Dov'è il mio dovuto ? / Mr Carso, je vous prie.

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 13 Mai 2018 - 13:11
Dov'è il mio dovuto ?


Feat. Caleb



Une porte métallique se refermait sur ses gonds. La seule source de lumière venait d'une rangée de luminaires suspendues à des tringles métalliques. Il était impossible de donner une heure ou un lieu. La cave appartenait à une petite compagnie de commerce italienne. Elle hébergeait des cargaisons de vin importées des îlots méditerranéennes. Parfois, elle pouvait servir à des usages plus surprenant.

Elle était vide à l'exception d'une femme, de deux hommes, et trois chiens. L'un des hommes était assit sur une chaise, les mains et les pieds attachés, avec la tête cagoulée. Le second, grand et sec, venait d'ouvrir une mallette sur un établi en chêne. Il en sortait différents outils aussi calme et placide qu'un chirurgien. La femme, une cigarette entamée coincée entre deux doigts, marchait en consultant un cellulaire. Les bêtes déambulaient dans la périphérie de la chaise occupée. Elles avaient le pas tranquilles, leurs muscles fermes roulant lentement sous leur pelage clair.

– Hum. Bien. Commençons. Décréta la dame en revenant vers le centre. Les sons frappaient les murs de pierre et faisaient un écho lancinant sur les trente mètres de long.

L'homme de main reposait délicatement le chiffon qui lui servait à essuyer les instruments. Il attrapait le zippo, rangé dans un étui, pour allumer les six cierges qui encerclaient le prisonnier. La ligne sombre d'une rosace apparaissait sur le sol de la cave. Elle faisait environ six mètres sur six. Les courbes s’enchevêtraient à la manière des dessins cabalistique du Moyen-Age. Les canidés se postèrent à un angle chacun, assis sur leurs énormes pattes, en Cerbère. Ensuite, seulement, le Français alla ôter la cagoule du captif.

La petite trentaine, blanc, mince, il ne portait aucune marque de coup. L'équipe de l'enlèvement avait fait preuve d'une certaine élégance. Toute l'intégrité physique du Prodige avait été préservée. Ils avaient même fait attention à ne pas froisser ses vêtements. Il avait été confortablement transporté. Ce n'était qu'une arrivant sur le lieu qu'il s'était retrouvé sans aucun accès à ses dons et à la liberté de parole.

– Bienvenue Mr Carso. La Duchesse délaissait le téléphone de l'archéologue sur l'établi. Vous êtes un homme difficile à convaincre. Constatait-elle avec sévérité.

Strega s'arrêtait juste en face de l'Immortel. Une main dominatrice descendait négligemment caresser le crâne du chien le plus près. Vétue de noir, c'était une femme svelte, aux traits carrés et au visage froid. Elle portait des cheveux courts, couleur de nuit, ce qui contrastait avec son grain de peau diaphane. A l'exception d'une alliance, elle ne portait aucun attribue qui pu indiquer sa richesse. Pourtant, on saisissait sans le voir, qu'elle n'était pas une simple nobliote, mais une très ancienne Dame.

Une légère vibration résonnait. Le communicateur du prisonnier bougeait sur la table. Madame Lampeduza tandis une main pour le réceptionner, par Monsieur Pelletier. Ses yeux noirs prenaient tranquillement connaissance du message. Ainsi débutait, sans qu'il n'ait besoin de le dire, une séance de torture digne des catholiques fanatiques. Un sourire carnassier se dessinait sur son visage, lentement, alors qu'elle reprenait :

– Bien. Assise de bais, les pieds glissés sous la chaise. Elle rendit l'objet achevant de présenter les enjeux aux vieux loup. Une satisfaction doucereuse faisait luire ses prunelles. – Commençons par une question simple, voulez-vous : où se trouve mon coffret?

La barbarie n'était apparemment pas dans le style de cette Sorcière. Elle préférait perdre un peu de temps et faire dans les règles de l'art. Il y avait chez elle un plaisir sadique à savourer la victoire sur son adversaire. D'autant plus qu'elle se trouvait en présence d'un connaisseur. Quelqu'un capable d'apprécier toute la subtile ironie de la situation.
Strega
Sphère Artistique
avatar

Messages : 369
Etat Civil : Mariée au Duc Lampeduza
Pouvoirs : Inibition du gène x chez autrui
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-