[CLOS] Un pour tous ! ( Iron Will)

 :: Édimbourg :: Southside :: Newington :: Chez Reggie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 26 Juil 2016 - 21:28

Natacha Nabov

« Si tu as le moindre doute sur les raisons qui te pousse à chercher, alors arrête. »
Catherine Kent



    Rejoindre Newington était un sacré tour de force avec le nombre déviation au mètre carré dans le quartier. Exit la voiture bonjour le vélo. Sur le chemin je laissais le soleil de fin d’après-midi réchauffer mon visage. Le climat écossais était plus doux qu’au pays. Bon. Je pensais dans un sourire à ma bonne vieille voisine assise dans sa cuisine en train d’écouter la radio. J’avais envie de revoir Moscou.

    Je ralentissais en haut de la rue et descendait de selle pour faire les derniers mètres à pied. Il y avait pas mal de monde dans le coin. L’Exposition universelle avait fait doubler la densité de population en moins de trois semaines. Je songeais alors qu’il aurait été imprudent de laisser ma bécane en pleine rue. Qui ne tente rien n’a rien !

    Le Reggie.

    Elias m’avait recommandé l’adresse l’autre jour. J’avais profité du rendez-vous avec le jeune homme pour faire d’une pierre deux coups. Autant joindre l’utile et l’agréable quand on le pouvait. Une serveuse yeuta sur mon vélo et m’indiqua un petit débarras sur la droite. Par-fait ! Comme je n’avais aucun message sur mon téléphone, j’en déduis que Kevin James n’allait plus tarder.

    Un milkshake.

    - Bonjour Kevin. Encore désolée pour le changement de dernière minute. Mais cet endroit m’arrangeait plus.

    La serveuse de tout à l’heure arrivait pour me donner ma commande. Je ramenais le verre vers moi pour mélanger le liquide à l’aide de la paille.

    - Nous seront tranquille ici. C’est loin des plats de bande de Wang. Oui, je suis au courant. Moi aussi j’ai des ennuis avec lui. Ça nous fait déjà un point commun. Vous voyez cette montre ? Elle a un système de géolocalisation assez avancé. S’il y a le moindre souci une équipe nous extraite en moins de 10 minutes.

    J’avais concédé à garder ce gadget. Mon enlèvement m’avait fait revoir ma conception de la sécurité et du danger. J’avais beau faire la fière devant la famille. J’avais bien cru ma dernière heure arrivée dans ce hangar.

    - Nous pensons que ce n’est pas un hasard si on s’en est pris à vous. Votre père biologique était un chercheur. Je l’ai rencontré à un congrès. Il travaillait sur le même sujet que nous. La génétique. Le gène spécial.

    Je lui avais promis de lui parler de son don et je tiendrais parole. Mais avant ça mieux valait l’avertir du danger. Sveda m’en aurait voulu de ne pas le faire. Et elle aurait eu raison. Plus on serait préparé à l’attaque et mieux on se défendrait. Exactement comme avec les virus !
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juil 2016 - 13:59


«Pour savoir où aller saches d'où tu viens»


Kevin était arrivé en avance. Il buvait un jus de tomate en attendant que son rendez vous arrive. Il était nerveux et impatient. La journée lui avait paru interminable. Pourtant, il avait tout misé sur son travail pour s'occuper l'esprit. Et du travail il n'en manquait pas ! Il ne regrettait pas d'avoir accepté la proposition du jeune milliardaire allemand pour gérer ses œuvres d'art et d'histoires. Il y avait des mines de trésors historiques et d'informations en tout genre.

Mais pour l'instant il n'y avait qu'une histoire qui l'intéressait et qui l'obsédait en ce moment : celle de ses parents, et notamment son père. Il savait tellement peu de choses sur lui. Bien sûr, il avait regardé sur le net si des publications en tout genre existaient sur son père mais il n' y trouva rien qu'il ne savait déjà.

