[CLOS] J’AI GRAVE LA DALLE COMME DIRAIT L’AUTRE . DILIGHT

 :: Hors-Jeu :: Corbeille :: Eden "ED" Jones Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 1 Sep 2017 - 15:51
« C'est une super idée ça, le garage ! J'imagine que ça veut dire que tu t'y connais en mécanique ? Ça vous fait encore un point commun ! » dis-je en me laissant aller contre la banquette, désignant d'une main Ed, puis ma sœur. S'il avait hérité ne serait-ce que de la moitié de la passion de Death pour les moteurs, il avait tout ce qu'il lui fallait pour réaliser son rêve d'un point de vue des compétences.

« Contente de savoir que je ne suis pas la seule de la famille qui sait de quel côté tenir une clef à molette. »

« Hey, je sais de quel côté ça se tient ! C'est juste que tu fais ça tellement mieux ! Tu te rappelles de la foi où Dream avait tenté de réparer un mixer ? »

« Oh que oui, on a retrouvé du kiwi dans tout le château. Ce garçon a autant d'esprit pratique qu'un tabouret dès qu'il ouvre les yeux. »

« Dream est notre frère. » renseignai-je Ed. « De même que Destiny. Ils sont sur l'Arche en ce moment, peut-être que tu auras l'occasion de les croiser ! » Bon, aucun des deux garçons n'étaient du genre à s'épancher à l'idée d'une réunion de famille, mais j'espérais au moins que cela susciterait chez eux un intérêt poli. De ce que nous en savions, ils ne s'étaient jamais soucié d'avoir des héritiers, ou du moins ne l'avaient-ils jamais mentionné. La plupart des relations de Dream s'étaient révélées plutôt orageuses, et compliquées par le fait qu'il passait si peu de temps dans le monde de la veille, et Destiny... Disons que j'avais toujours autant de mal à croire qu'il fréquentait quelqu'un en ce moment ; mais même notre grand frère pouvait nous surprendre.

« J'ai souvent bossé dans des garages, quand j'étais sur la route. Je n'ai jamais tenu assez en place pour ouvrir le mien, mais je crois que ça m'aurait plu. J'aime bien travailler sur les machines, c'est...moins douloureux qu'avec les gens, sur bien des points. Et y a quelque chose de très satisfaisant dans le fait de pouvoir démonter quelque chose pour le remettre à neuf. Quelque chose de pur, presque. Ça fait des décennies que je bosse sur ma moto, et je continue d'apprendre des trucs. Tu conduis ? »

La moto de Death, c'était quelque chose. Au fil du temps, elle avait dû remplacé chaque pièce au moins une fois, mais ça restait pour elle « sa moto » ; et j'étais encline à la croire, c'était l'essence de l'objet qui comptait parfois, bien plus que ce dont quoi il était fait. J'avais connu mon lot de voyage assise à l'arrière, serrée contre ma sœur, et le son pétaradant du moteur m'emplissait de joie à chaque fois que je l'entendais ; cela voulait dire que Death était de retour.

« Des immortels ? Il y en a quelques uns en ville en ce moment. Et parfois, on ne sait pas qu'on l'est avant un moment. Je...ne sais pas si je suis courageuse. Peut-être que je le suis plus maintenant. J'ai plus d'une fois tenté de fuir. De laisser tout le monde derrière moi. Mais ça n'a jamais rien changé, alors maintenant... Disons que je suis prête à redonner une chance à l'espoir ! »

« Et puis on n'est pas du genre à laisser les nôtres dans leur coin. »
lança Death avec un sourire qui m'était adressé. Elle ne m'avait jamais abandonnée, quoi qu'il arrive, et j'étais heureuse de l'avoir retrouvée. D'avoir retrouvé tout le monde. Sans ça, je n'aurais pas fait la connaissance de Ed, que j'avais aussitôt accepté dans la famille.

