This is Halloween

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Elféa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 24 Nov 2018 - 22:12


Sean & Lydia



Je regarde mon téléphone... Mais qu'est ce qui a bien pu me passer par la tête??? Pourquoi j'avais non seulement dis à Sean qu'il me manquait, que j'avais toujours des sentiments pour lui? Mais le comble... Pourquoi j'avais accepté qu'il vienne ICI? Chez moi? Certes j'avais été surprise par le sms. Par les propos qu'il y avait tenu. Il pensait donc encore à nous, enfin ce qui aurait pu être nous... Je me perdis dans mes pensées? Mon téléphone sonna, me tirant de ma rêverie. Et heureusement. Je ne m'étais pas rendue compte que des larmes avaient échappé à mon contrôle. C'était Myers qui me demandait si je voulais passer ce soir à la maison pour diner. Je lui répondis que je passerai le lendemain, ce soir j'avais déjà quelque chose de prévu. Il comprendra ce qu'il voudra.

Bon il fallait que je me remue. J'avais dis à Sean de venir pour 19h00 soit dans... 3heures? Mais qu'est ce que je vais faire? Je me lève et me dirige vers le frigo... Pas grand chose. Bon plus qu'à aller faire les courses. Je prends mon sac, mon blouson de cuir et mon casque de moto. Direction le centre commercial pour des achats de dernière minute. Rien de bien extraordinaire... Des biscuits apéritifs, de quoi faire des sandwich, du soft quand même. Une heure plus tard j'étais de retour avec mes achats. Après avoir mis au frais ce qui devait l'être, je me mis à installer les biscuits apéritifs dans des petits bols que je place sur la table basse. Puis je fais le tour de l'appart'. Il est plutôt clean et Sean pourra circuler avec son fauteuil. J'ai aménagé l'espace exprès pour les personnes à mobilité réduite... Déformation professionnelle sans doute.

Ah mince... Il faut que je descend au cabinet, je n'ai pas le système de lever pour qu'il puisse sortir de son fauteuil. Je vais dans le chercher et l'installe sur le côté du canapé pour qu'il puisse s'en servir. Puis direction la douche, il me reste 1 heure et demie ça devrait être suffisant pour ranger la partie nuit et me préparer. Je suis prête 15 minutes avant l'heure du rendez vous. J'ai passé par dessus un débardeur et un short de nuit, un pyjama en forme de panda pour la blague. Après tout c'est Halloween et le déguisement est de rigueur. Plus qu'à attendre Sean. Je lui avais donner le code d'entrée et le code de l'ascenseur par SMS pour qu'il puisse monter. Je m'installe dans le canapé. Je suis un peu anxieuse et joue avec mon portable. Bon sang... J'espère qu'il n'a pas changé d'avis.



made by guerlain- epicode
Lydia O'Neill
Sphère Militaire
Lydia O'Neill

Messages : 166
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Apaisement
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Déc 2018 - 23:00


This is Hallowen ! WATCHMAN & LYDIA

Le code d’entrée. Elle me l’a envoyé. Je regarde dans le téléphone. Voilà c’est là. « Lily ». J’ai changé le nom du contact ce matin. Je ne sais pas pourquoi. Une envie soudaine. Ça lui va mieux. Je me contorsionne pour atteindre la plaque numérologique. C’est en hauteur d’homme debout, toujours. En ce moment pas de mal aux lombaires. On croise les doigts pour que ça dure. Mais avec l’automne qui débarque. Je ne suis jamais trop optimiste. J’y n’y pense qu’une seconde. J’entre par la porte en verre. Je note que la sécu est pas mal ici. Avant de me rappeler que je me suis déjà fait la remarque à mon rdv au cabinet. Bref. Je suis un peu nerveux.

On s’est dit « mode Halloween ». La période s’y prête. Et puis ça fait moins sérieux. Au départ je ne pensais pas prendre de costume. Mais je me suis dit que ça rendrait la soirée plus cool/détendue. J’aime autant qu’on renforce le côté léger entre nous. Pas à dire mais y a besoin ! Avant de prendre l’ascenseur je passe donc le déguisement. Rien de très sensationnel. Je reste sur le basique que j’ai en stock. J’ai la ceinture et le chapeau du cowboy du middle West. Ça fera la blague.