Lorsque Natacha Nabov l'avait contactée pour lui proposer une rencontre, il n'avait pas hésité une seconde pour l'accepter. Elle était l'espoir d'apprendre peut être enfin la vérité sur la mort de ses parents. De plus, elle lui avait proposé de l'aider à maîtriser ses dons. Quand Kevin avait une idée en tête, il était difficile de lui faire changer de cap. Il avait promis à Castiel de trouver une solution pour rendre ses plumes blanches, qui noircissent quand il utilise son pouvoir de guérison. Ils avaient vécu tous les deux une expérience unique comme si leurs âmes avaient fusionné lors d'un apprentissage du vol aérien. Et un miracle s'était produit : une plume de Castiel était revenu blanche ! Il y avait donc espoir d'aider son ami. Après si Natasha pouvait l'aider également pour son pouvoir de télépathie qui lui empoisonnait la vie de tous les jours, forcément qui ne dirait pas non...

Un sourire illumina son visage lorsque Natasha fit son apparition. D'un signe de la main, il l'invita à s'asseoir.

- Bonsoir, vous n'êtes pas en retard. C'est moi qui suis en avance. J'avais trop hâte de vous rencontrer. Je comprends toutes ces mesures de sécurité. Il faut se montrer des plus prudents car les forces qui agissent dans l'ombre sont puissantes. J'ai été à deux doigts d'y passer la dernière fois... Au moins cette agression m'a fait comprendre que je dois aller de l'avant et comprendre quel rôle je joue dans l'échiquier des hommes de pouvoir, notamment ce Wang... Vous dîtes avoir déjà rencontré mon père ? Pourtant vous avez l'air plutôt jeune ? Vous étiez peut être étudiante...J'ai peu de souvenirs de lui mais je n'en garde que les meilleurs.

Il se tût car l'un de ses souvenirs venaient de resurgir : c'était la veillée de Noel, il neigeait à petits flocons, et son père lui apprenait à faire du vélo...

- Le gène spécial ?



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Aoû 2016 - 10:45


Natacha Nabov




    Ma première impression fut que Kevin James avait un sourire communicatif. Il dégageait cette aura si particulière. Celle que je percevais quand j’étais en compagnie de personnes comme Tohum ou Castiel. La bonté à l’état le plus pur rayonnait de lui. Je comprenais d’autant mieux pourquoi ce qui lui était arrivé avait autant bouleversé l’équipe de PH. Mais aussi, pourquoi le Samouraï s’intéressait à lui. La lumière attirait la nuit. Je ne m’attardai pas plus sur cette réflexion.

    - Moi aussi j’étais assez impatiente je dois dire ! Et oui j’étais bien étudiante quand je l’ai rencontré. J’ai suivi ses cours pendant presque deux ans.

    J’avais un souvenir plutôt agréable de mon échange universitaire. J’avais aimé aller étudier à l’étranger. Je me souvenais très bien du professeur James. Il m’avait donné goût à la recherche génétique, bien avant ma grand-mère. J’avais appris sa mort par un ancien camarade de classe.

    - Son décès prématuré nous a tous peiné. Je sais ce que c’est que de perdre ses parents. Alors, je sais aussi qu’il n’y a pas de mot. Mais, ça n’empêche pas, je suis vraiment désolée.

    Papa était mort depuis, quoi ? 15 ans maintenant. Il y a encore des jours où je m’attends à la voir surgir devant moi. Mais comme disait si bien ma chère tante, pleurer nos morts ne les ferait pas revenir. Je faisais donc de mon mieux pour reprendre son flambeau auprès de Sveda. Ce qui n’était pas chose aisée ! Enfin, j’y arriverais peut-être un peu, si je pouvais aider ce jeune homme.

    - C’est le nom qu’on donne à celui qui fait que l’on devient un prodige. C’est ce que convoitent les Wang depuis des années. Ils veulent maîtriser les Prodiges. Vous savez un peu comment ça fonctionne ?

    Même s’il l’avait déjà entendu une petite piqûre de rappel ne pouvait pas faire de mal. Je lui parlais donc de gène récessif, de mutation dormante, de synases, de la théorie de Darwin. Tout pour comprendre pourquoi, il y avait des « prodiges » et en quoi la recherche avait avancée. Sans évoquer « Enée » cependant. Je ne pouvais pas prendre le risque que la moindre information passe encore à l’ennemi.

