Au tout début... / Lewis

 :: Zone Membres :: Machine à remonter le Temps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 30 Sep 2017 - 13:36



« Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. »

Louis Aragon


Années 90 London


    Je rendais grâce au Vent que Fanny soit restée sur l'Arche britannique jusqu'à la fin de l'automne. Elle avait un clic-clac et un double de clef ce qui m'évitais de brûler mes économies trop vite. Je m'étais abonnée à la navette Paris-Londres la semaine passée. C'était une pure folie étant donné l'état de mes finances ! Mais, je ne voulais pas manquer une occasion de voir Lewis. Je cherchais activement un atelier prêt à m'embaucher sur cette arche. Avec un peu de chance je pourrais définitivement m'installer à Londres avant la fin de l'année. Mon père n'était pas enchanté à cette idée. Mais c'était là qu'il y avait le plus d'opportunité et surtout la fac où je voulais aller à la rentrée.

    J'avais réussi à finir la comptabilité de maman plus tôt que prévu, ce qui m'avait permis de prendre le vol précédant. Je n'avais pas pu revenir depuis trois semaines à cause de l'ouverture des défilés. J'avais hâte de passer du temps avec Lewis. On se voyait depuis un peu plus de cinq mois. Il était différent des hommes que j'avais connu avant lui. Je me sentais vraiment bien avec lui. Quand je pensais à lui j'avais cette sensation au creux du ventre qui réveillait ma timidité. Je ne savais pas vraiment ce qu'il attendait de cette relation de son côté. En tous cas, j'espérais que cette fois, j'aurais une chance de le découvrir.

    J'étais en chemin pour le cirque où Lewis se formait, quand je me souvenais que j'avais encore oublié le gilet à la ferme. J'avais décidé de le prendre en modèle pour m'exercer à la coupe. Le résultat n'était pas mauvais. J'avais dans l'idée de le lui offrir. Enfin, ce serait pour la prochaine fois, encore... Je descendais un arrêt avant le sien pour être certaine de faire un effet de surprise. Je me mêlais à la foule bigarrée avec l'impression d'être un peu chez moi. Rencontrer Lewis m'avait encouragée à pratiquer mon anglais. Je me sentais plus à mon aise maintenant et j'apprenais à aimer cette ville et ses habitants.

    Je m'installais sur l'un des bancs dans parc adjacent principal pour attendre l'étudiant en art du cirque. Il était en fin de formation. Il avait déjà quelques contrats avec des petites troupes et des centres culturels. Je me retrouvais une fois sur deux à aller l'écouter conter dans des endroits complètement improbables. Mais j'aimais ça. Ça me rappelait un peu les quartiers de Paris. Et ça me donnait un aperçu de sa culture. Il sortait dans les derniers, ce qui ne m'étonnais pas, je laissais mon baluchon pour aller le trouver.

    « Salut ! »

    Je m'étais avancée de façon à être visible. Je lui souriais avant d'avancer pour aller à sa rencontre. Je saluais poliment les personnes avec qui il se trouvait. Un ou deux visages me disaient quelque-chose. Lewis m'avait emmené à l'une de leur soirée, une fois. Mais j'avais surtout retenu les conversations que nous avions échangé lui et moi, que le nom des personnes présentes. Je le laissais digérer l'imprévu de ma présence en allant récupérer mes affaires laissées de côté. Je l'attendais tranquillement en observant les étudiants vaquer sur le campus. Je me mis en mouvement avec lui et venais naturellement prendre sa main.

    « C'est une bonne surprise ? » Quand nous fûmes assez loin de l'université pour ne pas le mettre mal à l'aise je l'embrassais sur la joue. Les derniers jours avaient parus plus longs. « J'ai pu avoir un vol plus tôt. Ne change rien à tes plans. Je suis ! Il faudra juste que je passe récupérer les clefs à la boutique à un moment dans la soirée. Ça va toi ? Tu es beau comme ça. »

    Je ne savais rien de son programme. La boutique pour laquelle travaillait Fanny était vers Covent Garden. Je n'avais qu'à suivre le pas je savais qu'on retrouverait un chemin. De toute façon tout ce que je voulais c'était le voir, peu m'importait ce qu'il allait faire. Je me satisfaisais d'un rien. Comme cela faisait un bon moment qu'on n'avait pas pu se voir, j'avais un tas de choses à lui dire.

    « J'ai un entretien demain matin. C'est une boutique de retouches pas loin de la cathédrale St Paul. » Je le tirais par la main, passant face à lui en marchant à reculons. J'avais attendu ce week-end toute la semaine. « On ira faire le marché cette fois ? J'ai promis à maman de lui apporter du vrai thé anglais ! »[i] J'avais parlé de Lewis à maman. Maintenant, elle avait envie de le rencontrer.

Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 167
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Zone Membres :: Machine à remonter le Temps-