On n'a qu'une vie ! / Beleth

 :: Édimbourg :: Leith :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 2 Avr 2018 - 17:15



« Nobody's ever called me that before. A turtle. »

Bobby Deerfield


COLM
IDENTITE : Colm Richards
GROUPE : Habitant
SPHERE : Technique
AGE : 18 ans
ETAT CIVIL : /
PROFESSION : Employé
POUVOIRS : Rebouteux: Colm a un don qui tient plus du côté maternel. Il peut sentir la présence d'une blessure légère chez l'autre et accélérer le processus de guérison.
ETAT DE SANTE : Manque de sommeil
LIENS : Fils des Richards, frère de Guillaume, Andrew et Elise, ami de Kenny, copain d'Ed, ami de Kevin



La libération du Duc Lampeduza n'avaient pas fait que des malheureux. Sur toute cette arche il y avait au moins une personne de contente et c'était Colm Richards. Depuis qu'il avait rencontré cet homme Colm éprouvait une sorte d’admiration pour lui. Peut-être parce qu'il lui faisait penser aux personnages des films noirs, dont il se gavait depuis l'adolescence. Ou alors, parce qu'il trouvait l'histoire des Lampeduza fascinante. Comme tout le monde, il avait vu le physique du Sicilien. Il avait suivi l'enquête autour de son épouse qui s'était étrangement arrêtée. Et puis l'arrestation à la galerie. L'annonce de sa libération la semaine passée.

Le jeune rebouteux avait donc pris son courage à deux mains et il avait demandé à sa mère de contacter les Lampeduza. D'abord, Charadh s'était montrée méfiante devant l'idée. Elle aussi avait vue les images de l'arrestation de celui qu'on surnommait « le parrain ». Elle n'était pas pour que son fils fréquente des personnes qui étaient régulièrement soupçonnées de malfaisances. Le peintre avait beau être un homme charmant... Claire lui voyait bien porter le costume du mafieux. C'était un appel de Guillaume qui avait tout débloqué. Après tout, si lui pouvait aller prendre des photos à l'autre bout de l'archipel, pourquoi son frère ne pourrait pas aller faire un tour de voiture avec un richou ?

Un rendez-vous avait donc été fixé. Colm n'aurait qu'à se rendre sur un circuit à la périphérie de la ville. Monsieur Lampeduza l'y attendrait pour lui faire passer son baptême. Colm, qui d'ordinaire aimait profiter de la voiture de ses parents, avait fortement insisté pour arriver seul. Il voulait se prouver et sans doute également à son bienfaiteur, qu'il était un homme... indépendant. Il avait donc pris les trois bus, en écoutant tout du long de la blue-punk music, sa dernière grande découverte. Cela faisait quelques temps que l'idée de se mettre à la batterie venait lui titiller le cerveau. Mais c'était le genre d'instrument qui demandait pas mal d'économie et pour l'instant ses revenus étaient plutôt inégaux.

Un grand mec, avec costume et lunettes noirs attendait Colm au niveau de l'accueil. Il avait tout du men in black et Richards se souvenait qu'il l'avait aperçu sur les images télévisées. Monsieur Lampeduza avait des gorilles pour assurer sa sécurité. Voilà qui le rendait encore plus cool aux yeux du jeune britannique. Il l'avait suivi sans discuter, assez excité par l'ambiance de cette sortie. Cela lui donnait la sensation d'être plongé dans un film à suspens. Il s'attendait presque à voir un porte-flingue de l'autre côté de son épaule.

Finalement, rien de tel ne se passa et Colm arrivait devant sa source d'inspiration. Plutôt un garçon introverti par nature, il se contentait de le saluer avec politesse.

- «  Bonjour monsieur. Merci d'avoir dit oui. J'espère que ça ne vous embête pas trop... Oh ma mère m'a dit de vous donner ça.  » Richards ouvrait prestement son espack pour en extraire une longue boîte en carton sur laquelle se trouvait le logo de l'Edembourg's secret. Elle contenait une chemise noire, taillée sur les mesures du Duc. «  C'est pour vous remercier. De ce que vous faites pour moi.  »

Une fois les mains libres, Colm résistait difficilement à l'envie de se passer une main à l'arrière du crâne. Un tic qu'il avait quand il était, disons, mal à l'aise. Pour faire diversion, il se tournait vers le circuit. Le bruit des moteurs en accélération lui donnait un peu la chair de poule. Depuis le temps qu'il attendait ça ! Voilà un truc dont il serait trop fière de parler à Camille et Kevin.


Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 258
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai 2018 - 18:25

Pouvoir respirer à nouveau à l'air libre était un plaisir que goutait le duc chaque jour depuis celui où il était sorti de prison. Jessica avait fait un sacré boulot. Les mois avaient été longs coincé entre quatre murs. Mais notre homme avait pris son mal en patience. Il n'avait pas été mal traité, les prisonniers savaient à qui, ils avaient affaire. Il avait été traité comme le boss qu'il était. Personne n'était venu lui cherchait des noises, on avait même tout fait pour que son séjour soit le plus agréable. Mais ça ne valait pas le fait de marcher dehors, à l'air libre. Bien qu'il ne l'était pas encore totalement. Il était avait pu sortir en échange d'une belle caution et il était sous surveillance. Le bracelet à sa cheville en était la preuve. Il n'avait guère la possibilité de quitter le pays. Certains avaient peur qu'il disparaisse dans la nature. Une peur tout à fait valable, mais ce n'était pas le genre de Vito de se cacher comme un animal traqué. Il voulait aussi repartir la tête haute, avec un petit sourire en coin narquois pour le procureur, ses assistants et les flics. C'était son petit plaisir coupable, même si cela devait prendre encore un peu de temps. La patience était bien l'une de ses plus grandes qualités.

Pour l'instant, il n'y pensait pas ou peu. Fumant une cigarette, il attendait la venue du jeune Colm Richards, fils du conteur Richards et de la magnifique costumière Richards. Le gamin était un appréciateur des voitures, de la vitesse. Il lui en avait déjà un peu parlé, un jour qu'ils s'étaient croisés à la boutique de sa mère. Vito lui avait alors proposé de l'amener un jour courir sur un circuit. Avec tout ce qu'il s'était passé, le duc avait un peu oublié cette promesse, mais l'appelle de Claire pour lui parler de son fils, avait ravivé le souvenir. Il avait, avec plaisir même, accepté de prendre le jeune homme sous son aile pour une journée.

Il lui avait donc donné rendez-vous sur un circuit en dehors de la ville, dont il connaissait bien le propriétaire. Il venait d'ailleurs rouler dessus de temps en temps. Maintenant qu'il avait retrouvé sa jeunesse, on pouvait parier que l'on reverrait souvent le sicilien dans le coin. Lui aussi aimait la vitesse. Il y avait quelque chose de grisant à appuyer sur le champignon et tenir le volant, en voyant l'asphalte défiler à toute vitesse. Luke était avec lui, il avait été prévenu de la venue du jeune homme, qu'il l'attende à l'entrée, tandis que lui s'occupait des derniers préparatifs.

La cigarette était écrasée dans un cendrier, les lunettes de soleil remontée dans ses cheveux, il avait un sourire Colgate en accueillant le jeune homme, lui tendant une main chaleureuse pour serrer la sienne. L'accueillant donc avec un plaisir non dissimulé. Après tout, Vito avait un contact facile avec les gens en général, les plus jeunes encore plus, son côté paternel n'était pas mort avec sa fille et parfois, il reportait ce besoin qu'il avait toujours eu sur les enfants des autres. Certes, Colm n'était plus un enfant, mais c'était un jeune adulte, qui ne demandait qu'à se trouver une place dans ce monde.


- Colm Richards! C'est un plaisir! Vous avez trouvé facilement? Il eut un petit sourire. Oh si cela m'embêtait, je ne serai pas ici. Tout en lui faisant un clin d'oeil, avant de recevoir le cadeau de la mère, toujours avec son petit sourire en coin. Oh, vous lui direz qu'il ne fallait pas. Je fais vraiment cela avec plaisir. Ouvrant la boite pour jeter un regard à ce qu'il avait reçu, une chemise, dans un tissu de qualité. Bien entendu.

Le paquet se retrouva entre les mains du garde du corps, qui s'arrangea pour le ranger dans les affaires de son patron.


- Vous remercierez votre mère. Posant alors une main sur son épaule, tandis que le jeune était déjà attiré par les bruits sur la piste. Prêt? Depuis quand avez-vous votre permis?

Tranquillement, il l'amenait vers l'intérieur d'un garage, où attendait sagement une voiture de course, un bolide qu'il était bien difficile de se payer avec un salaire normal. Et si l'on regardait plus loin, il y en avait d'autre.


Maxim Strike
IDENTITE : Maxim Strike alias Flash
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : Trentaine
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Pilote de course
POUVOIRS : /
ETAT DE SANTE : Excellent
LIENS :
• Beleth - Mentor / Mécène


Un homme vint alors à leur rencontre, un sourire chaleureux aux lèvres, il tendit sa main à Colm, tout en se présentant.

- Maxim Strike, c'est avec moi que vous allez conduire, en tous les cas, pour le premier tour.

Oui parce que mieux valait un professionnel pour commencer. Si Colm s'intéressait un tant soit peu aux courses de voiture, il reconnaîtrait peut-être l'un des pilotes champions de rallye. Vu la voiture qui les attendait, il valait mieux que ce soit un homme de la sorte qui s'occupe de lui apprendre comment manier ce genre de véhicule.

Il l'amena alors vers des vestiaires, lui tendant une combinaison de coureur, chaussures et gants compris.

- Passez ça et venez ensuite à la voiture.

Lampeduza restait près du véhicule, les mains dans le dos, un air satisfait au visage, tout en observant son protégé. Il allait sans doute, lui aussi, entrer dans l'habitacle, mais il lui laissait le plaisir de tout découvrir par lui-même, d'abord.


