[CLOS] 'God bless you and thank you'. Feat Data

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Agence Cooper Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 17 Sep 2018 - 19:07
Il suffisait à Rox’ d’entrer dans une pièce pour en changer complètement l’atmosphère. Comme une tornade de bonne humeur, qui savait redonner le sourire. J’avais beau y être habitué, et garder une façade de marbre, je n’en restais pas moins fasciné par ce qu’elle arrivait à faire. Ce genre de personnes étaient à mon opposé total, et cela relevait presque de la magie pour moi. Jamais je ne serai capable de faire ça. Pas que je le souhaite, pas vraiment. Mais parfois, je me disais que ça pourrait me servir. En tous cas, le résultat se voyait directement sur Sean et c’était plutôt bien. Surtout si c’était pour partager leurs idées de voyage.

C’était comme si, d’un seul coup, un mur s’était érigé entre eux et moi. Ils parlaient de partir, de vivre leurs aventures. Où je n’avais pas ma place. Le pire, c’était que ce fouttu mur, je le construisais moi-même. Et j’en avais bien conscience. C’était peut-être pour ça que ça devenait de plus en plus dur de le vivre.

"Bien sûr que Roxy peut participer." dis-je en haussant les épaules. Je ne m’avançais pas beaucoup, mais bon. Ça me laissait le temps de réfléchir à quoi répondre pour ne pas trop doucher leur enthousiasme. C’était plus facile de donner une excuse plutôt que de donner toutes les raisons qui m’empêchaient vraiment de partir. Sortir de ma routine, sortir de ce qui était sûr. Peur de déraper à nouveau. La seule fois où j’étais parti, c’était pour ne plus revenir. Et dans le fond, je ne voulais pas ça…

Heureusement, le sujet du travail de Roxy dévia la conversation. J’étais sauf, pour le moment. Et surtout, sur un terrain plus sûr.

"Bien sûr que c’est ouvert au public ! J’ai déjà invité Dany, tu pourras venir avec lui si tu veux. Pass VIP et tout et tout, vous valez bien ça !"

Aller jusqu’à l’observatoire, c’était dans mes cordes. Et ça m’intéressait. Alors, je fus soulagé de pouvoir acquiescer facilement, cette fois-ci. Et d’avoir à cuisiner pour me changer un peu les idées, et dégriser tout cet alcool bu durant les dernières heures. Je ne devais pas être le seul dans cette situation, à voir comment Sean attaquait son assiette. Je grimaçai légèrement lorsque mon associé ramena Mexico sur le tapis, mais je m’y attendais. Et j’avais ma réponse, aussi pourrie soit-elle. De toute façon, je me détestais déjà assez, alors un peu plus…

Mais c’était vrai qu’on essayait de faire de notre mieux pour que cette ville soit un peu moins fuckée que d’ordinaire. Quitte à y laisser des plumes. Au moins, y avait des gens comme Roxy pour nous remonter un peu le moral. Et la dernière chose que je souhaitais, c’était qu’il lui arrive quelque chose de mal. A elle, ou à tous ces gens qui arrivaient à me côtoyer sans vouloir m’étrangler. Des petits miracles ambulants.

"C’est vous qui êtes chous, et encore plus parce que vous ne vous rendez pas compte !" ria-t-elle avant d’enfourner un gros morceau de steak dans sa bouche pour le mâcher avec appréciation. Même en mangeant, elle montrait sa bonne humeur.

Même lorsqu’on abordait des sujets plus sérieux, comme le boulot. Moi c’était mon quotidien, mon ambiance de tous les jours. Pas besoin de m’y glisser, j’y étais déjà. Toujours sur le qui-vive, même dans des moments comme ceux-ci. Et je savais que Sean comprenait.

