The new boss and the first son [Lohen]

 :: Édimbourg :: Leith :: Balance Point Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 17 Avr 2018 - 10:58
Dans le bureau qu'occupait Perceval Rose de son vivant à bord du Balance's Point, une grande baie vitrée permettait de contempler la ville en contrebas. Il aimait à dire que c'était un moyen de le rappeler à la réalité, qu'il ne fallait pas perdre de vue le monde qu'on essayait de sauver. Pour le bien que ça lui avait fait, songeait aigrement Miranda Lockhart. Le monde ne saurait jamais pourquoi il était mort, et il allait continuer de tourner sans lui. Pour le meilleur et pour le pire. Depuis qu'elle avait hérité de toute l'affaire, elle avait décidé de faire les choses différemment. Déjà parce qu'elle n'était pas encore sûre d'avoir réalisé que le travail était sien. Elle n'était pas sûre d'en vouloir. Elle n'était sûre de rien, à vrai dire. Quelques jours à peine avaient passé, les funérailles n'avaient pas encore eu lieu, et elle s'attendait encore à tout moment à ce que le patron déboule au détour d'une coursive, ou l'appelle pour une nouvelle mission. Elle avait encore bien de la peine à accepter cette nouvelle réalité. Personne ne lui avait laissé le choix, Percy encore moins. Il avait choisi de disparaître, et il lui avait laissé Arkadia. La jeune femme n'arrivait pas encore à s'en convaincre. Elle n'avait pas l'étoffe d'un leader, elle s'était toujours attendue à ce que le rôle revienne à Andrea Antonov, si quelque chose devait arriver. Voilà encore autre chose : les sœurs du patron. Comment était-elle censée travailler avec elles, après ce qu'elles avaient fait ? Ou, plutôt, ce qu'elles n'avaient pas fait... Et tout le monde agissait comme si c'était normal ! Le Concierge était venu discuter des dossiers en cours, et tous les autres directeurs l'avaient assurée de son soutien. De même que Sveda, qui l'avait contactée, et la plupart des autres contacts du patron. Et Matthew.

Miranda ne savait pas non plus comment gérer cette situation. Elle se demandait déjà comment agir avec Dahlia, une de ses premières et seules amies. Matthew, elle le connaissait à peine. Pour lui, elle était le bras droit de son père, la femme qui l'accompagnait presque tout le temps et ne disait pas grand chose. Ce n'est pas comme s'ils avaient un jour une réelle conversation. Elle savait que les deux Rose avaient une relation terriblement compliquée, mais cela ne changeait rien à cet unique détail : elle était celle qui avait failli. Elle n'avait pas pu protéger son père. Elle n'avait pas une mémoire parfaite, mais il lui suffisait de fermer les yeux pour revoir toute la scène, derrière le champ de force. Elle n'avait rien pu faire. On ne l'avait pas laissée faire. En réalité, elle était au moins sûre d'une chose : elle allait tuer Marisa Coulter. Elle ne savait pas encore ni comment, d'autant qu'il ne fallait pas s'y attaquer avant d'avoir résolu les problèmes de sa protection. Mais c'était un fait. Et si d'autres y prétendaient...et bien, il allait falloir faire la queue.

Assise à son nouveau bureau, elle s'adonnait à l'acte ancestral de faire rebondir une balle contre la cloison. Il y avait déjà un creux dans le métal là où elle visait : évacuer tout ce stress n'était pas facile... Quitte à faire les choses différemment, elle remplissait son office dans une nouvelle location. Elle n'aurait jamais pu occuper le bureau de Percy, et elle n'avait pas besoin de contempler la ville pour s'ancrer dans la réalité. Elle voyait les choses autrement. Son bureau se trouvait à côté de la salle des machines, dans les profondeur de l'aéronef. La pièce était insonorisée, mais cela ne suffisait pas pour totalement supprimer les grondements et les vibrations des pistons et des moteurs. C'était comme ça, au cœur d'un travail qui ne s'arrêtait jamais, qu'elle se sentait le plus à l'aise. Elle n'était pas entourée d'artefacts et de meubles anciens chargés de livres qui l'étaient tout autant. Elle n'avait pas de bibelots, ni de souvenirs. Rien qui témoignait de sa vie en-dehors d'Arkadia. Tout était moderne, fonctionnel, neuf. Il fallait bien commencer quelque part. Un bip sur le boîtier de son téléphone l'averti que son rendez-vous était là. Matthew. Elle prit le temps de respirer, avant de poser la balle sur son bureau, seul élément réellement personnel dans la pièce. Ramenant ses cheveux en arrière, elle resserra le col de son chemiser blanc. Puis elle se leva pour aller elle-même ouvrir la porte, invitant l'homme à entrer :

« Bonjour Matthew. Prenez place. » Elle lui indiqua une chaise, simple mais confortable. Puis elle retourna s'asseoir. « Qu'est-ce que je peux faire pour vous? » Puis, rapidement, comme si elle mettait encore de l'ordre dans ses idées -elle n'était vraiment pas douée pour ça- elle ajouta, sincère : « Pardon. Comment...comment allez-vous ? Comment vont les filles ? »
Alpha
avatar

Messages : 22
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : capacités physiques améliorées, résistance mentale


Thème: Canta Per Me - Yuki Kajiura




“There’s no way things should be. There’s just what happened and what we do.” Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Leith :: Balance Point-