Le chevalier et le super Héro

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 7 Juin 2017 - 22:04

«C'est la nécessité qui révèle les héros.»


La nuit était noire et profonde car les étoiles étaient cachées par d’épais nuages cotonneux. Kevin regardait l’heure sur son portable : 22h40. Le cours de danse avait duré une heure de plus que prévue. Son professeur devenait de plus en plus exigeant, piquant parfois des crises de colère. Le jeune homme les tolérait car les progrès étaient manifestes. Il le faisait par passion mais il avait envie que Nikiya, celle qui a vu ses premiers pas de danseurs, soit fière de lui.

En grand sportif, il faisait à pieds le chemin du retour de l’opéra à sa maison. Une bonne quinzaine de minutes lui suffisait, mais parfois il mettait plus de temps car son esprit rêveur se perdait à contempler les étoiles. Mais là son père l’attendait pour manger une lasagne qui était en train de réchauffer au four. Il venait de lui envoyer un message pour le prévenir de son retour. De plus, Kevin mourrait de faim.

Dans le détour d’une ruelle, il entendit un petit cri aigu qui le fit s’arrêter net. Il tendit l’oreille pour comprendre ce qu’il se passait. Il reconnut la voix d’une jeune danseuse de l’opéra qui restait également parfois tard pour des répétitions. Il y détecta une intonation d’inquiétude. Kevin n’était pas du genre à se détourner d’une personne qui serait en danger ou en difficulté. Sans hésitation, il alla à sa rencontre. L’endroit était peu rassurant. Les lampadaires étaient en panne, laissant la ruelle dans le noir complet. En se rapprochant, il entendit d’autres voix, qui appartenaient à des hommes. Ils étaient un petit groupe de six personnes encerclant la danseuse comme prise dans un piège. Kevin fronça ses sourcils, puis les apostropha avec autorité.


- Cette jeune femme vous a demandé de la laisser passer. Merci d’accéder expressément à sa demande.

Le groupe de voyous plongea leur attention sur Kevin comme un seul homme. Ils se moquèrent en chœur.

- Comment tu dis ? Expressément ? Monsieur le chevalier sans peur a dit "expressément"

Les voyous sortirent de leur blouson des armes en tout genre : bâton de fer, chaîne et poignards. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que la situation allait vite dégénérer. Kevin n’eut même pas le temps de réagir qu’il reçut un coup de Baseball dans le dos, par un type planqué sur le côté. Il tomba à terre, sonné mais encore éveillé.
Les rires se firent encore plus lourds. Kevin serra les poings, se relevant pour décrocher un direct du droit avec une force incroyable à son agresseur qui décolla à plus de deux mètres du sol. Les rires cessèrent d’un coup.

- Et oh c’était quoi ça ?

Trois hommes se lancèrent sur lui pour lui mettre sa raclée ou pas…




Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin 2017 - 15:24
La nuit était noire, mais cela n'avait rien à voir avec l'absence d'étoiles : elle était noire, comme l'âme des criminels. Elle était profonde, comme les turpitudes de l'âme humaine lorsqu'elle pensait pouvoir laisser libre cours à ses plus bas instincts, loin de la lumière du jour. Bref, c'était une nuit idéale pour un peu de justice. Édimbourg avait beau être plus tranquille que des arches plus massives, plus foisonnantes, mais elle n'en avait pas moins besoin. Derrière toute façade de tranquillité pouvait se cacher les maux les plus vils d'une société corrompue. Et les puissants n'y échappaient pas plus que les nécessiteux. L'arche écossaise n'échappait pas aux troubles, qu'il s'agisse des groupes anti-prodiges, des exécutifs à la recherche de pouvoir ou des criminels de bas étage. Ce soir, Justice serait là pour s'y opposer, comme il l'avait fait partout ailleurs où ses pas l'avaient conduit.

