre que l’une des plus grandes étoiles du monde vienne te donner pour tes beaux yeux des cours particuliers…

Kevin resta silencieux et haussa les épaules. Il ne comprenait pas la remarque de son père. En quoi d’être gentil et attentionné était anormal ? Peut être qu’il disait vrai et que la jeune femme ressentait quelque chose pour lui et lui que ressentait –il ? …


Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Mai 2016 - 0:22
Il semblait que notre danseuse avait fait mouche. A l’attitude qu’observait le jeune homme, Nikiya sut qu’il allait accepter sa proposition. Elle s’amusait de le voir aussi surpris qu’enthousiaste, il était décidément un garçon entier qui n’hésitait pas à exprimer ce qu’il ressentait. C’était d’ailleurs plutôt rare, dans un monde et une époque où beaucoup des relations humaines étaient basées davantage sur le paraître que sur l’honnêteté.
Pourtant, il avait tout de même fallu à l’athlète quelques secondes avant qu’il ne lui fasse une réponse positive. Quel avait été le raisonnement qui l’avait retenu pour ce court laps de temps ?

Elle avait levé les yeux au ciel avant de répondre avec naturel :

-Je te le ferais savoir dès que ça ne m’arrangera pas, ne t’inquiète pas pour ça.

Elle prit son numéro avec politesse et lui donna le sien en retour avant de le remercier pour le taxi. La soirée était passée à une vitesse incroyable et si les transports édimbourgeois fonctionnaient sans interruption, l’étoile refusait de prendre le métro aérien seule à une heure aussi avancée de la nuit. Le nez dans son portable, elle en avait profité pour regarder son agenda :

-Je n’ai pas encore vraiment de créneau à te proposer, j’attends un nouveau planning, mais je t’envoie un SMS dans la semaine.

Déjà, elle récupérait ses affaires et son sac, alors que le taxi se garait devant la porte de l’appartement.

[color=#cc9999]-Merci pour ce dîner, répondit-elle sobrement. Le plaisir a été partagé.

Elle le laissa la raccompagner jusqu’à la porte mais il se contenta d’un sourire en guise d’au revoir. Elle dût d’ailleurs prendre sur elle pour ne pas lui faire la bise – réflexe bien français – se rappelant de justesse qu’il était plutôt déconseillé de le toucher.

-A la prochaine ! Lança-t-elle tandis que le chauffeur était sorti pour lui ouvrir la porte de son véhicule. Elle s’engouffra à l’intérieur avec un dernier regard pour Kevin.

Le taxi reprit sa route pour New Town où se trouvait son appartement. Perdu dans ses pensées, elle observait les lumières et l’agitation de la ville à l’extérieur. Elle avait comme un pincement au cœur. Une sorte de nostalgie dans l’âme peut-être. Elle écoutait à peine les remarques que laissait échapper de temps en temps le chauffeur sur les autres conducteurs, ni même la musique orientale que diffusait la radio.

Elle était à peine arrivée chez elle lorsque son téléphone sonna. Elle n’avait même pas eu besoin de voir l’écran pour savoir qui elle allait entendre à l’autre bout du fil.

-Il n’est pas loin de minuit, je suis exténuée et j’ai une répétition demain à 9h, j’espère que tu as une bonne raison de m’appeler… soupira-t-elle.

-… Tu me manques, répondit la voix féminine à l’autre bout du combiné. Trois mots qui suffirent à attendrir notre héroïne.

[Fin du sujet]
Nikiya
Sphère Artistique
avatar

Messages : 397
Etat Civil : Mariée
Pouvoirs : Conscience et contrôle du fonctionnement physiologique de son corps


Et v’la que je te fous la main sur le sein!
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-