A different kind of Hogwarts [Dastan]

 :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 30 Juin 2017 - 13:18
« C'est pittoresque, dis donc. » Carmen Withmore baissa les lunettes de soleil qu'elle avait sur le nez pour mieux contempler la façade. Le bâtiment était effectivement d'un certain charme, qui s'harmonisait avec les anciennes pierres qui étaient légion sur l'arche écossaise. Ses longs cheveux noirs voletaient dans la brise, et elle avait opté pour un chapeau blanc à larges bords, de la même couleur que la robe légère qu'elle portait, lui donnant une allure presque vaporeuse. A ses côtés, son jumeau affichait l'air léger qu'il aimait prendre en public, son regard également caché par des lunettes. Il portait une paire de jeans, avec un t-shirt bleu pâle en col en v qui épousait sa silhouette musclée : tout l'attirail de la vedette en vadrouille des Chuck Jones.

« On peut dire ça. Ça nous change, en tout cas. »

D'un point de vue extérieur, la Potential Home ne ressemblait pas beaucoup à l'Institut. Ce dernier était bien plus moderne, ses locaux construits sur demande pour accommoder l'école coréenne, avec les dernières technologies actuelles et un style qui s'accordait avec la mégalopole asiatique. Ce qui ne voulait pas dire que l'établissement écossais était moins sophistiqué : derrière ses murs pouvaient se cacher bien des merveilles. Charles avait depuis longtemps appris à ne jamais juger quoi ou qui que ce soit aux apparences, et il était curieux d'en apprendre plus sur la PH. Après tout, elle était l'une des pionnières dans son domaine, et ils avaient tous beaucoup à apprendre les un des autres. Plusieurs programmes avaient été mis en place, notamment des échanges scolaires, et c'était l'une des raisons de la venue des Withmore aujourd'hui.

« Les gens sont plutôt heureux, dans le coin. »

Ils s'écartèrent pour laisser passer une bande de jeunes qui avaient fait irruption à travers le portail principal, rejoignant la rue en riant. L'affirmation de sa sœur n'était pas à mettre en doute : sa télépathie lui permettait d'avoir conscience de l'état d'esprit ambiant. Elle n'était pas vraiment empathe, mais beaucoup d'esprits qui s'accordaient grosso modo sur la même longueur d'onde suffisait à lui en donner une bonne impression. Elle faisait en sorte de ne pas s’immiscer dans le moindre d'entre eux, cependant ; Carmen n'aimait pas faire usage de ses pouvoirs pour violer l'intimité d'autrui. Charles savait que cela n'avait pas toujours été facile... Quand leurs dons s'étaient déclenchés, au début de l'adolescence, elle avait eu bien de la peine à empêcher ses pouvoirs mentaux de prendre le dessus. Ce n'est qu'une fois à l'Institut qu'elle avait enfin pu apprendre à les contrôler, petit à petit. Il en avait été de même pour Charles, dont les capacités cognitives avaient dans un premier temps été des plus imprévisibles.

Les jumeaux s'avancèrent pour pénétrer dans l'enceinte de l'école, observant autour d'eux avec intérêt. L'ambiance était subtilement différente de celle qu'ils avaient connue à NéoSéoul, tout en conservant celle qui se révélait propice à l'apprentissage. Le but était le même au fond, même si les méthodes pouvaient différer. Et s'ils étaient là aujourd'hui, c'était bien pour en apprendre un peu plus. La directrice de l'Institut leur avait demandé de rencontrer en personne le directeur de la Potential Home. Sun était en contact avec Alex Mason, mais elle avait jugé bon de demander aux jumeaux de la représenter, afin qu'un rapport plus direct soit établi. Comme Charles et Carmen avaient conservé de bons rapports avec Sun, qu'ils considéraient comme une alliée, ils avaient accepté. Une fois à l'accueil, Charles ôta ses lunettes, avant d'adresser son sourire le plus éclatant à la personne chargée de réceptionner les arrivants : « Charles et Carmen Withmore. Nous sommes ici pour rencontrer le directeur Mason. »
Justice
avatar

Messages : 28
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : cognition
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil 2017 - 18:45



« We do not need magic to transform our world ; we carry all the power we need inside ourselves : we have the power to imagine better. »
J.K. Rowling

La Potential Home n’était pas la seule école pour prodiges, loin de là. Mais elle avait assurément été l’une des premières à être créées, et avait cette particularité d’avoir été dès sa conception très cosmopolite. Ses fondateurs venaient tous de milieux et de pays différents, et la diversité l’avait toujours caractérisée, ainsi que son ouverture générale. Cette philosophie avait toujours perduré, et j’en étais aujourd’hui l’héritier. L’école accueillait donc toujours des élèves, professeurs et chercheurs du monde entier, tout en n’oubliant pas ses racines écossaises. Et puisqu’elle avait été un si bon modèle, d’autres lieux semblables avaient peu à peu émergés dans le monde, et maintenir des liens avec ces autres établissements faisait également partie de mon travail.

L’Institut de NeoSéoul était l’un de ces partenaires privilégiés, et de nombreux événements étaient organisés chaque année par les deux écoles. A commencer par des échanges, et des rencontres entre les différents directeurs. J’échangeais souvent des appels avec la directrice Choi, et, bien que nos écoles aient des façons différentes de gérer la formation des prodiges, on pouvait dire que nous entretenions des relations de confiance et tout à fait amicales. Et surtout, nous savions l’importance du partage de connaissances et d’expériences, que cela soit pour les élèves ou pour nous.

Aussi, l’arrivée de deux personnes proche de cette école à Edimbourg avait été l’occasion d’organiser une rencontre, et de consolider encore davantage les liens entre les deux établissements. Ce qui était plus inattendu, c’était de savoir que l’un de ces représentants était Charles Whitemore. Son lien avec l’Institut était connu, mais je n’aurais pas pensé directement à cet acteur lorsque l’on m’en avait parlé. Enfin, cela ne changeait rien du tout au but de leur visite.

Du moins, pour moi. Mais, dès que le bruit avait fuité dans l’école que la star des Chuck Jones allait venir à la PH, de nombreux élèves s’étaient enflammés à cette nouvelle. A commencer par Lily-Rose, qui avait été intenable jusqu’à ce que je lui promette que j’essayerai de la présenter, si l’occasion se présentait. Mais cela me mettait d’avance dans une position de gêne envers mes invités, d’autant qu’ils ne venaient pas ici pour signer des autographes ou être dérangés par une horde d’élèves curieux. Cependant, l’ordre avait été donné de ne pas les déranger à leur arrivée, et le personnel de l’école s’en assurerait.

Lorsque le jour J et l’heure convenue du rendez-vous arrivèrent, je reçus un appel interne de la réception pour annoncer l’arrivée des jumeaux Whitemore, et je lui transmis donc l’information de les faire accompagner jusqu’à mon bureau. Je leur ouvris quelques instants après, les invitant à entrer avec un sourire.

"Je vous en prie. Bienvenue à la Potential Home. "

La pièce était remplie de montres, horloges et autres pendules qui témoignaient de façon peu discrète ma passion pour l’horlogerie. La plupart étaient derrière des vitrines insonorisées, ce qui évitait les nombreux tic-tacs incessants des aiguilles. C’était un bruit familier et qui me rassurait, mais qui ne plaisait pas à tout le monde, j’en avais bien conscience. Il n’y avait que la copie de l’horloge de Passemant qui fasse entendre sa mécanique, ainsi que ma plus discrète montre à gousset. Je leur indiquai les deux chaises devant mon bureau, avant de m’asseoir à ma place.

"Merci d’avoir fait le déplacement jusqu’ici. J’espère que les élèves ne vous ont pas trop ennuyés. Ils peuvent être très… enthousiastes parfois." ajoutai-je avec un léger soupir qui trahissait sans doute le fait que je savais de quoi je parlais. Mais cela faisait aussi partie de mon travail, et ne changeait rien à l’affection que j’avais pour les étudiants de l’école. Au contraire.

"J’espère que les nouvelles de NéoSéoul sont bonnes." continuai-je en direction des jumeaux en retrouvant un sourire. "Je n’avais pas de programme spécial à vous proposer, mais si vous voulez une visite de l’école ? Ou simplement un café ? La cantine a son propre barista, ce sera peut-être plus chaleureux que ma machine."

Je désignais ladite machine, une boîte de taille moyenne faite de nombreux rouages et pompes. C’était Gear qui l’avait fabriquée, et elle faisait plusieurs boissons chaudes. Et même pompe à bière, parce qu’Elias évidemment. Mais j’évitais généralement de mentionner cela à mes invités.
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juil 2017 - 13:18
L'ambiance de la Potential Home d’Édimbourg était différente de celle de l'Institut de NéoSéoul. Les buts étaient pour la plupart semblables, mais même si Charles n'avait pas eu l'occasion d'assister à la manière dont ils géraient leur quotidien, il pouvait dire que les moyens n'étaient pas forcément les mêmes. Quelque chose dans l'atmosphère, dans l'attitude des élèves et des membres du personnel qu'ils avaient pu croiser à l'extérieur et de l'autre côté des murs. A bien des égards, l'endroit avait tout de ces fameuses et prestigieuses institutions à l'anglaise qu'on retrouvait tant dans les fiction, aussi bien dans les pages qu'à l'écran. Mais il y avait quelque chose de plus...relax, sans le côté guindé, et la camaraderie ambiante était palpable. L'environnement de l'Institut n'était pas moins agréable, mais il était plus tourné vers un modèle moderne concernant l'encadrement, qui se rapprochait plus d'une académie gouvernementale sur plusieurs points, sans doute dû au rapprochement effectué avec le CSN, qui avait participé à sa création.

Withmore baissa ses lunettes pour adresser un clin d’œil au réceptionniste qui les avait annoncés, tandis que Carmen levait les siens au ciel. Son frère ne pouvait pas s'empêcher d'incarner sa personnalité publique comme une seconde peau en public, du moment qu'il n'avait pas le besoin d'être discret. L'acteur avait au fil des années cultivé une personnalité à la cool et approchable, ce qui lui valait la sympathie du public, qu'il n'était que trop heureux de valider lorsqu'il en avait l'occasion. Parfois, en le voyant ainsi, on arrivait presque à oublier la croisade qu'il menait en tant que Justice et les tourments qui le déchiraient ; il avait alors l'air d'apprécier chaque instant, et d'oublier le reste, qu'il pouvait brièvement écarter d'un sourire.

« Enchanté, directeur Mason. Merci de nous recevoir. » Charles tendit la main à leur hôte, pour le gratifier d'une solide poignée. Carmen y ajouta ses salutations dans un sourire, et tous deux suivirent l'homme dans son bureau. Une fois à l'intérieur, l'acteur ôta ses lunettes pour les glisser dans la poche de poitrine de sa chemise. Les jumeaux prirent le temps d'observer les lieux, curieux. Un grand nombre de montres, d'horloges et d'autres mécanismes du même genre étaient disposés derrière des vitres insonorisées, si ce n'était la grande pendule astronomique dorée. Charles lâcha un petit sifflement appréciateur : « Bel engin. Vous êtes vous-même horloger ? »

« Le bâtiment n'est pas mal non plus. On sent qu'il a une histoire. »
ajouta Carmen.

« Les élèves ne nous ont pas dérangés, ne vous inquiétez pas. Et puis je n'ai rien contre un peu d'attention, ça fait aussi partie de ce que je fais après tout. »


« Il ne peut pas s'en empêcher, oui. »

« Vous aimez le cinéma, directeur Mason? Wow, même les machines à café sont steampunk chez vous ?Je ne dis pas non à un café, ici ou à la cafét'. » Pour tenir le coup dans ses longues périodes d'éveil, il en était venu à développer un goût certain pour le breuvage, duquel il tirait une bonne partie de son énergie.

« Si vous avez du thé... La Corée m'y a habituée. »

« Les nouvelles sont bonnes. Enfin, pour dire qu'il n'y a rien de particulièrement notable. La directrice Choi vous transmet ses salutations. Elle espère pouvoir faire le déplacement un de ces quatre, et rappelle que vous ou d'autres membres de votre école y seront toujours les bienvenus. »

« Elle a simplement beaucoup de travail en ce moment. Entre le travail avec le CSN et les mouvements anti-prodiges, ce n'est pas ça qui manque... Comment ça se passe, de votre côté ? »
Justice
avatar

Messages : 28
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : cognition
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home-