Entre Père et Fille | Pietro | One shot

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 12 Juin 2017 - 12:41

TimeKeeper & William



    Pietro Kassianov se trouvait en Écosse depuis trois jours, lorsqu'il avait prit contact avec Ava Baker. Il logeait à la périphérie de la capitale, prés de la plage, ou ce qu'il en restait. La nouvelle de son arrivée sur l'ache était encore confidentielle. L'immortel tenait à rester dans l'ombre le temps de faire ses affaires.
    Il avait donné rendez-vous à sa fille au niveau de la vieille ville, profitant des derniers contacts qui lui restait dans cette partie de l’archipel. Il était déjà sur place, assit à l'une des tables du fond et parcourait le journal du soir.

    Ava avait longtemps hésité à venir seule. Elle avait failli prévenir Kim des messages de son père. Mais alors, il serait intervenu, probablement aurait-il tout fait pour l'empêcher de faire ce qu'elle était en train de faire. Kim avait... changé. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Mais il avait ce besoin d'avoir le contrôle. Sur ses affaires, sa vie, mais aussi la vie de ceux qu'il aimait. Et ce que Riley était sur le point de faire n'était pas vraiment dans l'idée que l'Asiatique se faisait de la sécurité de sa sœur.
    Aussi, elle l'avait tenue écartée. Elle s'était rendue au point de rendez vous bien en avance. Elle était restée dans un coin d'ombre, fumant clope sur clope. Elle ne se dévoilerait que si elle estimait que c'était sans danger.

    Un serveur finit par s'approcher pour servir un café au Russe. Il déposa également une tasse de chocolat chaud. Pietro posa alors le quotidien sur un coin de la table, et sans un regard vers la cachette de sa fille, il lui proposa tranquillement :

    - Viens t’asseoir... Riley. L'immortel poussa alors la tasse sur la table pour la place en face de la chaise vide.

    La jeune femme finit par se lever doucement. Elle observa son père avec un œil sombre, mais s'installa, sans une parole. Elle ne le quitta pas du regard.

    L'endroit était pratiquement désert. Seule une vieille femme déjà ivre buvait sans compter en ruminant des paroles que personne ne pouvait encore comprendre. La lumière du soleil couchant parvenait à peine jusqu'à la table où se trouvait le père et sa fille. Mais Pietro pu clairement observer la métamorphose qui s'était opérée chez la jeune femme. Il la retrouvait changée. Épanouie et belle.
    Ainsi, la rumeur était véridique... le laboratoire de Feuerbach avait réussi.

    - Tu as donc choisi la mortalité.

    Riley restait distante et froide. Elle était prête à partir s'il le fallait. Sur ses gardes. Elle ne voulait prendre aucun risque. Elle resta donc encore un moment silencieuse, avant de répondre très calmement :

    Il n'y a pour le moment aucun signe qui laisse entendre que j'aurais perdu mes capacités d'immortalité, mais s'ils venaient à apparaître, je les accepterais. Oui.

    Un grondement mécontent répondit à ce verdict.

    - Renoncer à l'Immortalité. Te rendu compte des opportunités que t'offre cet héritage ?  D'un mouvement ample de la main, le scientifique désigna alors l'endroit où ils se trouvaient.  Tu pourrais tout avoir. 

    Riley, retint un sursaut. Elle tenta de rester impassible et de ne pas renchérir. Ces paroles lui paraissent désuètes, elle ne voulait rien, juste profiter du soleil levant sur sa peau et des gens qu'elle aimait, mais il ne pouvait comprendre cela.

    -Qu'est-ce que tu veux Pietro ?

    -La clef. Celle de ta mère.   Lâcha-t-il en se renfonçant dans son siège, tout en la fixant avec froideur.

    Riley s'apprêtait à se lever. Elle était épuisée d'entendre toujours la même rengaine :

    - Laisse tomber, Pietro. La jeune immortelle leva les yeux au ciel. Tu devrais passer à autre chose.

    Un homme s’avança silencieusement dans leur dos pour barrer la route à la jeune femme.
    Il s'agissait de l'un des hommes de confiance de TimeKeeper. Il était là à l'appartement de Kent des mois plus tôt. La russe pouvait même se souvenir de lui dans le paysage de Pietro depuis des années. Dawn n'avait-elle fait que retarder l'inéluctable ?

    Voudrais-tu que ta nièce soit morte pour rien, Ava ?

    La jeune femme eut une moue dégoûtée, elle serra les dents, un sourire forcé sur ses lèvres, en colère d'avoir pu penser un instant qu'il avait changé.

    - Tu ne devrais pas te venter de la mort de Natacha...

    La fille de l'hiver leva et pour faire volte-face et tomba nez à nez avec l'individu. Elle le reconnu mais ne dit rien.

    Tu te souviens de William. L'Allemand adressa un sourire à Riley en lui faisant un petit signe de main, comme s'ils avaient toujours été complices.

    S'adressant à son père :

    - Dis-lui de reculer. Elle secoua la tête. Tu n'obtiendras jamais ce que tu recherches. Renonce... Dans sa voix, plus que la dureté, un espoir.

    Renoncer ? Hum. Kassianov se leva lentement. Son œil était maintenant plus vicieux. Il déclama sans se départir de son zèle. Je suppose que ta mère a omit de te parler de ses crises. Immobile l'immortel croisa les mains devant lui. D'un signe de tête il indiqua au garçon de se décaler, conscient d'obtenir l'attention de la prodige. Crois-tu réellement qu'elle se serait obstinée aussi longtemps si ça n'avait pas été primordial pour sa survie ?

    Riley ignora l'homme de main et de concentra plutôt sur son géniteur.

    - De quoi tu parles... Soit plus clair. Cracha-t-elle entre ses dents.

    Ta mère est en train de mourir. Lentement, c'est vrai. Mais sûrement. William acquiesça du menton encourageant Riley du regard à être attentive. Ça a débuté quelques mois après ta naissance.

    La jeune femme plongea son regard dans celui de son père pour tenter de distinguer le vrai du faux.

    - Et même si c'était le cas, elle aura eu une belle vie, c'est le propre de l'homme que de mourir... Normalement.

    Pietro la contempla un long moment sans dire un mot. Finalement, il se remit en mouvement pour reprendre place devant la table du café. Il s'installa, dominant, avant de lâcher avec détachement :

    Je vois qu'Abygäel t'as déjà gagnée à sa cause. Inutile d'aller plus loin. Il pose un regard dur sur sa fille avant d'ajouter. Surtout n'oublie pas cet échange. Un jour tu regretteras de ne pas avoir accepté ce compromis. Pietro lèva la main vers son homme. Laisse la partir. Qu'elle voit les conséquences de ses actes.

    Riley resta silencieuse. Elle n'était pas certaine de comprendre exactement tous les enjeux, mais elle savait que le Russe essayait surtout de la faire revenir de son côté. Elle fit une grimace à William avant de s'éloigner.

    Préviens Cnossos. En saisissant la tasse de café, la manche glissa, sur le poignet du Slave pour faire apparaît une petite tache rougeâtre.
    Le début d'un fléau que personne ne pourrait ignorer encore longtemps.
Riley
Sphère Economique
avatar

Messages : 118
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Indéfinis(ables)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-