Le dernier message du Pèlerin

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 8 Mar 2018 - 20:55






Vers 17 heures, c’est un jeune homme habillé de façon apparemment décontracté qui accueillit chaleureusement Rackham. Pour autant, il était assez intimidé. C'était sa deuxième rencontre, la première étant lors de l'enterrement de son père. Pour autant, Kevin semblait déjà savoir plein de choses à son sujet parce qu'il avait dévoré de lecture les mémoires de son père qui qu'il avait écrit dans le passé. Son père, historien, tenait en effet un journal depuis au moins quarante ans dans lequel il écrivait toutes les péripéties de sa vie. Il avait ainsi découvert que Rackham comptait dans les amis très proches de Gordon.

Il y avait aussi une autre difficulté à surmonter pour Kevin lorsqu'il organisait une rencontre, surtout avec une personne qui ne connait pas. Cela pouvait parfois choquer. En effet, il ne supporte pas de toucher quelqu'un. C'est compliqué à expliquer car c'est une phobie qui le fait très souffrir. En plus, il ne maîtrise pas son pouvoir tactile de lire les pensées d'une personne en la touchant. La morale ou les valeurs de Kevin ne lui autorisent pas de le faire car c'est une atteinte à la vie privée.

- Bonjour, merci d'avoir accepté ce rendez-vous. Ne vous offusquez pas que je refuse le contact physique comme vous serrer la main. Je souffre d'une phobie du toucher qui est amplifiée par mon pouvoir tactile télépathique. Et puis lire dans les pensées des gens sans leur autorisation cela ne se fait pas. Je Je suis très fier de rencontrer celui qui a fait confiance à mon père et qui l'a soutenu dans ses recherches. Beaucoup de ses confrères historiens le prenaient pour un fou, avec son obsession de rechercher le légendaire Graal. Mais vous devez savoir comme moi que mon père n'était pas le genre à renoncer comme cela...

La voix de Kevin se serra, étranglée par l'émotion du souvenir de son père.

- Il me manque beaucoup. Je vous en prie, prenez place dans un des fauteuils. Je vous sers quelque chose à boire ? Café , thé ? Une boisson froide ?

La maison de Gordon et de Kevin était une maison bourgeoise historique des quartiers anciens de la ville. On y reconnaissait parfaitement le style de Gordon, des meubles et objets anciens, et bien sûr des livres partout. La maison était impeccable : pas un grain de poussière. Quelque part, elle était le reflet du jeune homme, de quelqu'un d'ordonné et droit.

Sur la table basse du salon, l'attention de Rackham put être sollicitée pour plusieurs raisons. La première c'est qu'il y avait le parfum sucré de petites pâtisseries italiennes posées sur un plateau qui était un appel au crime pour tout gourmand qui se respecte. La seconde, c'est qu'il y avait un petit coffre en vieux chêne d'un autre temps, de quoi également intriguer tout pirate qui se respecte.



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 467
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Mar 2018 - 23:16
16H45. Rackham se tenait devant la porte de Kévin. Il était extrêmement nerveux. Il allait le rencontrer pour la deuxième fois. La première fois, c'était pour l'enterrement de Gordon son père et il faut dire qu'ils n'avaient pas beaucoup parlé. Et pour cette deuxième rencontre il était venu simplement vêtu d'un jeans noir, d'un tshirt bleu et de son long manteau noir.

*Mais qu'est ce que je viens faire là.... *

Rackham n'avait pas pour habitude d'être nerveux et il n'aimait pas mais alors pas du tout ça.... Il respira profondément et toqua à la porte... Kévin lui ouvrit la porte et l'accueillit chaleureusement. Du moins autant que lui permettait son "soucis". Rackham s'était renseigné sur son hôte avant de venir. C'était un minimum.


