Sunday at Fox Hall [Ace]

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 29 Mai 2018 - 13:48
Le manoir de Fox Hall était bâti à flanc de la colline autour de laquelle s'étendait l'Old Town d’Édimbourg, pérenne construction de pierre. Il avait survécu au cataclysme qui avait projeté le monde dans les airs, et il avait soigneusement été entretenu par les générations de Caine qui y avaient vécu. Dans la famille depuis des générations, il avait navigué à travers les ères avec l'assurance tranquille de ces monuments de l'histoire qui ne s'inquiètent guère de celles et ceux qui le peuplent. Il avait néanmoins accueilli tous ses locataires fidèlement, et ces derniers avaient tout fait pour lui rendre cette loyauté, à la manière dont les gens prêtent une forte sentimentalité à des objets par ailleurs inanimés. Dans ses couloirs, des tableaux souvent austères témoignaient de l'existence continue de la lignée, jusqu'aux photos plus récentes -et plus vivantes- de ses derniers occupants. On y trouvait la première partie de croquet d'Amelia Caine, huit ans, une batte entre les mains, dans une petit robe d'été tandis que son nouveau père posait à côté d'elle, fier comme seul un père pouvait l'être. En sa compagnie, de nombreux autres portraits d'une vie de famille simple et heureuse malgré la distinction de leur rang. Aleck Caine était l'héritier d'une prestigieuse et noble famille qui devait au moins remonter à l'établissement de la cité, mais il s'était toujours efforcé d'agir avec le temps plutôt que de rester immuable. S'il s'était lancé dans la politique, c'était au nom du peuple, et pas seulement parce que c'était son devoir de lord. Et malgré son travail acharné, il avait toujours fait de son mieux pour accorder du temps à sa famille. Et son mariage avec Emily avait contribué pour beaucoup à rendre la demeure plus gaie et pleine de vie que jamais. Qu'ils ne puissent pas avoir d'enfants n'avaient rien changé à la donne : les deux filles qu'ils avaient adoptées les avaient comblés en tant que parents, et continuaient de le faire à ce jour. Certains nobles voyaient d'un mauvais œil le fait d'interrompre le sang de la lignée, mais les Caine ne s'en souciaient guère. La famille allait au-delà de ce qui pouvait couler dans leurs veines.

C'était avec cette même logique qu'ils avaient accueilli Alexis Stone dans leur ville. Ils connaissaient la pilote depuis qu'elle était adolescente, à l'époque ou Amelia et elle s'étaient rencontrées à la Potential Home. Elle avait passé tellement de soirées, de week-ends en leur compagnie qu'elle leur était devenue comme une troisième fille, l'adoptant tacitement comme faisant partie des leurs. Et quand les deux jeunes femmes s'étaient déclarées leur amour et avaient entamé une relation, ils n'avaient même pas prétendu être surpris ; pour Emily Caine en particulier, cela n'avait toujours été qu'une question de temps. Le temps qu'Amelia réalise pleinement la force des sentiments qui l'animaient pour sa compagne. Et qu'elle triomphe de son anxiété naturelle pour les faire vivre aussi intensément que tout ce qu'elle avait jamais entrepris : ses études à la PH, puis en tant que cadette de la flotte, et maintenant sa carrière d'officier. Autant d'étapes franchies avec Alexis à ses côtés. Les deux jeunes femmes tiraient une énergie inépuisable l'une de l'autre, et c'était en Lexy qu'Amy puisait la majorité de sa force. La pilote savait quand l'encourager, et quand lâcher du lest ; de son côté, la lieutenant savait quand Lexy avait besoin de plus de stabilité, ou d'un retour à la réalité. Une réalité qu'elles se construisaient à deux, avec l'assurance du naturel.