[url="..."]Fiche PNJ[/url]
Beleth
Sphère Artistique
avatar

Messages : 165
Etat Civil : Marié à Strega
Pouvoirs : Charme surnaturel, télépathe
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai 2018 - 20:05



« Nobody's ever called me that before. A turtle. »

Bobby Deerfield


COLM
IDENTITE : Colm Richards
GROUPE : Habitant
SPHERE : Technique
AGE : 18 ans
ETAT CIVIL : /
PROFESSION : Employé
POUVOIRS : Rebouteux: Colm a un don qui tient plus du côté maternel. Il peut sentir la présence d'une blessure légère chez l'autre et accélérer le processus de guérison.
ETAT DE SANTE : Manque de sommeil
LIENS : Fils des Richards, frère de Guillaume, Andrew et Elise, ami de Kenny, copain d'Ed, ami de Kevin



Devant un homme avec une telle classe difficile de ne pas se sentir ordinaire. Le jeune Anglais fixait son interlocuteur sans pouvoir vraiment oublier devant qui il était. Il se sentait bête. Il cherchait ses mots. Quand il les disait il n'en disait que la moitié de peur de passer pour un crétin. Tout cela donnait un résultat mignon.

« Oui. Pas de problème. Merci. »

Colm souriait aussi, sans trop savoir pourquoi. Celui du Sicilien était super communicatif. L'homme avait l'air très détendu. Ce qui avait de quoi rassurer le jeune homme en partie. Il essayait, d'un peu moins regarder Vito Lampeduza comme une bête de foire fascinante, et se concentrait vaguement sur le cadeau.

Il ne savait pas ce qui se trouvait dans la boîte. Sa mère ne le lui avait pas dit et il n'avait pas trouvé utile de le demander. C'était les idées de sa mère. On ne devait pas arriver les mains vides à une invitation. Colm n'était pas du genre à penser à ce genre de règle.

« Je lui dirait m'ssieur Lampeduza. Pas de souci. Enfin je veux dire, okay. » Ému parce que le Duc venait de lui prendre l'épaule comme on le faisait avec un camarade.

C'était déjà beaucoup pour Richards. Alors lorsqu'ils tombèrent en tête à tête, avec l'un des meilleures pilotes de l'année, la réaction fût instantanée.

« Oh ! » Une main sur la bouche il faisait volte-face pour contenir un cri d'excitation. Il se redressait, sentant les palpitations dans sa cage thoracique. L'excitation circulait dans ses veines. Il avait un sourire long jusqu'aux oreilles. Il se retournait et allait manifester avec admiration. « Flash ! N°2 au grand tour à 3 secondes. N°1 au tour de Madrid ! OMG. Vous êtes une légende ! Je vous suit depuis dix ans !! »

Vivre un rêve éveillé devait probablement faire cet effet à n'importe quel mortel. Il était clair que Colm venait de franchir les portes du Paradis de la formule 1. Lui qui était un jeune homme plutôt calme voir nonchalant avait beaucoup de mal à contenir sa joie. Il virait son regard sur le peintre avec un mélange d'incrédulité, de joie, de reconnaissance sans limite. Ce cadeau était un vrai cadeau. Il se touchait le front, secouant doucement la tête.

« Non mais... vous êtes Strike. En chair et en os. »

Par chance les adultes étaient plus maîtres d'eux-même. Ils donnaient la marche à suivre. Colm les suivait docilement. Le rêve continuait. Il regardait la tenue que lui tendait l'un de ses héros, rosissant de plaisir en voyant les écussons sur le cuir. C'était vraiment comme tout ce qu'il avait vu dans les reportages.

« Ouais. Okay. Je me dépêche ! »

En effet, le jeune homme courrait presque pour s'enfermer dans le vestiaire. Il retirer ses habits dans la précipitation de l'excitation. Le jeans roulé en boule sur le sol, il se laissait choir sur le banc. Les coudes sur les genoux, il fixait ses chaussettes blanches avec un air halluciné. Il prenait un moment pour réellement se pose, prendre le temps d'accepter l'événement. Une fois ça de fait, il réussit à se préparer sans geste brusque. Il attrapait son téléphone dans la poche de son sac et fit un selfie pour l'envoyer à Camille avec un commentaire qu'il espérait assez mature.

En allant vers la sortie Colm croisait son propre reflet dans l'un des miroirs. Il se stoppait pour observer son allure. Il s'était très souvent imaginé ainsi. Maintenant il pouvait sentir la texture du tissu contre ses mollet. La chaleur contre sa poitrine qui montait jusqu'à sa nuque. Il trouvait qu'il était classe, plus classe encore que quand il avait porté le costume fait par sa mère.

« Je suis prêt !! »

On avait rarement vu quelqu'un d'aussi prêt de sa vie. Richards se tenait plus droit. Il avait une démarche fière et même de l'allure. Le jeune homme mal dans sa peau s'était éclipsé pour un aventurier du bitume.


Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 258
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Juin 2018 - 21:53
Le jeune homme semblait quelque peu impressionné. Ce que Vito pouvait parfaitement comprendre. Ce n'était pas tous les jours que l'on se retrouvait dans une telle situation et notre homme était aussi au courant des effets qu'il faisait face aux gens, en général. Alors des jeunes gens, plus facilement impressionnable. Mais le duc n'était pas là pour l'écraser, bien au contraire. Il avait vu quelque chose d'intéressant chez ce Colm et il fallait voir si les choses allaient se concrétisées. Pour l'instant, il fallait passer les premières minutes. Cadeau accepté, première approche, ils se rendaient dans l'écurie et les choses prirent une autre tournure.

Richards connaissait le pilote qui s'approchait, son enthousiasme faisait sourire le noble, qui restait en retrait, pour les laisser discuter. Enfin, Maxim n'était pas non plus du genre à taper la discussion pendant des heures, surtout quand il était là pour faire courir un peut-être futur champion? Non c'était trop tôt pour le dire, mais c'était un professionnel et il mettait donc d'abord la priorité sur sa profession. Ca ne l'empêchait pas pourtant d'être chaleureux avec le jeune homme à qui il expliquait rapidement ce que l'on attendait de lui, avant de l'envoyer au vestiaire, qu'il se change.

En l'attendant, les deux hommes discutèrent un peu. Vito en profitait pour rallumer une cigarette. Il avait repris cette mauvaise habitude en prison. C'était une monnaie d'échange que les prisonniers s'arrachaient et lui, en avait bien profité. Hochant légèrement de la tête aux paroles de son interlocuteur, son regard revenait sur Colm qui finalement, les rejoignait. Un petit sourire marquait la vision qu'il avait.


- A croire que vous êtes fait pour porter ce costume, Colm. Avec un léger clin d'œil. J'espère que vous vous êtes échauffé.

Il se permettait de le taquiner, mais ce n'était que pour détendre l'atmosphère, bien entendu.


Maxim Strike
IDENTITE : Maxim Strike alias Flash
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : Trentaine
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Pilote de course
POUVOIRS : /
ETAT DE SANTE : Excellent
LIENS :
• Beleth - Mentor / Mécène



Strike avait un petit sourire amusé alors que le jeune sortait ses dernières réussites. Un fan donc. Il restait assez humble face à ce genre d'événement. Ce n'était pas en prenant la grande tête que l'on faisait du bien à sa discipline.

- Au moins je n'ai pas besoin de me présenter. Lui aussi savait être taquin.

Bref, le gamin était donc envoyé aux vestiaires. Il revenait fier comme un coq et il pouvait l'être. La tenue n'était pas mal sur lui.

- Mais ce n'est pas la tenue qui fait le pilote. Avec un petit regard pour Vito, avant de revenir sur le jeune et lui faire signe de le suivre. Il lui tendait alors une cagoule et un casque. Les choses sérieuses allaient réellement commencer. D'abord, il avait quelques questions pour lui. Vous conduisez depuis longtemps? Est-ce que vous avez déjà essayé quelques pointes de vitesse sur la route? Qu'avez-vous conduit de plus... sportif? Sachez que je ne vais pas vous mettre dans une F1 tout de suite, on va commencer plus petit, c'est important, les F1 sont des petits bijoux, qui demandent d'avoir un peu d'expérience, mais je suis certain que ce vous aurez entre les mains, vous conviendra aussi.

Ils allaient vers une porte de garage ouverte, qui donnait sur le circuit, une Corvette était parquée, en attente de se faire conduire.

- La voilà. Lui jetant la clé. A vous l'honneur.


[url="..."]Fiche PNJ[/url]
Beleth
Sphère Artistique
avatar

Messages : 165
Etat Civil : Marié à Strega
Pouvoirs : Charme surnaturel, télépathe
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Juil 2018 - 21:34



« Nobody's ever called me that before. A turtle. »

Bobby Deerfield


COLM
IDENTITE : Colm Richards
GROUPE : Habitant
SPHERE : Technique
AGE : 18 ans
ETAT CIVIL : /
PROFESSION : Employé
POUVOIRS : Rebouteux: Colm a un don qui tient plus du côté maternel. Il peut sentir la présence d'une blessure légère chez l'autre et accélérer le processus de guérison.
ETAT DE SANTE : Manque de sommeil
LIENS : Fils des Richards, frère de Guillaume, Andrew et Elise, ami de Kenny, copain d'Ed, ami de Kevin



Colm Richards s'immergeait avec les yeux brillants d'un enfant. Lui qui n'avait rien de particulier et qui était si ordinaire, avait soudain l'impression de prendre de l'importance. Le Duc Lampeduza, lui parlait, à lui, comme s'ils se connaissaient. Il ne parlait ni à son héro se frère, ni aux jumeaux si prompte à voler toute l'attention. C'était quelque-chose d'agréable. Cette familiarité l'intimidait tout en le grisant. Alors, il se comportait de façon un peu gauche.