Ca ne me dérange pas. Au contraire je ne suis pas adepte des poignées de mains. Je veux bien un café, noir, sans sucre. Merci. Si ça ne vous ennuie pas je préfèrerais que le tutoiement soit de rigueur... J'ai beaucoup de mal avec les normes sociales.... Gordon était un type incroyable qui avait foi en ses convictions. Il était et restera une des meilleures personnes que j'ai jamais rencontré. Oh, il était loin d'être fou. Il avait raison de s'acharner. Il a déjà été trouvé par le passé, il n'y a pas de raison à ce qu'on ne le retrouve pas une autre fois. C'est son obstination que j'aimais chez lui, sa capacité à ne pas baiser les bras.


Pendant que son hôte s'occupait du café, Rackham observa les lieux. Il retrouvait le style de Gordon dans le côté historique de la maison, les meubles, les objets, les livres... Tous anciens. Mais contrairement au bureau de Gordon, la maison était impeccable; Peut être était ce là la touche de Kévin.

La table basse du salon attira l'attention de Rackham : de petites pâtisseries italiennes y étaient posées sur un plateau. Ce qui lui rappela qu'il avait sauté le repas du midi... Mais son estomac fut bien vite évincé par un petit coffre en vieux chêne d'une époque révolue. mais Rackham ne bougea pas. Il n'était pas chez lui et ne voulait pas vexer son hôte.

Comment ça va? la question était peut être maladroite mais Rackham voulait vraiment savoir comment allait le fils de son ami. Il s'était promis de garder un oeil sur le jeune homme à la place de son père. Que me vaut le plaisir de cette invitation à boire un café?
Rackham
Sphère Savoir
avatar
Messages : 33
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Immortalité, Énergie cinétique, Mémoire visuelle parfaite et Orientation infaillible
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Mar 2018 - 16:38






Kevin revint avec deux tasses de café bien noir, préparé comme seuls les vrais italiens savent le faire. Le parfum était fort et alléchant. De mère sicilienne, Kevin entretenait une partie de son héritage maternelle.

- Je vous laisse, euh.....te laisse te servir de ses petits gâteaux. Ils sortent à peine du four. C'est meilleurs quand ils sont tièdes. C'est très gentil d'avoir accepté cette rencontre. Je te remercie également pour ton hommage à l'enterrement de mon père. Et je pense qu'il aurait très apprécié d'apprendre que le nouvel aéronef d'Arkadia sera baptisé avec son surnom de Pèlerin.

Kevin trempa ses lèvres dans sa tasse de café, portant à son tour son regard vers le coffre ancien.

- Gordon dans son testament, il m'a demandé de te remettre ce coffre ancien. Il est donc à toi. Je vous laisse découvrir son contenu.

Kevin remit à Rackham une clef de bronze , permettant d'ouvrir le coffre. En l'ouvrant, il pourra y découvrir une lettre manuscrite et une bouteille apparemment très ancienne.

Le message de la lettre :

Cher ami,
Si vous lisez cette lettre, c’est que mon âme est partie naviguer au sein des étoiles. Ah oui, désolé, mais même mort, je persiste à vous vouvoyer. Il ne faut pas changer les bonnes habitudes.

Par cette lettre, je voulais vous transmettre un trésor plus précieux que le Graal. En effet, presque toute ma vie comme vous le savez, je l’ai passée à la recherche du Graal. Je ne regrette rien de cette quête. J’y ai fait des voyages et des rencontres passionnantes. Pourtant, ce n’est rien par rapport au trésor que j’ai trouvé et que je dois vous faire partager.
Il ne faut pas s’y méprendre. Ce trésor n’est pas matériel comme des tonnes d’or ou de pierres précieuses. Il est spirituel. Mais il ne prend pas non plus la forme d’un puissant sortilège magique. Quoique dès fois, il est à se demander si ce trésor, que je mets du temps à vous faire découvrir, n’a pas une origine magique.

Je vais arrêter de vous faire languir. Ce trésor se tient probablement devant vous. Mais non, ce n’est pas cette bouteille de scotch, vieille de plus d’un siècle. J’ai dit « spirituel » pas spiritueux ! Oui oui ce trésor c’est ce grand jeune homme qui fait toute ma fierté et qui a probablement cuisiné ses savoureux gâteaux italiens pour votre rencontre. Avoir adopté Kevin a été ma meilleure décision de toute ma vie. Il n’y a rien de plus beau et heureux que d’être père et d’avoir été le témoin et l’acteur de l’accomplissement de son fils. On a appris de l’un et de l’autre. Il m’a bousculé.

Mon ami, c’est pourquoi j’ai cru important par cette lettre de vous partager mon bonheur que j’ai eu d’avoir été père. Je sais que votre vie a toujours été par maux et par vaux. Pour autant, ne passez pas devant l’essentiel. N’ayez aucun regret. Soyez confiant aussi. Vous avez toutes les qualités pour être un formidable père.

Sur ce mon ami, si un jour votre regard se perd dans le ciel, pensez que mon esprit ne sera pas très loin du vôtre. La mort n’est que le palier qui mène vers un chemin plus spirituel.

Que Dieu vous bénisse !
Le Pèlerin
Gordon.








Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 467
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar 2018 - 13:08
Rackham prit la tasse fumante que lui tendit Kevin. Il en huma le fumé. Un bon café, fait dans les règles de l'art, avait le même effet sur lui qu'un verre d'un très bon alcool. Et il faut dire que le p'tit touchait sa bille en matière de café. Rackham y trempa les lèvres. Un vrai délice. Aucun besoin d'y ajouter un quelconque arôme ou artifice. Rackham hocha la tête aux propos sur l'aéronef. il lui sourit. Faire ce qu'il avait fait pour Gordon était un minimum. Il aurait aimé en faire tellement plus. Il prit une des pâtisserie. Excellente. Puis Kevin lui tendit un coffre. Apparemment, Gordon avait voulu lui laisser un souvenir. Il prit le coffre et en caressa le couvercle. Il l'ouvrit délicatement. Une vieille bouteille de Scotch trônait au milieu. il la prit dans sa main et la fit tourner... Plus d'un siècle. Rackham eut un sourire en coin. Décidément, Gordon le connaissait. Il allait lui manquer ce vieux grognon. Puis il remarqua la lettre. Il remit la bouteille dans le coffre et prit la lettre. Il sourit aux premiers mots.

Ton père a toujours eu beaucoup d'humour Kévin .

Mais au fur et à mesure de la lecture Rackham perdit son sourire
Gordon se mit à lui parler de son fils. De son bonheur d'avoir été père. Rackham interrompit sa lecture pour regarder Kevin. Rackham n'était pas particulièrement expressif , seuls ses yeux auraient pu traduire le tourbillon de sentiments contradictoires . Il se leva et se dirigea vers une des fenêtres. Il regarda dehors. Il se demanda s'il devait lire la suite ici. il savait très bien que Gordon avait mis beaucoup de lui dans cette lettre. Mais il devait lui faire honneur et s'il avait décidé que ce serait son fils qui lui donnerait la lettre, c'est qu'il devait la lire ici. Il reprit sa lecture. Mon ami, c’est pourquoi j’ai cru important par cette lettre de vous partager mon bonheur que j’ai eu d’avoir été père. Je sais que votre vie a toujours été par maux et par vaux. Pour autant, ne passez pas devant l’essentiel. N’ayez aucun regret. Soyez confiant aussi. Vous avez toutes les qualités pour être un formidable père.


Ainsi Gordon lui donnait son dernier conseil. Soit un père. Soit un putain de père. Chose qu'il n'avait jamais su être. Même si Banshee dirait le contraire. Il était déjà vieux quand Rackham l'avait accueilli. Il se considérait plus comme son oncle ou son parrain que comme un père. Il n'avait pas vu sa fille depuis plus de 25 ans. Bien qu'il la croise, qu'il la suive, qu'il fréquente les mêmes lieux qu'elle, il n'avait jamais eu assez de courage pour revenir vers elle.