« Je suis contente de vous avoir à la maison, toutes les deux! » Emily Caine avait accueilli les deux femmes avec son enthousiasme habituel. Une véritable force de la nature que la perte de l'usage de ses jambes n'avait pas diminuée le moins du monde. Installée dans son fauteuil à répulsion, elle filait droit devant elle, comme toujours. Elle n'avait jamais su s'arrêter. « Avec tout ce qui s'est passé ces derniers temps, c'est important de ne pas oublier ces moments. »

C'était le premier dimanche que les Caine et Lexy passaient ensemble depuis l'inauguration du Harrington et les événements imprévus qui en avaient découlés. Le détournement de l'aéronef, l'attentat au sol, tous ces prodiges qui s'étaient donnés la mort de manière spectaculaire... Une scène que la lieutenant Caine ne regrettait pas d'avoir manqué. Elle avait eu assez à faire dans les airs, et pour une mise en service, elle avait vraiment espérer quelque chose de plus tranquille. En vain. A croire que l'univers continuait de vouloir la tester, et de la projeter dans l'inattendu là où elle avait toujours aimé l'ordre et la précision. Mais elle avait survécu à une nouvelle épreuve, son équipage aussi, et le Harrington était officiellement en service. Depuis, Lexy et elle s'arrangeaient au mieux pour faire coïncider leurs périodes de repos, et ne jamais oublier de passer du temps ensemble. Qu'il s'agisse de sorties à bord de l'Ermintrude, le yacht volant modifié de Lexy, ou d'une soirée d'anniversaire mémorable au Alice's Club. Quant à ce dimanche, il était dédié à la famille.

« Anna devrait nous rejoindre plus tard. Je crois que sa nouvelle entreprise lui pose plus de défis que prévu. Mais ce n'est pas ça qui va l'arrêter. »

Amelia sourit aux mots de sa mère. Sa sœur était toujours en mouvement, toujours en train de lancer une nouvelle idée : l'événementiel lui convenait, elle s'y épanouissait plutôt que de rester bloquée à la même place. En un sens, les deux sœurs avaient toujours eu besoin de bouger, bien que pas de la même façon. Et malgré leurs différences de caractères, elles s'étaient toujours entendues. Il n'y avait pas que le sang, encore une fois.

« Comment vous voulez votre cuisson, les filles ? » Aleck Caine était debout devant le grill, dont il était le maître sacré depuis toujours, aussi bien des steaks que des légumes grillés en passant par le tofu et le poisson. Un des premiers souvenirs qu'Amelia avec de son père, c'était une image semblable, et l'odeur du plat dans les airs. Il portait son tablier de chef, dont il refusait de se séparer. Pour elle, il était toujours son père, solide et aimant, même s'il elle voyait les rides supplémentaires qui lézardaient son visage, et la lassitude de fond qui étreignait parfois ses gestes ; ce n'était jamais évident, de voir ses parents vieillir.

« Quoi de neuf depuis la dernière fois, Lexy ? » reprenait Emily. « Ça se passe bien dans ton affectation ? »
Solaris
Sphère Militaire
avatar

