[CLOS] Une nuit pas comme les autres

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 23 Avr 2018 - 12:17
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Le rire de cette jeune femme faisait plaisir à entendre à l'oreille. Tanit aimait écouter une femme rire car à moins d'une mascarade, c'était un son vrai. Les émotions n'étaient plus cachées. Dans ce cas présent, Élias était rassuré. Kalisté avait bien l'air d'être une battante. La mauvaise rencontre finirait par être surmontée. Pour ce qui était des préjugés, cela prendrait un peu de temps. Mais le Viking en avait largement à sa disposition. Il aimait voir le regard d'une femme évoluer à son encontre. Il avait charmé nombre d'entre elles par la surprise. Il était bien entendu le fils de l'un des Immortels les plus volages de l'Archipel. Mais

« Il le serait oui ! » Lançait le grand blond avec sincérité.

Cette petite explication avait le mérite d'éclaircir un peu les choses. Kali lui apparaissait avec ses fêlures. Il comprenait pourquoi elle l'avait émue un peu plus tôt la veille. Élias avait toujours eu ce besoin de protéger les plus vulnérables que lui. Il avait pour les femmes une attirance qui se transformait parfois en instinct de protection. Parfois oui...

« Je suis à côté, si vous avez besoin de quoique ce soit. Vous avez mon numéro. Je viendrais. »

Le sourire du Viking se répercutait dans ses yeux bleus lorsqu'il vit la jeune femme approcher. L'attraction se devinait. Élias observait la couleur des joues de Kali. Un sourire presque affectueux y répondait. Trois cent ans plus tôt, Élias aurait profité de la situation sur le champ. Il lui aurait fait oublié ses soucis par une nuit de passion. Il tendit une main pour caresser sa joue. Il la laissait ensuite s'échapper, avant de l'aider à desservir la table.

Du coin de l’œil, il suivait ses mouvements, songeur. Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas croisé une femme qui suscitait chez lui cette bienveillance un peu tendre. Il s'y laissait de moins en moins aller au fur et à mesure des années. Comme tout ceux qui vivent trop longtemps, il souffrait de voir les autres s'en aller, même s'il le cachait mieux que d'autres.

« Merci pour le repas. Je ferais le prochain. » En fait, même sans la question du Russe, le grand blond était assez pour mieux connaître ce charmant voisinage.

Tranquillement, il la suivait allait reprendre la place à la table pour partager la camomille. A présent, il se faisait moins bavard. La conversation du repas le laissait un peu songeur. Il pensait à Hachim et à Kim. Les deux seuls frères immortels qu'il avait. C'était-il fait en fonction d'eux ? Probablement en partie oui. Il avait eu un immense respect pour son aîné. Quant au plus jeune des garçons... les choses étaient compliquées. Il souriait à son interlocutrice.

« Encore merci Kalisté. Ce fût... très sympathique. Vous devez encore récupérer. Je vais vous laisser. Mais, on se revoit bientôt ? » Debout, Élias venait jusqu'à elle la saluer d'un baiser. Cette fois un peu moins consensuel. L’adversité avait fait naître une petite complicité. « Vous n'hésiterez pas, n'est-ce pas ? »


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai 2018 - 12:55




" Vous n'hésiterez pas, n'est-ce pas ? "

Alias eut sa réponse quelques jours après. Kalisté lui avait demandé par téléphone de l'accompagner au gala de l'académie de police. C'était une soirée en l'honneur des jeunes diplômés de l'académie de police. Kalisté y allait pour une double raison : la première purement fonctionnelle en tant qu'assistante du procureur et la deuxième très personnelle car un hommage y était donné à son frère.

Les traces de son agression avait quasi disparu son visage. Vêtue d'une robe longue noire et très cintrée, avec les épaules et le dos dénudés, Kalisté avait fait sensation à la soirée et fait chavirer plus d'un regard des futurs et présents policiers ou rendu plus d'une femme jalouse. Et puis, elle était accompagnée de son chevalier protecteur Elias, qui par sa carrure et son charisme, décourageait les audacieux séducteurs, à une exception près : un certain Scott Tessans, lieutenant de police. Tout de suite, Elias put identifier en lui un rival car il ne faisait aucun doute que celui-ci éprouvait un sentiment amoureux très fort, presqu'animal. Son intuition lui disait même que c'était un homme dangereux. Il apprit par Kalisté que celui-ci était le meilleur ami de son frère. Et clairement, en analysant les gestes et les regards de sa belle de soirée, elle n'avait pas l'air d'avoir un sentiment amoureux à l'égard de cet homme. Mais il pouvait se tromper.

En début de soirée, Kalisté était très tendue. Cet hommage envers son frère la stressait. Elle avait peur de mal faire et surtout de craquer lors du discours. La présence d'Elias la rassurait et puisait en lui l'énergie et la confiance qu'elle avait besoin.

Et son discours fut poignant, révélant toute la force et la beauté intérieure, qu'elle cache souvent sou son costume de justice. Elle y évoqua sa croyance et son espoir dans l'existence du Bien dans le cœur des hommes et des femmes, et cette aptitude que chacun porte comme son frère à devenir un héro et à faire le bien autour de soi. La force de ses mots était amplifiée par sa sincérité et par son vécu car elle raconta la vie de son frère et son engagement. C'était un témoignage poignant. On pouvait entendre les mouches voler tant qu'un silence religieux s'était instauré pour sacraliser les paroles de la belle. La fin de son discours fut acclamée par un tonnerre d'applaudissements, mettant fin à ce silence.

Soulagée et libérée de la tension qui l'oppressait dans l'attente de son discours, elle s'autorisa à s'amuser un peu, à danser quelques pas avec son chevalier s'il acceptait, et à boire une ou deux coupes de champagnes. Elle avait ce sourire qui emporte les cœurs lorsqu'elle est heureuse.

Vers deux heures du matin, Kalisté demanda à Elias de la raccompagner. Tous les deux se tenaient maintenant devant le palier de son appartement. Depuis qu'elle avait glissé sa main dans celle du Viking après son discours, elle ne l'avait plus quittée. Cela s'était fait naturellement. Son regard venait de changer, prenant une lueur intense, fixant le géant. Et puis elle posa sa tête sur sa poitrine comme s'ils dansaient un slow rapproché, en prononçant un seul mot avec une intensité qui en disait long.