Il eut une pensée pour son ami. Tu seras toujours près de moi Gordon. Toi et tes idées de chasses au trésor. murmura t il ému plus que de raison. Il inspira un grand coup et retourna à sa place pour faire face à Kévin.

Je sais que toi et moi on se connait pas plus que ça. Mais j'ai fait une promesse à ton père un jour de voyage et tu me sembles être un gars bien. Alors si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, si t'as un problème ou juste une envie de parler, t'hésite pas ! Tiens prends ça. Rackham plongea la main dans une de ses nombreuses poches et en sortit une carte de visite très simple. Son Nom et un numéro.Tu pourras toujours me joindre là. Qu'importe l'heure. Je te demande juste de ne le donner à personne. Seul son équipage, son boss et quelques "amis" avaient ce numéro. Soit au final quasiment personne.Alors dis moi Kévin... Que comptes tu faire maintenant?

Rackham
Sphère Savoir
avatar
Messages : 33
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Immortalité, Énergie cinétique, Mémoire visuelle parfaite et Orientation infaillible
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Avr 2018 - 14:47






Kevin n'osa pas demander le contenu de la lettre que son père avait rédigé à l'intention de Rackham. Mais à voir sa réaction sur son visage, son père avait su trouver des mots pour toucher le pirate qui habituellement n'est pas connu pour sa sensiblerie.

Son regard d'ébène se posa sur la carte tendue par Rackham. Il comprit que ce n'était pas à n'importe qui, à qui il pouvait donner son numéro de portable. Le pirate pouvait être sur d'une chose c'est que Kevin tiendrait sa promesse.

- Je vous fais la promesse de garder ce numéro de téléphone très précieusement. Je suis très heureux de compter parmi votre cercle. Je vais également vous laisser le mien. Je reviens.

Kevin se leva pour se diriger dans une pièce située au fond et à droite de la salle à manger , annexe au salon. Il eut à peine ouvert la porte qu'une grosse boule de poils s'engouffra dans l’interstice, pour s'arrêter net devant la place de Rackham. Un chien musclé , à poils belges, de la race d'un bouvier bernois, toisa du museau le pirate. Le chien battait de la queue, signe qu'il n'y avait aucun signe d'agressivité. Le canidé hésitait entre aller faire un gros bonjour baveux à l'homme ou aller se goinfrer des pâtisseries restantes sur la table.

- Arthur !!! Aux pieds ! Rackham, n'ayez crainte, il est adorable comme chien. Je crains plus pour les gâteaux.

Le chien lâcha un gros soupir, avec une expression presqu'humaine qui pouvait se lire sur sa gueule du genre " merci de ne pas me faire passer pour un chien mal poli".

Kevin revint vite avec un petit papier et son numéro de téléphone dessus. Il fut rassuré de voir que son chien était resté plutôt sage. Il n'était pas habitué à recevoir du monde à la maison même si dehors Arthur se montrait toujours très sociable. Lorsque Kevin se rassit en face de Rakham, le chien alla s'allonger sagement à ses pieds.

- J'ai plein de projets en tête. Mais c'est compliqué temps qu'il y aura une épée de Damoclès au dessus de ma tête. Je n'ai pas de preuves mais je reste persuadé que c'est le même mal qui a tué mes parents naturels et Gordon. Ce sont des intégristes de la Fédération des Etats Unis. Ils sont dangereux, riches et puissants. Ils souhaitent récupérer les recherches de mon père scientifique qui était axé sur les capacités exceptionnelles de mon sang...Mais il n'est pas dit que cela ait pu intéresser d'autres puissances comme celle du milliardaire Allemand Verstand, soupçonné par l'enquête policière. Mais je n'y crois pas une seconde. Et puis maintenant, j'ai repris l'héritage de mon père Gordon...





Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 467
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-