Je regarde l’heure sur l’écran. 19h08. Ça va encore. Je ne suis pas trop à la bourre. La faute à la pluie. Mine de rien la conduite est différente sous temps humide. Faut gérer les virages. Les agents ne sont pas encore passés pour virer les feuilles mortes. Une vraie patinoire dans New town. Heureusement qu’Hollie m’a changé les pneus la semaine passée. Pas le seul truc auquel je fais gaffe. Je me suis douché, frotté, rasé. Ça faisait un moment que je ne m’étais pas pomponné comme ça. Mais ça m’a fait du bien ce matin. En fait, je me sens bien aujourd’hui. Bizarre même cette allégresse qui me colle depuis le réveil. Enfin, je n’ai pas envie d’y réfléchir.

Tout ce que j’ai dans la tête c’est ce rendez-vous. Depuis que Lydia m’a expliqué… Bah y a pleins de choses que je vois sous un autre œil. Normal. Ça fait pas mal gambergé. J’en ai pas dit la moitié à Jack hier soir. Je ne me sentais pas de nous « mettre à poils » même devant lui. Je crois que même à Roxy je n’aurais pas su en parler. Comment parler d’un truc… D’un putain de… Bon j’ai amené de l’alcool et des bonbons. De quoi faire un bon équilibre. Je sais que sans deux, trois, verres je ne ferais pas grand-chose. Alors que, bah depuis ce matin… Ouais, j’ai envie de tenter. Envie de tenter… Moi.

J’espère que ça va aller. Non en fait je ne dois pas penser comme ça. Je dois faire comme sur le front. Alors Miller, mon gars, ça va le faire. Le captain te l’a bien dit. Tu lui parles. Tu fais des efforts et tu parles à cette nana super, au sourire super, que tu veux faire sourire. Bordel. Je sonne à la porte. Elle arrive pas long après.

Je me marre. Parce que c’est drôle. Je suis content. Ouais, je suis autant content que je suis anxieux.

_ Okay Ly’ ! Tu me bats ! Un panda. Bah c’est bien elle ça. A côté mon truc classique me paraît décalé. J’entre sans arrêter de sourire. Je l’imagine entrain d’enfiler ce truc. Elle doit avoir chaud. Je découvre donc son appartement. Je roule lentement pour avoir le temps de regarder. « T » laisse une trace sur le sol propre. Je vais saloper ton sol.  Désolé ! Je n’y peux pas trop grand-chose. On ne va pas faire genre.

_ Hey mais c’est le paradis pour les handicapés chez toi. Je lui fait un clin d’œil. Je la taquine. Comme on faisait.

Je roule dans le salon. Je fais un tour sur moi-même pour avoir le tour d’horizon de la pièce. C’est bien éclairé, aéré, rangé. Autant dire que ça n’a rien à voir avec ma piaule. Je repose tranquillement « T » sur les deux roues avant. Le cordon du chapeau serre un peu ma gorge. Je le retire et je le lance vers le canapé. Je me retourne pour choper le sac accroché aux poignées.

_ J’ai pris du rhum ! Des conneries à bouffer.  Je sors le tout en parlant. Je prends le paquet violet avec un nœud orange et je le lui file, sans cérémonie. J’ai pensé à elle en le voyant. Je me suis dit que c’était pour toi. Un porte-clés avec une mini peluche. Un panda rose. Comme quoi. Les grands esprits se rencontrent parfois. On se pose là ? Le canap a l’air confortable. Autant se mettre bien. Je me place par un virage contrôlé. Les poignées hautes sont nickel pour faire le transfère. Ça passe. Je perd pas de temps, je sors le DDE de la poche avant du sac. Je le lui tend. Y a une bonne petite sélection. Choisie.

© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
Watchman
Messages : 175
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Déc 2018 - 13:34


Sean & Lydia




Après une énième partie de CandyCrush, je regarde l'heure... 19h05... Bon je panique à 15... Je regarde dehors. Le temps est moche. C'est peut être pour ça qu'il est en retard. Enfin j'espère que c'est un retard. Je me perds un peu en regardant dehors. Soudain ca sonne. J'ai le coeur qui fait des bonds. On dirait une midinette... Mais c'est quoi mon problème. C'est pas moi depuis ce matin. Depuis quand je suis sucre et miel? Je suis persuadée que si j'avais reçu ce message la semaine dernière ou même hier, je n'aurai pas réagi comme ça. Ca fait longtemps que je ne suis plus une adolescente en mal d'histoire à l'eau de rose... Je suis même pas sûre de l'avoir été... Bon okay j'avoue j'ai un crush sur Aaron quand j'avais 15 ans... Mais en même temps, il était le meilleur ami de Misha et vivait à la maison entre ses permissions. Qu'est ce que j'avais pu le voir se balader en caleçon à Hawaï... Je secoue la tête. Bon on se ressaisit. Un dernier regard dans le miroir et je vais ouvrir en PandyPanda. Je tombe sur Woody Le Cowboy. Ca me fait rire. Lui aussi il rit. Ca faisait longtemps qu'on avait pas rit comme ça.