    - Pensez-vous que votre père a gardé une copie de ses recherches quelque part ?
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Aoû 2016 - 10:53


«Pour savoir où aller saches d'où tu viens»


Kevin écoutait la jeune femme avec intérêt. Sensible, il fut touché d'apprendre qu'elle avait connu son père pendant deux ans lorsqu'elle était étudiante. Elle semblait d'avoir d'excellents souvenirs positifs de lui.

-Deux ans avec mon père... Est ce vrai que je lui ressemble comme deux gouttes d'eau ?

Il lança un soupir de compassion lorsqu'elle lui dévoila qu'elle était elle-aussi orpheline de ses parents. Le destin n'épargnait vraiment pas les prodiges.

Il chassa ses pensées négatives pour se concentrer sur les informations que Natacha lui dévoilait. Elle lui posa la question s'il savait comme les prodiges ça fonctionne. Il hocha négativement de la tête. Il n'avait jamais cherché le comment du pourquoi à ce jour. Mais depuis peu, le sujet commençait à lui piquer l'attention.

-- Si je vous dis que mon père adoptif pense que les prodiges ont un lien avec le Graal, l'objet mythique de la légende arthurienne, objet de la quête des chevaliers de la Table ronde...Il y croit dur comme fer. Cela doit fait sourire la scientifique que vous êtes.

Il écouta ses explications comme s'il était son élève. Il commençait à comprendre de plus en plus les enjeux des recherches génétiques. Il se fit même peur en pensant ce qu'il pourrait arriver si ce savoir pouvait tomber dans de mauvaises mains.

- S'il existe des dossiers sur les recherches de mon père, je pense qu'oui mais pour l'instant j'en ai aucune preuve. Ce qui me fait croire qu'oui, c'est que mon père m'avait confié avant sa mort une étrange clef. Elle est actuellement à l'étude chez Arkadia. J'ai rencontré son directeur, un homme de grande valeur, pour qui j'ai toute confiance. Il faudra donc se rapprocher de l'organisation pour en savoir plus. Vous aviez dit que vous pourriez m'aider à maîtriser mes pouvoirs. J'ai en effet besoin de vous pour aider un ami, un prodige également. Il a le pouvoir extraordinaire de pouvoir guérir les personnes mais hélas la contrepartie c'est que le mal retiré demeure en lui. Tous les deux, nous avons vécu une étrange expérience comme si nos âmes avaient fusionné et c'est là qu'un miracle s'est produit en le guérissant d'une plume le mal qui le ronge. Il a en effet des ailes comme un ange. Cela s'est produit d'une leçon de vol. J'étais accroché à lui. Mon aura qui me permet de voler s'était étendu à lui comme nos esprits ne faisaient plus qu'un. Je sais que mon pouvoir me permet de guérir très rapidement, c'est ce qui m'a sauvé lors de la dernière agression. Normalement, ce pouvoir ne fonctionne que sur moi. Mon ami et moi avons besoin de la science pour comprendre et réitérer l'expérience que nous avons vécue. Vous pourriez nous aider ?




Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Aoû 2016 - 15:08


Natacha Nabov



    Je souriais. Je sentais dans la question de Kevin Scotlly ce besoin de s’identifier comme un James avant tout. Je pouvais aisément le comprendre. La perte de mes parents m’avait profondément marquée. J’avais beau avoir une horde de tantes, d’oncles, une partie de mes racines avaient été coupées. Il ne se passait pas un jour, sans que j’aime parler à l’un ou à l’autre, avoir son avis, ses conseils… Mais c’était impossible.

    - Oui vous lui ressemblez beaucoup. Vous avez son regard. Et la même façon de vous tenir.

    La théorie du Graal… J’en avais vaguement entendu parler, par-ci par-là. Je trouvais ça plus adapté à un roman de Dan Brown qu’à notre réalité. Mais enfin, j’avais tout de même une grand-mère qui cherchait à appliquer les idées de Mary Sheller. Une vraie alchimiste dans l’âme qu’était Sveda ! On peut dire que j’avais une grande tolérance pour l’excentricité.

    - Sourire oui. Même si quand on étudie cette idée de « magie » on se rend compte que parfois, il y a quand même de la science en dessous. Vous y croyez vous ?