- Merci



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai 2018 - 22:33
2h 07 du matin l'appartement

VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



La soirée était passée plus vite qu’Élias ne se l'était attendu. La compagnie de Kalisté avait fait une bonne partie de l'affaire. Il y avait longtemps qu'il fuyait les soirées officielles. En fait, depuis la mort de Joachim ses rapports avec les autorités, militaire ou civiles, s'étaient dégradées. Cela faisait partie des raisons qui l'avait encouragé à revenir vers l'enseignement. Un point dont il n'avait pas discuté avec la jeune femme jugeant inutile de l'encombrer avec ce genre de détails. Car le Viking avait bien saisi l'importance symbolique de la soirée pour elle.

Il s'était donc plié au rôle du cavalier, repoussant les hommes trop entreprenants, dansant avec l'avocate quand elle en avait envie. Tout en observant le déroulé du gala il avait remarqué combien la vie à Édimbourg l'avait posé. Peut-être était-ce le fait de se retrouver prés des siens. Même son père avait donné des nouvelles au cours du mois, alors que leur dernier contact remontait à la guerre du Texas. La période était propice à nouer des liens.

Cette idée demeurait dans un coin de son esprit alors qu'il escortait sa voisine de palier jusqu'à chez elle. Il l'avait beaucoup regardée ce soir-là. Il avait vu les émotions qui la traversait, sa volonté de bien faire, sa passion pour la Justice. Quelque-chose chez elle lui rappelait les femmes de sa lignée. Il lui souriait, tranquille, attendant qu'elle passe le pas de sa porte pour la quitter.

« C'était une bonne soirée. » Reconnu-t-il, tout en allant lui caresser les cheveux.

Le grand blond demeurait ainsi sans bouger. Il savait que Kali avait bu et qu'elle avait eu une soirée forte en émotions. Pour une fois, il n'avait pas envie de profiter de la situation, car il savait exactement comment se servir de ce genre de moment. Il l'avait fait de nombreuses fois. Il se penchait lentement pour aller déposer un baiser dans les cheveux de la jeune femme. Il lui caressait le dos en l'écartant avec une certaine délicatesse.

« Dors bien Kali. » L'encourageait-il d'un sourire bienveillant. Il allait jusqu'à baiser son front, imitant le geste qu'elle avait eu envers lui quelques jours plus tôt.

Et Élias s'écartait de la chaleur féminine comme un galant homme. Il fit parcourait les cinq mètres jusqu'à sa porte, lançant un regard par dessus son épaule pour regarder en direction de la belle. Il lui souriait à nouveau avant de faire un tour de clef. La porte glissait sur ses gonds pour révéler l'appartement plongé dans le noir. Le géant hésitait immobile pour finalement entrer. Il refermait lentement la porte gardant pour lui le parfum de ces cheveux.

L'esprit porté par l'idée d'un acte manqué, il se douchait. Il n'avait pas beaucoup bu mais se sentait un peu fourbu. Alors, il filait mouillé et nu s'étendre sur le lit défait. Songeant à ce qu'il dirait à Abby sur cette soirée. Puis, ce fût sur le sourire de la jeune femme qu'il rendit les armes aux pieds du domaine de Morphée.



Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai 2018 - 22:12






Une fois rentrée dans son appartement, Kalisté resta sur le pallier, comme une statue. Elle repensa la scène dans les moindres détails : son sourire, sa caresse dans les cheveux et son dos, et le baiser sur le front. C'était romantique et touchant. Commençait elle à éprouver des sentiments à l'égard de son voisin ? Mentalement, elle dressa une liste de tout ce qu'elle aimait bien chez lui et inversement, en gros les plus et les moins. Elle avait beau chercher, elle ne lui trouvait que des plus : un bel homme, prévenant, protecteur, un peu sauvage et chevaleresque. En résumé, s'il devait être un animal, il serait un lion, tout ce qu'elle aime. Elle se demanda finalement ce qu'il pouvait penser d'elle. Déjà était il attiré par elle ? Finalement, elle se résout à ne chercher à répondre à ce genre de questions. La fatigue se fit vite sentir. Elle se décida à bouger, pour rapidement prendre une douche et se coucher.

Le sommeil ne vint pourtant pas si facilement. Cette soirée avait été éprouvante au souvenir du décès de son frère. Elle était contente d'avoir pu toucher les cœurs avec son discours et d'avoir eu la force de le narrer. Là encore, son voisin y avait beaucoup contribué à son succès. Finalement, ses paupières se refermèrent au souvenir du baiser sur son front.


La nuit avait passé d'un trait. Elle avait bien dormi. Son réveil affichait 7h19. Elle se leva d'un bond. Ce n'était pas le genre de femme à traîner dans le lit. Après un bref passage dans sa salle de bain, elle en ressortit en tenue de sport, dans laquelle son corps d'athlète était mis en valeur. Lorsqu'elle sortit de chez elle, elle hésita à inviter son voisin à venir courir avec elle. Elle y renonça car il avait peut être envie le dimanche matin de faire une grasse matinée.

Une heure plus tard, elle revint après sa longue course. Elle avait eu le temps de s'arrêter à une boulangerie pour acheter du pain frais et des croissants. Instinctivement, elle frappa à la porte de son voisin pour partager son petit déjeuner, réalisant que trop tard de ce qu'il pourrait penser d'elle dans cette tenue et en sueur. Là, elle n'avait plus qu'une envie : celle de se téléporter, si au moins elle avait eu ce pouvoir...



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin 2018 - 15:13
9h04 l'appartement

VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.


La sonnerie tomba dans le silence lourd de l’appartement voisin. Tout restait immobile. Un grognement sourd venait de la chambre à couchée. Le grand blond affalé dans le lit émergeait sans conviction. Il tâtonnait d’une main amollie pour trouver la montre posée sur la table de nuit. Un souffle mécontent remontait de sa gorge à la découverte de l’heure jeune. Il était couché depuis peu. Il n’avait pas encore récupéré. Il avait envie de dormir. La possibilité de tout bonnement ignorer cette irruption le tentait assez.