"Ils se font plus discrets depuis. Soit parce que ça a été plus raté que prévu. Ou parce qu’ils veulent nous faire croire qu’ils ne sont pas responsables des kamikazes, comme ils l’ont clamé très vite." Dans le fond, qu’est-ce que ça changeait ? C’était toujours des terroristes dangereux. Même si un deuxième adversaire était quelque part plus inquiétant. Et je le savais bien, vu les pistes qui pointaient de plus en plus vers le coupable… "Mais ils vont revenir, c’est certain. Dieu sait pourquoi, et il faudra être prêt, cette fois."

"Et on le sera !" clama Roxy, la bouche encore à moitié pleine. "Un jour, ils finiront bien par faire une erreur, comme tous les autres. En attendant, on a encore du pain sur la planche, pas vrai ?"

C’était le cas de le dire, ouais. En parlant de trucs à faire… Je me levai pour prendre la direction des toilettes à mon tour.

"Je reviens…"

L’avantage de Rox par rapport à Elias, c’était que je savais qu’elle pouvait se tenir. Surtout avec des invités. Enfin, dans une certaine limite. Mais j’allais retrouver l’agence en un seul morceau à mon retour, c’était certain.

ROXY
IDENTITE : Roxanne « Roxy » Sumner
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : 27 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Chercheuse et intervenante à la PH, associée à l’agence Cooper
POUVOIRS : Télépathie, porte-bonheur et sensibilité à la magie élémentaire
ETAT DE SANTE : Très bon
LIENS : Data : Chef et associé. Gear : ami.


Roxy observa Dany se lever et le suivit jusqu’à ce qu’il disparaisse de la pièce, un grand sourire sur les lèvres. Ah, le vieil ours bourru…. Ou du moins, c’était ce qu’il voulait faire croire. Même avec elle, même après tous ces mois à travailler ensemble. Mais le connaissait bien maintenant. Elle savait quand il se sentait à l’aise, ou pas. Et toute cette histoire de Mexico… Elle se disait qu’elle finirait bien par l’avoir au corps, à force. Mais en utilisant la finesse, surtout. Dany était fin, tellement fin qu’on pouvait le trouver insondable. Pas pour elle, pas complètement.

"On va finir par l’avoir, et partir boire des tequilas avec lui, tu verras." affirma-t-elle à Sean, avec un sourire complice. Elle termina son assiette, et se redressa sur sa chaise pour pousser un sourire satisfait. "Vous avez l’air de bien vous entendre tous les deux, ça me fait toujours plaisir de le voir."

La scientifique sourit à leur invité, prenant son verre d’eau pour en boire une rasade.

"Entre nous, je m’inquiète un peu pour lui…" Elle fit une petite moue embarrassée. "Il garde beaucoup pour lui, et il se livre pas facilement. Mais avec toi, ça a l’air de passer. Et j’espère qu’il peut t’aider aussi. Merci d’être là pour lui."

Elle posa une main sur son épaule, un sourire rayonnant sur le visage. Puis, elle tourna la tête pour être certaine qu’il n’était pas revenu des toilettes et se pencha vers Sean pour murmurer, avec un air presque trop sérieux :

"Entre nous encore, et tu n’es pas obligé de me répondre, mais… il se passe quelque chose entre vous ?"



Data
Sphère Economique
avatar

Messages : 132
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Télékinésie
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Sep 2018 - 15:18

God bless you and thank you. WATCHMAN & DATA

Même sous infusion de wiski je sens que Danny est loin d'être convaincu par l'idée de la virée. L'entrain de notre amie commune équilibre donc la balance. Si au début je pousse un peu le sujet pour le charier, je n'insiste pas plus avant, en voyant son expression. Il n'a clairement pas envie de quitter la ville pour le moment. En tant que gros traumatisé de la vie je peux comprendre ça. Il m'a fallu, au bas mot, deux ans pour envisager de casser ma routine. Et c'est à chaque fois un challenge pour contenir la crise d'angoisse, les hallucinations...

_ VIP carrément. Bon bah ça, ça ne peut pas de refuser. Je suis partant. On ira ensemble Danny.