    J’hochais la tête à la mention de l’organisation de Perceval Rose. Depuis l’extraction et la virée à Paris j’avais volontairement limité nos contacts. Mais, cette histoire de clef valait peut-être le coup de redemander un rendez-vous.

    - Mmm. Je vois. C’est intéressant. Les pouvoirs de cet homme vous ont-ils aussi été accessibles ? Cela se faisait dans les deux sens ? L’hypothèse la plus probable serait que votre don s’est étendu. Vous auriez été dans une disposition particulière à ce moment-là qui a permis son expression. Il faudrait faire quelques tests. Pensez-vous que votre ami serait d’accord pour participer lui aussi ?

    Bien entendu on ne pourrait pas faire ça à Moscou. Mais il y avait assez de moyen dans cette ville pour s’en passer. J’attrapais un carnet dans mon sac et annota ce qu’il venait déjà de me dire. Ce genre de phénomènes était rare, mais pas impossible.
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Sep 2016 - 21:38


«Pour savoir où aller saches d'où tu viens»


Kevin s'était accoudé à la table en posant sa tête sur le creux des paumes de sa main. Il dévorait des yeux son interlocutrice, ignorant qu'un tel regard pouvait déstabiliser ou mettre à mal à l'aise. Lui aussi il était impressionné par cette femme qui était loin d'être dénouée de charme. Mais ce qu'il le fascinait le plus c'était son langage. Elle parlait comme une scientifique. Il avait l'impression que ses mots auraient pu sortir de la bouche de son père James, lui aussi scientifique.

La question sur l'origine des prodiges était très intrigante : magie ou science, ou un peu des deux ? Kevin avait été baigné presque toute son adolescence avec la passion de son père adoptif sur la recherche du Graal. C'était tout l'histoire de sa vie. Le jeune homme avait donc envie d'y croire comme il croit en l'existence d'un dieu, conformément aux dogmes catholiques.

- Magie ou science ? J'ai toujours considéré la science un peu magique. Je n'ai pas du hériter de mon père ses qualités scientifiques. La science est pour moi quelque chose de très étranger. Je suis plus passionné par l'histoire, mon domaine de prédilection.

Kevin redevint plus sérieux en se concentrant sur ce qu'il avait vécu avec Castiel. C'était pour lui un magnifique souvenir, celui de son premier vol. La science avait surement réponse à tout et cela il l'espérait pour pouvoir reproduire la même chose. Mais on aurait beau dire ce qu'on veut, c'était vraiment magique.

- Peut être que vous connaissez cette personne. C'est un être exceptionnel qui s'appelle Castiel. Il a des ailes comme un ange. Ses plumes sont blanches sauf certaines qui noircissent lorsqu'il guérit quelqu'un grâce à ses pouvoirs. Il peut également ressentir les émotions. C'est un empathe, un pouvoir très proche du mien qui est celui de la télépathie même si le mien ne fonctionne qu'en touchant quelqu'un. Lorsque nous étions dans les airs, j'avais l'impression que nos âmes avaient fusionné. Je pouvais lire ses pensées et lui ressentir mes émotions. Je me demande même s'il pouvait également lire les miennes. En fait, en y repensant, je ne sais même pas qui avait les commandes sur notre vol. Mon aura de protection télékinésique qui me permet de voler l'avait également entouré comme si nous ne faisions plus qu'un. Et c'est dans ce contexte qu'une de ses plumes est redevenue blanche...Ah oui j'avais oublié un sacré détail, mon aura m'aide également à me guérir d'une blessure et peut d'autres choses que j'ignore. Par exemple, je n'ai pas en mémoire d'être tombé malade de toute ma vie... Sans ce pouvoir, je serai peut être mort après cette sauvage agression.



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Sep 2016 - 16:06


Natacha Nabov



    Je ne fus pas réellement surprise que Kevin me parle d’histoire plutôt que de science. En fait, je m’étais un peu renseignée sur lui avant de venir. Autant savoir dans quoi Tohum m’entraînait. Je savais qu’il était à la PH et grâce à ma tante Abigaël Tanit, j’avais pu obtenir un portrait de lui. Je savais donc qu’il étudiait l’histoire et qu’apparemment, il était doué pour ça. Qu’il était gentil et protecteur avec les élèves. Un garçon qu’on avait envie de connaître et de compter parmi ses amis.