Mais lentement émergeait les souvenirs. La promesse qu’il avait faite à Kaliste de se rendre disponible. Et si c’était elle par exemple et qui avait besoin de son aide ? Elias se retournait sur le lit fixant d’un œil morne les volets clos. Il s’armait d’un peu de courage et se levait de son pas lourd de semi-géant. Il attrapait un caleçon dans la commode et alla voir ce qu’on lui voulait.

C’était l’avocate postée sur le pas de la porte. Elle avait l’air un peu empêtrée mais sans avoir peur. Le ventre du viking repérait rapidement la présence des viennoiseries et la faim le réveillait pour de bon. Il sourit à la sportive et lui libérait la voie pour entrer dans son antre. Il ne faisait pas très clair. Elias allait tirer les volets du salon. La lumière crue lui brûlait un peu les rétines.

« Désolé je viens de me lever. Ça va ? T’as besoin d’un truc ? »

Demandait-il en revenant devant elle. Il avait sûrement la marque de l’oreiller. Son allure brouillonne et décontractée ne le dérangeait pas. Encore moins devant cette fille. Tanit n’était pas un pudique. Et puis, il l’avait déjà vu en nuisette. Chacun son tour.

Le fait que ce soit Kali calmait sa mauvaise humeur naissante. Il était plutôt content de la voir.

« Entre entre. Je vais me faire un café. Tu veux un truc ? De l’eau ? »

Il avait noté le jogging. Après du sport il n’y avait rien de mieux qu’un grand verre d’eau. Tout en allant vers la cuisine, il s’interrogeait l’avait-il croisé pendant ses footings ? Quand il était dans sa course il ne faisait pas très attention à ce qui se passait.

« Bien dormi ? »

Les soirées comme celle de la vieille n’étaient pas forcément évidente à gérer quand tout rappelait la personne qui manque. Elias n’était pas encore retourné voir sa mère au laboratoire. Il savait que le souvenir de Nat’ allait le mettre mal à l’aise. Il se demandait comment l’équipe gérait la chose avant de se concentrer sur sa voisine.

« Tu vas dans une salle ? » Faisant référence à son apparence.

Le Viking essayait de motiver ses sœurs (il n’avait pas assez de contacts avec son frère pour tenter.) d’avoir une activité sportive régulière. Abigaël lui avait plus d’une fois rit au nez. S’il y avait un avantage à être immortel c’était de ne pas trop se soucier de l’entretien général.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juin 2018 - 16:36






Lorsqu'elle découvrit Elias dans une tenue minimaliste en ouvrant la porte de son appartement, ses joues prirent une teinte pourpre. Deux raisons simples : la première elle n'était pas insensible à son corps d'athlète et ne savait pas comme le regarder sans apparaître à une gourmande qui se lèche les babines devant devant une vitrine de pâtisseries françaises, et la seconde c'était de le sortir du lit trop tôt sans une raison importante.

Son voisin semblait le prendre bien et de ne pas trop ronchonner.

- Désolée de te sortir du lit. J'ai un peu honte. Je l'ai fait par instinct, sans réfléchir. J'avais tout simplement envie de te voir et de te parler. Comment dire....Avec toi, je me sens plus légère et vivante. J'aime ta compagnie.

Elle lui décrocha son plus beau sourire lorsqu'il lui proposa un verre d'eau. Elle y trempa ses lèvres puis but l'eau par petites gorgées. Elle évitait au maximum de croiser le regard de son voisin car il avait sur elle un effet d'intimidation ou de fascination.

- Pour courir, je préfère le faire en extérieur. Je déteste les tapis roulants de salle. Par contre en salle je fais un peu de musculation et de gym, et surtout je prends des cours de Krav Maga. C'est pour moi une fenêtre pour m'aérer l'esprit des dossiers criminels et toutes les horreurs qu'ils contiennent.

Détournant toujours son regard, elle en profita pour observer les lieux. Pour un appartement de célibataire mâle, ce n'était pas trop le boxon même si tout n'était pas vraiment à son goût. Elle y chercha des photos ou portraits, pour en savoir plus sur lui. Elle se retint de le questionner sur ce sujet même si elle aurait aimé savoir si il y avait quelqu'un dans sa vie. C'était une évidence pour elle que non, pour autant elle n'avait rien de rationnel pour en être sûre. Et si finalement, c'était un coureur de jupons ? Non, la façon dont il se comportait avec elle ne laissait pas le croire. Ou alors s'il était gay ? Elle s'étouffa en pensant à cette question avec une gorgée d'eau qu'elle venait de boire.

- J'ai passé une excellente nuit, pour une fois . Aucun esprit ou fantôme qui n'est venu me hanter.

Mais qu'est ce qu'elle lui avait pris de lui parler d'esprit ou de fantôme....Il allait la prendre pour une folle.

- Je te suis très reconnaissante pour m'avoir accompagné hier soir à ce gala. Cela m'a fait le même effet qu'une gaufre à la chantilly.

Amusée par cette comparaison, se demandant si chez un homme une gaufre à la chantilly pouvait inspirer le même sentiment que celui d'une femme, elle s'autorisa enfin à le regarder dans les yeux et maintenant elle ne pouvait plus s'en détacher. Elle s'était arrêtée de respirer.



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil 2018 - 13:05
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Tanit n'avait rien dit à la remarque. Mais il la gardait en tête pendant qu'il versait l'eau du robinet dans le verre. Il lui rendait un sourire, un peu plus modeste, mais sincère. Une oreille concentrée sur la voix de la jeune femme, il commençait à préparer un café. Il le faisait à l'ancienne, avec du café de l'arche d'Afrik. Une habitude qu'il avait gardé de sa jeunesse. L'odeur des graines de café en train de chauffer était une de ses madeleine de Proust.

« Je connais un peu le Krav Maga. On pourrait se faire un échange à l'occasion. »

Il fouillait dans les placards pour trouver une tasse potable.

« Ça va ? » La voyant être en difficulté avec l'eau.

