Un instant de faiblesse | Nikiya et Wang | ONE SHOT

 :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 20 Mar 2017 - 13:48



Kim & Lotte


"Quand il parle d'elle il est différent."
Ava Baker



    Kim Wang avait un pris un jet privé pour faire le voyage jusqu'en Écosse. Il avait fait son retour sur l'Arche à l'occasion de l'accouchement de sa mère et parce qu'il voulait prendre des nouvelles de sa jeune sœur, mais peut-être aussi pour tenter de revoir Lotte qui n'avait pas donné de nouvelle depuis un fameux SMS provocateur.
    Il logeait chez sa sœur Sahar en toute discrétion et à défaut d'avoir réussi à s’acquitter de ses devoirs familiaux, il s'était renseigné sur les fréquentations de la danseuse étoile et fit en sorte de l'y croiser un soir.

    C'était pour cette raison qu'il avait remit les pieds dans la sphère mondaine édimbourgeoise et qu'il se trouvait dans l'un des plus beau salon privé de la capitale qui accueillait pour l'occasion un gala quelconque de charité. La danseuse avait effectivement fait une apparition, elle avait eu l'autorisation de Strega et l'aval de l'ordre pour y paraître accompagnée de certaine de ses membres. Guidée par l'intuition que le fil Wang ne resterait pas longtemps sans se manifester, elle s'était préparée à le rencontrer.

    Aussi lorsqu'il l'aborda tandis qu'elle s'était volontairement isolée dans une alcôve, elle ne se laissa pas surprendre et se retourna vers l'asiatique avec cette grâce naturelle qui lui était caractéristique :

    - Tu as l'air en forme. 

    -Toi, en revanche... Répondit-elle avec un air légèrement espiègle presque hautain.

    Un sourire de satisfaction mal dissimulé s'était dessiné sur ses lèvres empourprées. Elle le détaillait des pieds à la tête avec un petit air amusé aux accents de triomphe. Voilà qu'il accourrait au moment même où elle l'avait appelé, presque aussi docile qu'un chien.

    Kim n'était en effet pas à son plus haut avantage. Le chagrin, la rage, et la drogue, l'avaient tous trois marqué. Il sentit immédiatement le changement chez la jeune femme. Il reconnu le travail des femmes telle que sa belle-mère et la Sorcière. Il fut partagé entre la déception et la colère de la voir se faire manipuler... une fois encore. Il s'installa en silence, droit, sérieux et darda ses yeux noirs sur elle.

    Où est ta femme ?

    Lotte ne sourcilla pas. Elle soutint le regard de charbon de l'asiatique, son œil à elle brillait d'une lueur bien différente. A la mention d'Anna, l'ancienne étoile haussa un sourcil : 

    -Pourquoi cette question ? 

    Le Prodige laissa se dessiner un petit sourire au coin des lèvres. Il était certes amoureux fou, mais pas tout à fait stupide. 

    -Parce que je m'intéresse à toi. Es-tu heureuse Lotte ?  

    La belle laissa échapper un rire cristallin : 

    -Heureuse ?  Répéta-t-elle en tournant sur elle même dans une petite pirouette légère. Je ne l'ai jamais autant été. En dévisageant une nouvelle fois son ancien amant, elle ne peut que constater qu'il a vraiment une mine affreuse. Et toi ? La Chine ne semble pas t'avoir vraiment réussi  

    Kim la regardant jouer de sa beauté ne pouvait nier qu'elle rayonnait. Elle était encore plus belle que dans son souvenir mais il se garda bien de le lui dire, l'idée de se faire repousser l'effrayait plus qu'il ne voulait bien se l'avouer. Il la laisse l'observer sans réserve, plaçant ses mains jointes dans son dos avant de répondre avec un sourire sans joie, comme son père aurait pu le faire. Ce père ont il s'était senti si loin pendant ce dernier siècle.

    -Non. La Chine me réussi rarement. Mais, comme tu le sais, ma tête est mise à prix.  

    S'il fixait la jeune femme intensément, celle-ci ne semblait l'écouter que d'une seule oreille. Elle ouvrait les mains comme un signe d'impuissance :

    -Oui, il semblerait, en effet... L'éclat qui alluma son regard à ces paroles prouvait à Kim que la danseuse était parfaitement consciente des risques qu'il prenait, mais cette lueur ne dura qu'une seconde après laquelle elle repris cette mine légère et insouciante.

    -Tu aurais mieux fait de rester ici, tu ne crois pas ?

    -Pourquoi ? Le Prodige fit un pas vers elle.Pour que ton frère me fasse éliminer avant ton amie ? Sans prévenir et sous une impulsion d'espoir il avait saisit son bras avec fermeté et s'était approché un peu plus. Il paraissait soudain beaucoup moins affaibli.

    La surprise durcit le regard de Nikiya qui se fit plus dur et accusateur :

    -Lâche-moi, tu me fais mal ! Avait-elle soufflé entre ses dents, tentant de récupérer son bras en reprenant, sous le coup de la colère. Oui, Alexander se serait fait une joie d'éliminer le rejeton de Wang. Elle crachait presque ses paroles pour masquer son cœur blessé.

    La belle aurait voulu qu'il reste, à eux deux ils auraient pu s'en sortir, mais maintenant il était trop tard. Bien trop tard.

    -Tu peux encore faire marche arrière Lotte.

    -C'est là que tu te trompes Wang... Je n'ai aucune intention de faire marche arrière.

    Le chinois percevait sa rage et la comprenait. Il savait qu'aucune justification ne pourrait apaiser Lotte, d'ailleurs il n'avait jamais envisagé de lui parler de l'accord qu'il avait passé avec son frère. Aussi cruel était-il, il était aussi le plus juste pour Ava. Ava qui avait le droit de trouver enfin la paix.

    -Je t’aie déçu. Je suis désolé.

    Nikiya s'était refermée, le regard qu'elle lui portait laissait transparaître son ressentiment mué en dégoût pour l'immortel.
    Notre homme avait conscience qu'il l'avait perdu. Pour l'instant. Cependant, une part de lui n'abandonnerait jamais ce sentiment profond qu'elle avait fait naître en lui. Il lâcha enfin son bras et Lotte s’apprêtait à battre en retraite mais l'asiatique profita de la seconde où elle avait relâché son attention pour la saisir par la nuque et l'embrasser, dans un élan de passion jusque là mise sous clé. Ce baiser volé l'avait prise au dépourvu et elle ne sut y répondre que par une gifle sonore au moment où il avait libéré ses lèvres.

    -Tu es merveilleuse Lotte. Ne l'oublie pas.

    Le regard de l'ex-danseuse était étrange. Hermétique à ses paroles et brûlant du feu d'une haine qu'elle ne cherche pas à contenir, d'une passion qu'elle ne pouvait pas non plus réprimer. Aussi, sans ménagement, elle l'attrapa pas le col et le plaqua contre un mur proche.

    -Tais toi. Lui intima-t-elle, coupante, et pour faire respecter cet ordre qu'elle lui donnait, elle vint plaquer avec fougue ses lèvres contre les siennes. Un baiser sauvage n'avait rien de tendre.

    Kim ne s'était pas du tout attendu à une telle réaction. Il se laissa faire, partagé entre la surprise et la passion refoulée. Il avait rêvé des centaines de fois de se retrouver auprès elle, mais pas dans ces conditions. Aussi, il prit doucement ses bras avec l'idée de l'écarter, pour s’épargner une nouvelle blessure, mais alors qu'il tentait de la repousser, il renonça à toute sagesse et remonta ses mains autour de son visage d'ange pour répondre à son baiser. Il descendit embrasser sa gorge et souffler quelques mots sur sa peau :

    -Je n'abandonnerai pas...

    La promesse murmurée, Wang, entraîna l'étoile loin du gala et des mondanités, sans que leur corps ne se quitte tout à fait. Ils passent par une porte de service pour gagner l'hôtel où la porte d'une suite royale se referme sur le baisers enfiévrés et leurs caresses avides. Au clair obscure des luminaires, le regard d'onyx du chinois ressemblait à celui d'un tigre fasciné.
    La flamme ne le quitta pas durant les quelques heures arrachées à leur triste réalité.
     
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 939
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Old Town :: Autres lieux-