    - Je comprend oui. La science est un monde très particulier. Ma mère… aimait beaucoup l’Histoire. En particulier l’Histoire de l’Empire ottoman. Elle était fascinée.

    Un homme avec des ailes… J’acquiesçais tranquillement. J’en avais entendu parler. Plus d’une fois même. James Novak était une très vieille connaissance de ma grand-mère. Quand je dis très vieille, je veux dire de plusieurs siècles. Je me souviens de la joie de Sveda quant à son arrivée ici, elle m’avait parlé de ses retrouvailles avec Castiel. Visiblement, lui aussi était de ceux que l’on aime facilement.

    - Oui je le connais un peu. C’est un ami de ma… de Sveda.

    Je me reprenais vite. Autant ne pas insister sur le lien de parenté qui m’unissait à l’ancienne fondatrice de l’école. Ça n’apporterait rien, si ce n’est des complications. Kevin n’avait pas besoin de savoir tout. J’écoutais attentivement les précisions qu’il m’apportait. Tout cela ressemblait de plus en plus à…

    - « Fusion spontanée ». C’est un phénomène peu courant. Il y a très peu de cas répertoriés de ce côté du Grand Archipel. Sans doute le fait que vos gènes soient proches a facilité les choses, d’où l’intensité et la durée de l’expérience. Mmm. Le mieux serait que je vienne à la PH pour faire ces tests sur vous deux en même temps.

    Je bus un peu. Voilà qui allait contredire mon programme initial. Je savais bien que Sveda avait une idée derrière la tête. Cela faisait dix ans qu’elle travaillait sur ce sujet de génétique. Si elle m’avait envoyée ici, c’était pour ça. Mais je ne lui en voulais pas. Moi aussi, j’étais assez curieuse de voir ce que cela pouvait donner.

    - Je vais contacter le professeur Sakamoto pour savoir si je peux venir à l’école. Qui est à la tête des « Green Leaves « maintenant ?

    Je notais quelques petites choses supplémentaires pendant qu’il me parlait. Une idée me traversa l’esprit. J’arrêtais de griffonner pour le chercher des yeux. Ce que je voulais demander n’avait pas un lien direct avec ce qu’il venait de me décrire. Mais, les corrélations n’étaient pas toujours là où on s’y attendait. Et ça, je le savais d’expérience.

    - Et depuis « Oya » ? Pas de perturbations de vos dons ?

    Les scientifiques étaient sur les dents depuis la catastrophe. Une horreur sans précédent c’est vrai. Malheureusement, cela était redouté depuis des années par bon nombre de théoriciens. Mais, qui avait envie d’écouter les prophètes de la fin du monde ? Personne ! Les gens avaient beaucoup trop peur.
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Oct 2016 - 21:39


«Pour savoir où aller saches d'où tu viens»


Kevin buvait les paroles de la jeune scientifique. Elle lui rappelait des bribes de conversation de son père qu'il avait entendues lors de son enfance. Il n'y comprenait rien mais il trouvait cela beau et passionnant. Pour lui c'était son super papa, un génie, qui allait grâce à ses recherches trouver plein de remèdes pour soigner toutes les maladies, comme sa maman était la meilleure cuisinière au monde.

Au moment où Natasha prononça le prénom de Sveda, Kevin se raidit un peu à son souvenir. Il était conscient que quelque chose de grave se tramait à son sujet. Il s'était juré de ne jamais relater des nouvelles qu'il avait eu d'elle après son agression. Et Kevin tient toujours parole. Mais avait -il fait le bon choix ? Car si Sveda était en danger, elle aurait pu compter sur ses amis s'ils étaient au courant. Mais elle avait été claire sur ce sujet. Kevin devait se taire. Il fit une petite moue, signe de sa contrariété, avant de retrouver le sourire en entendant l'expression "fusion spontanée".