« Échauffé ? Il fallait s'échauffer ? Heuuu non. »

Le bruit forçait à parler plus fort. Le jeune homme prenait le matériel. Les mains pleines maintenant, il essayait de ne rien faire tomber. Avec l'impression de passer pour un idiot, il coinçait le casque entre ses cuisses pour avoir les mains plus libres et enfiler le tissu protecteur. Son attention était un peu parasitée, mais il répondait précipitamment aux premières questions du sportif.

« Un peu plus de deux ans. Heu ouais avec des potes. On a fait quelques virées. C'était surtout de la déconnage. On faisait les petites routes. »

A Flow, le village natal de sa mère, le nom de Richards était connu comme celui d'un loup blanc. Les frères Richards avaient marqués les anales par leurs bêtises d'adolescents. Le cadet avait fait les quatre cent coups avec les jeunes du coin. Il y avait des anecdotes mémorables et dont quelques unes concernaient les tracteurs... Puis, ses parents lui avaient donné les premiers cours de conduite accompagnée. Juste avant ses dix-sept ans il avait réussi à payer le plus gros de son VNP d’occase'.

Colm regardait le dos du coureur pendant qu'ils marchaient. Il imaginait la tête de Cam' s'il arrivait à lui apporté un autographe du sportif. Encore fallait-il qu'il ose le demander. Mais il ne voulait pas passer pour un lourd. De toutes les manières, il ne se posait plus la question, maintenant que l'on venait de le planter devant un bijou.

« Wooo la classe. » Il avait bien failli siffler son admiration. Une corvette, d'un modèle qu'il n'avait vu que dans des salons automobiles.

Il tendait la main pour attraper le trousseau par pur réflexe. D'abord immobile, car trop stupéfait Colm contemplait l'objet de ses rêves de gosse.

« Mamamia... »

Un sentiment quasi religieux retenait d'abord Richards d'approcher. Il détaillait la carrosserie, il faisait le tour, se penchait pour voir quelle était la forme des roues. Il approchait la main de la portière avant, reculait fasciné et intimidé. Ce fût le rire taquin de Cam dans sa tête qui lui faisait franchir le cap. Le bruit de la portière qui coulissait lui donnait un frisson d'excitation.

Une fois assit sur le siège Colm sentait son cœur accélérer. Il caressait sur regard le tableau de bord. Il effleurait le frein à main du bout des doigts.

« J'y vais ? » Le pied déjà au-dessus de la pédale. Il retenait un peu son soufflle.


Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 258
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Juil 2018 - 12:12
Vito voyait bien que le jeune homme était intimidé, voilà pourquoi il tentait tranquillement de le mettre à l'aise. Que ce jeune comprenne qu'ici, il n'avait guère besoin d'être autre chose que lui-même. Mais il lui laisserait le temps qu'il faudrait pour cela. Tout ce qu'il souhaitait, c'était le voir se détendre et passer un bon moment. Il était là pour ça, non? Un petit rire marqua la réponse du jeune homme.

- Je vous taquine Colm. Lui tapotant l'épaule. Vous aurez bien le temps de faire quelques tours pour découvrir la bête.

Enfin, tout dépendrait de l'aisance de ce jeune homme au volant. Peut-être qu'après quelques virages, il serait prêt à monter en puissance et faire crisser les pneus sur l'asphalte. Qui pouvait le prédire? Pas lui, mais il était curieux de voir la suite. Parce que si Colm montrait un talent dans la conduite, il pourrait peut-être lui proposer quelque chose.

Pas tout de suite, le Sicilien ne voulait pas lui mettre plus de pression qu'il ne s'en mettait déjà. Lui laisser profiter, découvrir, la suite viendrait en temps et en heure. Et il était heureux de le voir réagir ainsi. Face à la voiture, le jeune Richards oubliait tout. Il pouvait lire dans ses yeux à quel point il vivait son rêve de gosse. Et rien que pour cela, ça valait la peine.

Car oui, notre homme aimait aussi faire plaisir et pas seulement à son épouse. Son côté paternel sans doute qui se réveillait, surtout en compagnie de jeunes de cet âge.

Laissant tout la latitude au pilote professionnel de s'occuper de leur invité, il se reculait tranquillement, sortant un cigare de sa poche pour le fumer, tout en allant plus loin pour les observer, ainsi qu'avoir une vue d'ensemble sur le circuit, prêt à découvrir les talents de ce garçon.


Maxim Strike
IDENTITE : Maxim Strike alias Flash
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : Trentaine
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Pilote de course
POUVOIRS : /
ETAT DE SANTE : Excellent
LIENS :
• Beleth - Mentor / Mécène


Maxim ne prenait pas ombrage du stress, compréhensible, de ce jeune homme. Il pouvait comprendre, lui-même avait aussi ressenti cette excitation à son époque, quand il s'était retrouvé face à ces champions qui avaient été ses héros. Et puis, il avait aussi suffisamment de respect pour Vito Lampeduza pour faire correctement son travail et offrir à ce garçon un jour mémorable. Il l'écoutait donc attentif. Comme pas mal de jeunes, il avait donc fait le con avec des véhicules. Puisqu'il était ici, à lui ne parler, sans avoir l'air traumatisé, c'était bien que rien de grave n'était arrivé et tant mieux.