Ce n'était pas avec lui que le sujet du surnaturel allait poser un souci quelconque. A un âge comme le sien on avait forcément vécu des choses inexpliquées, inexplicables même. Il était plutôt philosophe sur la question. Et puis quand on faisait partie des Prodige tout devenait relatif en terme de réel et de possibles.

« Tant mieux. Ils peuvent être chiants quand ils veulent. » Un guerrier comme lui avait bien entendu son lot de victimes. S'il avait de sa mère un respect pour la vie, il tenait de son père le goût du combat.

Qu'elle le compare à une gaufre le faisait rire sous cap. Quelques unes de ses conquêtes lui avait donné des surnoms improbables et parfois très kitch. Il ne s'en plaignait pas. Après tout si cela amusait ses dames... En rencontrant le regard de la belle Élias acceptait l'évidence le plus naturellement du monde. D'ailleurs, n'importe quelle autre femme qui l'aurait pris au saut du lit ainsi, aurait obtenu ce qu'elle cherchait. Il franchissait donc la distance qui les séparait pour la prendre par la taille, l'attirer vers lui et l'embrasser. Un premier baiser, direct et franc, pour avoir été repoussé plusieurs fois.

Une main venait doucement tirer sur l'élastique dans les cheveux de Kalisté avant de plonger dans sa chevelure. A présent il la tenait collée contre lui, soufflant doucement contre sa gorge. Il avait envie de la tenir dans ses bras, tout comme de lui faire l'amour. Son corps était en train de le trahir, ou plutôt d'exprimer un désir naturel. Élias cherchait le regard de Kali alors que son érection s'imposait entre eux.

« Qu'est-ce que tu veux ? » C'était une demande honnête, d'un homme à une femme.

Car à présent le Viking était prêt à passer à un rapport direct. Kali lui avait certes envoyée beaucoup de signaux positifs. Mais, il savait que les désirs d'une femme ne s'exprimaient pas comme ceux des hommes. El' était entreprenant mais d'un immense respect pour ses partenaires.

Tel qu'il l'avait avoué à sa sœur, il serait d'autant plus attentif avec cette charmante avocate. Elle lui inspirait une sympathie, et une tendresse, qui méritait tous les efforts. Ses doigts fermes descendaient caresser sa colonne vertébrale, jusqu'à la naissance de ses fesses. Ses yeux clairs étaient calmes, et même doux. Quoi qu'elle décide maintenant, Tanit le ferait sans discuter.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil 2018 - 15:06



La proximité d’Elias l’avait statufiée. Elle parvenait à peine à respirer. Son corps s’enflamma lorsque le Viking déposa un baiser sur ses lèvres, brisant ses dernières défenses. Le souffle court, ses joues étaient devenues roses. Elle frissonna de désir lorsqu’elle sentit la main de l’homme dans ses cheveux puis son dos. Sa chevelure libérée était retombée en lourde cascade acajou autour de son visage et sur sa poitrine. Délicatement, elle posa les paumes de ses mains sur la poitrine du Viking. Elle percevait les battements de son cœur, une chamade criante de désir. Elle remonta ses mains jusqu’à son visage, caressant sa barbe, avant de se lever sur ses talons pour parvenir jusqu’à ses lèvres et lui rendre son baiser avec une douceur incroyable. Il n’y avait pas besoin de mots pour comprendre qu’elle était consentante. Elle allait se livrer et se donner à cet homme pourtant inconnu il y a encore quelques jours. Il était désirable d’une beauté à couper le souffle, mais comme tant d’autres que Kalisté avait déjà rencontrés et qu’elle n’avait jamais laissé approcher. Avec Elias, c’était différent, et sûrement pas que physique. Elle avait toujours ses mains posées sur son visage. Elle recula de quelques centimètres pour que ses yeux d’ambre le fixent et le transpercent. Un sourire ensorceleur illumina son visage avant qu’elle se jette sur lui comme une panthère pour lui donner un baiser fougueux de passion.

Et puis, finalement elle recula, en luttant contre la force du désir qui l’animait. Non pas qu’elle ne voulait plus, mais elle avait entendu quelque chose. Elle mit son doigt sur sa bouche pour imposer le silence. En effet, quelqu’un à l’extérieur frappait et sonnait à sa porte. Elle hésita. Lâchant un grand soupir de contrariété, elle décida finalement d’aller voir qui cherchait à cette heure si tôt à la contacter.




BULLDOG
Prénom Nom : Scott Tessans
GROUPE : Habitants
SPHERE : Savoir
AGE : 33 ans
ETAT CIVIL : ici
PROFESSION : Inspecteur de police
POUVOIRS : Montée d'adrénaline qui lui donne une rage, une résistance et force incroyable mais lui faisant perdre son self contrôle
ETAT DE SANTE : Excellente
LIENS : ici



L’inspecteur de police frappait et sonnait à la porte de l’appartement de Kalisté. Il tenait dans sa main un paquet de croissants et de pains au chocolat. Il avait pensé à elle toute la nuit. Elle le rendait fou. Jamais une femme ne l’avait autant ensorcelé. Il était déçu car il ne s’attendait pas hier à la voir accompagnée avec ce grand blondinet, à la soirée de gala. Il lui aurait bien fait une tête au carré. Qu’est-ce qu’elle pouvait lui trouver de plus que lui ? Qui avait toujours été à côté d’elle pour la soutenir après le décès de son frère ? Nul doute que cela allait être un concurrent sérieux pour conquérir sa belle. Mais celui qu’on surnomme le Bulldog, n’allait pas baisser les bras si facilement. C’était mal le connaître !

Il allait battre en retraite jusqu’à ce qu’il entendit la porte s’ouvrir derrière lui. Il se retourna pour découvrir la femme de tous ses désirs. Comme elle est belle et magnifique ! Mais…ses muscles commencèrent à se contracter. Une fureur enflammée commençait à naître dans l’âtre de son cœur. Ses veines frontales veinaient de bleuir et de gonfler. Le paquet qu’il tenait dans sa main venait d’être broyé avec une force surhumaine.

Sa jalousie venait de libérer la sauvagerie de l’homme. Les dernières chaînes qui emprisonnaient l’animal s’étaient brisées lorsqu’il aperçut le Viking en tenue quasi d’Adam.

- Tu n’es qu’une SALOPE !