Ce n'était pas sa première sortie depuis son arrivée en ville, mais il les gardait espacées pour le moment, essayant de ne pas attirer trop l'attention. Il aurait été malavisé pour que Justice se fasse connaître dès l'arrivée de Charles Withmore. Personne n'avait vraiment relié les points jusqu'à présent, parce que personne ne pensait vraiment qu'une telle chose était possible. Qu'un acteur se déguise en super-héros la nuit pour combattre le crime. L'esprit humain était fascinant pour sa capacité à ignorer les évidences lorsqu'elle ne se conformaient pas à ce qu'ils attendaient d'un quotidien perçu comme normal. De toute façon, cela aurait été comprendre de travers : ce n'était pas tant qu'il se déguisait en Justice, c'était plutôt Justice qui se déguisait en Charles Withmore. Ou alors, entre les deux, il restait un homme qu'il n'était plus trop sûr de connaître. Un homme avec une mission.

Sa tenue vert sombre se mêlait bien à la nuit, le dissimulant dans les ombres efficacement. Pour s'aider à passer inaperçu, il étendait sa cognition de manière à convaincre la réalité qu'il n'était pas vraiment là. De même qu'il s'en servait par à coup pour se convaincre qu'il était capable de sauter d'un toit à un autre sans effort. Par petites doses, il pouvait l'utiliser sans risquer de se laisser posséder par elle, et ce afin de garder tous ses moyens. Il préférait ne la libérer entièrement qu'en cas d'extrême nécessité. Ses effets pouvaient se révéler...imprévisibles, suivant la situation. Pour le moment, il se contentait de sa combinaison intégrale, renforcée aux articulations et là où il y avait des organes à protéger. Les matériaux étaient parmi les derniers développés, et il les devait à Artie Saint-James. Le jeune homme cachait un esprit acéré derrière son attitude décontractée...lorsqu'il faisait l'effort de s'en servir. C'était lui qui équipait l'équipe depuis leur départ du CSN. Il aurait aimé être là lui aussi, à parcourir les nuits, mais il avait encore du travail à faire. Pour le moment, Justice préférait travailler seul. D'autant qu'il ne l'était pas vraiment ; quelque part dans sa tête, là où il l'avait toujours sentie depuis sa naissance, il y avait la présence de sa sœur jumelle.

*Rien à signaler pour le moment. Rien qui apparaisse sur les radars, en tout cas. *

Comme à son habitude, Carmen lui faisait office de contrôleuse des opérations, prodiguant soutien et conseils. Lorsqu'ils sortaient à plusieurs, ses pouvoirs de télépathe lui permettait de créer un lien entre tous les membres de l'équipe, leur permettant d'agir comme une seule entité parfaitement coordonnée. Ce qui leur avait sauvé la mise bien des fois. Même si cela n'avait pas toujours été suffisant, comme lors de leur dernière opération pour le CSN, cinq ans plus tôt...

*Noté. Mais je crois que j'ai trouvé de quoi faire... *

*Je les sens. Bonne chasse. Et fais attention. *


*Tu me connais. *


*C'est bien ce qui me fait peur. *


Justice sourit derrière son masque ; vert lui aussi, il recouvrait l'intégralité de son visage, un peu à la manière d'un masque de hockey qui se développait en casque sous la capuche. Deux fentes pour les yeux, protégés derrière un verre renforcé, sa perception améliorée par le système d'affichage interne. Un autre dispositif brouillait sa voix, la rendant méconnaissable. Une ceinture contenant divers gadgets, et plusieurs sacoches intégrées complétaient l'ensemble. On ne savait jamais ce qui pourrait servir le moment venu... Du sommet de son toit, le justicier augmenta la capacité de sa vision infrarouge, ciblant la demi-douzaine de voyous dans sa télémétrie, afin qu'ils ne lui échappent pas. Il avait laissé le jeune homme qui s'était interposé agir, d'une part parce qu'une distraction lui serait utile, mais aussi parce qu'il était curieux de voir ce dont il était capable. Il avait fait preuve de courage en choisissant de protéger la femme, mais avait-il de quoi suivre ? A en juger par le coup puissant qui étendit un agresseur, il semblait que oui. Mais s'il avait la force, il n'avait visiblement pas l'habitude de tels combats ; il ne surveillait pas assez ses arrières, se laissait déborder... Il manquait d'expérience. Ça se voyait. Mais le truc, avec l'expérience, c'est qu'on ne pouvait que l'augmenter...

Jugeant le moment d'intervenir venu, Justice se laissa tomber, se réceptionnant sur deux des trois loubards qui s'étaient jetés sur leur nouvelle victime. Il abattit ses bras sur leur nuques, les allongeant pour le compte. L'autre se retourna, mais il l'envoya au tapis d'un puissant coup de pied dans le torse. Ce qui laissait encore deux ennemis armés qui se remettaient de leur surprise. Mais Justice et son allié de circonstances se trouvaient entre eux et à la danseuse, ce qui était le plus important. Le justicier tourna la tête vers elle, la fixant des fentes de son masque : « Partez. Il y a une patrouille deux rues plus loin. » Puis, s'adressant au jeune homme : « Terminons-en. Chacun un. Vite et bien. »

Si les deux autres ne décidaient pas de fuir...mais quoi qu'il arrive, Justice n'allait pas les laisser s'en tirer à si bon compte.
Justice
avatar

Messages : 28
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : cognition
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Juin 2017 - 13:13

«C'est la nécessité qui révèle les héros.»


Sur les deux malfrats, un seul avait décidé de ne pas fuir. Il était plus téméraire que les autres. Sournoisement, il avait dégainé une arme à feu, un magnum 357, qu'il cachait sous sa veste en cuir. Il profita le temps court d'échange entre Justice et Iron Will pour faire feu, d'un tir juste et probablement mortel.

Kevin avait été surpris par l'intervention du super héro masqué. Plus que surpris même. Le vrai terme est impressionné. Le jeune homme était un passionné de comics et de DC, et notamment il avait un faible pour le super héro légendaire qui est superman. Celui-ci incarne des valeurs que le jeune homme partage totalement.

Pour autant, il n'avait pas relâché sa vigilance. Il avait été échaudé par une attaque surprise dans son dos. Une fois mais pas deux ! C'est donc au quart de tour qui se plaça devant le tireur, prenant de plein fouet deux tirs. Normalement, il devrait être à terre, agonisant et perdant tout son sang. Il n'en était rien. Le tireur grimaça d'étonnement. Normalement on ne pouvait pas survivre à des tels tirs. Il avait visé pour tuer. Comment aurait -il pu savoir qu'une aura, telle une armure de force pure, protégeait le jeune homme. Celui-ci parvenait maintenant à contenir cette aura pour qu'elle soit moins visible, d'autant que dans l'obscurité elle se faisait encore plus discrète. Le tireur allait comprendre trop tard son erreur. Kevin venait de comprendre que sans son pouvoir il aurait pu mourir. Le tireur avait clairement eu l'intention de le tuer. Sa colère se déclencha et se manifesta visuellement par l'intensification de son aura qui cette fois-ci était clairement visible et par le fait que son corps lévitait à quelque centimètre du sol. Telle une fusée, à une vitesse sonique, il se rua sur le tireur qui fut désarmé et propulsé violemment dans les poubelles. Le choc l'avait fait perdre connaissance, ce qui inquiéta Kevin car il avait craint d'avoir frappé trop fort au point de le tuer. Le tireur l'aurait surement mérité mais Kevin était de ceux qui ne mangeaient pas de ce pain là. La vie s'est sacrée.

Il se ramassa pour prendre l'arme à feu qui était tombée à terre et avec une force incroyable plia en deux le canon de l'arme pour que celle-ci ne soit plus utilisable.

