Une nuit pas comme les autres

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 23 Avr 2018 - 12:17
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Le rire de cette jeune femme faisait plaisir à entendre à l'oreille. Tanit aimait écouter une femme rire car à moins d'une mascarade, c'était un son vrai. Les émotions n'étaient plus cachées. Dans ce cas présent, Élias était rassuré. Kalisté avait bien l'air d'être une battante. La mauvaise rencontre finirait par être surmontée. Pour ce qui était des préjugés, cela prendrait un peu de temps. Mais le Viking en avait largement à sa disposition. Il aimait voir le regard d'une femme évoluer à son encontre. Il avait charmé nombre d'entre elles par la surprise. Il était bien entendu le fils de l'un des Immortels les plus volages de l'Archipel. Mais

« Il le serait oui ! » Lançait le grand blond avec sincérité.

Cette petite explication avait le mérite d'éclaircir un peu les choses. Kali lui apparaissait avec ses fêlures. Il comprenait pourquoi elle l'avait émue un peu plus tôt la veille. Élias avait toujours eu ce besoin de protéger les plus vulnérables que lui. Il avait pour les femmes une attirance qui se transformait parfois en instinct de protection. Parfois oui...

« Je suis à côté, si vous avez besoin de quoique ce soit. Vous avez mon numéro. Je viendrais. »

Le sourire du Viking se répercutait dans ses yeux bleus lorsqu'il vit la jeune femme approcher. L'attraction se devinait. Élias observait la couleur des joues de Kali. Un sourire presque affectueux y répondait. Trois cent ans plus tôt, Élias aurait profité de la situation sur le champ. Il lui aurait fait oublié ses soucis par une nuit de passion. Il tendit une main pour caresser sa joue. Il la laissait ensuite s'échapper, avant de l'aider à desservir la table.

Du coin de l’œil, il suivait ses mouvements, songeur. Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas croisé une femme qui suscitait chez lui cette bienveillance un peu tendre. Il s'y laissait de moins en moins aller au fur et à mesure des années. Comme tout ceux qui vivent trop longtemps, il souffrait de voir les autres s'en aller, même s'il le cachait mieux que d'autres.

« Merci pour le repas. Je ferais le prochain. » En fait, même sans la question du Russe, le grand blond était assez pour mieux connaître ce charmant voisinage.

Tranquillement, il la suivait allait reprendre la place à la table pour partager la camomille. A présent, il se faisait moins bavard. La conversation du repas le laissait un peu songeur. Il pensait à Hachim et à Kim. Les deux seuls frères immortels qu'il avait. C'était-il fait en fonction d'eux ? Probablement en partie oui. Il avait eu un immense respect pour son aîné. Quant au plus jeune des garçons... les choses étaient compliquées. Il souriait à son interlocutrice.

« Encore merci Kalisté. Ce fût... très sympathique. Vous devez encore récupérer. Je vais vous laisser. Mais, on se revoit bientôt ? » Debout, Élias venait jusqu'à elle la saluer d'un baiser. Cette fois un peu moins consensuel. L’adversité avait fait naître une petite complicité. « Vous n'hésiterez pas, n'est-ce pas ? »


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1122
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai 2018 - 12:55




" Vous n'hésiterez pas, n'est-ce pas ? "

Alias eut sa réponse quelques jours après. Kalisté lui avait demandé par téléphone de l'accompagner au gala de l'académie de police. C'était une soirée en l'honneur des jeunes diplômés de l'académie de police. Kalisté y allait pour une double raison : la première purement fonctionnelle en tant qu'assistante du procureur et la deuxième très personnelle car un hommage y était donné à son frère.

Les traces de son agression avait quasi disparu son visage. Vêtue d'une robe longue noire et très cintrée, avec les épaules et le dos dénudés, Kalisté avait fait sensation à la soirée et fait chavirer plus d'un regard des futurs et présents policiers ou rendu plus d'une femme jalouse. Et puis, elle était accompagnée de son chevalier protecteur Elias, qui par sa carrure et son charisme, décourageait les audacieux séducteurs, à une exception près : un certain Scott Tessans, lieutenant de police. Tout de suite, Elias put identifier en lui un rival car il ne faisait aucun doute que celui-ci éprouvait un sentiment amoureux très fort, presqu'animal. Son intuition lui disait même que c'était un homme dangereux. Il apprit par Kalisté que celui-ci était le meilleur ami de son frère. Et clairement, en analysant les gestes et les regards de sa belle de soirée, elle n'avait pas l'air d'avoir un sentiment amoureux à l'égard de cet homme. Mais il pouvait se tromper.

En début de soirée, Kalisté était très tendue. Cet hommage envers son frère la stressait. Elle avait peur de mal faire et surtout de craquer lors du discours. La présence d'Elias la rassurait et puisait en lui l'énergie et la confiance qu'elle avait besoin.

Et son discours fut poignant, révélant toute la force et la beauté intérieure, qu'elle cache souvent sou son costume de justice. Elle y évoqua sa croyance et son espoir dans l'existence du Bien dans le cœur des hommes et des femmes, et cette aptitude que chacun porte comme son frère à devenir un héro et à faire le bien autour de soi. La force de ses mots était amplifiée par sa sincérité et par son vécu car elle raconta la vie de son frère et son engagement. C'était un témoignage poignant. On pouvait entendre les mouches voler tant qu'un silence religieux s'était instauré pour sacraliser les paroles de la belle. La fin de son discours fut acclamée par un tonnerre d'applaudissements, mettant fin à ce silence.

Soulagée et libérée de la tension qui l'oppressait dans l'attente de son discours, elle s'autorisa à s'amuser un peu, à danser quelques pas avec son chevalier s'il acceptait, et à boire une ou deux coupes de champagnes. Elle avait ce sourire qui emporte les cœurs lorsqu'elle est heureuse.

Vers deux heures du matin, Kalisté demanda à Elias de la raccompagner. Tous les deux se tenaient maintenant devant le palier de son appartement. Depuis qu'elle avait glissé sa main dans celle du Viking après son discours, elle ne l'avait plus quittée. Cela s'était fait naturellement. Son regard venait de changer, prenant une lueur intense, fixant le géant. Et puis elle posa sa tête sur sa poitrine comme s'ils dansaient un slow rapproché, en prononçant un seul mot avec une intensité qui en disait long.

- Merci



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 48
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai 2018 - 22:33
2h 07 du matin l'appartement

VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



La soirée était passée plus vite qu’Élias ne se l'était attendu. La compagnie de Kalisté avait fait une bonne partie de l'affaire. Il y avait longtemps qu'il fuyait les soirées officielles. En fait, depuis la mort de Joachim ses rapports avec les autorités, militaire ou civiles, s'étaient dégradées. Cela faisait partie des raisons qui l'avait encouragé à revenir vers l'enseignement. Un point dont il n'avait pas discuté avec la jeune femme jugeant inutile de l'encombrer avec ce genre de détails. Car le Viking avait bien saisi l'importance symbolique de la soirée pour elle.

Il s'était donc plié au rôle du cavalier, repoussant les hommes trop entreprenants, dansant avec l'avocate quand elle en avait envie. Tout en observant le déroulé du gala il avait remarqué combien la vie à Édimbourg l'avait posé. Peut-être était-ce le fait de se retrouver prés des siens. Même son père avait donné des nouvelles au cours du mois, alors que leur dernier contact remontait à la guerre du Texas. La période était propice à nouer des liens.

Cette idée demeurait dans un coin de son esprit alors qu'il escortait sa voisine de palier jusqu'à chez elle. Il l'avait beaucoup regardée ce soir-là. Il avait vu les émotions qui la traversait, sa volonté de bien faire, sa passion pour la Justice. Quelque-chose chez elle lui rappelait les femmes de sa lignée. Il lui souriait, tranquille, attendant qu'elle passe le pas de sa porte pour la quitter.

« C'était une bonne soirée. » Reconnu-t-il, tout en allant lui caresser les cheveux.

Le grand blond demeurait ainsi sans bouger. Il savait que Kali avait bu et qu'elle avait eu une soirée forte en émotions. Pour une fois, il n'avait pas envie de profiter de la situation, car il savait exactement comment se servir de ce genre de moment. Il l'avait fait de nombreuses fois. Il se penchait lentement pour aller déposer un baiser dans les cheveux de la jeune femme. Il lui caressait le dos en l'écartant avec une certaine délicatesse.

« Dors bien Kali. » L'encourageait-il d'un sourire bienveillant. Il allait jusqu'à baiser son front, imitant le geste qu'elle avait eu envers lui quelques jours plus tôt.

Et Élias s'écartait de la chaleur féminine comme un galant homme. Il fit parcourait les cinq mètres jusqu'à sa porte, lançant un regard par dessus son épaule pour regarder en direction de la belle. Il lui souriait à nouveau avant de faire un tour de clef. La porte glissait sur ses gonds pour révéler l'appartement plongé dans le noir. Le géant hésitait immobile pour finalement entrer. Il refermait lentement la porte gardant pour lui le parfum de ces cheveux.

L'esprit porté par l'idée d'un acte manqué, il se douchait. Il n'avait pas beaucoup bu mais se sentait un peu fourbu. Alors, il filait mouillé et nu s'étendre sur le lit défait. Songeant à ce qu'il dirait à Abby sur cette soirée. Puis, ce fût sur le sourire de la jeune femme qu'il rendit les armes aux pieds du domaine de Morphée.



Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1122
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai 2018 - 22:12






Une fois rentrée dans son appartement, Kalisté resta sur le pallier, comme une statue. Elle repensa la scène dans les moindres détails : son sourire, sa caresse dans les cheveux et son dos, et le baiser sur le front. C'était romantique et touchant. Commençait elle à éprouver des sentiments à l'égard de son voisin ? Mentalement, elle dressa une liste de tout ce qu'elle aimait bien chez lui et inversement, en gros les plus et les moins. Elle avait beau chercher, elle ne lui trouvait que des plus : un bel homme, prévenant, protecteur, un peu sauvage et chevaleresque. En résumé, s'il devait être un animal, il serait un lion, tout ce qu'elle aime. Elle se demanda finalement ce qu'il pouvait penser d'elle. Déjà était il attiré par elle ? Finalement, elle se résout à ne chercher à répondre à ce genre de questions. La fatigue se fit vite sentir. Elle se décida à bouger, pour rapidement prendre une douche et se coucher.

Le sommeil ne vint pourtant pas si facilement. Cette soirée avait été éprouvante au souvenir du décès de son frère. Elle était contente d'avoir pu toucher les cœurs avec son discours et d'avoir eu la force de le narrer. Là encore, son voisin y avait beaucoup contribué à son succès. Finalement, ses paupières se refermèrent au souvenir du baiser sur son front.


La nuit avait passé d'un trait. Elle avait bien dormi. Son réveil affichait 7h19. Elle se leva d'un bond. Ce n'était pas le genre de femme à traîner dans le lit. Après un bref passage dans sa salle de bain, elle en ressortit en tenue de sport, dans laquelle son corps d'athlète était mis en valeur. Lorsqu'elle sortit de chez elle, elle hésita à inviter son voisin à venir courir avec elle. Elle y renonça car il avait peut être envie le dimanche matin de faire une grasse matinée.

Une heure plus tard, elle revint après sa longue course. Elle avait eu le temps de s'arrêter à une boulangerie pour acheter du pain frais et des croissants. Instinctivement, elle frappa à la porte de son voisin pour partager son petit déjeuner, réalisant que trop tard de ce qu'il pourrait penser d'elle dans cette tenue et en sueur. Là, elle n'avait plus qu'une envie : celle de se téléporter, si au moins elle avait eu ce pouvoir...



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 48
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin 2018 - 15:13
9h04 l'appartement

VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.


La sonnerie tomba dans le silence lourd de l’appartement voisin. Tout restait immobile. Un grognement sourd venait de la chambre à couchée. Le grand blond affalé dans le lit émergeait sans conviction. Il tâtonnait d’une main amollie pour trouver la montre posée sur la table de nuit. Un souffle mécontent remontait de sa gorge à la découverte de l’heure jeune. Il était couché depuis peu. Il n’avait pas encore récupéré. Il avait envie de dormir. La possibilité de tout bonnement ignorer cette irruption le tentait assez.

Mais lentement émergeait les souvenirs. La promesse qu’il avait faite à Kaliste de se rendre disponible. Et si c’était elle par exemple et qui avait besoin de son aide ? Elias se retournait sur le lit fixant d’un œil morne les volets clos. Il s’armait d’un peu de courage et se levait de son pas lourd de semi-géant. Il attrapait un caleçon dans la commode et alla voir ce qu’on lui voulait.

C’était l’avocate postée sur le pas de la porte. Elle avait l’air un peu empêtrée mais sans avoir peur. Le ventre du viking repérait rapidement la présence des viennoiseries et la faim le réveillait pour de bon. Il sourit à la sportive et lui libérait la voie pour entrer dans son antre. Il ne faisait pas très clair. Elias allait tirer les volets du salon. La lumière crue lui brûlait un peu les rétines.

« Désolé je viens de me lever. Ça va ? T’as besoin d’un truc ? »

Demandait-il en revenant devant elle. Il avait sûrement la marque de l’oreiller. Son allure brouillonne et décontractée ne le dérangeait pas. Encore moins devant cette fille. Tanit n’était pas un pudique. Et puis, il l’avait déjà vu en nuisette. Chacun son tour.

Le fait que ce soit Kali calmait sa mauvaise humeur naissante. Il était plutôt content de la voir.

« Entre entre. Je vais me faire un café. Tu veux un truc ? De l’eau ? »

Il avait noté le jogging. Après du sport il n’y avait rien de mieux qu’un grand verre d’eau. Tout en allant vers la cuisine, il s’interrogeait l’avait-il croisé pendant ses footings ? Quand il était dans sa course il ne faisait pas très attention à ce qui se passait.

« Bien dormi ? »

Les soirées comme celle de la vieille n’étaient pas forcément évidente à gérer quand tout rappelait la personne qui manque. Elias n’était pas encore retourné voir sa mère au laboratoire. Il savait que le souvenir de Nat’ allait le mettre mal à l’aise. Il se demandait comment l’équipe gérait la chose avant de se concentrer sur sa voisine.

« Tu vas dans une salle ? » Faisant référence à son apparence.

Le Viking essayait de motiver ses sœurs (il n’avait pas assez de contacts avec son frère pour tenter.) d’avoir une activité sportive régulière. Abigaël lui avait plus d’une fois rit au nez. S’il y avait un avantage à être immortel c’était de ne pas trop se soucier de l’entretien général.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1122
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux-