Election présidentielle : la surprise !

 :: Zone Membres :: Communication :: Presse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 22 Mar 2017 - 23:41

THE EDINGBURGH POST


Eastside, 21/03/2017

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lord Alistair MacBeathag juste avant son investiture. 23/03/2017



Les lords Ecossais de retour sur le trône !
Le 18éme Président du Conseil élu !

A la surprise générale et avec 55% des voix Monsieur  MacBeathag, dit Lord  MacBeathag, vient d’être élu à la majorité. Rien ne prédestinait réellement ce sang bleu, à ravir la place à Donald Murray, pourtant dit grand favoris de ces élections. Il fait le meilleur score, depuis l’élection de Martin Roy en 1974 qui avait péniblement atteint les 49% des votes. (Hors bulletins blancs.) Un retournement de situation qui ne manque pas de défrayer la chronique !

Qui est donc ce charismatique écossais à la langue bien pendue ? Quelles sont les raisons de son succès ? Nous avons mené l’enquête pour vous !

Tout d’abord, il convient de souligner que Monsieur  MacBeathag n’en est pas à sa première campagne (campagne 2003 et 2010). Cela fait plus de vingt ans qu’il évolue dans le paysage politique de notre arche et même de l’Archipel. Il connaît donc bien les rouages du métier. Il détient le respect et l’écoute de la scène internationale. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser ce n'est pas -que- parce qu'il a les moyens de se faire entendre.

A la différence de ses confrères, il s’est très tôt positionné comme un indépendantiste forcené, refusant de céder au dictat des partis. Par trois fois il a éconduit le parti social-démocrate au profit d’un mouvement « libéré de toute pression économique internationale ». Un acte dont peu d'hommes politiques peuvent se vanter. Cette intégrité lui a très vite valut la sympathie des classes moyennes, lassées par la domination des lobbys.

   
 
Autre point à ne pas négliger son éducation et sa culture. Monsieur  MacBeathag n’a pas suivi le même parcours que ses opposants. Son statut social lui a donné l’accès à une éducation et des écoles de prestiges, ce qui lui apporte les connaissances et la crédibilité face aux anciens. Anciens qu'il a d'ailleurs alerté sur plusieurs problèmes (dont la radicalisation des aoliens en 1988).

Enfin, sa cohérence et sa constance sont assez rares dans le paysage politique pour avoir rallié quelques sceptiques. Il le disait encore il y a une semaine, au micro d’Henri Caldwin (radio inter-île), ce qu’il veut s’est «remettre l’équité et la justice à la base des actions politique ». Impossible de le taxer de vouloir favoriser les nobles, ou les cadres d'ailleurs, car Monsieur  MacBeathag l’a bien dit : il est contre toute forme de favoritisme.

Alors donc voilà le preux chevalier ? Pas exactement, certains remettent déjà en cause cette intransigeance dite « inadaptée aux nécessités empiriques » (Citation de Donald Murray candidat de La Grande République Ecossaise). Les grandes puissances et les manias voient d’un mauvais œil l’arrivée au pouvoir de celui qu’ils surnomment « L’Inquisiteur ». Ce titre ressurgi du Moyen-âge nous souffle que c’est en effet un véritable Chemin de Croix que va devoir entreprendre le Lord s’il veut parvenir à ses fins ! Bon courage à vous Monsieur le Président !

Gordon Fanel
Storyteller
Maître du Jeu
avatar

Messages : 55



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Zone Membres :: Communication :: Presse-