Le jeune homme laissa ensuite retombé la pression. Son aura s'atténua. Ses pieds touchaient de nouveau le sol. Il chercha du regard le super héro masqué, comme si il cherchait lui dire "Et maintenant, on fait quoi ?"

La police en effet n'était plus très loin. Leurs sirènes étaient audibles. Kevin était pris de panique. Il n'avait pas envie de leur rendre compte et de s'expliquer. Il était conscient qu'il devenait plus prudent pour les prodiges de garder secret leurs pouvoirs.

- Je ne peux pas rester car je ne veux pas à rendre des comptes avec la police. Merci de votre aide

Kevin s'envola comme l'aurait fait superman. Son aura lui offrait quelque part les mêmes pouvoirs que superman : vitesse, force et invulnérabilité. De nature psychique, elle lui offrait également une protection contre les pouvoirs psychiques, empêchant par exemple qu'un télépathe lit ou contrôle ses pensées.

Il n'alla pas très loin, s'arrêtant sur une terrasse d'un immeuble de cinq étages. Il avait besoin de décompresser.






Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Juin 2017 - 11:31
La rue était pour lui comme un plateau de tournage, c'était là où Charles se sentait vivre. On plutôt, où Justice se sentait vivre. Comme Chuck, c'était un masque qu'il enfilait pour mieux affronter ce que la vie avait à lui offrir, et qui rendait les choses plus faciles. Quand il jouait un rôle, que ce soit en tant qu'acteur ou justicier, c'était tout ce qui comptait. Charles Withmore était alors relégué au second plan, comme un programme tournant en sous-main, tandis qu'autre chose prenait les commandes. Aussi était-il ravi de se retrouver à nouveau dans les rues, là où il pouvait se rendre utile. Il avait attendu trop longtemps, mais il avait fallu s'installer, faire en sorte que personne ne se pose de questions concernant ses agissements. Et puis il avait fallu installer Faith, qu'elle puisse se sentir à l'aise dans ce nouvel environnement. De ce que Carmen lui avait dit, la fillette n'avait pas été plus perturbée que ça par le déménagement. Mais l'Arche ne devait pas être très différente d'une autre, pour elle. Sa vie se résumai principalement aux logements qu'ils occupaient, et qu'elle pouvait découvrir quand son père dormait. Sa tante l'emmenait se promener lorsque c'était possible, mais la vie de Faith n'avait rien de normal. Et il était incapable de lui demander en personne comment cela se passait pour elle, de lui parler...

Il chassa ces pensées, il n'avait pas de place pour elles quand il était Justice. C'était l'une des raisons pour laquelle il portait le masque, le costume. Là, son esprit pouvait entièrement se focaliser à la réalisation d'une tâche unique : protéger ceux qui en avaient besoin en punissant les criminels. Pour qu'aucun parent n'ait plus à perdre un enfant quand il pouvait l'éviter. Pas si Justice pouvait l'en empêcher. C'était mieux ainsi. C'était...et bien, c'était juste. Comment pouvait-il en être autrement ?

*Hey, t'es toujours avec nous ?*

Dans sa tête, la voix de sa sœur, qui faisait qu'il n'était jamais vraiment seul. Et s'il n'avait rien d'un télépathe, il savait qu'il avait toujours présence chez elle également. Unis depuis la naissance, un duo en parfaite symbiose des esprits. Une bonne chose, la plupart du temps. Il ne savait pas ce qu'il serait devenu sans elle. Elle lui permettait de s'ancrer dans la réalité quand il menaçait de perdre pied. Et il n'aurait voulu de personne d'autre à ses côtés. Il la rassura d'une pensée, ne perdant pas une miette de ce qui se passait dans la rue. L'un des derniers assaillants avait fui, laissant son compère sur place. Un pistolet dégainé, deux coups de feu. Mais il en fallait plus pour mettre le jeune homme en état de nuire, ce qui ne manqua pas d'impressionner Justice. Une sorte d'armure l'avait protégé, comme un champ de force. Et ses pouvoirs ne s'arrêtaient pas là, comme il put le démontrer en mettant le tireur hors d'état de nuire avec une force impressionnante. Et dans ses yeux, l'éclat de la culpabilité, la crainte d'avoir cogné trop fort. Puis il s'envola, signalant son désir de ne pas avoir à faire à la police. Ce que Justice comprenait : la police ne faisait que compliquer les choses.

*Tu l'as repéré ?*

*Son esprit est protégé. Je peux juste sentir sa présence. Là-haut.*


Sans demander son reste, Justice décrocha un des objets accrochés à sa ceinture : le petit pistolet à grappin projeta le long filin ultra résistant dans les airs, s'accrochant à la prise voulue. Il se laissa remonter par le mécanisme, utilisant ses pieds le long de la façade pour aider sa montée. Suivant les instructions de Carmen, il sauta d'un toit à un autre, s'aidant de ses pouvoirs : il lui suffisait de l'imaginer, car c'était ainsi que faisaient les héros, n'est-ce pas ? Il ne tarda pas à rejoindre le jeune homme, atterrissant avec souplesse à ses côtés. Il le scruta de derrière son masque avec intensité, croisant les bras sur sa combinaison vert sombre.

« Impressionnante, la démonstration. Mais tu ne fais pas ça depuis longtemps, je me trompe ? Bon réflexe, la retraite. Les policiers ont tendance à...compliquer les choses. Si je peux me permettre un conseil : trouve toi un masque, pour la prochaine fois. Si tu comptes faire en sorte qu'il y en ait une, bien sûr. Mais...ce serait dommage de gâcher tes talents, tu ne crois pas ? » Justice sourit derrière le masque intégral qui lui couvrait le visage. L'autre ne pouvait déceler ses émotions, ni même reconnaître sa voix, brouillé par le dispositif prévu à cet effet. Il tendit la main : « Je suis Justice. Et ben joué. Ta technique est un peu brouillonne, mais tu as fait ce qu'il fallait. »
Justice
avatar

Messages : 28
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : cognition
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil 2017 - 14:10

«C'est la nécessité qui révèle les héros.»


Kevin ne pouvait reconnaître la voix ni le visage du super héro masqué qu'il venait de le rejoindre du fait des protections et brouillages. Mais même sans, il ne l'aurait pas plus reconnu car le jeune homme regardait peu la télévision, à part le journal télévisé. Il était plutôt lecteur que téléspectateur.

Il l'avait donc rejoint à la surprise de Kevin qui avait préféré se montrer distant pour plusieurs raisons : sa phobie et la prudence que lui imposaient les dernières nouvelles de menace qui pesaient sur lui.

- Je me trouvais là alors je suis intervenu. C'était mon devoir d'aider cette jeune femme. Je n'ai en effet aucune expérience de super justicier ou de super héro, à part ce qu'on peut lire dans les bandes dessinés de Superman pour lequel je suis un grand fan.

Il se décontracta car manifestement il n'avait rien à craindre de ce justicier masqué. Il était même curieux d'en apprendre plus.

- Justice ? Un peu comme Batman ? C'est un nom qui comporte beaucoup de valeurs et sens. Je serais curieux d'apprendre comment vous est venu l'idée de le devenir. D'autant que vous semblez plutôt vous appuyer sur de la technologie que de pouvoirs. Vraiment comme Batman en fait. C'est un personnage assez sombre avec des interventions assez critiquables. Vous l'aurez compris, je préfère nettement le personnage de superman qui me fait penser aux paladins chevaliers de la table ronde. C'est quasi le seul héro qui se déguise en tant qu'humain pour cacher son identité.

Le jeune homme avait ses yeux rivés sur le ciel noir et cotonneux. Assurément, songeur.


- Avec mes pouvoirs, il est vrai que j'ai pas d'excuse ou d'argument pour faire en sorte que les choses s'améliorent au sein de notre monde. Cela incombe de grandes responsabilités. Mais c'est toujours très compliqué de s'improviser super héro. Comme vous l'avez pu le constater, je suis plus que novice. Vous avez fait le choix de garder votre identité secrète car vous craignez des représailles sur vos proches ou autre chose ?

Plus serein, Kevin désactiva totalement son aura. Il ne maîtrisait pas encore totalement son pouvoir pour le garder à l'intensité qu'il veut à tout moment. Son esprit était maintenant libéré de toute protection. Par contre, son pouvoir de télépathie tactile revenait efficace, ce que Kevin n'aimait pas guère car il ne le contrôlait pas du tout.

- Vous travaillez en équipe ? Vous l'êtes depuis longtemps ? ... Pardon, je vous assomme de questions alors que je ne me suis même pas présenté. Je m'appelle Kevin. C'est mon vrai prénom.





Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Juil 2017 - 23:25
Mine de rien, cela faisait plaisir de voir un petit jeune se lancer dans le milieu. Il y avait de ces héros cyniques et désagréables qui faisaient tout pour décourager la bleusaille de suivre leurs traces, prétextant généralement vouloir leur éviter une vie de secrets et de souffrance, comme quoi ils n'étaient jamais prêts, ce genre de choses. Justice ne mangeait pas de ce pain-là, déjà parce que les pains, il préférait les distribuer dans la tronche des vilains que de les avoir dans son assiette. Et puis parce qu'il trouvait important d'inspirer d'autres à prendre la cape, car la justice ne pouvait avoir qu'un seul serviteur, et en tant que son héraut, il se devait de la répandre dans le plus de cœur possibles ! Ses compagnons et lui avaient déjà inspirés plusieurs autres justiciers en herbe, dans les arches américaines et en Corée du Sud. On ne pouvait pas vraiment dire qu'il s'agissait d'une ligue de justice organisée, plutôt de combattants qui faisaient de leur mieux pour se dresser face à l'adversité. Plus nombreux ils seraient, et plus l'injustice reculerait. Cela ne pouvait pas en être autrement, ou du moins en était-il convaincu à chaque fois qu'il enfilait le masque de Justice. En tant que Charles Withmore, il faisait preuve de plus de caution, mais il savait qu'au fond de lui brûlait le feu des justes.

« Ce sont de bons modèles, chacun dans leur genre. Je pense que chaque héros se doit de trouver la méthode qui lui correspond. Cynique comme Batman ou droit comme Superman, ce qui importe avant tout, c'est que tu sois comme...et bien, comme le nom que tu te choisiras. Tant que la finalité est la justice, ton chemin sera le bon. Et tu ne devrais pas donner ton véritable nom ainsi, pas sans une très bonne raison. Même si je suis digne de confiance, qui te dit que je suis le seul à écouter ? Dans ce milieu, on est jamais trop prudent. Choisi bien à qui tu décides de révéler ton secret, à qui tu peux faire confiance. Non seulement pour te protéger toi, mais pour les protéger eux. »

Pour sa part, Justice ne tenait pas à lui avouer qui il était réellement. Premièrement parce qu'il adoptait ce qu'il considérait être une saine attitude méfiante, et deuxièmement parce qu'il accordait peu d'importance à Charles Withmore lorsqu'il était Justice, ou Chuck Jones, ou n'importe quelle autre persona : quand il endossait un rôle, celui-ci devenait son véritable nom. C'était...plus simple ainsi, d'une certaine façon. Mais l'enthousiasme du jeune homme lui plaisait, aussi ne voyait-il aucune raison de le doucher. Il tendit les mains en avant, paumes ouvertes, avant de répondre :