Comme un rhinocéros, il avait chargé jusqu’à la hauteur de la jeune femme, acculée maintenant au mur du hall. Il était à deux doigts de l’irréparable mais c’était encore sa Kalisté, la femme qu’il voulait pour toute sa vie. Pourtant, il avait envie de tout fracasser. Avec une rapidité presque féline, il se détacha d’elle pour se tenir face au Viking qui probablement n’allait pas rester inactif. Et puis tout d’un coup, tous les objets électroniques se mirent en marche ainsi que les lampes à grésiller, comme pour manifester un mécontentement surnaturel. A croire que cela permit à l’inspecteur de police de retrouver un instant de lucidité, il se détourna pour échapper comme une furie dans les escaliers du palier des parties communes.






Kalisté, au début surprise, avait puisé dans une force inconnue pour faire face à la fureur de son ami. Elle n’arrivait pourtant pas à décrocher un mot pour l’apaiser. Elle retint Elias d’aller à l’affrontement lorsqu’elle comprit que Scott s’était résolu à partir après cette manifestation surnaturelle dont l’origine à aucun doute provenait de son frère décédé.
Pour s’assurer qu’Elias resterait avec elle, ses mains s’entrelacèrent avec les siennes.



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Juil 2018 - 12:58
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Élias sentait la belle s'éloigner sans comprendre. Ses mains chaudes cherchaient à la retenir sans forcer. Mais à son tour il entendait le bruit dans le couloir. Il avait donc lâché son bras en contenant un ronchonnement. Cela pouvait se comprendre. Ils étaient bien partis pour partager... quelque-chose.

En arrivant dans le dos de Kalisté, Tanit avait immédiatement sentit la tension. Lorsqu'il reconnu le flic il ne se posait pas de question. Cet homme ne lui inspirait pas confiance. Il ne l'aimait pas beaucoup. A voir la tête que ce dernier faisait c'était un sentiment réciproque. Bien sur le Viking n'allait pas se mêler de la vie privée de sa voisine. Mais quand Scott se permettait d'aller l'insulter cela changea la donne.

La suite se déroulait très vite, trop vite, pour que le géant puisse intervenir. Il sentait l’atmosphère manipulé par une énergie extérieure. Ses yeux claires regardaient spontanément dans la direction de Kali. Un petit soupçon se formulait dans son esprit. Mais pour le moment il voulait surtout s'occuper de ce pauvre type. Sans la main pour le retenir il l'aurait coursé pour lui donner une petite leçon de savoir vivre à la mode Viking.

« … tu vas faire une main courante. » Il l'attirait de nouveau dans l'appartement. Il attendait que la porte soit refermée pour examiner son état physique avec attention. « C'est quoi son nom de famille ? » Il posait une main sur son cou, soufflant de contrariété. Il détestait les frappa-dingues. Cela lui rappelait beaucoup trop les erreurs de Sveda. « Je vais me préparer. Je viens te chercher quand je suis prêt. On prendra la moto. » La main remontait caresser sa nuque et la masser. Un sourire revenait enfin sur sa bouche. Il s'apaiser un peu. « Et après ça... » Il approchait pour embrasser sa tempe et lui souffler une promesse. « Je te fais oublier tout le reste. » Comme un avant-goût, il capturait sa bouche pour lui offrir un baiser.

Une fois seul El filait reprendre une douche glacée pour aider à calmer le désir inassouvi du matin. Son esprit porté à la fois sur Kali et sur tout ces ennuis qu'elle accumulait. Elle avait une sorte de guigne. Après ça, il contactait rapidement Miller par le réseau. Sean était un pote de bar et plus. Ils se donnaient souvent des coups de pouce tous les deux.

Il sonnait à la porte de l'avocate avant de finir d'enfiler une veste en cuire. C'était un vieux truc qu'il avait acheté à San Francisco. Le vêtement parfait pour faire une virée en deux roues. Il attendait la demoiselle, son regard s'attardant sur sa silhouette. Maintenant qu'il était clair, qu'ils se plaisaient, il ne voyait pas l'intérêt de se retenir d'admirer. Il acquiesçait d'un petit mouvement du menton et lui tendait un casque féminin.

« T'es dispos cet après-m ? »

A cette heure-là circuler dans le centre-ville était plutôt aisé. Élias avait roulé assez vite. Il démontrait une certaine maîtrise du véhicule. Il arrêtait la moto aux pieds de Scotland Yard. Il descendait tranquille avant de récupérer le casque de la belle.

« Je t'attend là. Ok ? » Tanit préférait éviter de se montrer dans les bureaux.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Juil 2018 - 14:14




Kalisté était encore sous le choc de cet incident. Comment avait-elle été pu se montrer aussi aveugle avec sa relation avec Scott. Elle se replongea dans ses souvenirs pour vérifier si elle lui avait fait des signes et ouvert des fenêtres pour une relation amoureuse : jamais. Il y avait de l’amour, mais celui de la fraternité. Scott était le meilleur ami de son frère. Elle l’avait connu comme cela. Au décès de son frère, Scott l’avait soutenu. Il avait aidé ses parents de temps en temps. Elle le considérait tout simplement comme un frère.

Le baiser d’Elias la fit revenir dans le monde réel. Ses tristes pensées s’étaient évaporées avec la chaleur de ses lèvres. Elle avait envie de s’abandonner dans les bras de cet homme. Et puis d’un ton qu’elle trouva un peu autoritaire, il la poussa à aller faire une main courante. Elle n’eut pas le temps de contester ce choix, et surtout de contredire cet homme. La loi, elle la connaissait par cœur. Une main courante contre un policier, déposée par le second du procureur, allait engendrer des conséquences incontrôlables. Certes, Scott s’était dévoilé avec un visage de violence qu’elle ne lui connaissait pas. Il l’avait insultée mais il n’avait pas eu de gestes violents. Pourtant, l’intuition de la procureure lui soufflait qu’il s’en fût failli de peu. Elle était partagée entre le pardon envers le meilleur ami de son frère et la loi qui se doit de protéger les hommes et les femmes de la violence.

