Lingbao |XIn & Kim | One shot

 :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Tàiyáng Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 30 Avr 2017 - 14:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kim Wang & Xin Qan Wang

 

    Le chef de la sécurité du club précéda de quelques secondes l’irruption du fils aîné du Samouraï. Kim Wang passa le seuil du salon privé d’un pas nonchalant. Il portait un complet bleu nuit, qui s’accordait avec la dureté naturelle de son visage. Ses yeux d’onyx étaient froids et menaçants. Il se dégageait de l’immortel un calme et une assurance retrouvée. L’homme anéantit par la mort de son père avait disparu pour le conquérant Wang.

    Tel que Verstand l’avait prédit, quelques mois plus tôt, Kim était sur le point d’embrasser son héritage.

    Xin Qan : Merci Peng.

    L’homme en question un Yakuza reconvertit évalua le fis de Jao d’un regard peu amen avant d’obtempérer.

    Le regard d’aigle scruta la pièce avec lenteur. Il s’arrêta sur le vase de terre cuite placé sur une table en bois de sèvre derrière l’ancien bureau du chef de la pègre chinoise. Une vibration résonna dans le réceptacle jusqu’à ce qu’il implose de l’intérieur. Un filet de sable serpentin fusa en direction de chaque individu pour les emmailloter leur interdisant la retraite.

    Kim : Ping, reste.

    La femme testa immédiatement la résistance du lien minéral. Elle étira ses mains pour essayer d’atteindre le bouton d’appel sous l’accoudoir du fauteuil. Les liens se resserrent automatiquement, jusqu’à cisailler ses poignets, lui arrachant un cri de surprise. Elle vociféra alors avec haine :

    Xin Qan : Tu ne sortiras pas d’ici vivant.

    Kim : Je ne serais pas long.

    Le sable restant s’étira jusqu’aux murs pour s’y déployer en une gigantesque toile minérale géante. Le soleil se répercutait sur les lignes blanches et les faisaient scintiller. Un spectacle magnifique. Un piège mortel aussi.

    Kim alla prendre  place sur le fauteuil de son père. Il s’y installa avec aisance et caressa les accoudoirs avec une étrange mélancolie.

    La belle ne pouvait décrocher son regard de la scène, le corps frémissant de haine et de dégoût.
    Xin Qan  :… Jamais tu n’y arrivera. Personne ne fera confiance au fils de la Rose des Sables. Traître à ta race.

    Il leva une main en signe de neutralité.

    Kim : Je ne veux pas du pouvoir. Garde-le. Mais… laisse… Lotte… tranquille.

    Xin Qan : « Quoi ? » Un rire dément secoua les épaules de l’Asiatique. « Tu crois encore pouvoir la sauver ! Haha ! »

    Kim : Nous allons partir, dans un endroit où ni son frère ni toi ne pourrez nous retrouver.

    La dame cessa de rire et cracha la voix chargée de mépris.

    Xin Qan : Vous… vous pensez toujours être les héros de l’histoire. Elle te déteste.

    Les trois mots s’inscrivirent dans la poitrine du Chinois, qui s’appliqua pourtant à ne rien faire transparaître. Il fit un effort pour repousser la voix de Lotte de son esprit.

    Kim : Elle ne pensait pas ce qu’elle disait. Loin de votre influence elle retrouvera la paix. Je l’aiderais.

    Xin Qan : Ouvre-les yeux ... Elle te hait. Elle t’exècre. La seule idée d’être aimée de toi la révulse. La seule idée d’avoir un enfant de t…

    Une corde de sable entrava sa gorge la privant d’oxygène sans prévenir.

    Kim : TAIT TOI !!

    Chaque personne se retrouva à genoux sur le sol. Kim s’efforça de contrôler la colère qui montait en lui. Il retrouva une mine calme et indifférente.

    Xin Qan : Si tu ne me crois pas regarde.

    Les yeux d’amande descendaient en direction d’un dossier anonyme rangé sur le bureau. Le document contenait toutes les informations concernant « Nikiya » depuis prés de deux ans. Le dernier papiers datait de trois semaines à peine. Le compte rendu opératoire d’une interruption volontaire de grossesse médicamenteuse.

    Les sangles de sable se contractèrent jusqu’à étouffer Xin-Qan.

    La mâchoire de l’homme se contracta sous le coup d’une rage glacée. La tension sur les liens se relâcha quelque peu. Un silence de mort encombra le bureau.

    Mrs Wang profita du laissé aller pour se délivrer et se levant en massant l’extrémité de ses mains. Elle semblait distraite comme si sa révélation faite, elle pouvait enfin se concentrer sur autre chose.

    Xin Qan : Maint…

    A l’aide de son don, Kim Wang commanda au sable blanc. La pierre fine alla entailler le visage de Xin-Qan sur toute sa longueur. Les premières gouttes de sang s’écrasèrent sur le sol tandis qu’elle tâta son visage en geignant de douleur.

    Xin Qan : Qu’est-ce que…

    Les lassos s’enroulaient aux chevilles.

    Les quatre hommes de mains s’effondrèrent sur le sol asphyxiés par leurs liens. Morts en quelques secondes.

    Kim : Tu vas transmettre un message à Strega. 

    Le sable approcha du prodige et se condensa pour lentement former la Panthera pardus saxicolor. Le léopard chinois avait quasiment disparu de l’archipel aujourd'hui. Kim ne l'avait pas oublier.

    Xin Qan : Kim …

    L’animal de sable fit lentement jouer les muscles de son dos. Il fixa ses yeux de diamants sur Mrs Wang.

    Kim : « Fait lui savoir que Lingbao relève son défi. » Le félin ouvrit la gueule. Un rugissement tonna dans l’immeuble. La toile de pierre s’effondra sur elle-même. Les hommes de Xin-Qan accouraient. « N’oublie pas. »

    Kim Wang quitta la pièce sans la moindre inquiétude sur le visage. La panthère se désagrégea. Alors, 50 shurikens de sable blanc s’envolèrent à travers les couloirs du club, semant la mort sur leur passage. Ainsi, le guerrier Lingbao rennaissait de ses cendres.

Strega
Sphère Artistique
avatar

Messages : 285
Etat Civil : Mariée au Duc Lampeduza
Pouvoirs : Inibition du gène x chez autrui
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Autres lieux :: Tàiyáng-