J'hausse tout de même un sourcil. Ça fait longtemps que je ne me suis pas fait traité de « chou » par quelqu'un. La dernière personne à avoir pu me dire ça c'est probablement Lydia, ou ma mère. Quand j'ai accepté, malgré une absence totale de motivation, de m'occuper de tous les pcs de la maison. J'ai simplement rendu service. Mais en dehors de ça... Je ne montre pas tellement les signes, il faut bien le dire.

_ T'entends ça Danny, on est mignon malgré nous. Haha !

Voilà on passe de la choutitude au terrorisme. C'est une gymnastique de l'esprit un peu compliquée pour mon cerveau. Surtout à cette heure avancée et dans mon état général. Mais, un bon soldat ne fuit pas devant sa mission. Et puis c'est toujours bien d'avoir le point de vu des autres. J'acquièce silencieusement à la remarque du détective. Il est vrai qu'à ce stade, les raisons de l'attaque compte moins que le résultat lui-même.

_ Ouais. On en a. Pas de repos pour les braves. C'est exactement ce qu'on disait avant qu tu arrives Roxy.

Je termine la rasade en cours. Alors la remarque de la jeune femme me tire un sourire. J'ai une grande confiance en elle pour avoir Cooper sur la longue. Je ne me fais pas de souci pour ça. Elle l'aura. On en profitera tous les trois. Moi même la perspective de referaire du pays me paraît cool. Ça fait trop longtemps que je ne bouge plus.

_ Ouais, c'est vrai que ça passe bien. Je ne le nie pas. Daniel est l'un des rares types sur cet arche avec qui je n'ai pas besoin de mettre de filtre à mes pensées ou à mes paroles. C'est un confort rare. Une liberté même qui est précieuse. Il me semble que même des personnes comme Jack ou Gabrielle par exemple, ne comprendront pas totalement ce que l'on traverse. C'est parce qu'on se ressemble pas mal, sur certains points.

Je finis le dernier morceau de viande pendant qu'elle continue. Mon front se plisse je le sens. Je repose la fourchette sur le bord de l'assiette. Je l'écoute avec plus d'attention encore. Malheureusement, elle ne m'apprend rien de nouveau. Daniel c'est une tombe. Au sens propre et aussi un peu au sens figuré. Ses fantômes lui écrase la colonne vertébrale. Je les vois dans ses yeux, dans sa façon de se faire. Ces des trucs qu'on connaît tous...

_ C'est gentil. Mais tu n'as pas à me remercier Rox'. On s'entraide comme tu le vois. Je me doute que ça ne doit pas être simple à gérer pour toi. Mais, tu sais, je crois que Dan' … Il nous le ferait comprendre, d'une façon ou d'une autre... si vraiment ça n'allait pas.

Cette fois, elle arrive à me déstabiliser. Je marque un temps malgré moi. Sobre j'aurais eu une répartie facile. Mais là c'est plus compliqué. L'alcool fait ressortir les trucs. L'attraction en fait partie. Si je devais retrouver des expériences physiques, oui, Cooper serait me semble-t-il un bon choix. Mais, c'est plus une idée, un fantasme incertain, qu'une évolution envisageable.

_ Pourquoi tu me demandes ça ? Est-ce que mon attitude donne une indication quelconque ? Putain, si c'est ça que je ne m'en suis pas rendu compte... Bon après, c'est seulement des trucs à poser. On est des adultes. Il me proposerait une nuit de détente certainement que j'hésiterais. Ce qui dans mon cas est déjà un indicateur.

_ Tu me passes de l'eau steuplait ? Ouais. Mon petit doigt me dit que j'ai intérêt à arrêter de m'enivrer.

© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
avatar
Messages : 139
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Nov 2018 - 19:32
La question de la conférence à l’observatoire réussit à détourner l’attention du voyage. Je m’en voulais un peu d’être soulagé, de pas être capable d’être un adulte… normal ? Quoi que ça veuille dire. Mais bon, cette présentation de Roxy, je n’allais pas la rater. Je n’en ratais jamais, à bien y réfléchir, depuis que je la connaissais. On ne dirait pas forcément en la voyant, mais c’était une chercheuse assidue, qui parvenait à rendre ses travaux intéressants et compréhensibles à tous. Ce qui n’était pas le cas de tout le monde, mais c’était une autre histoire.