« Tant de questions ! Mais je te comprends, ce n'est pas tous les jours qu'on tombe sur un vrai héros de métier, capable de t'apprendre quelques ficelles. Comme Batman, j'ai bien un sens de la justice, et je suis prêt à tout pour qu'elle soit rendue, surtout au nom de ceux qui ne peuvent pas la rendre eux-mêmes. Tous ceux qui sont trop faibles, brimés ou apeurés, tous ceux que l'injustice prend pour cible. Car nul vilain ne doit pouvoir croire agir impunément. Quant aux gadgets, ils sont plutôt cool, hein ? En règle générale, je n'utilise mes pouvoirs que lorsque je l'estime nécessaire. Il ne faut pas se reposer dessus, on ne sait jamais quand ils peuvent nous faire défaut : on peut tout à coup échouer à les maîtriser, ou ils peuvent être neutralisés d'une manière ou d'une autre... C'est pareil pour les machines, tu me diras, et tu as raison. Le truc, c'est de ne pas dépendre que d'un seul domaine de compétences, et être capable d'improviser. Et comme Superman, c'est aussi en humain que je me déguise le reste du temps. Enfin, en humain normal, j'entends. Car lorsque je travaille dans la rue, je deviens la justice qui prend forme, et mon identité civile n'a plus d'importance. Quant aux moyens employés, disons que j'estime préférable de voir les méchants exposés plutôt qu'au fond d'un lac. Mais parfois, on n'a pas d'autre choix que de se montrer...définitif. En dernier recours, bien entendu. Pour sauver sa propre vie, ou celle d'un innocent.»

Les méthodes de Justice pouvaient s'avérer explosives, voire discutables. Mais ses équipiers et lui avaient toujours mis un point d'honneur à ne jamais faire en sorte de causer des dégâts collatéraux parmi d'éventuelles victimes civiles. C'était une règle d'or. Car sinon, ce serait trop facilement basculer de l'autre côté.

« Cela fait quelques années que je fais ce boulot. C'est la première fois que j'opère réellement en Europe. Avant, j'ai surtout fait ça aux Amériques ; il y a des coins qui ont bien besoin de protecteur, comme la Fédération... Mais aujourd'hui, me voilà parmi vous. Et je ne suis jamais seul. Les héros solitaires font rarement long feu, et il est bon de pouvoir compter sur une équipe soudée. Deux équipiers m'ont suivi sur l'Arche, mais ce soir je patrouille seul. Enfin, l'une de nous est toujours avec moi, d'une certaine façon. Et je crois même qu'elle est avec toi ! »

Bonsoir Kevin, lança une voix féminine dans son esprit. Je suis Spirit, et je crois que tu connais bien la télépathie. Vu que ta barrière est tombée, je me suis permises d'entrer pour te saluer, mais je ne fais que te parler ; je n'aime pas lire l'esprit des gens sans leur permission. Tes défenses psychiques sont plutôt efficaces, d'ailleurs.

« Spirit est notre grande coordinatrice. C'est un talent utile, que de pouvoir mettre plusieurs esprits en liaison. Mais et toi, petit ? Si je ne me trompe pas, c'était ta première sortie, ton moment de révélation, celui avant le costume ? Tu as toujours voulu sauver les gens ? »

Justice
avatar

Messages : 28
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : cognition
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Juil 2017 - 0:40

«C'est la nécessité qui révèle les héros.»


Kevin venait de prouver son amateurisme en dévoilant son vrai prénom. Mais il se montrait tel qu'il était toujours, c'est à dire sincère et honnête. S'il y a quelqu'un qui ne ment jamais, c'est bien lui. Il préfère le silence quand il ne veut ou ne peut pas répondre à une question.

Il écouta avec intérêt Justice se présenter. Celui-ci avait complètement éludé sa vrai identité, mais est ce que cela aurait intéressé vraiment Kevin ? Non, il ne serait pas intrusif. Et pourquoi s'intéresser à la vie d'un homme ordinaire quand on un héro devant soi ?