« Je suis désolée, pour ta mère... Mais nous sommes là maintenant, et si on peut aider, on le fera. »

« Ça va aller Ed ? »
Death avait passé son bras autour des épaules du jeune homme, qui frissonnait ; il n'avait vraiment pas l'air en forme. « Tu as besoin de quelque chose ? »
Delight
Sphère Economique
avatar

Messages : 93
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : modifie la réalité autour d'elle à travers ses émotions
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Sep 2017 - 15:44
J’AI GRAVE LA DALLE COMME DIRAIT L’AUTRE

DILIGHT



Mr Jones continuaiit d'être étonné par ses interlocutrices. Plus ils discutaient et plus les liens entre eux lui paraissaient réels et peut-être même tangibles. Mr Jones ne savait pas comment interpréter cette rencontre. Il n'arrivait pas à rester totalement optimiste comme toute personne qui a vu trop souvent ses rêves détruits par la réalité. Mais, Mr Jones était amusé de regarder Angie et Death. Elles étaient divertissantes et il voyait qu'elles lui voulaient du bien.

Mr Jones avait eu plusieurs hobbies et passion dans sa jeunesse. Cependant, il restait un fervent amoureux de la mécanique. Il s'agit de l'une des rares choses qu'il pouvait rattacher à son géniteur Clay Jones. Mr Jones avait donc tout de suite aimé cette activité. Cela avait été la base de nombres des disputes entre Mr Jones et sa propre mère.

*Tout ça parce qu'elle voulait le zapper, c'est tout. *

" Ouais mais c'est trop ça ! C'est toi qui sait comment la machine fonctionne. J'aime bien bidouiller et faire des tests à la con. " (Éden haussa des épaules, son sourire se dissipait.) "Nop, j'ai pas eu le droit de l'amener ici. C'est la loose."


Mr Jones avait perdu le contrôle de son deux roues. Il n'avait eu qu'à la chance de ne pas provoqué d'accident grave. Mr Jones était sous substance au moment de l'incident. Il était un danger pour lui-même et pour les autres au volant. Si son oncle ne s'était pas porté garant pour lui ce jour-là, il aurait fini en centre pour mineur. A la place de ça, Luke Brown l'avait accueilli chez lui, sur cette arche. A présent, Mr Jones n'utilisait plus que le bus et ses pieds pour avancer.

"Bah c'est beau ce que tu dis. J'espère que ça va marcher pour toi Angie. Parce que t'es une nana vraiment cool, tu sais. "


Mr Jones était toujours encourageant avec son prochain, autant dans les bonnes idées, que dans celles qui l'étaient un peu moins. Mr Jones aimait l'idée que chacun puisse faire comme bon lui semble sans avoir forcément à obéir aux codes. Mr Jones avait, au fond de lui, hérité de l'âme révolutionnaire de sa mère. Il n'avait encore jamais trouvé de cause à embrasser. Mais Mr Jones aurait tout à fait été capable d'envoyer pétre la société si ses parents ne s'étaient pas mobilisés.

"Boarf c'est c'te putain de dobe qu'on m'a refilé. Ça passe pas trop. " ( Éden ne faisait pas le fière. Il tenta un sourire rassurant pour sa grand-mère. ) "J'crois que vaut mieux que j'aille pioncer un peu. "


Mr Jones n'avait aucun intérêt à essayer de faire des affaires dans l'état dans lequel il était actuellement. Cela aurait été contre productif car les clients en auraient surtout profité pour le plumer. Mr Jones savait que cela allait lui coûter cher plus tard, mais il était fatigué. En plus de cela, après avoir échangé avec les filles, la perspective de faire son trafic au Dinner lui paraissait plus gênante.

*Va p'eut être me falloir un nouveau QG.*

"C'était cool de parler avec vous en tous cas. Merci les filles. On se tient au courant !" ( Éden regroupa son matos et longea la banquette pour ensuite se lever.) "A tout Death, tu montrera ta bécane, quand je serais moins shooter, deal ?"

Mr Jones ne voulait pas s'attarder plus dans cet état devant ses nouvelles parentes. Il se promettait de se rattraper pour la prochaine fois. Mr Jones saluait donc une dernière fois les deux prodiges avant de se diriger vers la sortie. Il espérait avoir assez de monnaie pour acheter un ticket de bus de nuit. Il voulait être dans son lit avant que son oncle ne se lève pour commencer sa journée.

Ed
Sphère Technique
avatar

Messages : 113
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Diagnostic
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep 2017 - 13:18
« Si t'as pas pu l'amener ici, peut-être que ce sera l'occasion d'en avoir une nouvelle. Parfois, faut partir de rien pour tout retrouver. Les nouveaux départs, c'est pas toujours si bateau que ça. Surtout avec une moto. Je t'aiderai, si tu veux. Pour trouver les pièces, tout ça. Après, on pourra rouler ensemble, ça me plairait bien. »

Il avait fallu bien peu de temps à ma sœur pour imaginer un tel projet, parce qu'elle avait aussitôt accepté Ed comme faisant partie de sa famille. Pour elle -pour nous, car je pensais la même chose- c'était aussi simple que ça. Et puis avec son air un peu paumé, il ne pouvait que nous pousser à vouloir l'aider. A s'occuper de lui, car il restait un peu un gamin, même s'il ne s'en rendait pas compte. De se retrouver précipité si jeune dans la vie avec un tel concept de la mortalité, voilà qui aurait été effrayant pour n'importe qui ou presque. Pas étonnant à ce qu'il tente de se réfugier dans la drogue. Parfois, tout semblait mieux que d'affronter une réalité sur laquelle on n'avait aucune emprise. J'étais bien placée pour le savoir, et j'avais connu mes périodes d'abus, même si m'abandonner à de telles substances n'avaient finalement fait qu'empirer les choses, me privant des dernières miettes de contrôles que je pouvais avoir sur les étapes de mes pouvoirs. Ma dernière drogue avait la solitude, et avait failli causé ma perte. Je m'étais même demandé un moment si cela n'aurait pas été plus simple que ce soit le cas, une fois pour toutes. Comme si ma persona de Despair avait gardé ses griffes plantées au fond de moi. Aujourd'hui, j'avais retrouvé quelque chose d'autre : l'espoir. Celui qui se reflétait dans mes relations avec les autres. Avec la Famille, avec mes nouveaux amis sur l'Arche, avec Feuerbach et son traitement...et maintenant, Ed.

« Je sais pas si je suis cool, mais je fais de mon mieux. Et t'es plutôt cool toi-même, tu sais. Faut croire que c'est de famille. Tu seras toujours le bienvenue Chez Reggie en tout cas. Et si t'as besoin de quoi que ce soit, compte sur moi. »


« Sur nous. »
renchérit Death, avant de griffonner son numéro sur une serviette. J'y ajoutai le mien, avant de la passer à Ed.

« Attends juste un instant ! »
Je me levai pour aller chercher quelque chose à la cuisine, une des boîtes en carton pour la nourriture à emporter. J'y entreposai de généreuses portions encore chaudes ; elles ne le resteraient sans doute pas longtemps, mais ça se réchauffait rapidement. Et puis ça pouvait même se manger froid, un avantage indéniable de toute breakfast food qui se respecte. Parfait quand on avait la dalle. « Tiens, comme ça t'auras de quoi faire au prochain creux ! »

« Je suis heureuse d'avoir fait ta connaissance, Ed. Repose toi bien, prends soin de toi...et tu sais où nous trouver. Bienvenue dans la Famille. »

Deaht le serra brièvement dans ses bras, et je lui adressai un large sourire ; nous n'avions pas envie de montrer plus d'inquiétude que ça, plutôt de la compréhension. Nous l'acceptions, quoi qu'il arrive. Et dorénavant, il nous trouverait toujours là pour lui.

[Sujet terminé]
Delight
Sphère Economique
avatar

Messages : 93
Etat Civil : célibataire
Pouvoirs : modifie la réalité autour d'elle à travers ses émotions
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Hors-Jeu :: Corbeille :: Eden "ED" Jones-