You never saw me [Shadow]

 :: Édimbourg :: Leith :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 18 Mar 2017 - 9:35
Il y avait un certain charme à rencontrer quelqu'un dans un entrepôt désaffecté. Le charme de l'espionnage d'antan bien comme il faut, où l'on se baladait en imperméables avant de se rencontrer au bord d'un étang, à nonchalamment balancer des morceaux de pain aux canards tandis qu'on divulguait discrètement un secret d'état ou un autre. Pour Perceval Rose, un tel lieu se mariait à merveille avec son goût du sens narratif. Il était le genre d'homme à conserver la propriété d'un entrepôt désaffecté justement pour l'utiliser de cette manière, des fois que cela puisse servir. Et puis comme ça, il n'avait pas besoin d'entretenir les canards. La vieille bâtisse se trouvait dans la bordure du port de Leith, un autre impératif narratif auquel Rose n'avait été que trop ravi de se conformer. Quitte à faire les choses d'une certaine manière, autant le faire bien, et jusqu'au bout.

Il s'agissait d'une vieille conserverie, datant de l'époque industrielle quand cette dernière était en plein essor. Aujourd'hui, Arkadia s'en servait surtout pour entreposer du matériel discrètement, et on y trouvait au moins une colonie de rats. Ce qui était presque bon signe : du moment qu'ils ne fuyaient pas le navire, c'était que tout n'allait pas trop mal. A l'intérieur, le directeur était assis sur une vieille caisse, dans un de ses habituels costumes impeccables. Il consultait un petit écran portatif, relié à son bloc de poignet discret qui lui transmettait les informations. Il regardait les dernières nouvelles de ses agents concernant Andrei Ikvosky. Si ces mystérieux Shadows lui permettaient de se débarrasser du russe une bonne fois pour toutes, il allait saisir l'occasion avec plaisir. Il avait beaucoup à faire pour gérer des individus comme Nikolas Cnosssos ou Marisa -il étant encore en train de s'habituer au retour de sa femme- mais cela n'allait pas l'empêcher de régler le cas d'autres sales types. Et Ikvosky était particulièrement mauvais dans son genre. De plus, si des agents d'Arkadia étaient en danger, c'était une raison de plus d'agir.

De son côté, Miranda Lockhart faisait un énième tour des lieux. Elle savait l'endroit sécurisé au maximum, mais elle ne pouvait s'en empêcher. Comme toujours, elle s'efforçait de protéger son patron du mieux de ses capacités, et n'allait se permettre aucune relâche d'attention. Rencontrer un groupe inconnue n'était pas en haut de la liste qu'elle appréciait en ces circonstances, mais ce n'était pas une très longue liste, à vrai dire. Elle partait du principe que Percy ne prenait jamais assez de mesures, ce qui lui permettait d'être plus efficace. Elle se préparait toujours au pire, ce qui lui avait servi jusqu'ici. Et il aurait été impensable pour elle de ne pas être au côté de Rose pour l'occasion.

Avec tout ce qui se passait sur l'Arche et ailleurs, cela paraissait presque étrange de s'occuper ainsi des affaires courantes, plutôt que de se concentrer uniquement sur Marisa en particulier. Mais Percy ne pouvait se laisser aveugler, d'autant plus quand d'autres pouvaient en souffrir. Si sa femme pensait que la nouvelle de son retour allait l'empêcher de se consacrer à autre chose, elle se trompait. Perceval avait changé, depuis l'Australie. Plus qu'elle ne serait sans doute capable de le croire. Et pourtant...il ne pouvait s'empêcher de se demander s'il y avait un lien entre Ikvosky et Marisa. C'était bien le genre d'homme dont elle était capable de se servir, pour frapper Arkadia ou d'autres noirs desseins. Ce qui était une raison de plus de mettre fin aux agissements du russe.

Et pour ce faire, ils n'avaient plus qu'à attendre l'arrivée de leurs nouveaux amis...
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Mar 2017 - 11:00


Plus que cinq minutes avant qu’il soit temps de partir au rendez-vous fixé par le directeur d’Arkadia. J’étais un peu tendu même si j’essayais de le cacher auprès de mes deux amis. Mary, Ted et moi formions un trio des plus complémentaires, surnommé les Shadows, dont les méfaits ou les bienfaits selon le point de vue avaient toujours été d’une efficacité redoutable, à une exception près. Nous avons à notre actif des vols des plus spectaculaires mais qui ne font que très rarement la une des journaux car nos victimes elles-mêmes peu consciencieuses du respect des lois préfèrent rester discrètes. Mais je suis conscient que nos actions étaient de plus en plus ambitieuses et risquées. Il fallait bien que tôt ou tard nous tombâmes sur un gros morceau, en s’attaquant à un grand mafieux russe, qu’on surnomme l’hyène rouge. Nous lui avons volé son carnet dans lequel il renferme de nombreux secrets, mais à quel prix… Ted a failli y perdre la vie. Et la hyène rouge nous traque toujours et, je ne sais comment, mais elle avait failli mettre sous la main sur Ted réfugié en France. Il s’en était fallu de peu. C’est la goutte qui a fait déborder le vase. Je me tiens responsable de leur sécurité. J’avais fait donc le choix après une longue réflexion de trouver un allié de taille, qui est Arkadia. J’avais quelques bribes d’informations sur cette organisation, plutôt positives mais l’expérience m’avait appris de se méfier des puissants.

Avec mon pouvoir de télélocalisation, je passai en revue pour une dernière fois l’endroit au peigne fin. Arkadia avait mis le paquet pour protéger son directeur, et si finalement c’était un piège ? Je donnai les dernières consignes à Mary et Ted, au cas où la rencontre devait mal tourner. A trois, nous pouvions nous montrer très efficaces. Je leur donnai toute ma confiance. Mary forma autour de mon visage un masque d’ombre pour que je puisse garder mon identité secrète. J’activai également l’appareil de modification de voix. J’y vais…

- Je ne pensais pas vous trouver en personne Monsieur Rose. Merci d’avoir accepté cette rencontre. Vous pouvez m’appeler Shadow.

Je m’étais matérialisé derrière lui, assis sur l’autre coin de la caisse sur laquelle lui aussi il était assis. Nous étions dos à dos. J’étais tendu comme un arc, méfiant, prêt à me volatiliser au premier signe suspect.

- Je vais aller droit au but. Nous avons un ennemi commun. J’ai sous-estimé sa puissance en s’attaquant à lui. Pourtant ce n’est pas mon genre. Mon intuition me dicte qu’il y a quelque chose de louche et que derrière la hyène rouge se cache un plus gros poisson. J’ai donc besoin de vous, pour mettre sous votre protection un ami très cher qui est traqué depuis que nous avons volé le russe. Je pense qu’il veut remettre la main sous le carnet que nous lui avons dérobé. Je vous ai adressé quelques pages pour protéger les vôtres, preuve de ma bonne intention.

En fait, je lui aurai donné ces pages de toute façon même si je n’avais pas eu l’intention de trouver un allié en sa personne. Je suis un voleur mais j’ai des valeurs. Je ne pouvais pas laisser les hommes et les femmes débusqués et espionnant pour Arkadia au main de cet infâme russe.

- J’avance à tâtons car finalement je sais peu de choses sur vous et je me méfie toujours des puissants. Le pouvoir grise les hommes.
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 31 Mar 2017 - 9:01
Un bon rendez-vous secret de temps en temps, voilà qui vous remettait dans le bain. Miranda pouvait rouler des yeux et considérer la chose trop dangereuse autant qu'elle voulait, Percy n'allait pas pouvoir résister pour autant à l'attrait d'une telle rencontre. Cela réveillait en lui les sensations vivaces de l'homme de terrain, toujours sur le coup, prêt à réagir et à devoir s'adapter à l'inconnu en toutes circonstances. Et puis il avait survécu plus d'un siècle malgré tout, ce qui n'était pas si mal. Mais avec Miranda, il se sentait assuré de survivre au moins un siècle de plus, même s'il n'avait pas envie d'y penser : il avait de plus en plus de peine à imaginer sa vie sans son fidèle bras droit. Ce qui montrait à quel point il avait changé ; le lui de seulement vingt ans plus tôt aurait été horrifié à cette seule idée. Il avait tout simplement appris à compter sur les autres ; Miranda, ses sœurs qu'il avait retrouvées... La liste n'était finalement pas très longue, mais elle avait le mérite d'exister. C'était surprenant, mais pas aussi désagréable qu'il l'aurait cru. Il avait beaucoup changé, son compas moral s'était reconfiguré d'une manière qu'il n'aurait pas imaginée possible. Cela ne rendait pas les choses plus faciles, mais...plus justes. Il bénéficiait d'une nouvelle clarté d'esprit qui lui permettait de voir les choses dans leur ensemble, plutôt que de se concentrer uniquement sur ce qu'il avait à gagner.

Une chose qui n'avait pas changé : il en fallait beaucoup pour l'impressionner. Un inconnu qui se matérialisait de nulle part, cela n'était pas si surprenant que cela dans sa profession. Il employait assez de téléporteurs pour en reconnaître les signes, même si le don du nouvel arrivant à se manifester aussi précisément à l'intérieur d'un bâtiment qu'il ne connaissait sans doute pas était notable. Le modificateur de voix n'était pas surprenant, mais le masque d'ombre était une touche intéressante. Soit cet homme possédait d'autres talents, soit il avait des amis aux pouvoirs on ne peut plus complémentaires dans son groupe. Quoi qu'il en soit, Percy n'allait pas lui en vouloir pour un peu de saine paranoïa. C'était dans l'ordre des choses.

« Enchanté de faire votre connaissance, Shadow. » Il se tourna vers lui avec nonchalance, haussant un sourcil. « La femme suspicieuse qui ne vous quitte pas du regard est l'agent Lockhart, mon second. »

Miranda n'avait pas perdu de vue le nouvel arrivant, et elle s'était rapprochée avec la discrétion d'un chat observant un oiseau. Elle était sur le qui-vive, ce qui était son comportement par défaut, surtout dans une telle situation. Elle passait probablement en revue toutes les méthodes dont elle disposait pour mettre hors d'état de nuire un téléporteur, mais Percy ne pensait pas qu'ils devraient en arriver là. Son instinct lui disait que Shadow n'était pas un danger, ce que les données corroboraient. Mais on ne perdait jamais rien à être prudent...

« Tout d'abord, je vous remercie d'avoir pris contact avec moi. J'ai déjà mis en place toutes les mesures nécessaires pour protéger mes agents ; ils vous devront sans doute la vie, et je ne suis pas homme à oublier une telle dette. Si je peux vous aider, je le ferai. Surtout s'il s'agit de faire tomber un homme comme Andrei Ikvosky. » Il posa les mains sur ses genoux, avant de reprendre. « Vous avez très probablement raison : un homme comme lui, même influent, profite souvent d'autres prédateurs. Une hyène après les restes des lions. » Ou de la lionne, ne pouvait s'empêcher de penser Percy, qui avait sa petite idée sur la question.

« Votre ami peut compter sur Arkadia. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer sa protection. Et vous avez raison sur un autre point : le pouvoir corrompt. Surtout lorsqu'il devient le seul but en soi. J'en sais quelque chose, mais j'ai choisi de changer. De faire de mon mieux pour empêcher de nuire ceux qui n'en étaient pas capables. La prudence est nécessaire dans notre milieu. Et je dois dire que sur la question, vous êtes un expert. Je suis les exploits de votre groupe avec intérêt depuis un certain temps maintenant, mais c'est surtout ce qu'il reste à étudier : vos exploits. Le reste conserve toute sa part de mystère. Ce qui est un sacré compliment : peu de gens échappent aussi bien aux filets d'information de mon organisation. J'espère que nous apprendrons à nous faire confiance, du moins autant que possible. Comment imaginez-vous la suite ? »
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr 2017 - 21:07


Le directeur me faisait une bonne impression et confirmait de ce que j'avais appris sur lui à droite et à gauche. Je restai tout de même assez tendu même si peu à peu je relâchai la tension. J'avais dans le collimateur cette femme féline qui semblait prête à bondir à tout moment. Elle m'énervait et me déconcentrait. L'ombre sur mon visage le cachait et pourtant le directeur s'en était aperçu. Il marquait un bon point. Il n'en marqua un autre en la présentant comme son second.

- Un homme comme vous qui a une femme pour second est...un homme de bon sens. C'est plutôt rare. Je comprends ces mesures de sécurité et j'aurai été déçu de constater qu'elles ne soient pas si efficaces...Quoique si j'avais voulu, je vous aurai déjà téléporté au fonds d'une mer ou dans les abysses où aucun homme ne va. Votre second peut venir jusqu'à nous si elle le souhaite et d'ailleurs ça serait mieux ainsi. Elle me déconcentre là.

Je lâchai un long soupir, pour réfléchir à la suite. J'étais confronté à un dilemme. En confiant mon frère de cœur à cette organisation, conduirait tôt ou tard à découvrir mon identité. Il n'y aurait plus de machine à arrière possible. Mais avais je le choix ?

- Je suis puissant pour me défendre tout seul. Mais, je dois reconnaître que je ne le suis pas assez pour défendre les miens. J'ai été à deux doigts d'en perdre l'un d'entre eux. Nos ennemis ont des moyens très efficaces dont je n'aurai pas soupçonné la puissance jusqu'à leur dernière tentative d'enlever mon ami. Certes, comme le dit le proverbe, les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Donc nous devrions pour trouver un terrain d'entente. Je ne suis pas naif et je me doute que dès que je vous aurai confié l'un des miens, sous votre protection vous saurez tout sur les Shadows. Quelle preuve de confiance pourriez-vous donc me témoigner pour que nous vous donnions notre confiance ? Et qu'est ce que vous attendrez en retour ? Ah oui je dis nous, parce que mes amis doivent normalement aussi écouter la conversation.

Perceval put entendre un bip sur son petit écran portatif, relié à son bloc de poignet, qu'il avait consulté auparavant pourtant loin de l'homme mystérieux. Il y avait un message "Monsieur, je suis très honoré de faire votre connaissance". Comment c'était possible ? c'est du domaine du prodige...

- Vous vous demandez comment c'est possible ? Cloud a un don incroyable...Il a l'air de vous apprécier en tout cas. Ne vous inquiétez pas, il n'a pas d'instruction de s'aventurer dans vos données. Alors comment puis je vous faire confiance ? Seriez vous prêt à me suivre là maintenant là où je vais vous téléporter , ça va soi y compris avec votre second ?

Je leur tendis mes deux mains, attendant leur choix.
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Avr 2017 - 14:45
« Ah ! » s'exclama une Miranda amusée. « Je n'arrête pas de le lui répéter. »

« Le bons sens est une qualité que j'apprécie. » Percy ne se montra pas le moins du monde offusqué par l'interruption de la blonde, ce qui dénotait leur grande complicité. Elle n'était pas juste son second, elle était vraiment sa partenaire. Il comptait sur leur mystérieux ami pour le remarquer, ce qui pourrait jouer en leur faveur. « Je me fie à elle autant qu'à moi-même, si ce n'est plus. Miranda n'est pas un danger pour vous, je vous l'assure. Elle ne peut pas s'empêcher de bien faire son boulot. Mais je pense que nous n'avons pas à nous inquiétez de notre ami ici présent. »

« Pas de raison d'être nerveux, mais je vous déconseille de refaire allusion à ces histoires d'abysse, et tout ira bien pour vous comme pour moi. »

Il était extrêmement dangereux, même pour un prodige, de sou-estimer Miranda. Rose l'avait déjà vue se saisir d'un téléporteur avant même qu'il ne disparaisse, entièrement guidée par ses réflexes de réaction qui laissaient parfois presque penser à une forme de prescience inconsciente. Mais il ne prenait pas la menace de Shadow au sérieux, et il comprenait que ce dernier ait décidé d'assurer ses arrières. Il n'en attendait pas moins, et se serait méfier le cas contraire. Quant à ses propres mesures de sécurité, elles étaient encore plus extensives qu'on pouvait le croire. Cet entrepôt pouvait se transformer en cage : disons que Nikolas Cnossos n'était pas la seule qui avait un atout de prodige dans la manche lorsqu'il s'agissait de neutraliser des pouvoirs...

« Il n'y a pas de raison que nous ne nous entendions pas. Mais je comprends votre prudence. Vos amis ont de la chance de vous avoir, et j'imagine bien que c'est réciproque. On est aussi bon que nos relations, c'est quelque chose d'important à ne jamais oublié. Une équipe soudée peut accomplir des miracles face à l'adversité la plus accablante. Mais demander de l'aide est une autre vertu, et non pas une marque de faiblesse. Arkadia vous l'offrira. Je vous promets que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour assurer la protection de votre ami. Quant aux garanties... Si vous avez pu retrouver la trace de mes agents infiltrés via ce carnet, vous devez avoir une petite idée de comment les retrouver. Si je devais vous nuire, vous pourriez leur nuire. Et je prends la sécurité des miens très au sérieux ; c'est aussi ce qui m'a poussé à vous faire confiance. Ils doivent probablement la vie à votre équipe. »

Il jeta un œil à son bloc de poignet, impressionné mais guère surpris : il ne pouvait pas prévoir ce que les Shadows allaient faire, ou de quoi elles étaient capables, mais il s'attendait à ce qu'elles se montrent surprenantes.

« Je suis ravi de faire la connaissance de votre ami également...si l'on peut dire. Mais j'apprécierais qu'aucun de vous ne s'introduise dans nos systèmes sans prévenir. Même avec une telle assurance. Il y a simplement des choses que je ne serai sans doute jamais prêt à risquer sur une simple preuve de bonne foi. Sommes-nous clairs ? »

Quand leur interlocuteur leur tendit les mains, Percy échangea un regard avec Miranda. Dire qu'elle n'était pas emballée par l'idée aurait été un euphémisme, mais elle accepterait la décision de son patron. Quant à Percy, il ne pensait pas que Shadow leur veuille du mal ; il s'y serait pris autrement, il n'était pas venu jusqu'ici pour ça. Et puis si jamais il devait y avoir du grabuge, il pouvait compter sur l'agent Lockhart.

« Je ne dis que rarement non à une nouvelle aventure. »

Ils tendirent leurs mains.
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Avr 2017 - 17:35
Il a raison. Je n’aurai pas apprécié qu’un inconnu s’introduise dans mon portable à mon insu. Mais Cloud s’est sa façon de communiquer. Il n’est pas censé le savoir…

- C’est en effet clair. Pardonnez-nous cette intrusion mais quelque part c’est la meilleure façon que Cloud trouve pour communiquer. Je vous assure qu’il n’est pas allé farfouiller.

L’entretien, allez prendre une tournure plus sérieuse, maintenant que je les avais défiés de prendre ma main. Ma décision future allait dépendre de leur réaction. S’ils me faisaient assez confiance pour me suivre, je pourrais leur accorder la mienne. J’eus ma réponse et attrapai leur main.

Un soleil ardent tapait légèrement sur leurs têtes. En un clin d’œil, tous les trois s’étaient téléportés dans ce qui semblait être un désert mi rocailleux mi sableux. La couleur rouge du sol pouvait faire deviner qu’il s’agissait d’un désert australien. Un gros rocher permettait d’avoir un coin d’ombre pour se rafraîchir. Shadow laissa un instant ses voyageurs prendre leur repère avant de faire face à eux. Son masque d’ombre s’était éclipsé, laissant apparaître le visage du trentenaire. En tant que journaliste, sa bouille était facilement reconnaissable pour ceux qui s’intéressent aux journaux. Sa voix n’était plus brouillée.

- J’ai choisi cet endroit car il est loin des yeux et des oreilles curieuses. Vous m’avez fait confiance alors je vous la rends en vous offrant ce visage découvert. Je ne souhaitais pas que d’autres le sachent car on ne peut jamais garantir à cent pour cent la discrétion de ses collaborateurs, hors exception comme votre collègue, ou devrai je dire associée ou amie ?

Mes yeux bleu acier guettaient leur réaction après qu’ils aient découvert mon identité. Je ne pouvais plus maintenant reculer. Mon identité était connu. Ça allait de soi que je comptais sur eux pour ne pas la répéter sur tous les toits.

- Vous avez sans doute reconnu par la couleur rouge du sol où nous sommes. Ce désert australien, surnommé le Grand Rouge, c'est un endroit que j'apprécie beaucoup. On s'y sent infime et libre. Cela pousse à l'humilité de notre existence... Je suis donc d’accord pour la protection que vous souhaitez offrir à mon ami, même si j’ai besoin d’en savoir plus, et notamment sur les modalités de cette protection. Cloud est un être exceptionnel mais d’une fragilité extrême. Il a l’âme d’un enfant. Il communique peu si ce n’est pas machine interposée…Ah mais je vais vite en besogne, vous devez sans doute avoir des questions à me poser depuis que vous avez découvert qui je suis.
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr 2017 - 10:13
« Ce n'est pas si grave. Pour l'instant. Nous pourrons mettre en place un système isolé des données d'Arkadia dans lequel votre ami pourra s'exprimer. Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en lui, mais on ne sait jamais à quelles extrémités pourraient se livrer certains de mes opposants s'ils venaient à savoir que Cloud possédait certains de mes secrets. Même si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas forcément ce qu'ils penseront. Mieux vaut se montrer extra prudent, par sécurité. »

Honnêtement, Percy était enclin à faire confiance à Shadow et ses associés...du moins jusqu'à un certain point. Rien dans ce qu'il avait pu recouper des actions de ce groupe ne laissait penser qu'ils souhaitaient s'en prendre à Arkadia ; cette dernière ne semblait pas être leur type de cible privilégiée. A moins qu'ils n'aient sérieusement décidé de s'en prendre à l'un des plus gros morceaux, mais l'approche n'était pas adéquate. Non, il pensait le jeune homme sincère, du moins à sa façon. Et puis il était curieux d'en savoir plus : aucune information n'était inutile. Comme un grand nombre de décisions qu'il prenait régulièrement, la suite était un risque calculé. Il pouvait sentir que Miranda n'était pas emballée par l'idée, mais c'était normal : elle faisait son boulot. Et c'était parce qu'elle le faisait aussi bien qu'il se reposait sur elle au cas où la situation dégénérerait.

Ils tendirent les mains, et...

La sensation ne fut pas désagréable. Shadow maîtrisait ses pouvoirs, ou ils se manifestaient un peu différemment d'autres téléporteurs qui avaient pu transporter Percy, comme le jeune Exit d'Arkadia. Pas de nausée, mais un bref sentiment de déséquilibre tandis que le corps et l'esprit accusaient le coup, acceptant d'avoir été instantanément transportés ailleurs. C'était toujours une sensation déroutante, comme s'il fallait se persuader de ce qui restait une impossibilité. Une chose de plus que les tempêtes avaient changé, modifiant à jamais ce que l'être humain pouvait considérer comme possible un jour. Plus impressionnant encore était la portée du pouvoir de Shadow, qui les avait emmenés bien plus loin que Percy ne l'aurait cru possible. Une véritable démonstration de force, qui le rendait d'autant plus intéressant.

Quant à son choix du lieu, disons qu'il l'était tout autant. Le directeur plissa les yeux pour s'habituer à la luminosité du désert ; il n'avait pas remis les pieds en Australie depuis ce jour fatidique, il y a bien longtemps, où il avait abattu sa femme. Cru avoir abattu sa femme. Il n'avait pas besoin d'un lieu pour faire remonter les souvenirs, mais s'y retrouver en personne restait malgré tout étrange, et un brin désagréable. Il ne voyait pas comment Shadow pouvait être au courant du lien particulier qu'il avait avec l'endroit, aussi rangeait-il cela dans la catégorie des coïncidences. Il y faisait aussi chaud que dans son souvenir ; il ôta son veston, et retroussa les manches de sa chemise. Miranda, pour sa part, restait imperturbable; aune goutte de sueur ne vint perler à son front, et elle avait l'air aussi blasé que si on l'avait transportée au coin de la rue. Son supérieur la connaissait assez pour savoir qu'elle préférait simplement ne jamais se montrer impressionnée.

« Impressionnante démonstration. Je comprends de mieux en mieux comment vous avez pu échapper aussi longtemps à tous vos poursuivants. Vos amis et vous fonctionnez de manière complémentaire, une véritable synergie. Je ne révélerai pas votre secret, monsieur Finn, Miranda non plus. »

Il avait en effet reconnu le visage du jeune homme, une fois l'ombre dissipée. La mémoire de Percy ne lui permettait pas d'oublier le moindre visage, et même s'il n'avait pas été familier de son travail en tant que journaliste, il lui aurait suffi de voir un jour sa photo pour faire le lien. Mais il était familier avec son travail. Et quelque part, il n'était pas vraiment surpris qu'un homme comme lui se retrouve où il était, surtout doté de telles capacités.

« Concernant la protection de votre ami, je peux m'assurer de faire au mieux pour m'accommoder de ses spécificités. Pour cela, il faudra que vous m'en disiez plus sur lui, que je sache à quoi m'attendre, afin de lui préparer la meilleure planque possible. J'en conclus que son affinité avec les machines -ou simplement les réseaux?- s'accompagne d'une affinité sociale différente de la plupart des gens, ce dont nous pourrons nous accommoder ; je m'assurerai personnellement de ne pas bouleverser ses habitudes. Ce qu'Arkadia peut offrir, c'est un endroit aussi sécurisé que possible, et une équipe dédiée à sa protection. Ainsi que les moyens de se livrer à toutes les activités dont il aura besoin. Quant à vous, peut-être que j'ai des questions à m'y poser, mais seriez-vous réellement disposé à y répondre ? Je pense que l'essentiel se résumerait à : qu'est-ce qui a poussé à un homme tel que vous à faire ce que vous faites ? Au fond, c'est la seule question qui importe pour chaque être sur cette Terre. »
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai 2017 - 13:59
J'écoutais attentivement les propos du directeur. J'étais soucieux qu'il prenne les meilleurs mesures de sécurité pour mon ami. Quelque part c'est tout ce qui comptait pour moi maintenant. Je commençais avoir de sérieux doutes sur le fait de l'avoir lancé dans l'aventure des Shadows. Est ce que je suis toujours l'ado irresponsable qui vivait dans les rues ? Comment j'avais pu ne pas imaginer que tôt ou tard, il y aurait des implications graves à s'en prendre à des mafieux ?

- La faculté de mon ami...Comment dire ? ...Je pourrais comparer cela à la capacité de certains à lire et à contrôler les esprits. Et bien lui c'est avec toutes les machines. C'est un immense pouvoir dont en fait il n'a peu conscience. Imaginez ce qu'il pourrait faire s'il était capable de prendre le contrôle d'un aeronef ? Il a en effet quelques difficultés à s'insérer dans le milieu social. Mais c'est un homme bien qui ne ferait pas de mal à une mouche.

Je fixais le directeur dans les yeux pour lire la moindre réaction. En lui décrivant les capacités de l'ami, je venais d'avoir un léger doute que celui-ci me les ait demandés pour s'en servir à escient. Je suis parfois paranoïaque...Je préférai chasser cette idée car maintenant il était trop tard pour revenir en arrière. Machinalement, je me baissai pour rendre un peu de sable dans ma main et le filer tout doucement entre les interstices de mes doigts. C'était symbolique, comme le temps qui défile. Je réfléchissais en même temps à la question que le directeur venait de me poser : pourquoi j'avais fait tout cela ? J'avais rarement l'occasion d'en parler car je vivais dans le secret.

- J'ai fait et continue à faire cela pour l'argent et pour le fun.

Je n'avais pas pu m'empêcher de mentir. Et là je mentais mal, je le savais. L'expression idiote sur mon visage allait me faire démasquer. Je ne sais pas pourquoi j'étais si mal à l'aise maintenant. Pourquoi je ne lui disais tout simplement pas la vérité ? Que j'ai eu une vie pourrie et injuste avec un père inconnu et absent et une mère droguée et morte par overdose. Et que depuis je suis un justicier et une sorte de robin de bois ? Je devrais être fier mais pourtant je n'y arrive pas.

La meilleure défense c'est l'attaque. Je posai donc à mon tour des questions.

- Et vous quelles sont vos valeurs ? Qu'est ce qui vous fait marcher dans la vie ? Vous avez encore la tête sur les épaules avec tout ce pouvoir et cet argent ? Pensez vous que c'est normal que des gens meurent dans des mines alors que d'autres ont des richesses à ne plus quoi en faire ?
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 9:14
Percy contemplait la grande étendue du désert avec un détachement calculé. Il avait ôté sa veste, qu'il tenait soigneusement pliée sur un bras. Il avait aussi remonté les manches de sa chemise jusqu'au coude, afin de mieux affronter la chaleur. Mais cette dernière n'était pas la raison du vif déplaisir qu'il éprouvait à l'idée de se retrouver en Australie. De tous les endroits que son interlocuteur aurait pu choisir, il avait fallu que ce soit celui-ci... La vie vous jouait décidément de drôle de tours. Miranda, pour sa part, ne semblait pas le moins du monde dérangée par la température. Son patron enviait la maîtrise totale qu'elle pouvait avoir sur son corps quelles que soient les circonstances ; aucune goutte de sueur ne perlait à son front, et elle donnait l'impression d'être aussi à l'aise ici qu'elle l'avait été sur l'aéronef.

« Ce dont quelqu'un est capable dépend avant tout de la personne qu'il est, et non de son pouvoir. Si ce que vous me dites de votre ami est vrai, je doute qu'il puisse volontairement être un danger. Mais si de telles capacités devaient se faire connaître, nul doute que bien des gens mal intentionnés cherchaient à s'en emparer. D'une manière ou d'une autre. Si vous vous inquiétez à l'idée que je puisse en faire partie...et bien, je ne mentirai pas en disant qu'un tel don n'attire pas mon intérêt. Et s'il devait exister un moyen pour travailler de concert avec lui, j'en serai ravi. Mais je ne chercherai jamais à utiliser votre ami contre son gré. Notre marché implique sa protection, et ce sera ma priorité. »

Autant être honnête ; Percy avait appris que suivant son interlocuteur, c'était la meilleure façon de réellement se faire entendre. Il comptait sur le fait que Logan soit du genre à apprécier une telle franchise, afin que leurs rapports continuent d'évoluer aussi bien que possible. Mais celui qui se faisait appeler Shadow n'était visiblement pas tout à fait disposé à se montrer totalement honnête sur au moins un point : les raisons qui le poussaient à agir comme il le faisait. Percy n'était pas dupe, il avait appris à décrypter les réactions et les expressions d'autrui, un talent utile cultivé depuis plusieurs décennies. Il haussa un sourcil, avant de continuer :

« Quelles que soient vos raisons, vous n'avez pas à les partager. Mais je pense qu'elles sont beaucoup plus nobles que vous voulez le laisser paraître. Quant aux miennes... » Il s'autorisa un sourire, amusé de voir la manière dont Finn cherchait à retourner la conversation. Ce qui était appréciable ; autant que la franchise aille dans les deux sens. « Je vais être parfaitement honnête, monsieur Finn. Je n'ai pas toujours été l'homme que je suis aujourd'hui. Arkadia n'a pas été créée avec un but aussi honorable. Ce n'était qu'un moyen pour moi d'amasser plus de pouvoir. Ce dernier m'a toujours bien plus intéressé que l'argent...et j'ai perdu de vue bien des choses. Et en voulant gagner sur tous les tableaux, j'ai failli tout perdre pour de bon. J'ai été confronté aux conséquences de mes choix... Croyez le ou non, mais l'une d'elles s'est déroulée dans le désert australien. J'ai réalisé qu'il était temps pour moi de changer. Que j'avais plus à apporter au monde que ce qu'il avait à m'offrir. Que je pouvais faire en sorte de tout faire pour qu'il continue à tourner, pour tous ceux qui n'avaient pas le moyen d'agir. Car à quoi sert le pouvoir s'il n'est pas utilisé à bon escient ? Je n'étais pas un homme bon, je ne m'en cache pas, et je ne sais pas si je le serai vraiment un jour ; mais j'essaie de faire ma part. »

Il s'interrompit quelques instants, le temps que ses paroles fassent leur chemin, avant de reprendre : « Le pouvoir corrompt, c'est un fait. J'en ai été victime. Mais ce n'est pas inévitable, ni incurable. Mais ce n'est pas non plus mauvais en soi : l'important, c'est ce qu'on en fait. Car à quoi sert le pouvoir s'il ne sert que nos intérêts ? C'est la leçon que j'ai durement apprise. On considère qu'il y aura toujours des gens qui souffrent et qui triment pendant que les puissants s'enrichissent à ne plus savoir qu'en faire. Je ne sais pas si je serai capable de changer tout ça, ni même si c'est réellement possible. Mais je suis décidé à faire ma part. Et j'espère obtenir votre aide. »
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai 2017 - 14:10
Décidément, le directeur d'Arkadia me faisait une bonne impression. Il ne tournait pas autour du pot. Je sentais que je pouvais lui faire confiance même s'il faudrait encore du temps pour qu'elle se consolide. Son vécu et ses erreurs l'avaient forgé une certaine sagesse qui se sentait dans ses paroles. J'appréciais sa franchise. Et, je me méfie toujours de ce qu'ils pensent être parfaits. Un homme qui sait avouer et reconnaître ses erreurs est signe de maturité.

Je n'avais pas choisi cet endroit par hasard. J'étais sur plusieurs fronts à la fois. On ne pouvait pas me refaire. Je suis ce que je suis. L'action est toujours ce qui m'a guidé. Au loin, je vis un nuage de poussière se former. Il passerait devant nous à une centaine de mètres d'ici une minute. Je regardais ma montre. Il était en effet l'heure. Mon informateur avait été juste. Je ne pouvais pas poursuivre la conservation plus longuement.

- Désolé, je vais devoir mettre fin à cette conversation. Je reprendrai contact avec vous pour confier mon ami s'il confirme son accord. Le convoi que vous voyez au loin cache un trafic de drogues et d'armes. Laissez moi quelques minutes, je vous rejoins plus tard. Ici, vous serez à bonne distance pour être en sécurité. Bon, après si je meurs, il faudra juste vous trouver un autre moyen de transport !

Je n'avais pas l'intention de les mener à cela. Le hasard avait voulu que notre rencontre se fasse au même horaire que le passage de ce convoi. Le directeur penserait peut être que c'était une démonstration de force. Il n'en était rien. Seulement un pur hasard. Je n'avais pas pris le risque de reporter ce rendez vous que j'avais eu tant de mal à l'organiser. Peut être qu'ils le prendraient mal...C'était un risque mais je ne pouvais pas abandonner ce que j'avais eu tant de mal à pister. C'était maintenant ou jamais. Une fois en ville, il ne serait plus possible d'empêcher l'écoulement des armes et de la drogue.

Je ne pris pas le temps d'attendre leur réaction. Mon esprit était déjà ailleurs, planifiant mon attaque. Le masque d'ombre s'était reformé sur mon visage, signe que Maria était prête, elle aussi. J'avais le pouvoir de visualiser dans mon esprit une scène à distance. C'était très pratique, pour savoir comment évaluer et frapper l'ennemi. En un éclair j'avais disparu...

Le convoi venait de s'arrêter. Il se composait de trois camions. Des coups de feu brisèrent le silence. Des soldats en uniforme étaient sortis des véhicules et semblaient se battre contre des fantômes ou des ombres. Ils tombaient un par un, assommés par des forces inconnues ou entravés par des tentacules d'ombres. Ils n'avaient aucune chance contre ces ennemis d'ombre mais il fallait toujours se montrer prudent jusqu'au bout car l'ennemi cachait peut être une défense secrète de dernier secours...
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai 2017 - 10:42
Ce qui avait commencé comme une classique conversation à l'abri des regards dans un entrepôt, de manière narrativement satisfaisante, avait pris un tour plus surprenant, mais pas forcément inattendu. Shadow -ou Logan Finn- possédait un certain sens du spectacle, comme s'il ne pouvait pas vraiment s'en empêcher. C'était quelque chose que Percy pouvait comprendre, lui même en était généralement victime. Il y avait un pouvoir dans les histoires, et la manière de les présenter. Il ne fallait jamais sous-estimer l'importance d'un bon spectacle : il laissait voir aux autres uniquement ce que l'on voulait qu'ils voient, c'était un moyen de garder le contrôle.

Il n'empêche, de tous les endroits où il aurait pu les transporter, il avait fallu que ce soit le désert australien. Rose ne voyait pas comment l'homme aurait pu savoir ce qui le liait à cet endroit, aussi rangeait-il le phénomène dans le groupe des curieuses coïncidences, de celles qui confinaient presque à l'ironie. Surtout maintenant qu'il savait que Marisa avait survécu, comme si la vie le ramenait sur les lieux du crime avant que tout ne recommence. Une fois de plus. Il avait eu bien des années pour regretter son geste, qui lui avait paru inévitable à l'époque. Et il ne voyait toujours pas quel autre moyen il aurait pu trouver de régler la situation. Pas le bon, visiblement ; la prochaine fois, il lui faudrait trouver quelque chose de définitif.

« Mais faites, je vous en prie ; loin de moi l'idée de me mettre en travers d'un travail bien fait. »

Le spectacle, encore une fois. Une démonstration de pouvoirs en direct. Regardez de quoi je suis capable, regardez à quel point je peux me révéler être un allié puissant...ou un ennemi dangereux. A tout le moins, voilà qui promettait d'être intéressant. Rose haussa un sourcil à la dernière remarque de Finn.

« Je vais parier sur votre survie, alors. Mais quelque chose me dit que ça devrait bien se passer. »

Et puis même si ce n'était pas le cas, Percy avait de quoi contacter Arkadia pour une extraction. Il n'avait pas de téléporteur capable de franchir des distances aussi grandes que Shadow -un talent des plus impressionnants- mais il avait des équipes en Australie, et il ne lui faudrait pas longtemps pour se retrouver à bord d'un aéronef. Leur interlocuteur parti à l'assaut, Percy et Miranda échangèrent un regard ; il n'y avait plus qu'à attendre. Si le prodige avait compté sur leur aide, il la leur aurait demandé. Mais tel n'était visiblement pas son but. Sa veste sur le bras, Percy se choisit un rocher qui avait l'air vaguement plus confortable qu'un autre et s'assit. Lockhart restait debout, les bras croisés, comme si la chaleur ne l'incommodait pas le moins du monde.

« Joli coin, si on aime les cailloux et le sable. »

« Très rouge, le sable, j'ai toujours trouvé ça étonnant. »

« Étonnant, oui. Ça manque peut-être un peu d'ombre, ceci dit. »

« Mais il faut reconnaître qu'on pas des cailloux comme ça chez nous. »

« C'est sûr. »

« N'est-ce pas ? »

« Qui l'eut cru ? »

« Ah, je crois qu'il a bientôt fini. »

« C'est impressionnant, comme ces gardes ont volé dans les airs ! »

« Je trouve aussi. Au moins, on ne s'ennuie pas. »

Ils échangèrent un sourire amusé ; il n'y avait plus qu'à attendre, autant le faire dans la bonne humeur.
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin 2017 - 22:53
Une grande explosion clôtura l’assaut contre le convoi. Une épaisse fumée noire s’y échappait. Le silence de la nature avait repris ses droits. Les derniers combattants avaient leur jambe à leur cou devant un ennemi fantomatique, certains criant au démon.
L’attente pour Percy et Miranda ne fut pas longue, au plus une dizaine de minutes. Leur acolyte se matérialisa de nouveau devant eux, avec un plateau sur lequel sont posés trois citronnades. A peine quelques gouttes de sueur perlaient sur son front



- Désolé de cette attente sous cette chaleur ardente. Je vous propose quelques rafraîchissements. Ce sont des citronnades de Sicile. Les meilleures.

Je n’attendis pas une seconde pour me désaltérer, en trompant mes lèvres dans ce liquide rafraîchissant. Il y avait des bons côtés avec ce pouvoir de se téléporter où on veut. On peut ainsi savourer les spécialités culinaires à l'Arche même où ils sont cuisinés. J'avoue pour avoir un petit faible pour la cuisine française et notamment avec leurs plats en sauce et leurs vins. Et puis les françaises ont un sacré charme ! En parlant de charme, la garde du corps associée n'en manquait pas, à bien l'y observer. Sa félinité avait une attirance sexuelle que je n'avais pas noté immédiatement, trop absorbé sans doute par mes missions. Apparemment, ils ne le prenaient pas mal ce petit contretemps avec cette mission secondaire. J'ai fait le bon choix, j'en suis convaincu maintenant.


- Je vais vous reconduire dans le lieu de votre choix, le temps que je recharge un peu les batteries. Je ne voulais pas vous mêler à cette affaire mais j’ai trop d’urgences à gérer. Avec la destruction de cet armement, je gagne un peu de sursis contre ce combat qu’est le mien.

Je n'arrivai pas à me décrocher du regard de la féline. Qu'elle est belle quand elle sourit !

- Vous êtes juste associés ou un peu plus qu’associés tous les deux ?

Je me mordis la langue après avoir posé cette question. Il était trop tard. La gaffe était faîte. Tant pis ! Une vie sans danger et audace c'est comme boire de l'eau toute sa vie ! Quoique ma question n'était pas si idiote que cela. C'est toujours bienvenu de comprendre les liens qu'existent entre elles pour communiquer et entretenir sereinement des projets. J'arrivai à me convaincre tant bien que mal du bien fondé de ma question. J'allais de toute façon vite fait découvrir la réponse ou la réaction devant une telle question.

Une petite grimace de douleur m'échappa. Une ombre de Maria venait de me pincer les fesses. Mais quelle jalouse !
Shadow
Sphère Artistique
avatar
Messages : 65
Etat Civil : British
Pouvoirs : Téléportation, Télélocalisation, Immortalité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Juin 2017 - 11:32
Le désert possédait une atmosphère particulière. Là où le soleil cognait le plus fort, où la pluie ne se montrait qu'une fois l'an si on n'avait de la chance, on se sentait minuscule, et ce quelle que soit l'étendue de ses pouvoirs ou de son influence. Et si on ne voulait pas finir en tas d'os blanchis sur le sable, il fallait faire preuve de ressources. Exploiter le moindre élément, tout ce qui pouvait permettre de survivre ne serait-ce qu'une heure de plus. N'empêche, Percy n'aurait pas dit non à un peu plus d'autre. L'avantage de travailler dans un bureau, au fond, c'était surtout la climatisation. Le travail de terrain c'était bien beau, en partie parce que ça permettait toujours de revenir à la maison. Rien de tel qu'un bon verre de scotch à bord du Balance Point, un fauteuil confortable et de la bonne musique ; contempler Édimbourg après une mission réussie, la satisfaction d'avoir accompli son travail... C'était ça qui rendait Arkadia si importante, au final.

Il jeta un œil à Miranda, qui n'avait pas bougé d'un millimètre. La blonde était concentrée sur le spectacle au loin, mais il savait qu'elle ne perdait pas pour autant de vue le reste de son environnement. La chaleur semblait à peine l'atteindre, comme si elle la défiant de sa seule présence. A peine un inconvénient mineur. Parfois, il se demandait si elle n'était pas plus inébranlable encore que lui. Ce qui ne l'aurait que modérément étonné, et qui le poussait à lui faire plus confiance que jamais.

« Une opération rondement menée. » lança Rose à Shadow lorsque le jeune homme les rejoignit. Il accepta la limonade, de même que Miranda. « Merci. » La boisson était effectivement délicieuse, et diablement rafraîchissante. « Oh, vous pouvez nous ramener où vous nous avez trouvés, cela suffira. Et je sais ce que c'est que de travailler à plein de rendement. Il y a toujours une nouvelle urgence à régler... D'où l'intérêt de s'entourer d'une bonne équipe, on ne peut pas tout faire tout seul. »

La question suivante ne manqua pas de faire hausser un sourcil à Percy ; Miranda, pour sa part, avait le visage parfaitement neutre, on l'aurait cru sculpter dans le granit. Mais une lueur apparut brièvement dans ses yeux, et Percy le connaissait assez pour savoir que c'était sa manière d'exprimer son exaspération. Pourquoi faut-il toujours qu'on pose cette question, lorsqu'un homme s'affichait avec une belle femme ?

« Sur ce point, vous n'êtes pas différent des autres, Finn. » se contenta de répondre Miranda. « Je passe mon tour. »

« Miranda et moi formons une équipe, voilà tout. Je lui confie ma vie sans hésiter, et je ne voudrais pas de quelqu'un d'autre à mes côtés. »

Il ne voyait pas l'intérêt de s'étendre plus sur la question. Miranda fit comme si de rien n'était, mais un bref sourire signifia qu'elle acceptait le compliment, même si elle réussissait en même temps à se montrer agacée de l'attention.

« En tous les cas, considérez notre accord scellé, monsieur Finn. Dorénavant, votre équipe et vous serez considérés comme des alliés d'Arkadia, et nous œuvrerons ensemble pour mettre fin aux agissements de notre ennemi commun. Votre ami sera en sécurité avec nous : il ne nous restera plus qu'à mettre les détails au points. En attendant, si nous pouvions nous en retourner... Je suis sûr que j'ai déjà d'autres urgences qui m'attendent ; vous savez ce que c'est... »

Percy tendit la main à Shadow, pour officialiser leur alliance. Le jeune homme avait prouvé ses compétences, et le directeur d'Arkadia estimait que son cœur était grosso modo à la bonne place ; il n'y avait pas de raison pour qu'ils n'arrivent pas à travailler ensemble.
Percy
Sphère Economique
avatar

Messages : 532
Etat Civil : veuf
Pouvoirs : mémoire parfaite - intelligence améliorée - résistance mentale - Immortalité


Thème: Everybody Wants To Rule The World - Lorde




"Chaos is found in greatest abundance wherever order is being sought. It always defeats order, because it is better organized." Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Leith :: Autres lieux-