"On aura droit à des cupcakes à thème spécial astronomie, et à du champagne bon marché." Ce qui me convenait assez bien. Surtout le champagne, mais bon, ça se mariait bien avec du sucré. Je souris doucement à Sean, hochant la tête. "Ça marche. Je te rappellerai, si jamais."

Clairement, je partageais l’avis de notre invité. De nous trois, c’était Roxy qui méritait le plus d’être qualifié de « chou ». Mais d’un autre côté, elle arrivait à trouver un caillou qui voyageait dans l’espace à plusieurs millions d’années lumières de nous « adorable ». On pouvait donc raisonnablement penser que ses qualificatifs étaient à relativiser. Même si mon associé le pensait certainement. Elle était comme ça. Je croisais les bras, après avoir terminé mon assiette.

"Le plus important et juste dans cette phrase doit être le « sans qu’on s’en rende compte »."

Les sujets s’enchaînent rapidement, comme souvent avec Roxy. Un peu comme Elias, son esprit semble tourner en permanence. Je n’aimerais pas être un prodige capable de lire dans leurs pensées, cela doit donner le tournis. Mais c’était une technique assez utile, à bien y réfléchir…

"Cela rend notre travail d’autant plus important !" répondit-elle avec un grand sourire, essuyant un peu de sauce au coin de ses lèvres. "Enfin, je suis toujours là pour veiller sur votre repos quand même. Watching you, guys…"

Elle nous pointa successivement, puis ses yeux dans une expression qui se voulait sévère, avant d’éclater de rire. Pourtant, j’étais bien placé pour savoir que, quand elle s’y mettait, elle pouvait être convaincante. Très convaincante…

Depuis qu’elle était arrivée, l’atmosphère avait fait un virage à 180 degrés, en plus d’une accélération double, voire triple, et mon cerveau avait un peu de la peine à suivre. Ma vessie encore plus. Une pause toilettes s’imposait. Ainsi qu’une pause tout court, histoire de passer un peu d’eau sur mon visage. Ce serait pas plus mal, pour pas me réveiller avec la tête dans le cul demain, et une migraine d’enfer. J’étais plus accro à mon travail qu’à l’alcool, et ce dernier atteignait déjà un niveau bien élevé dans mes vices…

ROXY
IDENTITE : Roxanne « Roxy » Sumner
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : 27 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Chercheuse et intervenante à la PH, associée à l’agence Cooper
POUVOIRS : Télépathie, porte-bonheur et sensibilité à la magie élémentaire
ETAT DE SANTE : Très bon
LIENS : Data : Chef et associé. Gear : ami.


Après le départ de Dany, Roxy se rapprocha de Sean, en reprenant une rasade d’eau. Ils avaient souvent l’occasion de se voir tous les deux, mais pas dans de telles conditions. Même sans boire d’alcool, la scientifique se sentait grisée par l’ambiance, décidant de se lancer sur d’autres sujets. Sans même prendre conscience que c’était prendre son interlocuteur par surprise.

"Tant mieux !" Elle tapa dans ses mains, avant de réfléchir. "C’est vrai… Mais c’est beaucoup plus facile de sortir avec toi, Sean ! Dany, pour le faire sortir de son agence… Enfin, c’est mieux qu’auparavant. Et c’est aussi grâce à des amis comme toi."

Quand elle l’avait rencontré, le détective était beaucoup plus renfermé. Il l’était toujours, surtout en période intense de travail. Mais beaucoup moins. Et ce genre de soirées n’auraient sans doute pas été possibles. Elle hocha la tête aux paroles de Sean, un léger sourire sur les lèvres.