- Scott Tessans. C’est un proche de ma famille. Il était le meilleur ami de mon frère. Et quelque part, je le considère comme un frère de cœur. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé…

Une petite moue de déception put se lire sur son visage lorsqu’elle l’abandonna pour aller prendre une douche et se changer. Elle opta pour une douche bien chaude, pour décontracter ses muscles. Une fois séchée, elle retourna dans sa chambre, s’asseyant devant sa coiffeuse. Ses yeux d’ambre fixant le miroir semblaient y chercher une certaine vérité. Elle émit une petite grimace, en observant encore les traces bleutées liées à son agression. Elle se maquilla légèrement, surtout pour cacher ses bleus. S’habillant ensuite d’une tenue assez sportive et sexy, avec un jean moulant, un débardeur pourpre et une veste en cuir noir, elle conclut sa préparation par une touche de parfum, son préféré, qui est à la fois sucré, épicé, sensuel et envoutant associant l’ambre, le poivre rose et l’orchidée vanille.

Lorsqu’elle entendit sonner à la porte, elle s’y précipita pour retrouver son voisin avec un casque à la main pour elle. Elle sentit son regard de contemplation et de désir posé sur elle. Le regard du viking avait le pouvoir de la faire chavirer et de l’empêcher de respirer. Un sourire illumina son visage lorsqu’elle aperçut le casque de moto, comme celui d’un enfant excité d’aller faire un tour de manège. Elle adorait en faire, ça aussi cela lui manquait depuis qu’elle avait pris ce job de femme de loi. Elle se retint de monter devant et prendre les commandes de la bécane. Elle se contenterait de se coller contre lui et l’entourer de ses bras, et ça s’était déjà pas mal !
Arrêtée aux pieds de Scotland Yard, elle ôta son casque, et le confia au Viking. Taquine, elle lui lâcha un compliment provocateur.

- Tu sais, mais je trouve que tu te débrouilles pas mal en moto. Oui je suis disponible toute la journée. Ça ne me fera pas de mal de m’éloigner un peu de mes dossiers.

Comme une féline, elle se jeta sur lui pour lui délivrer un baiser fougueux, langoureux et passionné. Elle se força à quitter ses lèvres pour se rendre à Scotland Yard. Au pied de l’immeuble, elle salua le garde qui la reconnut aussitôt, se retournant une fois pour observer son Viking.

Quand vous êtes le second du procureur, il vous ait accordé quelques avantages et écoutes dans les bureaux de la Police. Peut-être pour cela que Kali revint assez vite, au bout d’une heure. D’ailleurs, elle avait envoyé un message sur le portable du Viking, pour le prévenir à peu près du temps qu’elle mettrait. Lorsqu’elle mit la tête dehors, tout semblait aller bien. C’est avec une démarche rapide qu’elle retrouva son homme à moto.

- J’espère que je n’ai pas été trop longue. Allez, emmènes moi au bout de la terre !

Elle mit fin à la conversation ou toute question qu’Elias pourrait lui poser, en mettant le casque de moto sur sa tête. Elle savait qu’elle n’échapperait pas tôt ou tard aux questions mais elle préférait repousser le moment à plus tard, désireuse de s’évader et de se changer les idées.



Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil 2018 - 11:07
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Un rire franc remontait de la gorge de Tanit. Kaliste avait de l'humour. El était mieux qu'un bon conducteur. Il avait été le conducteur de son escadron la dernière fois qu'il était soldat. Mais ce n'était ni le moment ni le lieu d'en parler avec la dame. Il lui fit donc un léger clin d’œil rieur.

« Haha, D'accord m'dame. »

Élias suivait la belle des yeux tandis qu'elle montait les marches. Il gardait un sourire tranquille sur les lèvres. Ses yeux bleus croisaient ceux du gardien à qui il adressait alors un petit sourire entendu. Oui c'était bien ce qu'il s'imaginait. Une fois informé du délais d'attente, le Viking s'organisait de son côté. Il profitait d'un marché, pas loin du canal, pour acheter deux trois trucs. Il rangeait les victuailles à l'abri du soleil et se calait sur une marche pour attendre l'avocate.

« Monte beauté. »

Le moteur chauffait vite. Tanit s'assurait que la dame était en équilibre avant de pousser la vitesse. Il les éloignait rapidement du cœur de la capitale. Il prenait le chemin de la réserve naturelle. Une partie était ouverte au public pendant l'année. Cela leur prenait pas trop de temps. Ils trouvèrent une place où garer la moto à peu prés à l'ombre. Élias descendait et récupérait les courses et une couverture en laine pliée dans la caisse.

« T'es déjà venue ici ? »

Il lui désignait un sentier vers le sud et engageait un pas tranquille. Ils entraient dans ce lieu bucolique et calme. Il n'y avait pas un humain à la ronde. El se libérait une main et venait prendre celle de Kali. Il était un peu curieux concernant ce qui s'était passé dans le couloir. Mais il attendait. Avec un petit sourire il commençait à raconter l'une de ses histoires.

« Ma mère a aidé à sélectionner les espèces implantées ici. J'ai du aller en chercher aux quatre coin du pays. J'ai bien failli me faire dévorer la main par une saleté de carnivore.» Ce n'était rien à côté des dangers de son enfance dans le désert. « Tu aimes la nature ? »

C'était un élément important pour cet enfant des sables. D'ailleurs, il lui arrivait régulièrement de fuir la civilisation et de disparaître pendant quelques mois pour se ressourcer. Il était aussi sociable qu'il pouvait être sauvage. C'était un vieux monsieur en réalité qui avait depuis longtemps cesser d'obéir aux règles. Il agissait comme bon lui semblait et qu'importe ce que les gens pouvaient en penser. Mais c'était quelque-chose dont il ne pouvait pas encore parler à Kaliste. Il se penchait par surprise pour déposer un baiser le long de sa gorge.

« Dommage que ton copain nous ait coupé, mmm. » Il lui lançait un regard taquin. Puis son regard accrochait l'entrée d'une clairière que le soleil de fin de matinée ensoleillait joliment. « Viens. »

Il lui lâchait délicatement la main pour prendre les devant et installer la couverture sur le sol. Il mettait les sacs en papier à l'abri contre un gros tronc. Il l'attirait pour s'installer tranquille. Lui se mettait tout de suite pieds nus et s'étendait les bras calés sous la tête.

