Une offre | Kim

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 4 Avr 2017 - 22:42


Une Offre

Lieu :

Appartement de Leith

Date de l'événement :

Avril 2017

Participants :

Kim Wang

Précédemment :

L'heure de la discussion

A suivre :

Salon des inventions



Kim Wang & Alexander Feuerbach

    Kim Wang ouvre élégamment la veste de son costume noir, tout en prenant place dans le fauteuil qui lui est dédié. Il prend une pause décontractée croisant nonchalamment les jambes. Les cheveux courts sont coiffés sur le crâne et gominés. Les traits sont émincés par la perte de poids dû à la consommation d’opium. Les yeux sont cependant sombres et intenses, comme ceux d'un puma sur le retour. Il fait signe à deux hommes de mains de sortir. Puis il fixe Verstand.

    -Par quoi débutons nous ?

    [i]Alexander avait donné rendez-vous au fils du Samouraï dans le cadre du vaste salon privé d'un hôtel de luxe. Il s'était assurée de la sécurité des lieux -plusieurs de ses hommes montaient la garde dans la plus grande discrétion-, de leur personnes et de leurs secrets. Des brouilleurs empêchait que la conversation quitte les murs.
    Verstand n'accordait que rarement sa confiance, aussi, à la différence de l'asiatique, son garde de corps demeura stoïquement à ses côtés. De plus, il considérait Lars comme une extension de sa propre personne, fidèle gardien qui veillait à ses côtés depuis l'adolescence. Ils étaient donc trois, même si la montagne de muscle savait parfaitement se faire oublier dans le dos de son employeur.
    Si l'allemand était diminué par le dysfonctionnement de son corps, il gardait néanmoins la tête haute et cette mine supérieur. Pragmatique, il répondit froidement à son interlocuteur.

    -Par la raison pour laquelle je vous ai fait venir. Il ne comptait pas passer par quatre chemins. Il n'était pas le genre d'homme à perdre du temps en tournant autour de la question. Vous devez reprendre l'héritage de votre père, qui vous appartient. Reprendre le contrôle des affaires chinoises. Une place vide ne le reste jamais longtemps et la situation entre votre belle mère et vous créée bien trop de problème dans la rue. Et par conséquent dans les transactions avec les asiatiques.

    Je n'ai jamais aspiré à reprendre cette place. Liu est le plus désigné.

    Alexander considéra son interlocuteur avec une placidité qui lui était coutumière. Son yeux sombres sondait chaque geste, le moindre sourcillement passait au crible de son analyse. Il savait par quelles épreuves était passé l'immortel, il connaissait également ses aspirations. Cependant, ce n'était pas ce qu'il attendait d'un homme tel que Wang.

    -Vous n'aurez pourtant pas le choix. Il en va de votre survie. Alexaxnder laisa planer un silence. Son analyse lui donnait quelques doutes quant aux désirs de survie du chinois, justement. Aussi, il ajouta. Et celle de votre famille. La corde sensible. Il poursuivit dans son explications qui n'aurait pu rester en suspens et puisqu'il n'avait nullement l'intention de dissimuler sa pensée. Cnossos a retrouvé sa jeunessse et bientôt toute sa puissance. Votre mère, elle vient d'accoucher. Combien de temps pensez-vous que la Duchesse va-elle encore attendre avant de tenter de lui porter un nouveau coup fatale. Et combien de temps Tohum repoussera-t-elle encore les assauts d'une Sorcière bientôt au summum de sa force ? Natasha avait été la première à en payer les frais. Mais vous pouvez protéger votre famille. Donnez-vous en seulement les moyens.

    Kim décroisa longuement ses longs doigts et s'avança dans son siège. Un sourire narquois ourlait sa bouche délicate.

    -Dites plutôt que vous voulez une personne plus en adéquation avec vos idées à la tête de la Pègre. Mais ne vous servez pas de ma famille pour atteindre votre but, car je pourrais en faire autant.

    -C'est ce que je veux, en effet. Répondit l'industriel avec un calme olympien. Mais je ne me sers pas de votre famille, j'énonce un fait que vous reconnaîtrez tôt ou tard, mais j'espère pour vous et eux que ce sera rapidement. Et vous auriez tord de penser pouvoir m'atteindre au travers de ma famille. Le ton tranchant de sa dernière phrase n'était pas un invitation en allait plus en avant dans ce sujet.

    -Ma famille n'a pas besoin d'un empire pour se défendre de ses enemis, elle a survécus à Armageddon.

    Alexander retint un sourire carnassier.

    -Bien. En espérant qu'ils survivent également au prochaine. Il secoua doucement la tête. Vous êtes, somme toute, un personnage très decevant. Ainsi, vous comptez laisser l'empire qui vous revient à votre belle mère... Cette femme... n'a pas les épaules pour un tel rôle. Elle a l'ambition, assurément, mais trop. Elle causera plus de guerre de clan que les rues ne pourront le supporter, elle réduira à néans ce que votre géniteur s'était évertué à construire.

    Le sous entendu de l'homme d'affaire fit tiquer l'immortel. Il n'en dit pourtant rien sur le coup. Son réseau pourrait lui apporter des précisions sur le sujet. Il toisa le jeune homme, saisissant très bien ses craintes. Pour autant, Kim se distingait aussi bien de son père que de sa mère.

    -En quoi ces conflits me concerneraient-ils ? Je suis à l'abri du besoin. Et je n'ai peut-être pas ces épaules dont vous parler. Puisque comme vous le dites, je suis décevant.

    Le chinois était moqueur, il ne s'en cachait pas. Mais face à cette attitude, Alexander s'impatienta.

    -La logique. Assena-t-il d'un ton glacial. Vous êtes né pour cela. Elevé dans cet optique. La seule Raison, me fait me tourner vers vous. Parce que vous êtes l'exacte mélange de votre père et de votre mère. Vous êtes decevant parce que vous renoncer à l'obstacle alors que vous êtes pleinement capable de le franchir, vous vous complaisez dans la faiblesse. Vous ou un autre, peu m'importerait, mais il s'avère que c'est à vous de prendre cette place.

    L'agacement pointait dans la voix de l'allemand qui s'était faite plus sèche et hautaine et faisait prendre à la conversation un autre tour. Il s'ennuyait de devoir expliciter ce qui pourtant, coulait de source et Wang savait parfaitement ce que l'on attendait de lui, alors pourquoi perdre autant d'un temps précieux en hésitation.
    Le Chinois semblait pourtant décider à ne pas satisfaire les attentes. En plus de cela, son cœur nourrissait un projet plus simple et plus humble.

    -J'ai d'autre projets.

    -Et peut-on savoir quels sont-ils ? Demanda-t-il plus froidement que narquois. Il ne voyait là qu'un caprice d'immortel.

    -Non. Il était aussi catégorique et froid qu'un Samouraï.

    Sur les lèvres du génie s'était esquissé un très mince sourire, presque satisfait.
    Kim se leva, lent, impénétrable.

    -Inutile de vous lever. Au revoir Alexander.

    Sans se départir de cette étrange sourire, qui s'apparentait plus à un rictus, Alexander interpella une dernière fois l'asiatique.

    -Tôt ou tard, Wang. Tôt ou tard. Et rappelez vous : le plus tôt sera le mieux.

    Sans esquisser le moindre geste, il laissa partir Kim, plutôt satisfait de cet échange. Ce qui n'était jusque l'à qu'une hypothèse s'était maintenant transformé en certitude : Wang prendrait la place de son père.
Verstand
Sphère Economique
avatar

Messages : 123
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Intelligence hors du commun
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-