Salut Cowboy! Joli chapeau. Entre reste pas à la porte. Je m'efface pour le laisser entrer. Il me fait des traces partout. Mais c'est pas grave. Je passe vite fait derrière. Il fait un tour d'horizon avec bonne humeur. Je souris. Et je le regarde plus attentivement. J'ai la bonne surprise de le voir rasé de frais. Et il sent bon le propre. Ca me fait sourire comme une adolescente. Je le laisse s'imprégner des lieux. Ca me fait bizarre qu'il soit là. A part la famille, personne est jamais venu ici. C'est un peu mon antre, mon sanctuaire où je me pose quand j'en peux plus... Et en même temps, il est pas des masses personnalisé. Y'a bien des photos de la famille, même celle où t'es dessus avec tout le monde. Une des rares où toute la famille est présente avec mon parrain, les frangins, Aaron et les parents. Même le chien est dessus. C'est pour dire... J'ai jamais eu à coeur de la cacher celle là. C'est quand même l'image même d'une famille heureuse. Je pouvais pas la bazarder.

C'est pas grave pour le sol, regarde y a déjà plus rien. Je range la serpillère. Ouais t'as vu. Déformation professionnelle sûrement. Je lui rends son clin d'oeil. Ca fait du bien de parler sans se prendre la tête. Comme avant. Sean prend facilement ses marques. C'est bien y a pas de gène. Je le regarde sortir les victuailles pour notre soirée. Puis il me tend un cadeau. Je le regarde avec des grands yeux. Je me rapproche pour le coup pour prendre le paquet. Je regarde le paquet comme une conne. Je ne m'y attendais pas. Mince, j'ai rien moi... Le temps que je revienne à moi, il s'est installé dans le canapé et me tend le DDE. Euh oui d'acc. Attends deux secondes. Je prends le DDE et le branche à la télé. J'ai toujours le cadeau en main. Je lui envoie la télécommande pour qu'il trifouille un peu le temps que j'ouvre le paquet. Un panda Rose au bout d'un porte clé. Je souris jusqu'aux oreilles. J'ai cherché mes clés de maison et je pose le panda dessus. Je le lève jusqu'à mes yeux et le fais bouger. Il est trop mignon.

Je passe par la cuisine avant de revenir me poser sur le canapé. Je prends de quoi manger et boire et je pose le tout sur la petite table. J'te ramène même la déserte pour la mettre sur son côté de canapé comme ça il aura pas à tout le temps se pencher vers la table.Je ferme les lumières. On est là pour avoir peur après tout. Je m'installe à côté de Sean et replie mes jambes en tailleur. Je me penche et j'te fais un bisou sur ta joue fraichement rasée. Merci pour le panda je l'adore. Je me débarrasse du haut du panda. J'ai trop chaud. Je me retrouve en débardeur avec la moitié du corps du panda qui pendouille derrière moi. Vas-y fais défiler les films... Hummm.... Ah tiens celui là... Oui la maison de l'horreur. Paraît qu'il est bien celui là. Ca se passe dans un hôpital psychiatrique reconverti en maison de l'horreur pour une fête foraine. Je me cale dans le canapé avec le saladier de popcorn entre les jambes. Comme ça il pourra piocher aussi.







made by guerlain- epicode
Lydia O'Neill
Sphère Militaire
Lydia O'Neill

Messages : 166
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Apaisement
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Déc 2018 - 19:12


This is Hallowen ! WATCHMAN & LYDIA

Je sais qu'elle ne montera pas sur ses grands chevaux parce qu'il y a un peu de merde dans son salon. Le clean c'est bien. Ceci dit je ne pense pas qu'un membre de l'escouade en fasse une priorité dans sa vie. Le camping sauvage dans les hautes montagnes subsahariennes ça fait relativiser pas mal de choses. En gros, tant que j'ai de l'eau courante et un peu de Wi-fi le reste est subsidiaire.