"Oui, il a appris qu’il pouvait demander de l’aide. Parce qu’il nous fait confiance. Mais je crois aussi que ça lui fait du bien d’aider les autres. Et puis, c’est ça, la vraie amitié, non ?"

Elle laissa échapper un léger rire, avant d’entrer dans le vif du sujet. Elle avait beau ne pas s’intéresser trop à ce genre de sujet quand cela la concernait, elle n’en restait pas moins au taquet quand cela concernait les autres. Son côté enthousiaste et optimiste la rendait ainsi. Et un petit aspect commère, aussi. L’expression désarçonnée du policier la fit afficher un sourire rassurant.

"Parce que. Je le devine un peu. Tu peux appeler ça de l’intuition. Mais t’inquiète, Dany semble en être complètement dépourvu, de ce côté. Parfois, je me demande s’il le fait pas exprès…" Elle lui servit de l’eau, avant d’hocher la tête. "T’es pas obligé de m’en parler, et ça me regarde pas. Mais… comme je t’ai dit, Dany il est pas très futé, pour ce genre de choses. Mais s’il croit que je remarque pas quand il est d’humeur plus légère…"

C’était assez visible, quand il avait passé une bonne soirée. Qui coïncidait souvent avec de la visite, chez lui ou un autre. Il n’était pas aussi illisible que ça, en tous cas pour Roxy.

"Mais tu as peut-être quelqu’un d’autre en vue ? Ou seulement celle du « Roxy, mêle-toi de ce qui te regarde » ?"



Data
Sphère Economique
avatar

Messages : 132
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Télékinésie
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Nov 2018 - 10:49

God bless you and thank you. WATCHMAN & DATA

Je me marre. On ne va pas nier que Rox a un côté drôle. Je ne sais pas si c'est « malgré elle » dans son cas. Je ne veux pas dire que sa bonne humeur est un calcul. Non je pense que c'est très loin de ça. Mais je pense aussi qu'elle sait très bien quel effet ont ses sourires et ses mots sur son entourage.

_ Watching tout ce que tu veux miss. Si ça nous évite que Cooper tombe d'épuisement c'est pas plus mal. Je sais que Danny peut être pire que moi quand il tient un dossier qui le taraude. Mes paroles sont donc véridiques. Je balance un sourire entendu au détective. Pas d'histoires entre nous enfin pas celle-ci. On sait très bien comment on fonctionne. Ou plutôt comment on dysfonctionne.

Quand on est plus qu'à deux l'ambiance change. Je me suis rapproché sensiblement de Rox. On parle à mis voix. Je me sens un peu vertigineux. Je ne sens plus vraiment mes jambes. Ah oui mais ça c'est normal, je me le rappel en différé.

_ C'est un ours des cavernes. Ça on ne peut pas le lui retirer. Pire que moi le gars parfois. Pourtant j'en tiens une bonne couche. Tu crois ? Bon bah c'est déjà ça. Même si Daniel et moi on s'entraîne aussi dans un cercle noir et sombre parfois. J'en ai plus ou moins conscience. Mais je sais aussi que parfois on a besoin de toucher le fond et que paradoxalement ça nous aide.

_ C'est même exactement ça. Dis-je avec un léger sourire. Je repense à l'armée un instant. La franche camaraderie. J'aurais mis ma vie, et celle du pays, entre les mains de ces gars. A la vie civile, on me dira ce qu'on voudra. Personne n'est aussi dévoué à son prochain. Nada. Il y a toujours des coups en traître. Il suffit de voir le boulot... Enfin même moi je me rend compte que mes pensées tournent en boucle. Non mais change de disque Sean. Change de disque.

_ Ça m'arrange un peu pour ce coup qu'il soit pas doué de la vie. Je ne sais pas s'il fait exprès. J'avoue que je me suis posé la question aussi. Je ne sais pas si c'est une bonne idée d'en parler avec elle. Roxanne est une amie commune et la collègue de Data. Non c'est pas ça. C'est que là on a descendu pas mal de verre. Je veux pas faire une boulette. Mais bon voilà j'avoue que parfois...