- Bien, vous connaissez donc suffisamment les bases de la conduite. Quant aux restes, vous verrez rapidement qu'un circuit permet beaucoup de chose, sans trop de risques.

Les autres voitures venaient se parquer les unes après les autres. Pour ne pas risquer de catastrophe, on laissait les petits nouveaux seuls en piste, qu'ils apprennent à manier ce qu'on leur mettait entre les mains, sur une piste qu'ils ne connaissaient pas. Ensuite, peut-être, qu'il aurait droit à faire une petite course. En tous les cas, Beleth semblait y tenir. Strike estimait qu'il voulait d'abord voir comment Colm s'en sortait en conduite.

Il notait déjà que ses réflexes étaient plutôt bons, vu comment il récupérait la clé, sans même y réfléchir. Lui laissant la possibilité d'admirer la voiture. Vrai que c'était un bel engin. Et à conduire, un vrai plaisir. Il passait la cagoule, mettait son casque, passait ses gants, tandis qu'il attendait que son chauffeur veuille bien prendre place. Puisqu'il lui laissait l'honneur, autant qu'il découvre l'intérieur en premier.

Ils finirent par s'installer tous les deux. Le jeune était déjà prêt à partir en piste, bien entendu. Il le sentait fébrile.

- Prenez note que ces voitures sont plus sensibles que ce que vous avez déjà pu conduire. Allez-y doucement au départ, apprenez à comprendre comment elle réagit, pas de mouvements brusques avec le volant, anticipez bien les virages. Même si c'était les bases de la conduite, il était important de les redire, surtout qu'ils n'allaient pas rester à 80 à l'heure longtemps. N'oubliez pas que les pointes ici peuvent monter à plus de 200, soyez attentif et vigilent. Je vous guiderais à chaque étape. Lui tapotant le casque pour l'encourager. Allez-y, un premier tour de chauffe, ensuite... nous verrons bien.

La piste était donc maintenant toute à lui, qu'il se fasse plaisir.


[url="..."]Fiche PNJ[/url]
Beleth
Sphère Artistique
avatar

Messages : 165
Etat Civil : Marié à Strega
Pouvoirs : Charme surnaturel, télépathe
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Juil 2018 - 13:48



« Nobody's ever called me that before. A turtle. »

Bobby Deerfield


COLM
IDENTITE : Colm Richards
GROUPE : Habitant
SPHERE : Technique
AGE : 18 ans
ETAT CIVIL : /
PROFESSION : Employé
POUVOIRS : Rebouteux: Colm a un don qui tient plus du côté maternel. Il peut sentir la présence d'une blessure légère chez l'autre et accélérer le processus de guérison.
ETAT DE SANTE : Manque de sommeil
LIENS : Fils des Richards, frère de Guillaume, Andrew et Elise, ami de Kenny, copain d'Ed, ami de Kevin



Une petite tape sur son épaule renforça chez le jeune homme son impression d'être intégré dans le monde de ses rêves. Il avait la vision fugace d'un futur. Lui en costume d'affaires, au volant d'un super cabriolet, emmenant Camille à une soirée du peintre sicilien. Un sourire béat s'étalait alors sur sa face. Rêveur il pressait le pas pour ne pas être distancé par ses initiateurs.

Colm hochait du chef avec précipitation. Il se montrait très attentif. Beaucoup plus qu'il n'avait réussi à l'être sur les bancs de l'école. Guillaume l'aurait embêté à le voir sage comme un petit soldat devant Strike. Le bruits des moteurs des autres voitures venaient un peu de partout. Si bien que le fan ne savait plus où donner de la tête. Où qu'il pose le regard il tombait nez à nez avec un modèle connu.

Voyant le coureur se préparer, il l'avait imité en miroir. Il avait un petit sourire en pensant à Andy. Lui qui rêvait depuis quelques temps d'enfiler le costume du cosmonaute. Colm était certain de vivre le même truc magique en passant le casque de protection. Une fois enfermé là-dessous, tous les sons lui parvenaient comme de loin.

Assis au côté de Maxim, il l'écoutait lui donner ses conseils. Même s'il était très impatient, il restait aussi au fait du danger. Ses parents le lui avaient assez répété. Les heures de conduite accompagnée avaient permis aussi de mettre les points sur les « i » pour qu'il s'ancre tout dans le crâne. En plus, il savait que sa mère l'écharperait s'il était imprudent...

« D'accord. Trop cool, monsieur Strike ! » Une dernière fois, Richards observait l'intérieur de l'écurie. Il cherchait monsieur Lampeduza, pour le saluer d'un signe de main.

Ensuite Colm se calait bien au fond du siège. Il posait les deux mains sur le volant. Une grand inspiration l'aidait à détendre un peu ses épaules. Il se sentait tout de même fébrile et peureux. C'est qu'il y en avait sous le capot ! Le contact avec le frein à main était différente avec le gant. Il entamait lentement le démarrage. Comme l'avait signalé le professionnel... la mécanique réagissait au quart de tour.

En vitesse une ils entraient sur la piste de course. Le jeune homme observait tout ce qui se passait autour d'eux. En fait, il avait l'impression de réapprendre à conduire. Le ronron du moteur était intense et continu. De quoi donner envie de lâcher les vannes. Mais la prudence était de mise. Alors Richards entamait le tour de chauffe sans augmenter la vitesse. Il se faisait à la voiture, comme elle se faisait à lui.

Au bout de cinq cent mètres, peut-être, son dos se détendait en partie. Ses mouvements étaient moins saccadés. Il prenait confiance en lui. La conduite il connaissait ça. Il fallait seulement qu'il se fasse à la sensibilité de la machine. Étant de nature beaucoup moins bourrine que sa sœur, Colm n'avait pas trop de mal à s'adapter. Si bien qu'à un moment donné il tenta d'aller un peu plus vite, sans perdre de vue les virages, qui étaient sa seule véritable hantise.

« Whouhouuuuu ! La vache ! Vous sentez ça ! Trop bonnnnn ! »


Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 258
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Aoû 2018 - 16:49
Il y avait quelque chose de très satisfaisant à offrir un rêve à un jeune, homme ou femme d'ailleurs. C'était une sensation différente de toutes les autres. Et souvent, ça l'amenait à se demander ce qu'il se serait passé avec sa fille. Qu'aurait-elle fait? Quel chemin aurait-elle choisi? Aurait-il eu droit à une rebelle, tout comme lui à cet âge, qui n'aurait jamais voulu entendre parler des affaires de son père et de sa mère? Qui aurait rêvée de se détacher de tout cela? Ou aurait-elle suivit leur chemin, embrasser leur vie à pleine bouche et aurait sans doute pris la relève quand le temps l'aurait exigé? Des questions auxquelles il n'aurait jamais de réponse et qui pouvait le rendre plus mélancolique. Voilà pourquoi, aussi, il avait accepté d'offrir ce moment à Colm.

D'une façon ou d'une autre, il reportait son besoin de paternité sur des enfants qui n'étaient pas les siens. Pour rendre moins invivable ce qu'on lui avait enlevé. Son plus grand regret et sa plus grande tristesse, à n'en pas douter. Mais le sicilien le montrait peu. De nos jours, qui pouvaient encore savoir que Nikolas et Vito Lampeduza avaient eu un enfant. Mis à part leurs proches, qui l'avaient vues, personne... et c'était sans doute mieux ainsi.

Son regard ne quittait pas des yeux le jeune homme et il lui rendit son salut. Les choses sérieuses allaient commencer pour lui. La voiture bougea rapidement de sa station arrêtée, pour entrer sur le circuit. S'accoudant au rebord, l'homme fumait d'un air tranquille, tout en regardant l'évolution de la conduite sur la route. Si les premiers temps, le garçon se montrait prudent, ce qui était on ne peut plus normal. Les choses évoluèrent bien vite et il montra ses capacités de pilote. Ce qui ne manqua pas de faire sourire notre peintre.

Lampeduza allait peut-être miser sur un talent d'exception.


Maxim Strike
IDENTITE : Maxim Strike alias Flash
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : Trentaine
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Pilote de course
POUVOIRS : /
ETAT DE SANTE : Excellent
LIENS :
• Beleth - Mentor / Mécène


Strike était plutôt content de voir que le jeune l'écoutait avec sérieux. Qu'il n'était pas prêt à faire n'importe quoi et qu'ils ne risquaient pas de finir dans un mur. Car la voiture qu'il s'apprêtait à conduire n'avait pas de deuxième set de pédales. Il n'y avait que lui qui la conduisait et il fallait absolument qu'il comprenne que ce n'était ni un jouet, ni un jeu.

Ils entraient sur la piste avec prudence, le gamin apprenait à se faire à la voiture. Il était important qu'il la sente, qu'il comprenne comment elle réagissait, qu'il l'ait dans l'oeil. Car ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait avoir un tel gabarit entre ses mains. Et rien ne pressait, alors qu'il prenne son temps. Mais rapidement, le pilote senti que le jeune prenait de l'aisance, qu'il était prêt à essayer des choses, il voyait qu'il savait conduire, il le laissa appuyer sur le champignon, souriant un instant sous son casque. Il hocha de la tête pour dire que oui, il sentait et surtout, il connaissait. Il le comprenait pourtant, n'avait-il pas été un peu pareil à son époque.

- Bien, Colm, restez concentré. Après avoir estimé que le temps d'euphorie était suffisant. N'ayez pas peur des virages. Ils sont impressionnants et vous ne pouvez pas les prendre à n'importe quelle vitesse. Mais bien engagé, vous comprendrez à quel point ils peuvent faire la différence dans une course.

