[Clos] Portes ouvertes : House Arts [Tohum & Iron Will]

 :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 23 Déc 2016 - 22:40

Sahar - Intervenante à la House Arts


L’agitation était à son comble en début d’après-midi dans le grand auditorium. Et pour cause, la House Arts avait mis en place une représentation de Peter Pan ambitieuse. Les décors, la musiques, les costumes, le texte ; tout avait été réalisé par des élèves de la maison. Les autres maisons avaient également été sollicitées, pour les effets techniques notamment, mais la pièce était vraiment le gros événement organisé par la maison dirigée par Grimm. Et pendant que ce dernier profitait du reste de l’événement, Sahar avait proposé de superviser le tout.

Travaillant de temps à autres pour la PH, elle avait notamment aidé tout ce qui concernait l’aspect musical de la production. Après sa prestation du matin et quelques rapides discussions avec des invités, elle s’était dépêchée de rejoindre les coulisses pour préparer les derniers détails. Et malgré le stress grandissant, tout semblait bien se passer.

Seulement, à quelques minutes du lever de rideau, l’on se rendit compte qu’à cause d’un chevauchement d’horaires de dernières minutes suite à un changement de programme d’une autre activité, deux figurants ne pourront pas être là. La panique commença à s’emparer des élèves, persuadés que leur travail de plusieurs mois allait être gâché par cet imprévu. Sahar, habituée à ce genre de situations, les rassura rapidement : il s’agissait simplement de rôles secondaires qui n’apparaissaient qu’à la fin de la pièce. D’ici là, ils pouvaient encore trouver des remplaçants pour endosser les costumes…


Tohum et Iron Will : vous êtes abordés par des élèves de la House Arts, qui vous supplient de bien vouloir les aider pour jouer un petit rôle dans leur pièce. Vous êtes donc emmenés dans les coulisses de la pièce tandis que cette dernière a déjà débuté, et l’on commence à vous expliquer vos rôles : dans l’une des dernières scènes, vous jouerez des pirates de l’équipage de Crochet. Et pour débuter, on vous donne vos costumes pour que vous les enfiliez, avant de passer au maquillage
Storyteller
Maître du Jeu
avatar

Messages : 55



]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Jan 2017 - 20:21






Kevin venait à peine de surmonter une crise liée à sa phobie lors de la première journée des portes ouvertes. Il avait pris sur lui pour honorer sa promesse d'organiser un des spectacles de la PH : une reconstitution d'un tournoi de chevalier. Heureusement il avait Colms, un des fils des Richards pour l'épauler. Il assurait comme un chef ! Forcément il y avait toujours des trucs de dernières minutes mais rien de grave. Kevin pouvait avoir l'esprit tranquille enfin presque...Il fallut qu'il tombe sur un groupe de jeunes désespérés le suppliant de venir les aider. Le jeune homme, gentil comme il aimait, craqua forcément. Il ne doutait pas que c'était pour un rôle de figurant dans une pièce de théâtre avec des pirates. S'il avait su, il aurait peut être réfléchi à deux fois avant d'accepter d'accorder son aide. Il fut rassuré en découvrant son rôle qui était essentiellement de la figuration. Il pourrait même faire un peu d'acrobatie sur les mâts d'un bateau faussement reconstitué.

Il apprit que la doctoresse Kent, une fondatrice de la PH, allait également comme lui participer au spectacle. Ça faisait quelque temps que personne n'avait eu des nouvelles d'elle. Toutefois Kevin avait eu un contact secret par écrit avec elle, qui était venue le réconforter après cette agression. C'était suivi du combat macabre au mariage de Nikiya avec la mort de plusieurs hommes dont celui qui était à l'origine de la tentative de meurtre sur Kevin. Le jeune historien désapprouvait de tel acte d'autant que c'était dans un mariage, un événement essentiel dans une vie qui est sensé être à jamais gravé dans la mémoire des amoureux. Il culpabilisait aussi car il se demandait si son agression n'avait pas été le déclencheur de tout cela. Il n'en avait encore parlé à personne mais cela le tracassait et bousculait tous ses principes et valeurs.

Il se regarda dans un miroir après avoir enfilé son costume de pirate. Il rit à grand éclat comme un gosse, se trouvant des plus ridicules. Il se prit même au jeu en exécutant quelques passes d'arme avec un adversaire invisible. Cela eut le mérite de le détendre jusqu'à ce qu'une méchante dame s'approcha de lui pour le maquiller. Kevin faisait le gars "trop propre" pour paraître pour un pirate crédible. Il fallait impérativement que la maquilleuse intervienne pour apporter sa valeur ajoutée de métamorphose. Elle pouvait toujours essayer...Kevin garda au moins une distance de deux mètres entre elle et lui. Elle pouvait donner tous les arguments du monde. C'était un refus net et catégorique de sa part. Agacée, la maquilleuse alla se plaindre auprès de Tohum car elle pensa qu'elle pourrait user de son autorité pour obliger le jeune homme à se faire maquiller...



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan 2017 - 19:49

La matinée était passée comme l'éclair entre les retrouvailles et les différentes activités qui se succédaient au sein de l'école. Tohum avait tout de même fait une pause dans son périple pour avaler un vrai déjeuner. Le menu avait été bien pensé. Il y en avait pour tous les goûts. Sveda s'était régalée tout en discutant avec les gens. Les grandes tables rectangulaires favorisaient un moment de partage. Un moment d'autant plus agréable qui lui avait permit d'échanger avec des élèves, de façon beaucoup plus libre que dans le cadre scolaire. Le professeur Kent était toujours curieuse de connaître les voies vers lesquelles ils se destinaient. Elle avait vivement encouragé un jeune homme à poursuivre dans son projet d'architecte du futur. Ayant d'ailleurs en tête que l'Archipel au complet devait anticiper des pertes de territoires au cours des prochaines décennies. Heureusement, son esprit n'eu pas la possibilité de s'attarder sur le sujet. Il y avait bien trop d'agitation pour s'attarder à philosopher sur l'état du Monde.

Le repas terminé l'après-midi n'allait pas tarder à débuter. Kent, remercia la jeune femme qui lui apporta un thé, alors que ses jeunes interlocuteurs se levaient. Elle reprit le prospectus pour faire son choix concernant les activités qui avaient lieu en début d'après-midi. Tout avait l'air tentant. Elle hésitait entre la reproduction historique et la cuisine moléculaire. Un imprévu la mena pourtant dans une toute autre direction. Je vous donne dans le mille ? Eh oui ! Deux artistes en herbe vinrent prés d'elle pour lui demander un coup de pouce de dernière minute. Sveda n'était pas une grande comédienne mais elle ne se voyait pas faire faux bond à toute l'équipe qui s'était donné de tout leurs cœurs dans le projet. Elle suivit donc les artistes jusqu'aux coulisses du spectacle.

Une habilleuse s'approcha avec un costume, pendant que la Rose retirait son gros pull en laine. La rondeur au niveau de l'abdomen leur fit échanger un regard. L'une était amusée et l'autre surprise. Décidément, on ne lui facilitait pas la tâche pour garder le secret. Peut-être était-ce le signe qu'il était temps d'en parler aux autres ?

« Je ferais un pirate très gourmand ! »

Un sourire malicieux se solda par un rire spontané. Le bonheur de Tohum était contagieux. Les deux femmes se retrouvaient à rire attirant quelque peu l'attention. Soudées par cette complicité inattendues elle se mirent à élaborer le déguisement parfait. Puis, Sveda passa au maquillage, avec une autre étudiante. C'est donc à ce moment qu'on la sollicita de nouveau. Mais cette fois pour une affaire un peu plus délicate.

« Bonjour Kevin. La Rose venait d'être grimée pour ressembler à un corsaire aventureux. Malgré la couche de maquillage la clarté de son regard la rapprochait davantage des anges que des pirates. Caroline m’envoie. La boîte à maquillage était dans sa main gauche. Je suis contente de vous voir.

Le médecin avait tout de suite repéré les signes du malaise passé chez le jeune homme. Cela lui serra la poitrine. Voilà exactement pour quoi, au départ, elle avait cherché à concevoir "Enée". Fort heureusement, la science n'était pas la seule réponse à apporter à ce genre de situation. Sveda avait fait face à plus d'un adolescent désarçonné par ses dons. Sans oublier que son premier compagnon de vie, il y a bien longtemps avait été un fameux télépathe. Il lui avait enseigné quelques "trucs". Sans pouvoir totalement étouffer ses pensées Tohum pouvait les assourdir et n'en faire dominer qu'une seule.

*Faites vous confiance Kevin. Vous dominez votre corps. Pas l'inverse.*

« Je peux approcher ?»

Les autres acteurs s'étaient naturellement écartés pour leur offrir un peu d'intimité. Les deux prodiges se retrouvaient seuls. Une première, en fait, depuis qu'ils avaient entendu parler l'un de l'autre. Natacha avait fait un excellent intermédiaire. Cependant, il était grand temps que l'Immortelle fasse sa part du travail. Tohum avait l'expérience et la sagesse de sa longue vie. Elle ne disposait d'aucune peur même avec les capacités dangereuses d'Iron Will.

Une volute de sable s'envola de l'arène romaine pour venir jusque dans ces coulisses. Le sable formait des volutes graciles dans le vide. Une demonstration simple mais qui réclamait la plus grande des maîtrise.

« La première fois que mon don s'est manifesté je me trouvais dans un désert. J'étais jeune, effrayée, je venais de perdre celle qui m'avait élévée, mon foyer, j'étais totalement perdue. Je ne savais pas où aller, ou ce que j'allais devenir. J'étais morte de peur... il y avait ces hommes, ils me pourchassaient depuis des heures. Je savais qu'ils finiraient par me rattraper. J'étais à bout de force. Alors, je me suis arrêtée et j'ai attendu qu'ils viennent me prendre, en priant. Je savais ce qu'ils faisaient aux filles sans importance comme moi... J'étais totalement tétanisée. Quand l'un d'eux m'a attrapé le bras, je n'ai même pas eu le temps de réfléchir. Le sable a obéi à mon instinct de survie. Il les a ensevelie. J'entendais leurs cries de peur. Les leurs et ceux des 135 nomades qui avaient établi leur campement 5 kilomètres, plus loin, à l'ouest. »

Tout en parlant Sveda se rapprochait sans hâte de Kevin. Elle avait le sourire, mais son regard trahissait toute la peine et la culpabilité qu'elle portait en elle depuis une éternité. Ce secret, elle ne l'avait confié que peu de fois. Seulement quand elle sentait que cela était utile pour aider un autre à avancer. Sans doute aurait-elle du raconter cette histoire à Riley.

« Quand je l'ai appris, j'ai décidé de me rendre. Je préférait qu'on me tue plutôt que de provoquer une autre catastrophe. Un homme m'a arrêté. Il m'a dit » La langue de la nomade retrouva la maxime arabe de son antiquité. Elle la traduisit ensuite en anglais d'une voix profonde et posée. « Ne pense pas à ceux qui sont perdues. Pense à ceux que tu vas aider. » La Rose eu un sourire maternel cette fois. « Tant que vous aurez peur de ce don vous en serez l'esclave Kevin. Vous ne pourrez pas aider tout ceux qui ont besoin de vous. »

La distance était caduque. Le sable continuait à danser autour des deux prodiges. Lentement, une main bienveillante alla saisir celle du garçon pour la serrer. Sans peur. Il n'y avait aucune raison d'être inquiet. Tohum apaisa le jeune homme d'un hochement de tête complice. Au même moment, l'enfant dans ses reins s'agita, comme pour approuver la tentative.

« Vous êtes née pour user de ces dons Kevin. Ne les repoussez pas. Embrassez-les. »

Derrière les filles commençaient à s'agiter. Elles hésitaient à venir les déranger. Mais leur entrée en scène allait arriver d'une seconde à l'autre !
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 819
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Jan 2017 - 12:12






Kevin se calma à la vue de la fondatrice de la PH, mais ce n'est pas pour autant qu'il était décidé à se laisser toucher pour se faire maquiller. Il écouta l'histoire de la dame du désert avec attention. En bon historien, il aimait cela. La voix de la future maman était douce, réconfortante et captivante. Il y avait de la passion dans ses propos. Le jeune homme découvrait encore et encore que chaque prodige avait un vécu tragique. Il imagina la souffrance éprouvée par une jeune fille dont les pouvoirs se sont manifestés de façon mortelle pour sa propre survie.

La professeur avait réussi à s'approcher de près du jeune homme qui avait oublié l'objet de sa nervosité. Mais d'un coup, il se recula, montrant encore sa réticence.

- Laissez moi aussi vous raconter une histoire, celle d'un jeune enfant qui vivait paisiblement à la nouvelle Orléans. Il était heureux. Son père était un scientifique de génie, certes souvent absent, mais si dévoué à son fils lorsqu'il le pouvait. Sa mère sicilienne tenait un petit restaurant très notable où il fallait réserver pour pouvoir y manger. C'était une famille heureuse où l'amour était le maître mot. Et puis un jour, la police est venu interrompre la classe du jeune enfant pour lui apprendre une terrible nouvelle. Il y avait eu un terrible incendie au restaurant. Sa mère n'avait pas survécu et son père était mourant à l’hôpital. L'enfant fut tout de suite conduit au chevet de son père. En le touchant, il manifesta pour la première fois son pouvoir de télépathie. Il revécut comme s'il était dans la peau de son père la scène entière de ce qui s'était passé et qui s'avéra être plutôt un meurtre. Il avait l'impression que les flammes étaient réelles comme les hurlements de souffrance de sa mère. Il n'arrivait plus à respirer. Cet enfant c'était moi. Et maintenant à chaque fois qu'on me touche j'ai l'impression que ce sont des flammes qui m'enveloppent. J'aimerai pouvoir user mon don et le contrôler mais je suis malade. Je fais des efforts pour me soigner. Les progrès sont faibles mais présents. Comprenez que si votre pouvoir s'est manifesté en tuant, le mien lui c'est manifesté en revivant la mort de mes parents.

Le jeune homme resta silencieux, laissant à la professeur d'assimiler son histoire. Il avait envie de lui parler d'autre chose qui lui pesait, comme une boule au ventre.

- C'est de ma faute si vous avez du organiser cette tuerie au mariage de mon amie ? Je n'aime pas juger les gens mais j'ai le sentiment que de ce qui a été fait est mal. Un mariage, c'est sacré, car c'est le plus grand témoignage d'amour, ce que nous devons défendre à tout prix. De plus, on ne résout rien par le sang. J'ai peur que cela n'entraîne que vengeance. Mon père me disait "on ne nettoie pas du sang avec du sang mais avec des larmes". J'ai l'impression qu'on s'abaisse à hauteur du mal pour le combattre. Ca me peine vraiment. J'en ai aussi pour vous car je sens que vous êtes une femme de bonté...

La voix du jeune homme était neutre et calme. Il ne jugeait pas. Il avait même de la peine. Il se sentit libéré de parler ce qu'il avait vécu et ressenti lors du mariage. On vint frapper à la porte pour leur rappeler que le spectacle allait commencer. Kevin inspira fortement, s'asseyant sur une chaise. Il ferma les yeux, cherchant à se concentrer sur des images positives telle que le sourire de Mylénia, sa séance de danse avec Nikiya, son premier vol avec Castiel...

- Allez y. Vous pouvez me maquiller. Faîtes vite...



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan 2017 - 23:12

Sahar - Intervenante à la House Arts


Si Sahar avait été surprise de voir que sa mère avait été choisie pour remplacer les absents, elle n’eut pas le temps d’en discuter davantage avec elle, tant elle avait à faire pour le bon suivi de la pièce. De même, le choix d’Iron Will l’étonna, même si elle fut persuadée que tout allait bien se passer. Enfin, cette certitude fut légèrement ébranlée lorsque le jeune homme refusa de se laisser toucher par la maquilleuse. Au vu de son don, c’était compréhensible, et Sahar s’était apprêtée à intervenir pour calmer le jeu, lorsque Tohum le fit avant elle. Puisque manifestement, ils avaient des choses à régler entre eux, la musicienne fit signe aux autres membres du staff de les laisser, d’autant que la pièce avait désormais commencé et qu’ils avaient tous d’autres chats à fouetter.

Le temps fila, comme souvent dans ces occasions, et le moment de l’entrée en scène pour le combat sur le Jolly Roger arriva. Sahar retourna donc vers Tohum et Kevin, pour les inviter à entrer sur scène, qu’ils soient maquillés ou non. L’un et l’autre allait devoir faire semblant de se battre avec l’un des enfants perdus, jusqu’à la capitulation du capitaine Crochet. Après quoi, ils pourraient sortir de scène, avant de revenir pour saluer le public à la fin du spectacle.


"Soyez prudent, mais surtout, amusez-vous." Leur lança-t-elle avec un petit sourire, avant qu’ils ne se lancent sur scène. Ce n’était après tout pas tous les jours que l’on pouvait être un pirate.

Tohum et Iron Will : le grand moment est arrivé ! Une fois sur scène, un des élèves déguisé viendra vers vous pour se battre en duel. Les dialogues sont libres, ainsi que les mouvements. Une fois la bataille terminée, vous reviendrez brièvement en coulisse, le temps que la pièce se termine, avant de remonter sur les planches pour le salut final. Vous l’aurez bien mérité !
Storyteller
Maître du Jeu
avatar

Messages : 55



]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan 2017 - 1:31

Tohum baissa la main pour ne pas renforcer le malaise du jeune prodige. Face à sa résistance elle s'écarta même de deux pas. Elle sentait que Kevin avait envie de s'exprimer à son tour. Elle l'écouta sans jamais l'interrompre. Avec cette écoute intense et bienveillante que lui valait son tempérament altruiste.


Sveda avait connu les parents d'Iron Will. Le père surtout de part son métier avait souvent été sur sa route. La nouvelle de la mort du couple avait profondément touché l'immortelle. Elle non plus n'avait jamais crus à un incendie accidentel. Les ennemis des James étaient en partie les siens aussi.


« Je me souviens du jour où j'ai appris leur mort. Mois aussi je suis persuadée qu'ils ont été assassinés. » Les yeux de la rose exprimaient une forte compassion pour le fils. Si elle ne lui en avait pas parlé c'est parce que l'enquête qu'elle avait fait, avec Elias, plusieurs années auparavant n'avait rien donné. Leurs adversaires avaient bien fait les choses. « Je comprend ton traumatisme Kevin. »


Cette confession demeura entre eux. Malgré l'agitation périphérique ils étaient calmes et silencieux. Enfin, jusqu'à ce que le jeune homme reprenne la parole. Sa question éveilla une lueur douloureuse dans la prunelle de l'immortelle. Sveda vivait avec le poids de son acte aussi bien qu'elle le pouvait. Elle n'était pas femme à se morfondre. Mais le jugement de Kevin réveillait la peine et la culpabilité. Malheureusement, elle n'avait rien de juste à opposer à la condamnation. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était apaiser l'enfant sur un point.

« Ce qui s'est passé ce soir-là n'est en rien ta faute Kevin. Même si rien ne t'était arrivé, il fallait que je fasse quelque-chose pour stopper Jao. »


L'interruption simplifia les choses. Ils ne purent pas approfondir le sujet ce qui n'était pas une mauvaise chose pour une journée de fête. De toute façon Sveda avait repris un poste à la Potential Home. Iron aurait d'autres occasion de lui en reparler.


Une fois seuls, la rose vint s’accroupir devant la chaise. Elle attrapa la palette de maquillage et déposa les cosmétiques sur le visage du jeune homme. Elle avait le geste doux et fin. Le métier de chirurgien exigeait la plus grande des dextérité.Un moment qui déploya une complicité entre les deux Prodiges. Aussi naturelle qu'avait pu l'être celle qui avait eu lieu avec la petite-fille de la scientifique.

Tohum avait en plus à son actif des siècles d'expériences.

« C'est bon. »


Le timing était court. Sveda eu tout juste le temps de poser le matériel. Elle adressa un sourire complice à sa fille et trottina jusqu'au rideau. Au signal du staff elle fit son entrée l'épée de bois à la main. Un coup d'oeil sur la scène et la belle avança vers l'un des enfants perdu pour le pourfendre en duel. Elle savait qu'elle ne pourrait pas jouer les méchants pirates aussi tira-t-elle sur la carte du comique.


« Haha ! Gamin ! Je vais te découper en rondelles ! Hahaha ! »


L'été précédent avait prouvé par deux fois que Tohum était une véritable escrimeuse. C'était la première fois qu'elle touchait à une arme depuis son combat contre le Samouraï. Elle essayait de ne pas trop montrer son habilité. De toute façon les hommes de Crochet devaient perdre la bataille. Elle échangea quelques coups grotesques faisant des mimiques exagérées. Pour tout dire c'était plutôt amusant. Au moment où elle entendit le top départ elle adressa un clin d’œil au garçon et se retira de scène sans attendre.


Elle retourna en arrière et eu un sourire en trouvant sa complice là pour l'accueillir avec un verre d'eau. Ce n'était pas une mauvaise idée. Les efforts physiques étaient plus fatiguant depuis le début du second trimestre. Avec les nausées et la petite fièvre, Sveda savait qu'elle devait faire attention. Elle adressa un sourire à Kevin lorsqu'il passa près d'elle.


« Joli combat Pirate ! »

Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 819
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév 2017 - 12:46






En apercevant la tristesse dans le regard de la dame des Roses de sable, Kevin regretta aussitôt sa question. Il ne voulait surtout pas blesser une personne qui avait toute son admiration. Il préféra rester silencieux, se laissant maquiller avec dextérité par la directrice. Il se focalisa sur des souvenirs heureux pour lutter contre sa phobie. Il perçut un instant les pensées de sa maquilleuse et d'autres pensées plus primaire mais les chassa en tentant de se concentrer encore plus. L'expérience fut rapide fort heureusement. C'est avec son sourire enjôleur de bienveillance qui la remercia.

- Merci, allons maintenant nous amuser !

Kevin fut le second à rentrer sur scène, laissant Tohum s'avancer la première. Il avait très envie de faire plaisir aux gosses. Il chercha une idée d'entrée qui serait plutôt originelle et spectaculaire. En apercevant les cordages accrochés au plafond, il s'assura de leur solidité avant d'enchaîner son numéro. En deux trois mouvements, il grimpa à une corde pour se retrouver au sommet. Il s'y balança pour passer d'une corde à corde avec des pirouettes acrobatiques. En tant que gymnaste sur entraîné, il était très doué. A un moment, on lui avait demandé de représenter les couleurs d'Edimbourg pour une compétition nationale de gymnastique. Il avait refusé car sa phobie ne lui permettait pas de se retrouver devant les projecteurs. Son entrée fut donc spectaculaire. Il sauta ensuite sur la scène pour se retrouver face au Peter Pan incarné par le plus grand des enfants. Il dégaina de son fourreau sa lame factice pour l'affronter. Kevin s'amusait comme un fou, à se demander qui était l'enfant dans l'histoire. Il jeta un regard complice auprès de Tohum, attendant le bon moment pour perdre le combat. A la fin de la scène du combat, il retrouva Tohum derrière la scène.

- Je me suis amusé comme un fou et apparemment je ne suis pas le seul. Je devrais plutôt dire les seuls

Son regard se porta sur le ventre de Tohum lorsqu'il évoqua "les seuls". Kevin se demanda si un jour il pourrait être père et avoir des enfants. Il en voulait pleins. Mais pour l'instant, il devrait d'abord trouver l'élue de son coeur et qui aurait la patience pour intégrer la phobie du jeune homme. Il espérait que Mylénia serait peut être cette jeune femme mais c'était loin d'être simple : elle aussi avait un poids exceptionnel qui pesait sur ses épaules du fait de son pouvoir sur les prodiges.

Le spectacle se termina. On entendait les applaudissements. Ils étaient attendus pour le salut de fin. Kevin encouragea les enfants à faire une première ligne pour laisser les plus grands derrière. Mira, la petite fille sans doute la plus jeune de toute, qui devait avoir cinq ans, agrippa la jambe de Kevin qui fut plus que surpris. Il ne la repoussa pas et la prit dans ses bras, répondant à sa demande. Avec ses petits bras, elle l'encercla au niveau de la poitrine pour lui faire un câlin. Kevin ne savait pas comment réagir, pas habitué à une telle proximité. Il inspira fortement pour finalement apprécier ce moment d'affection et pour rendre à la jeune fille ce besoin d'amour qu'elle recherchait. D'un signe de main, il fit comprendre aux plus grands qui connaissaient la phobie de Kevin, que la jeune fille pouvait rester avec lui.



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home-