_ Moi ? J'ai personne en vue. Parfois je flirt du regard avec une jolie fille dans un bar. D'abord parce que la nana me fait des oreillardes en général. Ensuite parce que ça me permet de voir mes reste. En fait depuis Lydia je suis comme anesthésié. Je suis plus vraiment là dedans depuis ... enfin c'est plus mon truc. Mako est morte. Lydia a disparu. Quant à ce bel officier Américain. Je crois qu'il s'est fait descendre. Pas de bol dans cette vie. Mais je commence à penser qu'il n'y a pas de hasard. Mon frère se chargera d'assurer la pérennité des Miller. Moi je vais surtout... essayer de ne pas faire plus de dégâts.

Putain mais quelle vie. Je regarde la jolie Roxy. Je me dit que tant qu'il y a des soleils l'Archipel tiendra. Je me sens un élan de fraternité. Je passe mon bras droit par dessus ses épaules. Ouais, quand on me laisse le temps, je peux avoir ce genre de geste. Il faut juste que les fantômes soient occupés ailleurs.

_ Et puis toi alors ? Quelqu'un/une qui fait vibrer ton grand cœur ? Ce n'est pas le genre de sujet qu'on aborde souvent ensemble. Je pense qu'on partage une pudeur. Mais puisqu'elle a entrouvert la porte je peux lui renvoyer la question. L'idée de savoir quelqu'un comme Roxy épanouie dans une relation amoureuse/affective... Même dans mon état ça me semble être un truc qui vaut la peine. Tu sais que si quelqu'un te fait du mal... je lui pète les genoux à coup de marteau. Hein. Je pense que Danny aura la batte de son côté. Ça peut importe ce que dit Gandhi et toute sa clique. Dieu et compagnie. Œil pour œil dent pour dent. Pour ne pas trop la choquer, je la prend par l'épaule l'attire et lui embrasse la joue.

© CRIMSON DAY
Watchman
Sphère Militaire
avatar
Messages : 139
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Nov 2018 - 19:06
ROXY
IDENTITE : Roxanne « Roxy » Sumner
GROUPE : Habitants
SPHERE : Technique
AGE : 27 ans
ETAT CIVIL : Célibataire
PROFESSION : Chercheuse et intervenante à la PH, associée à l’agence Cooper
POUVOIRS : Télépathie, porte-bonheur et sensibilité à la magie élémentaire
ETAT DE SANTE : Très bon
LIENS : Data : Chef et associé. Gear : ami.


Roxy appréciait la présence de Sean, qui, malgré les ressemblances avec le boss, était d’une humeur plus légère avec elle. Il était peut-être moins cynique, ou alors, pas directement avec elle. Pas que cela change quelque chose pour elle, finalement. Elle les appréciait tous les deux, mais justement parce qu’ils étaient différents. Avec Sean, elle arrivait à faire quelques sorties détentes. Ce qui se limitait généralement à aller faire les courses, avec Dany. Il y avait une autre complicité entre eux. Et papoter en faisait notamment partie.

"Un grizzly, ouais !" s’esclaffa-t-elle, avant d’hocher la tête avec énergie, plus sérieuse. "Je vois la différence. Quand je l’ai connu, c’était un ermite. Il voyait pas grand monde en dehors du boulot. Maintenant, ça va mieux. Il a des amis. Même s’il le voit sans doute pas comme ça."

Il y avait des hauts et des bas, comme souvent. Mais ils restaient gérables. Quand Elias lui avait suggéré de postuler à l’agence, il lui avait dit que c’était aussi pour faire la baby-sitter. Au moins, ça avait été clair. Mais une fois qu’elle avait rencontré Dany, Roxy l’avait plutôt considéré comme un grand frère un peu à part et qu’il fallait pousser un peu à donner le meilleur de lui-même. C’était un soutien, mais mutuel. Raison pour laquelle leur duo fonctionnait aussi bien. Ils surveillaient leurs arrières, même si d’une manière différente chacun.