Il lâcha un léger frémissement lorsqu'il entendit le mot "Fédération". Pourrait il un jour ou l'autre y retourner ? Il y avait des bons souvenirs comme les pires, ceux de sa famille riant autour d'une pizza gigantesque mais aussi les hurlements de ses parents au prise avec les flammes dans leur restaurant. La Fédération s'était récemment invitée dans sa nouvelle vie en Ecosse. Et pas en bien, il en était persuadé. D'ailleurs, peut être que leurs espions les écoutaient comme le suggérait Justice ? Kevin en doutait car il empruntait des chemins compliqués pour le suivre, notamment aérien. Mais on n'était jamais à l'abri. Justice avait raison sur le fait qu'il devrait à l'avenir se montrer plus prudent.

- Je suis né sur les terres de la Fédération. C'est désolant ce qui y passe mais tant qu'il y aura encore des hommes et des femmes pour se dresser contre l'intolérance, il y aura toujours espoir pour que cela change.

Kevin venait de réaliser que peut être il faisait fausse route à rester en Ecosse. Et si sa place était de retourner dans son pays natal pour être l'un de ses héros qui combattent contre cette intolérance ? Mais tant que son père adoptif restait à ses côtés, la question ne posait même pas. Il n'aurait pas le cœur à le laisser seul. Il lui était tellement reconnaissant pour ce qu'il avait fait pour lui. Une voix dans sa tête lui fit lâcher le fil de ses pensées. Quelque part, ce n'était pas la première fois qu'il entendait d'autres voix dans sa tête, grâce ou à cause (selon le point de vue) de son pouvoir de tactile télépathie qui fonctionnait en continue à moins que son pouvoir de télékinésie était activé.

- Votre coéquipière, Spirit, me parle dans ma tête. Comment puis je lui répondre si elle n'écoute pas mes pensées ? Je lui permets de le faire. Vous pouvez lui dire.

Kevin envia la chance de cette télépathe qui pouvait à souhait lire ou ne pas lire les pensées. Lui, il en était incapable. Il subissait son pouvoir à un tel point qu'il se refusait de toucher la moindre personne. Il y avait plusieurs raisons à cela : la première c'est que de son point de vue c'est mal de lire dans la tête des gens sans leur autorisation et la deuxième ce pouvoir s'était déclenché au pire moment en lui faisant revivre la mort atroce de ses parents. Il pouvait ressentir un contact comme une brûlure à vif.

¤ Bonsoir Spirit, la télépathie n'est pas un pouvoir que je maîtrise même si mes pouvoirs sont fortement liés à ma force de volonté. Je sais encore peu de choses sur mes pouvoirs. ¤

C'était à son tour d'être assailli de questions par Justice.

- Je me suis retrouvé là par hasard quand cette jeune danseuse a été agressée. Il était normal que je vienne à son aide

Normal ? Pour Kevin, oui. Pourtant bien d'autres auraient fait semblants de rien entendre ou voir. Ils auraient passé leur chemin. Alors qu'avec ou sans pouvoir, Kevin n'aurait jamais laissé faire. C'était d'une évidence naturelle pour lui. D'ailleurs, il n'était pas à son premier essai en sauvetage.

Est ce que c'était sa première fois ? Kevin se plongea dans ses souvenirs pour répondre à la question de Justice. Et non ce n'était pas sa première fois. Il y avait bientôt un an de cela quand il avait été victime d'une terrible agression. Il s'était interposé contre un tueur redoutable qui devait probablement viser le milliardaire allemand. Ce soir là, il avait été à deux doigts de mourir. Finalement, il ne sut jamais le fin mot de cette histoire.

- Ce n'est pas ma première en fait. Ce n'est pas une volonté de ma part. C'est la nécessité qui a fait que j'ai du intervenir à chaque fois.





Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux-