Le piège se referme | Kim | One shot

 :: Édimbourg :: Eastside :: Portobello Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 29 Avr 2017 - 18:04

Lotte & Kim Wang

Kim avait pris l'initiative d'inviter Lotte un vendredi soir, il avait choisit un lieu en dehors du centre ville, près de la plage. Il l'attendait vêtu de blanc, téléphone en main tout en regardant l'océan.

Lotte savait que cette soirée serait décisive. Elle pressentait que cette invitation était le signe que l'asiatique pouvait de moins en moins se passer d'elle. L'étau se resserrait.
Le printemps était chaud et la ville suffocante ces derniers jours, aussi, l'apprentie avait passé une robe légère qui annonçait les beaux jours. Kim était déjà là et fixait l'eau à perte de vue. D'ici, l'illusion était trompeuse, mais à quelques centaines de mètres, la mer se jetait dans le vide.
Silencieuse dans le sable, elle s'approcha doucement et glissa sa main dans celle du chinois. Kim senti cette main dans la sienne et la serra. Il coupa court à sa conversation en mandarins et raccrocha le téléphone qui disparut à l’intérieur de sa veste ? Puis il se tourna vers la belle qu'il prit le temps d'observer. Un sourire se dessina sur son visage. Il se pencha pour saison son menton et déposer un baiser sur sa bouche. Il en éprouvait un bonheur coupable et avoir bien du mal à se raisonner.

Tu es charmante dans cette tenue.

Nikiya hocha du chef pour accueillir le compliment. Elle avait fixé un sourire sur ses lèvres pourpres, un sourire de façade, loin des sentiments qui l'animait réellement. Dans son ventre était tapis la rancœur. Les baisers du chinois lui étaient de plus en plus insupportables, mais elle aurait bientôt sa vengeance et il souffrirait autant qu'il l'avait fait souffrir."

-La soirée est douce. j'ai voulu en profiter.

Tant de banalité l’écœurait, mais elle n'avait d'autre choix que de jouer les amoureuses éperdue.

Kim ne se rendait pas compte de la profondeur de la manipulation de la jeune femme. Probablement était il aveuglé par son désir d'y croire malgré tout.
Il les conduisit jusqu'à un petit restaurant et les amena sur la terrasse, Lotte se laissait guider car Wang savait prendre les choses en main. Toujours bien élevé il aida Lotte à prendre place avant de s'installer à son tour. Un verre ne tarda pas à leur être servi leurs deux boissons favorites. Kim attrapa son verre, au moment où elle allait l'imiter, il lui sourit puis annonça une chose qui la coupa dans son élan :

Je vais devoir aller à Pékin pour quelques temps. Je me demandais si tu voudrais venir avec moi ?

Tandis que cette déclaration accélérait les plans de l'ex-ballerine, elle a afficha sur son visage de porcelaine une moue déçue. Mais la fasse amoureuse s'empressa d'y glisser un sourire un peu forcé, pour laisser entendre qu'elle était prête à l'écouter

- Pékin ? Pour les affaires j'imagine ? Demanda-t-elle en retenant un pointe d'amertume

Kim confirma l'intuition de la jeune femme d'un hochement de tête. Il reposa son verre avant de donner des précisions.

-Je dois assumer mes responsabilités. Je ne veux plus faire d'erreurs. Comme j'en ai fait. Je veux être digne des miens. De toi.

La jeune femme fit mine de se renfermer. Pour ses plans, elle devait lui laisser entendre que prendre la tête de la pègre chinoise n'était pas compatible avec leur amour. Un ultimatum qui devait autant servir ses intérêts que ceux de Xin, il fallait mettre le chinois hors course.

Elle baissa un instant son regard sur le contenu de son verre, cherchant à masquer une déception feinte toute laissant transparaître ses doutes.

-Je ne suis pas sûre de vouloir retourner dans ce genre de vie... murmura-t-elle du bout des lèvres.la Chine c'est... C'est les affaires, les ennuis... Et moi qui ne fait pas parti de l'équation...

- ... Kim se tut pour prendre le temps de considérer le point de vue de son amante. Je ne serais pas qu'un homme d'affaires. Je serais aussi présent pour toi. J'aurais les moyens de t'offrir une vie à ta hauteur.

-Je sais que tu veux tout ça pour nous. Elle jouait aussi sur le terrain du compromis. Seulement... J'ai l'impression que j'ai passé ma vie à proximité de ce milieu tout en en étant tenue écartée... D'une façon ou d'une autre, ça à toujours rejailli négativement sur ma vie...Ce n'est plus ce que je veux...

Kim s'était préparé à ce genre de réponse. Il connaissait bien le frère et pouvait largement imaginer sa vie d'avant. C'est pour ça que je voudrais que tu sois ma coéquipière. Dans tous les domaines Lotte.

Cette dernière prit la main de l'immortel sur la table.

-Je dois être honnête... Je ne sais pas si j'ai envie de tout ça... Je veux juste être avec toi... Seulement j'ai donné ma loyauté à certaines personnes et... Je n'ai pas d'autres choix. Soit je reste, soit je fuis.

-Fuir ? C'est une option ? Darda ses yeux noirs dans les siens. Anna ? Ton frère ?

Lotte baissa à nouveau les yeux, puis, dans un murmure qui aurait presque pu donner à croire qu'elle se laissait prendre à son propre jeu :

-Je ne sais pas.

Kim écarta calmement sa main en considérant la jeune femme avec sérieux.

-Que veux tu ?

L'ancienne étoile fit mine de se renfermer tandis qu'il récupère sa main, dans l'attitude d'une amoureuse éconduite, alors qu'au fond elle se sentait soulagée qu'il rompe enfin le contact. Elle répondit dans un souffle presque honteux d'être aussi égoïste

-Je veux fuir très loin de tout ça, tout oublier, n'être qu'avec toi.

Wang eut une pensée fugitive pour sa sœur.

Ce serait un aller sans retour. L'avertit-il en l'observant attentivement.

L'apprentie hocha tout doucement de la tête et l’observa à la dérobé pour saisir une réaction un peu désespérée

-Je sais que c'est une décisions difficile, je ne peux pas te demander de la prendre pour moi, mais si je veux la paix et la liberté, c'est le seul moyen.

-Il faut que j'y réfléchisse. Dit-il en considérant tout ce que cela impliquait mais sans y être réfractaire. Dînons ? Suggéra-t-il pour momentanément écarter ce sujet épineux. J'ai demandé un menu spécial. Des choses de chez moi. Annonça-t-il avec un petit sourire en coin, qui visait à charmer la jeune femme et laissait entendre qu'il avait vraiment mis toutes les chances de son côté pour qu'elle ait envie de le suivre. Ne voulant pas le brusquer la belle restait silencieuse et pensive, une attitude qui n'échappa au ténébreux chinois.
Ils passèrent un dîner calme, comme rarement.

Ma sœur aimerait te rencontrer. Le ton était tranquille, malgré le fait qu'une part de lui ne pouvait s'empêcher de la tester en permanence.

Lotte, un peu surprise par cette demande, rétorqua :

-Ava ?

-Non... Abygaël. Elle m'a surprit en conversation avec Sveda.

-]Quelle conversation ? Elle posait la question du bout des lèvres

-Ava a décidé d'être... une patiente de ton frère. Je voulais avoir leur avis. Il la considéra, évaluant ses propres émotions.

L'allemand n'était pas un sujet sur lequel Nikiya aimait s'appesantir, aussi, elle répondait la seule chose qu'elle s'autorisait à répondre sur son aîné, toujours la même phrase :

-Alors restez vigilants...

-Je n'ai pas confiance en lui. Mais j'ai confiance en le jugement d'Ava. Elle te plairait sûrement.

-Tu tiens à ta famille, n'est-ce pas ? Et partir reviendrait à la laisser derrière toi... Je sais que je ne peux pas te demander ça...

-Je veux que tu sois heureuse... avec ou sans moi d'ailleurs. Même si cela signifie m'éloigner de la famille. Une famille dont l'immortel s'était toujours plus ou moins sentis écarté, à l'exception de Joachim qui était mort et d'Ava qui avait disparu pendant des années. C'est le moins que je puisse faire pour tenter de racheter ma faute envers toi.

Si Lotte n'avait pas été sous l'influence néfaste de la Sorcière et de sa favorite, et si son esprit n'avait pas été noirci par une rancœur nourrit par l'ombre de Strega, peut-être aurait-elle saisir au vol cette chance inespérée de repartir à zéro avec l'homme qu'elle aimait.
A la place, elle hocha doucement du chef, pensive, comme perdue dans des rêves d'ailleurs, là où ils pourraient refaire leur vie.
L'homme d'affaire se leva, tranquille, et vint lui prendre un main, Niki le suivit sans discuter.

L'établissement possédait un étage que Mr Wang avait réservé pour la nuit. L'endroit était luxueux, digne d'un grand hôtel parisien. Il sortit de ses glaçons la bouteille millésimée qui les attendait patiemment dans la chambre. Une fois les coupes servies, Lotte leva son verre et l’interrogea d'une voix douce et séductrice :

-A quoi devons nous trinquer, alors ?

-A toi. Pour m'avoir offert une seconde chance. Il sourit.

Tant de mièvrerie agaçait notre protagoniste mais elle dissimulait son irritation derrière un sourire étrange et implicite :

-A nous alors. répondit-elle avec un petit clin d’œil qui secrètement espérait qu'il en aurait bientôt fini avec le blabla pour qu'ils passent enfin un peu à l'action.

L'immortel inclina du chef et glissa sa main libre dans la poche de son pantalon pour presser un écran tactile. Un air fit entendre. Il s'agissait d'un opéra qu'il savait aimé de sa belle.La guidant vers un sofa, il sentait que dans ses bras elle s'abandonnait et instinctivement, elle vint chercher ses lèvres. Ce geste provoqua un trouble instantanée chez le mafieux qui s'approcha pour caresser sa hanche.

-Tu ne veux pas du dessert ?

-Toi me suffit, lui souffla-t-elle au creux de l'oreille.

Kim déposa un baiser sur sa clavicule, sa main se resserra autour de la taille fine de l'artiste.

-J'ai beau détesté Xin... tu as l'air d'aller mieux.

Il l'embrassa alors dans le cou et Nikiya glissa une main sous sa chemise.

-Tu n'as pas idée à quel point tu as raison, murmura-t-elle lascive Mais je peux te montrer si tu veux reprit-elle incitatrice.

Kim s'écarta pour chercher son regard. Un sourire se dessina lentement au coin de ses lèvres de félin. La teinte des ses iris devenait aussi intense que son désir Il hocha du chef et sa voix changea de tonalité.

- Montre moi.
Nikiya
Sphère Artistique
avatar

Messages : 420
Etat Civil : Mariée
Pouvoirs : Conscience et contrôle du fonctionnement physiologique de son corps


Always comes a time when you need to take tough decisions.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Eastside :: Portobello-