Et c’était aussi ça qu’ils partageaient avec Sean, comme elle le lui fit remarquer. Quoique, dans le cas de Dany et du policier, c’était peut-être différent. Ils ne se voyaient sans doute pas comme une fratrie, et, profitant qu’ils soient seuls, elle l’interrogea à ce sujet. En bonne petite sœur des deux qu’elle était. Juste pour savoir. Parce qu’elle aimerait bien qu’ils soient heureux, en couple, ou d’une autre manière d’ailleurs.

"Je ne sais pas si ça l’arrange lui, au final…" répondit-elle, songeuse. Oh bien sûr, pour se couper de ses émotions, il était le champion. Mais un jour, ça finirait par lui retomber dessus. Et pas sûr que ce soit agréable… Enfin, Sean semblait pas trop disposé à en parler. Ou peut-être qu’il n’y avait pas grand-chose à dire. Elle hocha doucement la tête, un fin sourire sur les lèvres. "Je comprends. Ce n’est pas vraiment le bon moment."

Elle nota la fin de sa phrase, mais n’insista pas. L’alcool, tout ça. Ce n’est pas son domaine de prédilection non plus, ni celui de son interlocuteur, de toute évidence.

"Y a pas que ça dans la vie. Mais, faut pas vivre non plus avec des regrets." Et ça, elle le savait bien. C’était un mantra qu’elle appliquait tous les jours, et cela lui réussissait plutôt bien. Le bras de Sean sur son épaule la fit éclater de rire, et elle s’empressa de lui rendre l’accolade. "Personne en vue non plus, mon capitaine ! Et puis, en ce moment, je m’épanouis plutôt dans mes boulots, ça me va très bien."

Ce qui ne l’avait pas empêché d’avoir quelques relations par le passé. Mais en général, elle ne s’intéressait pas à ce genre de chose. Clairement, ça n’avait jamais été une priorité dans sa vie. Mais elle savait aussi qu’on ne pouvait jamais savoir ce qui pouvait lui tomber dessus. Si toutefois la personne passait le test combiné Sean/Dany. L’idée de voir le gang de frérots la défendre la fit hurler de rire, mais elle acquiesça avec énergie.

"Et moi, j’amène le poing américain, pour achever !"




Je sais que Roxy me surveille. Comme d’autres d’ailleurs, mais comme je bosse avec elle, on se voit logiquement plus souvent. Qu’on me le rappelle, ça me faisait toujours lever les yeux au ciel. Mais je n’allais pas prétendre que c’était inutile. Depuis qu’elle travaillait à l’agence, j’allais mieux. Je n’avais toujours pas un mode de vie très sain, et n’était pas beaucoup plus sociable qu’auparavant. Cependant, c’était désormais presque raisonnable. Je ne tenais pas à repasser par la case hôpital, comme il y a quatre ans, après que mon cerveau m’ait fait un sacré black-out, et une trithérapie d’urgence en prime. Alice me le rappelait souvent, à quel point je les avais fait flipper. Et que j’aurais très bien pu finir avec plus qu’une sacrée frousse et des semaines à être malade à cause du traitement préventif.

Clairement, je n’avais pas de quoi me plaindre de la présence de Roxy. Et de celles de tous les autres, qui avaient découlées d’elle, finalement. Comme ce soir. Mais bon, c’était aussi rassurant de voir qu’elle avait cet effet sur d’autres aussi. La preuve, on était sorti direct de cette ambiance déprimante l’instant où elle était arrivée. C’était presque de la magie. Même si elle m’avait assuré de nombreuses fois que cela ne faisait pas partie de ses compétences magiques. Mouais. Qu’est-ce que j’y savais, moi ? Ça me laissait au moins de quoi réfléchir, quand je décuvais aux toilettes. Ce qui me prit quand même un peu de temps.

D’où l’impression de débarquer d’une autre dimension en revenant dans le salon, où ça parlait visiblement de tabasser quelqu’un. Je m’assis en reprenant un verre d’eau, avant de faire une grimace de douleur. Bordel, ça commençait déjà à taper.

"On parle de fracasser qui ? J’espère que c’est pas prévu pour demain…" Ce qui me fit penser à autre chose. "Merde, Rox’, on a un rendez-vous à dix heures…"

"Temps d’aller dormir ? Tu veux rester Seanou ? Ça ferait une soirée pyjama !"

"Y a toujours une place dans mon lit, si tu veux…" dis-je, plus pragmatique. Roxy avait le canapé, qu’elle utilisait parfois, quand on devait bosser tard. Mais j’étais presque certain qu’elle pouvait dormir à même le sol et être fraiche comme une rose le lendemain.
Data
Sphère Economique
avatar

Messages : 132
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Télékinésie
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Nov 2018 - 12:33

God bless you and thank you. WATCHMAN & DATA

Je ne sais pas quoi dire je ne connais pas Data depuis assez de temps pour faire une comparaison. Je n'ai pas de mal à me projeter pour entrevoir une version encore plus ours de ce détective. C'est parce que je sais ce que c'est. Roxanne ne m'aurait pas reconnu au retour de la mission. Un ramassis de douleurs voilà ce que j'étais. Rien n'est vraiment guérie. C'est seulement que à force on s'habitue à tout. Même à ce qui ne nous va pas.

C'est bien pour ça qu'on en est là aujourd'hui. A boire jusqu'à plus soif pour noyer le grand trou de notre existence futile. J'pense que c'est aussi ce qui fait que Cooper est aveugle à tout ce qui l'entoure. Je ne peux rien dire. J'ai aussi perdu tout attrait pour ce qui est des relations affectives.

_ Ouais c'est ça. Évitons de créer un truc malaisant. J'aime autant que nos rapports demeurent ce qu'ils sont. Parce que c'est plus simple. Là au moins, je sais que je peux gérer. Et puis ça me ferais grave chier de provoquer un bouleversement ou une rupture amicale. J'ai pas des masses d'amis à vrai dire. Je parle des vrais amis à qui je peux montrer une dark-face sans avoir peur des conséquences.

_ Bah si tu es heureuse... on est bien ! Ce qui me fait sourire. C'est bien vrai ça que quand les autres vont bien, c'est déjà un truc hyper positif.

Mon rire accompagne le sien. Je nous vois bien, les trois là, prêts à dézinguer les crèves cœurs de nos vies. Ce serait comique. Je me tourne quand j'entends la voix de Daniel. Je ne l'ai pas entendu revenir. Il a l'air d'aller. Ce qui me rassure. En quelques mots par contre la conversation vire de bord. Je lance un regard vers mon verre d'eau. Je l’achève d'une traite.

_ Merci. Répond-je à mon pragmatique ami. Je sais qu'il n'y a aucun problème. Ce n'est pas ça. Mais ça fait cinq ans que je n'ai pas dormi à côté/avec quelqu'un. Je sais que même dans mon état je ne fermerais pas l’œil de la nuit. Enfin du bout de nuit qui nous reste avant le réveil. Je fais un sourire à Roxy. Je vais me rentrer plutôt. Je m'écarte de la table. « T » en action vers la porte d'entrée de l'appart.

Je profite que la miss ne soit pas loin pour lui faire une très rapide embrassade d'au revoir. Je fais un bref salut militaire au chef. Je les observe une seconde. Au moins je ne pense plus à tout « ça ». Avec un petit cacheton je devrais pouvoir m'assommer pour trois heures. Ça le fera. Je tire sur la poignée de la porte.

_ Bonne nuit ! Après quoi je me roule jusqu'à l'ascenceur. Allez retour au bercail Miller.

© CRIMSON DAY

[CLOS]
Watchman
Sphère Militaire
avatar
Messages : 139
Etat Civil : /
Pouvoirs : Magnétisme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Agence Cooper-