« Ecoute ça... » Les oiseaux chantaient. Cela rendait visiblement le Viking infiniment heureux. Il était patient, tranquille, comme le vieux lion. Kali lui parlerait quand elle le voudrait.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Juil 2018 - 11:27




Par ce petit périple floral, Kali découvrait Elias, comme son côté à la fois romantique et sauvage. Elle savait peu de choses de lui et appréciait qu'il se livre un peu. Lorsqu'il parla de sa mère, il fut même touchant. Les liens maternels sont une valeur importante dans la tradition familiale de Kali. Elle commençait à mettre des mots et à rationaliser ce qu'elle aimait en lui : sa force, pas seulement celle qui se limite à la puissance physique, mais celle du caractère et de l'être. Ils n'étaient pas si différents de l'un et de l'autre, finalement, loin de là d'ailleurs.

Elle se déchaussa, pour se mettre pied nu comme Elias. Elle ôta également sa veste en cuir, inutile sous ses rayons du soleil. Sans la moindre hésitation et le plus naturellement du monde, elle posa ensuite sa tête sur le ventre du Viking, comme s'il s'agissait d'un oreiller, en s'allongeant sur le tapis sylvestre. Elle aura pu rester des heures comme cela, dans ce havre de paix et avec cet homme.

- Oui je connais cet endroit. Mon père nous y emmenait quelque fois lorsque nous étions plus jeune, même si dans ma famille maternelle, nous sommes plutôt des enfants des grandes étendues désertiques du Dasht-e Kavir. En y pensant, cela me donne envie d'y retourner, loin de toute cette laideur que je vois dans mes dossiers. Il n'y a rien de plus beau que ses plaines sablonneuses, ses massifs dunaires et ses montagnes rongées jusqu’à l’os.

Kalisté se confiait rarement. Et donnait même l'image d'elle même d'une femme de la ville, avec sa tenue sophistiquée d'avocate. Mais ce n'était qu'un costume, quelque part comme celui que porte un super héro pour affronter le mal. En réalité, elle était aussi sauvage que les léopards du Dasht-e Kavir.

Elle se tut pour écouter les oiseaux chanter. Il y eut un moment de solennité où tous les deux communiaient avec la nature. Cela faisait à peine quelques jours qu'ils se connaissaient, pourtant dans ce décorum cela ne donnait pas cette impression.

Sa tête se tourna ensuite vers lui , pour l'observer et capter son regard qui à chaque fois la faisait chavirer.

- Si l'endroit n'était pas public, je crois que je te mangerai tout cru comme cette plante carnivore qui a essayé de manger cette main.

Aux paroles, elle y associa les gestes, en lui mordillant d'abord les doigts de ses mains puis son ventre. Elle se redressa ensuite pour être à califourchon sur lui, son visage à quelques centimètres de celui du Viking. Elle avait le regard pétillant d'une beauté féline. Elle ne bougea plus , ni ne prononça un seul mot. Leur regard communiait.





Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Juil 2018 - 13:04
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Des visions du monde d'avant venaient flotter dans l'esprit de Tanit. Il avait passé plus de temps que la planète bleue que sur ce qu'ils nommaient maintenant l'Archipel. Ce reste de bloc de terres n'étaient rien en comparaison du globe duquel ils s'étaient détachés. Même le grand plateau d'Iran faisait pâle figure maintenant qu'il était divisé d'un tiers à flotter dans les airs. Mais, l'Immortel comprenait le charme de cette enfance dont lui parlait Kali.

« Je ne te le fais pas dire... » Murmurait-il un peu songeur.

Il se sentait bien. Il se sentait même paisible. Cela faisait un moment qu'il ne s'était pas retrouvé comme ça en compagnie de quelqu'un. Peut-être parce qu'elle correspondait assez bien à ce qu'il recherchait en général chez un autre. Il lui caressait les cheveux tranquille, savourant le plaisir que leur offrait la nature. Il la laissait, comme depuis le début décider du chemin à prendre entre eux.

Ses yeux bleus s'étaient baissés sur elle. Un sourire s'était doucement étiré. Alors, suivant l'envie de la belle Élias s'était redressé, pour s’asseoir et dans un regard capturer ses lèvres pour leur second baiser. Cette fois il fût plus entreprenant. A vrai dire qu'il soit en extérieur n'était pas pour refréner ce type d'ardeur. C'était même l'opposé.

« Personne ne viendra... » Il allait déjà pour lui retirer son débardeur, le laissant retomber, pendant que ses lèvres découvrait sa peau claire, couvrant son épaule de baisers.

Ils reprenaient ce qui avaient été commencé dans l'appartement. Le Viking embrassait la gorge de la demoiselle alors que ses doigts agiles dégrafaient son sous-vêtement. Les oiseaux chantaient autour d'eux. La nature bruissait. Élias entraînait Kalisté dans ce moment de partage qu'ils avaient déjà imaginé. Très vite, ils se détachaient du reste du monde.

Peut-être des marcheurs solitaires entendirent leurs souffles. Peut importait à Élias. Il rendait hommage à une femme avec toute la passion qui pouvait être la sienne. Comme sa mère il avait pour le Désir un grand sens du respect. Quelque-chose de presque sacré, qui expliquait aussi insatiable faim dans ce domaine. Il se montra d'ailleurs d'une attention et d'une tendresse décuplée pendant l'acte. Au fond de sa mémoire demeurait les images de leur première rencontre.

Quand leurs cris de bonheur s'envola vers le ciel une profonde félicité envahissait ce vieux soldat. Il offrait à la belle amante un baiser fougueux et lui caressait tendrement la peau. Un sourire complice sur le visage il attrapait la couverture pour en protéger le corps nu de sa nouvelle amante. Il l'observait et avec une certaine délicatesse lui baisait le front. Il s'étendait sur le côté, prés d'elle, appuyant sa tête dans une main. Son regard contemplait son visage détendu.

« Tu es très belle. » Lui assurait-il tout bas.

Il laissait un franc sourire s'épanouir sur son visage. Il se redressait, assit en tailleur, profitant d'une impulsion pour se lever. Nu comme un ver il enfilait rapidement son caleçon avant d'aller chercher le thé froid qu'il avait acheté. Il en bu quelques gorgées au goulot avant de la tendre à Kali, avec un sourire. Il s'étirait avec la paresse d'un vieux lion.

« Mmmm. » Il avait l'air d'un homme repus.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Juil 2018 - 15:48




Kali regardait le Viking avec des yeux de désir et de passion. Elle n'avait jamais ressenti une telle émotion. Cette relation était quasi fusionnelle. Elle le connaissait à peine et pourtant elle se livrait à lui corps et âme sans retenue.

Elle esquissa un large sourire lorsqu'il la complimenta. C'était un compliment simple mais il avait la force de la sincérité. Kali ne put s'empêcher de le taquiner comme elle l'avait fait pour le complimenter sur ses talents de pilote.

- Tu n'es pas mal non plus.

Clairement, elle ne pensait pas un mot de ce qu'elle venait de le dire. Lorsqu'il lui tendit le thé froid, elle en profita pour lui baiser le front, comme elle l'avait fait lors de son départ de la nuit passée dans sa chambre. Elle lui chuchota quelques mots, pour marquer l'intimité de ses propos.

- Tu es un homme exceptionnel : beau, gentil et fort

Au mot "fort", elle pointa son doigt sur son cœur puis sa tête, pour lui faire comprendre qu'elle pensait à sa force mentale et à sa liberté.

Elle but ensuite quelques gorgées de thé froid, sans quitter le viking du regard. Elle était maintenant perdue dans ses pensées, se demandant comment leur relation allait se poursuivre. Elle savait ce qu'elle voulait mais lui voudrait-il la même chose ? Elle préféra ne pas aborder le sujet, pensant que les choses se feront comme elles doivent se faire.

Elle se leva ensuite pour se rhabiller et préparer le déjeuner avec ce qu'Elias avait ramené. Elle mangea de bon appétit. Ce repas était le moment propice pour échanger quelques mots et se découvrir.

- Tu crois au destin ? Penses tu que nous aurions été ensemble sans cette agression ? Remarque tu avais peut être flashé sur moi avant ou tout le contraire

Le repas terminé, elle se blottit dans ses bras, tête sur poitrine nue pour l'écouter parler et s'il se tait pour écouter son silence et ses respirations. Elle voulait que le temps se fige, appréciant ce moment de partage.





Kali
Sphère Dirigeante
avatar
Messages : 78
Etat Civil : écossais
Pouvoirs : Mental d'acier et médium
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Juil 2018 - 14:54
VIKING
IDENTITE : Elias Tanit
GROUPE : Gouvernement
SPHERE : Armée
AGE : 405 ans/ 35 ans
ETAT CIVIL : Union libre
PROFESSION : Soldat
POUVOIRS : Régénération cellulaire : Elias jouie d’un héritage génétique qui empêche ses cellules de vieillir. ; Force décuplée : Elias est pourvu d'une force musculaire plus élévée que la moyenne. ; Lecture du sable : Elias peut interpréter des signes dans la nature pour donner des indications sur le futur proche.
ETAT DE SANTE : Bon
LIENS : Fils de Tohum, Frère de Riley, Camarade de Luke Brown, Ami de la PH, voisin de Kali.



Le repas qu'ils venaient de partager était aussi simple que l'était le cœur du Viking. Tout comme la rose des sables qui l'avait un jour porté sur terre, il ne savait pas contredire ses émotions. Il regardait Kalisté alors qu'elle buvait l'air heureuse. Il l'écoutait ensuite tandis qu'elle se retrouvait contre lui. Pour seule réponse qu'il lui donnait, il déposait un baiser sur son crâne. Il n'avait pas d'autre réponse. L'idée qu'il y ait un destin lui avait toujours déplut.

« L'important c'est ce qu'on a maintenant. Tu ne crois pas ? »

A ce moment de la journée, et après avoir été réveillé aux aurores Élias se sentait lentement attiré dans les bras de Morphée. Grondant à voix basse par habitude, il s'étalait le plus confortablement possible, en faisant attention à la jeune femme. Dimanche, jour du Seigneur, mais surtout jour de liberté, Tanit aimait aller au gréé de ses envies.

« On pique un roupillon. Après je t’emmène au port. On mettra les pieds dans l'eau. OK ? » Marmonnait-il alors contre l'oreille de Kali. Moins de trois minutes plus tard, le grand blond était assoupi.

La présence de Kalisté rendait le sommeil autrement plus agréable. El aimait la compagnie d'un corps tiède prés de lui quand il dormait. Si en plus la personne lui plaisait il pouvait facilement se laisser aller à un tour d'horloge. Heureusement pour eux, le soleil était présent ce jour-là. La chaleur qu'il dégageait finissait par réveillé le blond.

« Hey. » Ronronnait-il en venant caresser le doux ventre de sa partenaire. Il prenait le temps d'apprécier l'entre deux avant le réveil complet. Ses mains cherchaient les courbes auxquelles, il avait rendu hommage un peu plus tôt. « Ça va toi ? »

Élias avait bien en tête le déroulé des derniers jours. Même s'il était ravi qu'ils aient passé le cap de l'attirance, il savait que cela pouvait être rapide. Surtout, surtout, il ne voulait pas que cette femme soit déstabilisée dans le mauvais sens. Il voulait qu'elle se sente bien. Sa fragilité avait quelque chose de touchant. Il se penchait lentement pour embrasser sa tempe avant de la regarder dans les yeux. Un sourire confiant lui venait.

« De quoi tu as envie ? » Lui demandait-il tandis que sa main massait délicatement son ventre.

Une question ouverte qui accepterait une réponse tout aussi ouverte. El savait que les dames aimaient voir plus loin, fantasmer, penser, se projeter. Ce n'était pas du tout son mode de fonctionnement personnel. Mais, à force, oui à force, il s'était fait aux besoins de ce charmant genre. Il n'était pas certain que ce qu'il avait conviendrait à une fille comme Kalisté. Cependant, rien n'interdisait d'attendre et de voir où le vent allait les enmener.


Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 1203
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux-