Surprise... |Lingbao & Aby| One shot

 :: Édimbourg :: Old Town :: Arthur's Seat :: Centre d'Aviation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 1 Mai 2017 - 22:40


Lingbao & Abygaël Tanit


    Au milieu de cette gigantesque fourmilière qu'était l'aéroport, la silhouette de Kim Wang aurait pu passer inaperçu. Le menteau noir et le trois-pièces le classait parmi les riches hommes d'affaire en transit. Cependant, quatre gardes du corps veillaient sur son ombre. Chacun posté à une distance de cinq mètres. Ils étaient en habits civiles, mélangés à la foule des voyageurs. Les nomades les appelait-on sur l'Arche.

    Après, le coup de sang de l'autre nuit, le chinois ne pouvait plus rester dans cette ville. Il était bien décidé à rentrer à Pékin pour conquérir son trône.

    Alors quoi, tu t'en vas sans dire au revoir ?

    Kim s'arrêta, étonné de voir sa demie-soeur postée à quelques pas de lui, lui bloquant l'accès à la file d'attente. Ce n'était certes pas la représentante du clan de Tohum qu'il aurait pensé trouver sur son chemin ce soir. Il se demanda comment elle avait bien pu avoir l'info de son départ. Comment elle était passée au travers du filet de sécurité. Et surtout, pourquoi était-elle ici ?

    Ne t'en fais pas, je suis la seule au courant. Café. Dit-elle en lui tendant un gobelet tiède.

    L'embarquement commencerait dans une demie-heure. Ce qui était soit trop court, pour tout ce qu'ils avaient à régler. Soit trop long... A choisir, Wang aurait encore préféré que l'émissaire soit le frère blond. Élias et lui n'avaient pas grand-chose en commun, mais leur rapport avait toujours très clair. Tandis qu'avec Aby... Eh bien tout était compliqué !

    Qu'est-ce que tu cherches Aby ? La patience de Wang avait disparu avec le fantasme d'une future famille.

    Éviter une guerre intestine. Et toi ? Qu'est-ce que tu cherches Kim ?

    ... Kim aurait rit s'il ne trouvait pas cette réplique pathétique. Ils en reviendraient donc encore à l'une de ces conversation. A l'exception prés que Wang n'avait plus envie d'écouter les remontrances de Sainte-Abygaël.

    Pourquoi reprendre cette voie ? Quand on regarde, c'est surtout de la pression et des pleurs. Viole... En une fraction de seconde le Prodige s'était avancé, menaçant comme une panthère.

    Je t'interdis de prononcer son nom.

    Pourtant, il faut bien que j'en appelle à elle pour que tu ouvres les yeux.

    Toi ? Le ricanement durcis alors le visage du mafieux. Tu n'es pas digne de l'évoquer...

    Le sourire de Violette s'imissa dans l'esprit du damné. Le temps d'un instant il sentit la douleur de son absence au creux de sa poitrine. Très vite, les yeux de Lotte s'imposérent pour le ramener de force dans le présent. Alors Wang retrouva son visage de marbre.

    Kim. Écoute-moi seulement, j'ai vus...

    Cette fois, la jeune femme fût coupée sur le vif, par une voix calme et intraitable. Le Kim d'autrefois n'était plus qu'un écho de l'autre vie. Lingbao n'avait pas besoin de tout cela.

    Tu n'as ni le don de ton père. Ni le savoir-faire de ta mère Abygaël. Rien de ce que tu pourra dire n'influencera mon choix. Sais-tu pourquoi ? Ils étaient à présent proches. A ce que leurs souffles se partagent. Parce que tu es la femme la plus acariate, immature et envieuse, que ce monde ait jamais porté.

    Dans les yeux clairs de la belle se réfléta la douleur recherchée par le frère. Celle-ci se raidie d'un bloc.

    Dis l'homme qui a passé sa vie à ruminer une rancœur sans fondement. Tu...

    Non. Maintenant tu te tais. Tu veux savoir pour quoi je pars ? Parce qu'il n'y a rien d'autre ici que duperie, tromperie, avidité, jalousie. Quelque soient les efforts que l'on fait pour entrer dans votre petit monde, ce n'est que pour mieux s'en faire éjecté plus tard. La seule raison pour laquelle cette famille tient encore, c'est Elle. Mais voilà un scoop, Aby. Tu ne sera jamais comme Elle.

    Vas-y déverses ton fiel. Ça ne changera pas le fait que cette fille ta largué. Wang se redressa pour lui rire à la figure. Kim... elle est manipulée.

    Tu crois réellement qu'il s'agit d'une femme ? « Ouvre les yeux » Abygaël. Ce monde est sur le point de s'éffronder.

    Monsieur ... Le Chinois se recula avant de transmettre un message au reste de l'équipe.

    J'arrive. Au revoir Aby.

    Les hommes de Mrs Wang se trouvaient dans l'aéroport. L'équipe de Lingbao devint un peu nerveuse. L'homme de main s'approcha pour escorter son patron le plus vite possible. Mais... Alors, qu'ils avaient à peine fait quatre mètres, la balle d'un silenceux troua la nuque du colosse. Il tomba au sol mort sur le coup. Kim fixa le cadavre sans paraître rééllement affecté.

    Att... KIM !

    Dans le dos de la Tanit un trio se dessina. Deux hommes. Et une femme.

    Bonjour... Cette voix évoqua quelque-chose à l'Immortel.

    Lili ? Wang avait prononcé ce prénom comme si celui-ci appartenait à un fantôme. Il contempla la quarantenaire avec un mélange de surprise et d'émerveillement. Jamais, il n'aurait imaginé revoir ce visage un jour...

    Et derrière lui, il entendait ses hommes se mettre en position.



    Lili-Viviane Wang

    Père. Ajouta la femme en souriant en coin.

    Un agent de sécurité avait donné l'alarme. Un escadron policier était en chemin.
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 819
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Arthur's Seat :: Centre d'Aviation-