Messages : 90
Etat Civil : en couple
Pouvoirs : absorbtion et projection d'énergie solaire
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin 2018 - 11:42
Fox Hall, le manoir Caine. Une bâtisse d'une splendeur d'un autre temps. Ce n'était pas parce que l'ère moderne prenait le pas dans les centre-villes, que les vieux bâtiment en perdaient leurs charmes et leurs puissances. Fox Hall en était la preuve vivante. Lexy aimait bien y venir. Cela lui faisait une sorte de parenthèse enchantée en dehors de leur train-train quotidien qui était loin d'être banal ou ennuyeux. Un rythme de vie qui allait de pair avec la profession d'agent de police ou de haut gradé militaire. Sans compter sur les missions bonus qu'effectuait Ace pour le compte d'Arkadia. Lexy eut un léger soupir. L'organisation ne serait plus jamais la même, la mort de Percy l'ayant beaucoup affectée. Miranda avait repris le flambeau avec zèle et compétences, Lexy la soutiendrait autant qu'elle le pourrait.
Alors que les jeunes femmes franchissèrent les portes de la maison, Lexy retrouva une certaine sérénité, un instant de paix dans son monde mouvant. L'accueil fut – comme toujours – chaleureux et souriant. Emily et Aleck étaient vraiment des gens à part. Ils faisaient partie de la Haute, comme on dit, et pourtant Alexis s'était toujours sentie comme à la maison chez eux. Comme si elle était chez ses propres parents, de simples citoyens, des parents ordinaires qui recevaient leur enfant après une longue période d'absence. De part son caractère franc et honnête, Lexy ne s'était jamais très bien conformée au décorum de la noblesse et traitait les gens comme ils le méritaient : avec respect du envers un autre être humain. Que vous soyez Président, Noble, ou l'employé de service public qui ramassent les ordures, pour Ace, vous êtiez tous logés à la même enseigne. Digne de respect et de courtoisie. Enfin, autant qu'elle en était capable. Alexis était tellement brute de décoffrage qu'elle arrivait à faire sortir les autres de leur façade. Et ce, quelque soit le rang social de la personne.
Les Caine n'y avaient pas échappé. Alexis les avaient appelés une seule fois Madame-Monsieur (et pas forcément à la bonne personne), c'était lors de leur toute première rencontre, à cet endroit même. Sur le parvis du manoir. Mais en fin de journée, alors qu'Amélia la raccompagnait, elle donnait du Emily et Aleck au deux propriétaires des lieux, sans une moindre once de gêne.

Ce fut Emily qui les accueillirent en ce dimanche avec une joie non dissimulée, tandis qu'elle filait droit devant elles alors que d'une phrase elles leur rappela les derniers événements auxquels elles durent faire face. L'araisonnement du Harrington, l'attentat au sol avec une série de Suicide de Prodiges, la mort de Percy... Cela faisait beaucoup en peu de temps. Même pour Ace. Si l'on combinait tous ses éléments, la flic pourrait jurer qu'une guerre s'était déclarée, l'insu de tous. Comme si ce terrorisme n'était que le début d'une longue période de bouleversement.
Alexis avait beaucoup de choses en tête à ce sujet. Comment, à chaque fois qu'Amy se retrouvait en situation de crise, elle voulait être à ses côtés, que toute son âme, que chaque fibre de son être, désirait lui porter assistance de quelques manières que ce soit. Comment de part sa position elle ne pouvait qu'être spectatrice de sa détresse puis de son courage pour faire face à l'adversité. Comment l'américaine voulait tellement faire plus encore. Elle voulait être au cœur de l'action, elle voulait faire la différence. Elle souhaitait plus que tout mettre la main sur ce maudit troublion qui avait osé se moquer de la Flotte et d'Amélia, Ace en ferait du hâché bien...

« Saignant. » répondit-elle à Aleck. Dont la vision en tablier de cuistot apaisa quelques peu ses tourments intérieurs. Il resplendissait l'apparence du père de famille à l'heure du barbecue. Ce qui était le cas, ce jour-là. Alexis aimait beaucoup Aleck, mais ce qu'elle préférait surtout, c'était le défier au croquet. Depuis sa première victoire – pas modeste du tout – face au champion invétéré Aleck Caine, Ace en redemandait toujours.
Emily, c'était une autre paire de manche. Elle l'admirait profondément et une complicité s'était créée rapidement entre les deux femmes entre leurs propres caractères et l'amour qu'elles portaient toutes deux pour Amélia.

« Le boulot, ça va. Depuis les attentats, nous sommes sur le qui-vive. La moindre alerte, le moindre suspect, nous devons réagir. » Elle soupira. « On sent qu'il y a quelque chose qui se prépare, mais nous devons faire en sorte que le citoyen lambda n'en soit pas impacté. C'est compliqué... »

Elle jeta un œil vers Amy qui se tenait avec son père, et sans la quitter des yeux, elle poursuivit avec sa mère.

« Depuis le Harrington, j'ai le sentiment que je devrais faire plus. Que je ne devrais pas la laisser. Comme si c'était le moment, tu sais ? » Alexis tourna la tête vers la matriarche. La pilote faisait allusion à son désir, depuis toute petite déjà, d'entrer dans la Flotte. Chose qu'elle n'avait pas fait avant par peur ou par respect envers Amelia qui traçait sa voie dans cette direction là. Lexy s'était rabattu sur la police, car son accès y était plus aisé pour la jeune femme.
Mais ces paroles ouvrirent une autre case dans sa tête et elle demanda avant que des oreilles indiscrètes ne les rejoignent.

« Au fait, tu n'aurais pas quelque chose de petit, brillant qui pourrait tenir dans la main, par hasard ? »

Ace était une pure romantique, vieux jeux et tout le tatouin. Il fallait donc bien se douter qu'elle ferait les choses traditionnellement, mais aussi à sa façon.
Le sujet avait donc été abordé avant, que ce soit entre les deux concernées mais aussi avec les parents des deux côtés, sans que quoique ce soit ne soit décidé pour autant. Enfin, jusqu'à maintenant...
Ace
Sphère Militaire
avatar

Messages : 25
Etat Civil : En couple
Pouvoirs : Légère prescience et des sens surhumains
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin 2018 - 14:52
Emily Caine n'était pas femme à se perdre en simagrées, et le protocole ne lui venait que lorsqu'il était absolument nécessaire. Comme lors des réunions d'état-major, par exemple, ou dans celles de liaison avec le gouvernement. Quant à la noblesse, elle avait rejoint ses rangs par alliance, et non par naissance. Et dans son esprit, cela ne faisait pas une grande différence. Elle était aidée en cela par Aleck, qui n'avait jamais été quelqu'un de guindé. C'est ainsi qu'ils avaient donné à leurs filles une éducation digne de leur rang, sans jamais le leur imposer pour autant. Plus important encore, ils les avait encouragées à devenir les femmes qu'elles voulaient être, sans se soucier des titres et des héritages. Et sans les forcer à suivre leurs traces. Amelia avait choisi la carrière militaire parce qu'elle lui convenait comme un gant, et non pas uniquement parce que sa mère lui en avait montré l'exemple. Quant à Anne, elle avait toujours été un électron libre, rebondissant d'une idée à l'autre, mais par passion : elle aimait s'attaquer à un nouveau défi après avoir réalisé le précédent. Les Caine étaient fiers des deux sœurs, qu'ils continuaient de soutenir quoi qu'il arrive.

« A point s'il te plaît papa. » Voilà au moins une chose sur laquelle Amy et Lexy n'étaient pas d'accord. Fort heureusement, il s'agissait de la cuisson de la viande, et d'une myriade de petits éléments qui les différenciaient sans pour autant les opposer. Contrairement à ce qui était réellement important, et qui les unissait depuis toujours. « Attends, je vais t'aider ! »

« Tu cherches à m'extirper mes secrets de grillades avant que ton pauvre père devienne trop gâteux pour savoir dans quel sens tenir ses pinces ? »

« Quelque chose comme ça. » Elle lui sourit, et s'empara du tablier qu'il avait préparé à son attention. Ces deux-là finissaient presque toujours aux fourneaux ensemble, c'était quelque chose qu'ils avaient toujours partagée. Comme l'escrime, le croquet et le violon. Père et fille formaient une équipe soudée, et ils puisaient leur force l'un dans l'autre. A la manière de la famille Caine, où chacun transmettait aux autres et recevait en retour. A la manière d'Amelia et Alexis, à qui ce même schéma était venu très naturellement. Emily, pour sa part, était ravie de s'accaparer un instant sa belle-fille de cœur.

« Je peux imaginer ça. La flotte est en état d'alerte, elle aussi. Si on peut s'emparer d'un bâtiment, on peut sans doute le faire d'un autre. Je me rends moins bien compte de comment ça se passe plus près du sol, mais je pense bien que ça ne doit pas être facile. Après ces attentats... Comment prévoir des choses pareilles ? On finit par suspecter tout le monde, et quelque chose me dit que c'est ce que les responsables recherchent... Enfin, je sais que nous faisons tous de notre mieux. » Aux dires de Lexy, elle resta un bref moment à la contempler de son regard franc, puis le sourire lui revint aux lèvres. Elle prit une main de la pilote dans la sienne, et la tapota tendrement. « Je vois ce que tu veux dire, ma chérie, et je pense savoir ce que tu ressens. Il n'y a pas de meilleur moment que le moment lui-même : malgré ce qu'on pense avant, on le reconnaît toujours. Tu sais que tu as notre bénédiction. »

Elle réfléchit un court instant, avant de se saisir du collier qu'elle avait autour du cou. Une petite bague y était accrochée, et elle déposa le tout dans les mains d'Alexis : « Ça appartenait à ma grand-mère. Un symbole de paix et d'union. Quelque chose me dit que tu sauras quoi en faire. » Elle lui fit un clin d’œil, avant de se tourner vers un coin du jardin, comme mue par l'instinct maternel : et Anna ne manqua pas d'y faire son apparition. La jeune rousse de dirigea vers le reste de la famille d'un pas rapide, les joues rouges de s'être dépêchée.

« Me voici ! La salle qu'on prépare avait un défaut de son, mais on a pu régler ça avec Jorge, du coup je suis dans les temps ! » La jeune sœur d'Amelia travaillait actuellement dans l'événementiel, un domaine qui lui réussissait plutôt bien. « Salut Lexy ! M'man ! » Elle embrassa Alexis et sa mère, avant de rejoindre Amelia et Aleck pour les saluer également. « J'ai manqué quelque chose ? »
Solaris
Sphère Militaire
avatar

Messages : 90
Etat Civil : en couple
Pouvoirs : absorbtion et projection d'énergie solaire
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Juin 2018 - 12:08
Ace écouta attentivement la réponse de Lady Caine. Tout en sagesse et intelligence. Son commentaire sur les événements, tout comme la réponse à sa question, aidèrent Lexy à confirmer qu'elle prenait le bon chemin.

Alexis savait qu'elle pouvait compter sur Emily. Pour quelque chose qui se faisait sur un coup de tête, tous les éléments se mettaient en place parfaitement. La matriarche déposa un anneau dans sa paume ouverte et Emily referma ses mains en la tenant dans les siennes, lui donnant sa bénédiction. Lexy lui sourit tendrement. Puis son attention fut détournée par l'arrivée de la cadette de la famille Caine. Anna courait vers elles en saluant tout le monde. Lexy l'accueillit d'une embrassade complice avant de la relâcher pour que la jeune femme puisse embrasser sa mère et plus loin sa sœur et son père. Alors qu'elle revenait vers les deux femmes en demandant un résumé des épisodes précédents, qu'elle croyait avoir manqué de part son retard, la pilote lui répondit tout simplement :

« Non, tu es pile à l'heure. » Elle serra un coup sa main contenant le cadeau, puis héla sa compagne. « Amy ? Viens voir s'il te plait. »

Alors que son aimée se détournait du barbecue pour franchir les quelques pas qui les séparait, Ace s'était avancée aussi. Le duo se retrouvait au milieu du petit groupe familial. Aleck faisait une pause dans sa cuisson, la curiosité piquée, les oreilles alertes.

« Tu veux bien me donner ta main ? La gauche de préférence. » demanda Alexis à Amelia. Naturellement, elle obtenu la réaction qu'elle souhaitait et de sa propre main gauche, elle retourna la paume d'Amy vers le sol en lui saisissant le bord de la main. « Tiens moi ça. » Et sans aucune autre forme de procès, Alexis lui passa la bague au doigt. « Voilà ! Je savais que ça serait jolie sur toi. » lui sourit-elle avant de se mettre sur le pointe des pieds pour déposer un rapide et chaste baiser sur les lèvres de sa fiancée. Est-ce qu'elle venait de la demander en mariage devant ses parents et sa soeur ? Oui. Totalement.
Une fois les talons au sol, elle pencha la tête légèrement sur le côté et lui sourit d'un air espiègle, contente de son tour, mais ses yeux rieurs étaient surtout rempli d'amour pour la femme devant elle.

Amelia Caine. Le soleil de sa vie. Littéralement parfois. Comme en cet instant où à travers les yeux de la pilote, son aimée brillait de miles feux. Cette femme devant elle la faisait vibrer comme aucune autre. Elle déclenchait ses passions comme aucune autre. Tout. Elle était tout pour la native de New Victoria. Alexis n'était pas le genre de personne à pouvoir s'exprimer comme elle le voulait par les mots. Ils lui manquaient, lui faisaient défaut ou ne rendaient aucunement justice aux sentiments qui l'animaient à cet instant. Ace avait toujours été une femme d'action. Une manuelle. Les gestes étaient beaucoup plus fort pour elle que certaines paroles. Même si les mots avaient leurs propres pouvoirs, leurs puissances, Lexy le reconnaissait comme tout à chacun, mais pour elle, en son fort intérieur, rien ne valait l'acte qui suivait ladite parole. Quand elle promettait à Amy d'être là pour elle, Lexy se tenait à ses côtés dans les bons moments – aujourd'hui – comme dans les mauvais – l'inauguration du Harrington. Quand elle lui disait qu'elle était la femme la plus belle qui soit, Lexy ne voyait qu'elle. Même quand Son lieutenant s'illuminait littéralement, cela n'avait jamais empêcher la pilote de la toucher, de l'admirer, de l'aimer. Amelia Caine était la femme la plus sexy du monde entier, dans les airs comme sur terre. Il n'y avait nulle autre pareille. Et Alexis ne voulait qu'elle. Amelia et ses TOC ; Amelia et cette soif d'aventures qui s'éveillait à l'occasion ; Amelia et son sourire – ô son sourire – si contagieux, si beau, si vrai ; Amelia et cette vivacité d'esprit qui la défiait sans cesse ; Amelia et son uniforme, Amelia sans son uniforme.

Amelia.

Ace
Sphère Militaire
avatar

Messages : 25
Etat Civil : En couple
Pouvoirs : Légère prescience et des sens surhumains
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin 2018 - 18:25



Amelia savourait le plaisir simple de retourner les tranches de viande et de tofu sur le grill, en compagnie de son père. La présence d'Aleck restait aussi rassurante pour elle que lorsqu'elle était enfant. Elle se souvenait dans les moindre détails du jour où Emily et lui l'avaient accueillie dans leur vie. Elle s'était sentie aussitôt acceptée, la sensation d'avoir découverte sa véritable famille, sans que le sang y soit pour quoi que ce soit. Cela n'avait jamais changé depuis. Fox Hall était son foyer, et elle était une Caine. Elle serait toujours une Caine. Elle rendit son salut à sa sœur, heureuse de la voir, comme toujours. Elle avait été adoptée quelques années après Amelia, et elles s'étaient tout de suite entendues. La famille s'était agrandie simplement, comme si c'était ce qui avait toujours été prévu. Elles avaient trouvé leur place. Et tandis que la lieutenant contemplait Lexy qui discutait avec sa mère, elle se dit qu'il en avait été de même pour sa compagne. Elles s'étaient trouvées avec un naturel qui lui apparaissaient de plus en plus évident chaque jour. Parfois, on disait qu'au sein d'un couple les sentiments s'effilochaient avec le temps, à mesure que diminuait la passion. Pou Amy, il n'en était rien : ils se consolidaient, ils...s'apaisaient, en somme.

« J'arrive ! » répondit-elle joyeusement à l'adresse de la pilote. Elle posa sa pince sur le plan de travail à côté du grill, jetant un regard satisfait sur la nourriture qui cuisait tranquillement. Elle s'essuya les mains sur son tablier avant de la rejoindre, non sans humer avec plaisir le fumet qui s'élevait dans le jardin. Son estomac gargouilla d'une manière qui convenait guère à un officier de la flotte, mais elle n'en avait cure. Elle était avec les siens, elle pouvait être elle-même, sans se soucier des convenances. Elle pouvait être Amelia, juste Amelia. Sans se cacher derrière l'uniforme qui la rassurait tant le reste du temps. Derrière elle, Aleck s'assura de l'état des grillades avant de lui emboîter le pas ; elles pouvaient se passer de lui quelques minutes, et un simple regard échangé avec sa femme lui avait fait comprendre qu'il ne fallait pas rater ce qui allait se produire.

« Qu'est-ce qui se pa... Oh. »

Elle s'était laissée prendre la main, manifestant en sa compagne une confiance aveugle. Elle ne s'était pourtant pas attendue à ce qui allait suivre. En réalité, elle s'y attendait depuis un certain temps, car Lexy et elle en avaient discuté plus d'une fois, mais elle ne s'y était pas attendu là tout de suite, comme ça, sans préavis, sans avertissement, sans avoir ne serait-ce que quelques minutes pour se préparer. Pour quelqu'un chez qui le contrôle jouait un grand rôle, cela n'aurait pas dû manquer de la déstabiliser complètement, de la faire partir dans une des attaques de panique dont elle avait le secret.

Il n'en fut rien.

Au cours de son existence, on vit parfois des moments où le monde semblait s'écrouler sous ses pieds. Pour Amelia Caine, ce qu'elle ressentit à cet instant précis fut l'exact contraire : elle sentit le monde se solidifier tout autour d'elle, plus fort et rassurant qu'il ne l'avait jamais été. Comme une promesse qui se réalisait enfin, une promesse joyeuse et éternelle. C'était comme trouver son centre de gravité dans un monde incertain, celui qui nous ancrait plus que jamais dans la réalité. On disait aussi que l'on voyait toute sa vie défiler devant ses yeux avant de mourir. Amelia eut l'impression de voir toute la sienne défiler, mais il ne s'agissait pas de son passé : elle vit défiler son futur, le sien et celui d'Alexis, toute la vie ensemble qui les attendait. Elle n'avait jamais rien connu de pareil, mais elle n'en éprouvait aucun vertige : seulement une absolue certitude.

Elle revint brutalement à la réalité, et sut qu'elle avait le sourire aux lèvres. Elle se sentait parfaitement calme, heureuse. Entière, enfin. Elle posa les yeux sur sa bague, et reconnu celle que sa mère portait autour du cou. Elle vit Emily et Aleck, chacun un bras autour de l'autre, qui les regardait avec tendresse, avec acceptation. Anna s'était mise à sautiller sur place, battant des mains. Sans rien dire, Amelia se saisit du visage d'Alexis pour l'attirer à elle dans un nouveau baiser, bien moins chaste que le précédent. Puis elle sourit à nouveau, d'un sourire plus large que jamais.

« Attends une seconde ! » Elle sembla soudain se rappeler de quelque chose, et se mit à fouiller dans sa poche. Elle en sortit une bague, simple mais élégante, qu'elle enfila aussitôt au doigt de sa compagne. Oui, elles avaient beaucoup parlé de ce moment, sans non plus le prévoir précisément, ni décider qui allait sauter le pas. Alors l'officier avait fait ses propres préparatifs, attendant le bon moment. Un moment qui l'avait précédée, ce qui n'avait aucune importance. Seul comptait le moment, seule comptait Lexy. Lexy, qui était son roc depuis leur rencontre, qui apportait un centre de calme et d'appartenance dans sa vie. Lexy, qui la complétait tellement bien qu'elle ne se sentait complète qu'à ses côtés. Lexy, qui savait tempérer ses angoisses, qui savait la pousser à se dépasser. Lexy, toujours.

« Oui. » dit-elle simplement.
Solaris
Sphère Militaire
avatar

Messages : 90
Etat Civil : en couple
Pouvoirs : absorbtion et projection d'énergie solaire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-