Le professionnel lui fit alors un petit court pour prendre au mieux les virages, tout en utilisant la puissance de la voiture. Quitte à faire quelques dérapages, à des vitesses impressionnantes pour le commun des mortels. Il utilisait un vocabulaire simple et compréhensible, pour que le jeune intègre au plus vite toutes les notions qu'il lui inculquait en peu de temps, alors qu'ils continuaient à tourner sur le circuit.

Encore une fois, il fût surpris de voir à quel point Colm apprenait vite et après un virage réussit presque les doigts dans le nez, il eut une moue impressionnée que le jeune homme ne pouvait voir.

- Et bien, à croire que vous avez cela dans le sang. Lui montrant la ligne des garages. Nous avons bien tourné, une pause s'impose. Car la montée d'adrénaline pour le plus jeune, demandait à être descendue un instant. Boire et manger, avant de repartir en piste.

Les hommes sortaient de la voiture, Maxim enlevait son casque et la cagoule, ainsi que ses gants, qu'il laissait sur le siège passager, tout en jetant un regard au maître des lieux, lui faisant comprendre qu'ils avaient quelqu'un d'intéressant à passablement intégrer dans leurs rangs.


[url="..."]Fiche PNJ[/url]

Le duc avait observé tout ceci avec l'oeil du connaisseur et il avait été tout aussi surpris que le pilote de voir le jeune maîtriser assez rapidement la voiture. Peu pouvait se targuer de réussir aussi bien, aussi rapidement. Le cigare au coin des lèvres, il s'approchait du véhicule dont le moteur était brûlant, toujours ce petit sourire en coin.

- Alors Colm, que pensez-vous de cette bête?

Autant directement prendre la température, tandis qu'on leur amenait des bouteilles d'eau et des barres d'énergies.
Beleth
Sphère Artistique
avatar

Messages : 165
Etat Civil : Marié à Strega
Pouvoirs : Charme surnaturel, télépathe
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 9:39



« Nobody's ever called me that before. A turtle. »

Bobby Deerfield


COLM
IDENTITE : Colm Richards
GROUPE : Habitant
SPHERE : Technique
AGE : 18 ans
ETAT CIVIL : /
PROFESSION : Employé
POUVOIRS : Rebouteux: Colm a un don qui tient plus du côté maternel. Il peut sentir la présence d'une blessure légère chez l'autre et accélérer le processus de guérison.
ETAT DE SANTE : Manque de sommeil
LIENS : Fils des Richards, frère de Guillaume, Andrew et Elise, ami de Kenny, copain d'Ed, ami de Kevin



Le jeune homme ânnonnait deux fois pour montrer qu'il avait bien compris. Il avait rarement été aussi concentré, sauf peut-être pour jouer avec les copains. Les parties en ligne pouvaient prendre des heures avec énormément de stratégie. Mais Colm n'en démordait pas mordicus une fois devant son écran.

Dans le cas présent les sensations étaient toutes autres. Richards trouvait que la température avait augmentée. Il tentait les manœuvres avec une boule au ventre d'excitation. Suite au virage, il se sentait un peu pousser des ailes. Il imaginait passer le mur de béton et filer sur les routes de campagne sans restriction.

Aussi se retenait-il de protester pour obéir à l'ordre en sortant de la piste. Il se serait bien vu faire ça pendant des heures !

« On y retourne après ?! » Demandait-il en déclipçant la ceinture.

Une fois sortit Colm faisait les sang pas, en agitant les mains pour chasser son trop plein d'énergie. Il se sentait comme une bombe à retardement. Voyant le Sicilien arriver, il s'arrêtait d'un bloc. Le sourire était monté jusqu'aux oreilles. La pupilles étaient presque dilatée.

« Elle est extra ! Une tenue de fou. Une vitesse de dinguuuue. On a l'impression de caresser un éléphant !! Truc ha-llu-ci-nant. »

Il acceptait la bouteille d'eau de façon totalement automatique. Il buvait de façon mécanique aussi. En fait, tout ça l'avait plus réhydraté que ce qu'il n'aurait crus.

« Monsieur dites... il y a pas genre un club... pour pauvre ? Faudrait trop que je puisse en faire, souvent. »

Le bonheur déliait la langue du jeune homme. Il était rare de l'entendre autant. Ou même d'être aussi enjoué. C'était bien la preuve qu'il avait enfin trouvé une activité qui lui plaisait vraiment. D'ailleurs, il pensait déjà à avoir son père de son côté, pour pouvoir recommencer... souvent. Avec un certain entrain, il dévorait une barre de céréales. C'est qu'il avait faim aussi.

« Je crois que je pourrais faire ça toute la journée ! Vous avez trop de la chance Monsieur Strike ! »

Colm avait le corps attiré vers le circuit. Il était déjà à moitié tourné vers la voiture. Transfiguré, il irradiait d'une énergie qui dormait en lui depuis tout ce temps.


Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 258
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Leith :: Autres lieux-