_ Balise pas Lily. C'est une connerie. La tête qu'elle me fait. C'est une mauvaise idée peut-être ? … Je lui en fait fait pourtant des cadeaux de ce genre. Bien avant qu'on se mette ensemble. Ça dépendait surtout de ce à quoi j'avais accès. En mission ça pouvait autant être une ration de chocolat supplémentaire qu'un magazine. Elle prenait soin de nous. De nos petits et nos gros bobos. C'était ma façon de lui dire « merci ». Voilà Lily... Merci.

C'est con ? Peut-être bien. Mais c'est l'un des rares trucs positifs qui me reste du service. Alors tant pis !

_ Joli lancé capitaine. J'ai utilisé son grade. C'est venu comme ça tout seul. … Mais punaise qu'est-ce que j'ai dans le crâne encore. Bon autant se concentrer sur l’interface de la TV. Je connais par cœur ce genre de modèle. Je peux le faire les yeux fermés. C'est le bordel dans mon cerveau. Pas dans mes périphériques. Toutes les données sont rangées et classées. Ça me rassure. J'ai créé le dossier spécial pour ce soir. « Halloween 2018. » Je la vois du coin de l’œil. Bon finalement j'ai peut-être bien fait de prendre le rose.

Eh bah avec tout ce qu'il y a... on ne sera pas en rationnement. Je souris. Je lui souris. Elle est jolie. Je la trouve jolie. J'ai presque envie de caresser ses cheveux. Putain Miller redescend.

_ C'est rien. Je dis encore surpris par le baiser volatil. Il ne m'a pas gêné. L'inverse même. C'est comme pour tout le reste. Aujourd'hui ça passe en fait. C'est un peu bizarre c'est tout. On n'a pas fait ça depuis six ans. Je n'aurais jamais pensé qu'on le referait. Pourtant on en arrive là. Elle est assise à côté de moi et j'ai envie de lui caresser le bras. My God...

Un truc des années 90 que je ne suis même pas certain d'avoir vu jusqu'au bout. Je regarde d'un œil. Je pioche de temps à autre dans le saladier qui est installé. J'en profite pour effleurer ses jambes de panda. L'air de rien oui parfaitement. Comme un mec à son premier rencard. Putain... Mais qu'est-ce que je foue ?

Le film n'a pas super bien vieilli. Les effets sont vieillots. Pas du tout crédible. Je ris quand la première scène un peu gore débarque à l'écran. En même temps pour me faire peur il en faut une sacré dose. A qui il n'en faut pas après avoir vu les massacres qu'on a vu. Mais je n'y pense pas.

_ Nous fait pas une crise cardiaque hein Li'. Je la rassure en embrassant sa tempe. Comme au bon vieux temps. Comme quand on se faisait une toile en permission. Je pose une main sur sa nuque pour l'apaiser. Je lui adresse un clin d’œil complice. Même s'il fait sombre je sais qu'elle peut le voir. De toute façon, elle n'a rien à craindre. Personne ne lui fera de mal. Je l'aurais défoncé avant. Allez voyons voir la suite de ce nanar. Qu'on rigole.

© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
Watchman
Messages : 175
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Jan 2019 - 20:27


Sean & Lydia




Après Capitaine. Ca faisait longtemps qu’il m’avait pas appelé comme ça. Il a du s’en souvenir en entendant Oli m’appeler par mon grade l’autre jour. Tu me fais un sourire que je te rends bien volontiers. Tout est simple aujourd’hui. Je sais pas pourquoi mais y a pas de gêne. T’as l’air détendu et ça me détend aussi. J’ai toujours préféré quand on souriait sur le terrain. Un peu de lumière pour éclairer nos longs jours de calvaire. Je dis ça mais je crois que si on me laissait le choix de recommencer, je ferais tout pareil. Ce que j’ai vécu avec les gars, les filles, toi… Même s’il s’avère qu’il y a eu beaucoup de douleur, je ne le donnerai à personne. Je le garde pour moi. Après tout je me suis construite avec. A son regard, je me dis que j’ai peut-être vu un peu gros pour le repas… Bah c’est pas grave, Misha, Oli ou Myers passeront bien dans la semaine… Peut-être même Aaron pourquoi pas.

Bien installée, le saladier entre les jambes, je regarde le début du film. J’suis pas spécialement concentrée dessus. La faute à Sean. Il est près, trop près et en même temps pas assez. C’est le bordel dans ma tête. Et le fait qu’il effleure ma jambe à chaque fois qu’il prend du popcorn ou que j’lui frôle la main en prenant le mien quand je fais pas gaffe n’arrangent rien à mon état. J’ai l’impression de retomber dans mon adolescence à ma première sortie ciné… Le film est un nanar c’est sûr. On capte le scénar en 10 minutes, les effets sont pas hyper réalistes. C’est le genre de film d’horreur qui d’habitude me fait bien rire. Mais là je sais pas pourquoi mais la première scène me fait sursauter. Tellement que j’ai failli en renverser le popcorn. Pourtant y a rien d’effrayant. Y a juste la meuf qui descend un escalier avec une putain de caméra. C’est prévisible à mort. On voit par la dite caméra, le champ de vision extra réduit, les secousses dues à la marche, l’apparition rapide d’un squelette anatomique avec les muscles et les nerfs d’un cavalier et de sa monture… Mais c’est pas ça qui m’a fait sursauter. C’est le moment où elle se retourne et paf un fantôme de toubib zombie et la caméra qui vole littéralement dans tous les sens. J’étais pas vraiment dans le film à ce moment là parce que Sean venait de faire plus qu’effleurer ma jambe (pour moi en tout cas) et voir le fantôme arriver de nulle part du coin de l’œil ça m’a surprise.

Ca a même fait réagir Sean. Enfin mon sursaut l’a fait réagir. Ca le fait marrer. Il m’embrasse la tempe, près de l’oreille. Ca me colle un frisson. Frisson qui me parcoure tout le corps quand il pose sa main sur ma nuque. Il a la main super chaude. Et le voilà qu’il me fait le coup du clin d’œil. Bordel ce bond en arrière. J’ai qu’une envie, c’est me mettre contre lui. La tête sur son épaule comme on le faisait quand on regardait un film. Que ce soit en permission au ciné, sous la tente, seuls ou avec le reste de l’unité. Quand on a commencé, on s’est pas caché. L’unité était au courant. Ce qui empêchait pas les gars d’asticoter Sean en me faisant du rentre dedans plutôt bon enfant. Nan y a pas de risque ça m’a surpris c’est tout… J’étais pas prête. Mais clairement j’ai pas l’air de l’avoir convaincu.
Au final au bout de 10 minutes de la main de Sean sur ma nuque, je craque. Je prends le saladier de popcorn dans la main et j’allonge mes jambes sur le côté. J’viens m’appuyer contre lui, la tête sur son épaule pour regarder le reste du film. Les popcorns n’ont pas réintégré leur place sur mes jambes mais sont posés en équilibre sur le coin de la méridienne qui fait contact avec le canapé. J’ose pas trop bouger de peur de me faire éjecter. Mais je suis bien là. On se commente le film, les scènes prévisibles, même-si je sursaute encore une ou deux fois et que je comprends pas pourquoi…Et puis quand le film se terminera… Ce sera son tour d’en choisir un autre.  








made by guerlain- epicode
Lydia O'Neill
Sphère Militaire
Lydia O'Neill

Messages : 166
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Apaisement
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Jan 2019 - 13:42


This is Hallowen ! WATCHMAN & LYDIA

On est vraiment en train de faire ça ? De regarder un film... Elle et moi comme ça. Comme si de rien.

Lydia finit par bouger. Je baisse ma main pour ne pas la gêner dans son mouvement. Je comprends vite que madame prend ses aises. J’en souris un peu. On a beau se faire le coup du costume, de la soirée entre potes. La complicité qu’on partage ce soir me fait plus penser aux débuts de notre relation intime. Je suis sensiblement dans le même état, un peu con. J’ai envie de la taquiner et même si c’est en tout bien tout honneur… C’est quand même avec cette ambiguïté.

Après une scène d’action je me penche au dessus d’elle pour attraper une poignée de pop’corns.  J’exagère pour l’enquiquiner un peu. Je croise son regard dans le noir et lui fait un sourire “innocent”. Je me replace bien contre le dossier du canap’ et je regarde l’écran. Mais ça ne m’intéresse pas. Je vais pour me pencher vers la table basse. Je décapsule la première bière. J’en prend une bonne lampée et la tend à Lily.

_ C'est vraiment du chip. Je dis quand le générique commence à défiler. Je regarde les crédits pour les effets spéciaux. Le nom du type ne me dit rien. Je comprends mieux... Ils avaient des budgets serrré.

Je reprend le reste de bière pour la terminer. J'ouvre une brune. C'est un artisan des landes qui la fait. Un peu corsée, épicée, ça me rappelle le Tchad quand j'en bois. J'en bois un petit tiers et propose à Lily de goûter. J'ai bien vue la dernière fois qu'elle en boit un peu plus. Autant lui faire découvrir les bons produits du coin.

Il fait bien bien nuit maintenant. On est bien dans l'ambiance pour se matter un film un peu plus costaud niveau horreur. Je prend la télécommande pour fait défiler la liste. Le curseur s'arrête sur un titre. J'ai un sourire en coin. On avait parlé du volet 1 de la trilogie. J'avais réussi à la convaincre de le voir en entier avec moi. Dans mon souvenir le deux est pas mal. C'est le trois le meilleur. Mais on va faire les choses dans l'ordre. Insidious chapitre !

_ Pour celui-là permission de se cacher. J'ouvre le ficher. Je suis content j'ai pu choper les blueray pour cela. C'est encore mieux. Je pose la télécommande sur la table. Je m'installe. J'hésite un peu mais je me dis qu'elle me stopera si je suis trop... famillier. Je passe mon bras sur le dos du canap pour atteindre son bras et le caresser. Une petite caresse tranquille pour nous mettre en mode détente.

L'ambiance du film est plus tendue que pour le premier. Comme je l'ai déjà vu ça me fait moins d'effet. J'en profite plutôt pour la taquiner en faisant des commentaires décalés sur ce qui se passe. C'est surtout pour qu'elle n'ai pas trop la frousse. Je me retrouve a rire doucement. Le nez contre ses cheveux. Je suis et je compte parce que je sais que dans moins de vingt secondes il va y avoir un sursaut de la mort. Dés que je moment est passé, j'ouvre une autre bouteille. Je bois pas mal. Mais ça fait partie de la détente pour moi. C'est un fait notoire que je suis alcoolique. Une pensée qui me fait penser à la proposition de l'Allemand. Ça fait faire quoi huit mois ? Un an ?


© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
Watchman
Messages : 175
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Fév 2019 - 21:38


Sean & Lydia




On est là, dans le canapé comme si on avait toujours fait ça. Comme lors des permissions où on pouvait louer un petit appartement et qu’on s’enfermait la moitié voir plus de la durée de la perm. En grosse partie pour dormir d’ailleurs. A chaque fois qu’il bouge, il s’arrange pour me taquiner. Je souris quand il me regarde avec ce sourire innocence. Ca me ramène vraiment des années en arrière. Je ne me décale pas quand il prend la bière et la décapsule. On la partage à même le goulot. Y a longtemps que je n’avais pas fait ça. Le dernier avec qui j’avais partagé une bière à même le goulot comme ça c’était Doherty et ça remonte à un bail.

C’est vrai que c’est chip. Mais ça fait son boulot. Ca reste du divertissement. Après tout c’est tout ce qu’on lui demande à ce film Il finit le reste de bière et en ouvre une autre. Il me fait goûter une bière que je connais pas. Elle est plus forte. Elle est pas mauvaise. Je regarde le nom pour le mémoriser. Faudrait que j’en prenne pour les frangins. J’en suis là dans mes réflexions quand tu lances un film qu’on a vu sur le terrain. Permission de se cacher il me dit… Si je me souviens bien, ce film m’avait fait pas mal sursauter. Alors oui… Permission de se cacher.

Il se fait plus… câlin ? Je sais pas si c’est le terme approprié mais ça me plait bien. Surtout que ce film… C’est pas un des plus rassurants déjà et qu’ensuite… Je sais pas pourquoi mais ce soir ces films me foutent vraiment la trouille alors que d’habitude j’en ris parce que je vois tout de suite les défauts de montage. J’ai l’épaule nue alors le contact est surprenant. J’ai plus l’habitude… Dans mes souvenirs, ses mains étaient plus rêches. Je me laisse totalement aller. Surtout qu’il me fait les commentaires du film. On finit collé l’un à l’autre, à tel point qu’il se retrouve à rire le nez dans mes cheveux. Je le sens respirer. Son souffle sur ma nuque, ça aussi c’est quelque chose dont je n’ai plus l’habitude. Et le souci… C’est que je pourrais m’y réhabituer assez vite.

Enfin je dis ça… Mais j’y avais jamais pensé. Ça fait 5 ans que je fuis les relations longues durées. Que j’éconduis systématiquement ceux qui veulent s’accrocher. Combien de fois j’avais éconduit les demandes humoristiques de Doherty ? J’ai arrêté de les compter. Repenser à ça m’a détourné du film, du coup je me fais surprendre et sursaute au point de faire rire Sean. Il finit par se pencher pour récupérer une autre bière. Ça peut sembler beaucoup… Mais j’ai déjà bu pire et vu pire. Et puis je suis ni sa mère ni sa femme. Par contre… J’aimerai bien goûter… Alors je le regarde en coin avec un sourire en me demandant comment je vais lui piquer sa bière… Aller je me lance… J’ai soif alors je vais lui prendre sa bière.



made by guerlain- epicode
Lydia O'Neill
Sphère Militaire
Lydia O'Neill

Messages : 166
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Apaisement
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Fév 2019 - 16:01


This is Hallowen ! WATCHMAN & LYDIA

Je sens que Lydia bouge. Je la vois qui se rapproche... pour me piquer la bière. Je souris. On dirait qu'elle a envie de toutes les tester. Pourquoi pas, hein. C'est un mood positif. Je trouve ça cool. Ça lui a toujours été d'être curieuse. Je veux juste éviter qu'elle finisse dans le même état qu’après la dernière fois au Lucky. …

_ Voleuse. Je lance pour déconner. Je lui laisse la bouteille. Mes doigts caressent toujours son épaule.

Voilà, je repense comme quand j'étais son capitaine. Encore. Mais... je ne sais toujours pas si c'est réellement ma place. Encore moins si c'est là que Lydia veut que je sois. On n'a pas encore réellement discuté de ça. C'est une question que je me pose parce que... parce que la voir comme ça. La voir vivre prés de moi. Ça me fait penser à des choses nouvelles. Alors...

Je ne sais pas... vues les signaux. Avec ce qui se passe là. Je me dis que je peux tenter. Juste pour voir. Je me penche vers son oreille.

_ T' tion... ça va bouger. Je pose ma main sur son épaule pour l'attirer plus prés de moi. Je pose une main sur sa joue pour l'amener vers moi. Je me penche pour l'embrasser. Je retrouve ses lèvres tout doucement. Je les goûte avec délicatesse. Je retrouve une sensation étrange et agréable. Je pose ma main libre sur son débardeur pour caresser son ventre. Je le frotte lentement. J'ai envie de... la câliner.

Je n'ai pas ressenti ce besoin depuis... depuis l'accident en fait. Depuis que je ne vois plus Lydia. Tout bêtement. C'est assez déstabilisant. C'est comme ce qui s'est passé au cabinet la première fois. Une partie de moi à peur d'être maladroit. Je reste totalement conscient de la diminution de mon corps. De mon état physique général qui est pourri. J'ai une pensée très pragmatique. Je me dis que j'aimerais être valide, pour pouvoir prendre soin d'elle et lui faire du bien, sans complications techniques. Mais ce n'est pas ce que je recherche là.

Je remonte lentement le tissu, pour atteindre sa peau. Je retrouve des gestes que j'ai eu pour elle. Pendant une fraction de une seconde, je me demande, si c'est encore ce qu'elle aime. Je ne suis pas con. Elle a connu d'autres mains et certainement d'autres plaisirs. Des choses que je ne peux peut-être plus faire maintenant. Mais je ressens ce putain de besoin de lui faire du bien. De... je ne sais pas. Je veux juste qu'on arrive à profiter de l'énergie positive qui circule. Je veux... je veux nous retrouver. Enfin retrouve quelque-chose de notre synergie d'avant. Même si je sais que c'est impossible de reprendre cette histoire.

Lydia me donne envie de retrouver le plaisir. Ce n'est même pas du plaisir sexuel en fait. C'est le plaisir de retrouver un autre être humain. Un corps chaud. Un corps qui vit. Ma main monte lentement vers sa poitrine. J'écarte doucement mon visage du sien. Je sais que malgré tous les signaux j'ai pu me fourvoyer. … je ne sais pas si je vais me faire repousser ou encourager. Tout ce que je sais c'est que j'agis selon mon instinct.

_ Ça va ? Je la regarde dans les yeux. Mes doigts écartent lentement le tissu du soutient-gorge. Ils caressent lentement la zone de chair douce et tendre. Je lui souris. Je me sens à la fois con et sûr de moi. Je ne sais pas trop comment faire les choses en fait. Ça fait longtemps. J'ai envie de te faire du bien. Je l'embrasse encore une fois. Cette fois plus fermement. En fond les héros cris de panique. Mais je n'entend qu'à moitié les sons. Mes sens sont concentrés sur ce qui se passe chez Lydia.

© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
Watchman
Messages : 175
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Mar 2019 - 13:26


Sean & Lydia




Je récupère la bouteille de bière avec un sourire. « Voleuse » Moui… On va dire ça. Ce n’était pas la première fois que je lui piquais ce qu’il buvait par jeu. Ça remonte même à loin cette manie que j’avais. Je le faisais déjà avec mes frères. J’ai toujours voulu goûter à ce qu’ils buvaient ou mangeaient. Un moyen comme un autre de me rapprocher d’eux. Des fois, j’avais eu de sacrées surprises…

Je pique une gorgée avant de reposer la bouteille sur la table à côté de l’accoudoir. J’ai des gestes un peu empruntés. Ça fait longtemps que je n’ai pas taquiné Sean. Ses doigts sont toujours sur mon épaule à bouger doucement. C’est là qu’il me dit que ça va bouger au creux de l’oreille. Mon cœur manque un battement. Je sens sa main sur ma joue, je vois ses lèvres avancer vers les miennes, je suis incapable de réagir. Je retrouve le goût de ses lèvres, leur douceur. Et je me rends compte que je ne les avais pas oubliés. L’autre sensation qui me surprend c’est celle de la main de Sean sur mon ventre. Enfin plutôt sur le tissu du débardeur. Ce qui ne m’empêche pas de sentir la chaleur de sa paume.

Une pensée me vient. Dois-je l’arrêter ? C’est vrai on ne s’est pas touché depuis plus de 6 ans et on ne s’était pas quittés de la meilleure des façons. En fait, on ne s’est pas quittés tout court. Ça s’est juste… arrêté du jour au lendemain. Et là, comme ça… J’ai l’impression que le monde qui s’était arrêté s’est remis à tourner. Et je me demande si… c’est bien. Question qui disparait totalement de mon cerveau quand sa main touche directement ma peau. A ce moment-là, j’arrête d’être passive, spectatrice. Je passe ma main sur sa nuque. Je réponds à ce baiser qui n’aurait peut-être pas dû être. Parce qu’au final, je me fous bien de ce qui va arriver plus tard. Ça fait 6 ans que j’attends inconsciemment de retrouver ses lèvres.

J’ai bien conscience que notre histoire n’est plus. Enfin plus celle qu’elle était avant. On a vécu trop de choses chacun de notre côté pour qu’elle soit de nouveau ce qu’elle était. Mais j’ai envie… Envie de tenter ma chance à nouveau. Quitte à me ramasser en beauté. Parce qu’au final, si je ne l’ai pas oublié c’est que c’est pas fini. Et apparemment lui non plus ne m’a pas oublié sinon… Il serait pas revenu, il n’aurait pas proposé une soirée… Et il ne m’embrasserait pas là ? Non ? Je sens sa main qui grimpe doucement, centimètre après centimètre. Elle me brûle cette main.

Quand il retire ses lèvres des miennes, je me sens privée de quelque chose. Et là tu me demandes si ça va tout en continuant la progression de ta main sur ma poitrine. C’est comme si tu me demandais l’autorisation d’aller plus loin, tout en prenant la décision de le faire toi-même. Je te souris. Bien sûre que ça va. « Ca va. » Je sens mon visage en feu à la suite de ta phrase. Je la comprends tout à fait. Et j’ai la même envie que toi. Alors quand tu viens m’embrasser plus fermement, je me redresse et je viens m’assoir à califourchon sur tes cuisses. Je passe mes bras autour de ton cou, rendant notre baiser plus profond. Ma main vient trifouiller dans tes cheveux plus longs que dans mes souvenirs. Pas d’échappatoire cette fois Capitaine Miller… C’est une invasion en bonne et due forme.



made by guerlain- epicode
Lydia O'Neill
Sphère Militaire
Lydia O'Neill

Messages : 166
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Apaisement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Elféa-