[CLOS] Quand les arts se croisent [Nikiya]

 :: Édimbourg :: Leith :: Villa Sofia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 11 Avr 2017 - 9:27
Comme cédant à la suggestion émise par le Duc, l'étoile avait de nouveau posé ses lèvres au bord du verre et buvait une nouvelle petite gorgée du liquide ambrée. Elle sentait la chaleur de l'alcool parcourir son corps. A moins que ce ne fut autre chose ?
Elle ferma les yeux pour une seconde, prenant d'autant plus conscience de tout ce qui se passait dans chaque petite parcelle de son organisme ; La raideur de la pose prolongée qui s'estompait peu à peu, ses muscles qui s'étiraient là où ils étaient contractés, ses articulations qui se deverouillaient pour libérer le mouvement. Elle reprenait possession de son corps.

Sans quitter son hôte du regard, elle l'observait à la dérobé, du coin de l'oeil, cherchant à surprendre ses moindres gestes et réactions à ses petites manigances. Un fin sourire vint finalement éclore sur son visage de poupée, alors que l'artiste venait s'installer à ses côtés. Réceptif à sa demande tacite, il était venu poser ses mains sur sa nuque, la douceur du geste en fit un contact délicieux. Il était minutieux et appliqué.
Fermant les paupières, le sourire de la ballerine s'étirait un peu plus encore, signe de sa satisfaction sournoise. Oh, elle n'avait pas la prétention de manipuler un homme tel que Vito Lampeduza, lui-même devait jouer son propre jeu avec elle, néanmoins, ses mains parcouraient à ce moment même sa nuque et ses épaules, preuve qu'elle pouvait parfois obtenir ce qu'elle voulait.

Ce contact caressant était loin de laisser indifférente la danseuse.
Sur sa peau, les sensations étaient démultipliées par son don et le plaisir d'autant plus voluptueux. Aussi, elle aimait sentir la rugosité des mains du peintre, tannées par l'âge, endurcies par l'huile des peintures, parfumées par la térébenthine.
Le souffle de l'artiste dans son cou la fit frissonner, sa peau, réceptive, s'était dressée, électrisée.
Lampeduza savait parfaitement ce qu'il était en train de provoquer chez la jeune femme, Nikiya en était persuadée. Et si la déception n'en était pas moins présente, elle s'était doutée de la tournure qu'allait prendre les événements.

Rompant le lien, Lotte était doucement revenue à la réalité tandis que le peintre lui affirmait ne plus avoir besoin de son modèle. Son sourire n'avait pas quitté les lèvres de l'étoile, seulement, il s'était teinté d'une pointe d'amusement amer. C'était le jeu, et au final, Vito lui avait savamment fait comprendre qu'il en tenait les rênes.

-Beaucoup mieux, oui, murmura-t-elle en relevant ses deux grands yeux d'ambre vers son interlocuteur, tandis qu'avec une politesse sans pareille, il la congédiait.

-Merci pour cette après-midi, lui glissa-t-elle, féline, en posant doucement une main sur sa cuisse. Je ne suis pas rancunière, ajouta-t-elle finalement avec un ton lassif et en lui lançant un dernier clin d'oeil avant de se redresser avec souplesse et de récupérer ses affaires.

Elle lui jeta un dernière oeillades avant de quitter l'atelier et d'être raccompagnée jusqu'à la voiture qui la ramènerait chez elle.
Nikiya
Sphère Artistique
avatar

Messages : 415
Etat Civil : Mariée
Pouvoirs : Conscience et contrôle du fonctionnement physiologique de son corps


Always comes a time when you need to take tough decisions.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr 2017 - 19:29
Parfois, le plaisir pouvait se prendre de façons fort différentes. Il sentait bien que la danseuse appréciait quand même son petit massage improvisé. Même s'il ne lui offrait que cela. Elle apprendrait à faire avec. Finalement, même avec ces magnifiques yeux de biche, on ne pouvait pas toujours obtenir tout ce que l'on souhaitait.

Au moins ne semblait-elle pas totalement déçue de ne pas voir que ces débuts de préliminaires n'iraient pas plus loin. Vito avait fait le gentleman jusqu'au bout, il avait un petit sourire en coin, alors qu'ils se retrouvaient en face à face et qu'elle se permettait de le toucher à un endroit qu'on évitait en général, quand on n'était pas non plus intime.


- Oh, vous m'en voyez ravi. Avec un petit air félin. Ce fût un plaisir.

L'homme de maison se levait pour accompagner son invitée jusqu'à la porte d'entrée. Cela lui faisait du bien de sortir un peu de son atelier pour respirer un peu d'air frais et profiter de la compagnie de la demoiselle jusque-là. Ce fût Luke qui prit le relai, se demandant un instant si les deux avaient conclus quelque chose.

- Votre portrait sera prêt bientôt. Lâcha-t-il mystérieux, avant que la porte ne se referme sur la ballerine et que la voiture ne disparaisse à l'horizon.

Au moins aurait-il quelque chose à offrir lors du mariage, pour le moment, il refermait la porte du manoir, pour profiter un peu de son calme, madame n'était pas encore rentrée, il demanda à ce qu'on lui fasse un petit plat. C'est que toutes ces émotions, finissaient par lui donner faim!


Beleth
Sphère Artistique
avatar

Messages : 127
Etat Civil : Marié à Strega
Pouvoirs : Charme surnaturel, télépathe
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Leith :: Villa Sofia-