- Fusion spontanée ? Voilà une jolie expression. Il se pourrait donc que j'ai des gènes communs ou proches à ceux de mon ami. C'est peut être aussi plus complexe que cela. Peut être que nos âmes sont sur la même longueur d'onde ! C'est une excellente idée de reprendre contact à la PH. En tant qu'assistant de Karen Larsen, la directrice de Green Leaves, je pourrais vous la faire rencontrer. C'est une femme extraordinaire qui contribue énormément au bien de l'école. Elle est notre soleil qui nous éclaire sur le chemin difficile de la vie. Je lui dois beaucoup comme tous les progrès que j'ai réalisés pour m'ouvrir un peu aux autres. Je souffre en effet de la phobie du contact, amplifié par le fait que j'ai le pouvoir incontrôlé de lire les pensées de toutes les personnes que je touche ou qui me touchent. Enfin bref, avec Kender, vous devriez vous entendre.

Kevin, curieux, se pencha pour regarder ce que Natasha griffonnait sur son papier jusqu'à ce que son regard croise le sien. La jeune femme aborda un sujet par sa question sur le récent ouragan, qui avait fortement atteint moralement le jeune homme. Ses yeux reflétaient tout le chagrin qu'il avait ressenti. Il s'était porté volontaire pour venir en aide à ceux qui avaient été atteints. Face à une telle tragédie, seule la solidarité permettait de passer une telle épreuve.

- Ce fut une vraie tragédie, cet ouragan... Non, je n'ai pas remarqué de changement avec mes pouvoirs. Quoique...j'ai eu une fois l'étonnante surprise de me réveiller en suspension en l'air à un mètre au dessus de mon lit. Mon aura bleutée était actionnée alors que je n'avais rien fait pour l'activer...



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Oct 2016 - 15:41


Natacha Nabov



    J’accueillais sa motivation avec un sourire. C’était toujours plus simple quand les patients étaient aussi déterminés que nous. On pouvait gagner un temps précieux pour les soigner. Il ne restait donc plus qu’à régler quelques détails techniques. Mais ce n’était pas le plus dur. Le plus dur viendrait plus tard.

    - Oui. Je le pense aussi. Ce serait parfait si nous pouvions nous rencontrer rapidement.

    Rapidement en fait pour moi équivalait à la semaine en cours. Mais, je ne voulais pas non plus paraître insistante. Je savais que Kevin était passé par des moments difficiles. C’était aussi mon travail de faire attention à ce qu’il se sente à l’aise. L’équipe savait ce qu’elle avait à faire en attendant que je rentre. En attendant, je ferais mieux de me pencher sur le souci de ce jeune homme. Je n’allais pas lui apporter de solution miracle, sur un plateau, mais j’avais une ou deux pistes.

    - Oh. Je vois. Une activité non désirée. C’est peut-être votre esprit, votre inconscient qui a agi de son propre chef. Cela peut arriver quand le corps se sent en danger. C’est comme… une sorte d’instinct ! Si cela se reproduit dans les prochaines semaines informez-moi s’en.

    Avec les perturbations atmosphériques, nous ne pouvions parier sur rien. Les effets secondaires pouvaient se produire plusieurs semaines après le passage d’un ouragan. Heureusement, j’étais une jeune femme prévoyante. J’avais amené avec moi de quoi l’aider en attendant de pouvoir lui prescrire un traitement plus adapté. Je posais devant lui deux flacons importés de Saint Petersburg, de quoi tenir quelques mois.

    - Tenez. Pour l’anxiété du au contact humain. C’est homéopathique. Maintenant, d’ici je ne pourrais pas en faire beaucoup plus. Il faut que l’on organise cette visite à PH. Le temps que vous préveniez le professeur et Kender… Vendredi ?

    Oui, d’accord je n’avais pas vraiment tenu mon idée de « prendre le temps ». En fait, j’avais l’intuition que quelque chose était sur le point de se passer. C’était quelque chose qui arrivait de temps en temps. Je n’avais pas de talent particulier pour la divination ou ce genre de choses. Mais, mon intuition se révélait très souvent être la bonne. Je savais que Sveda était en train de préparer un gros coup. Je devais absolument être prête quand ça arriverait.

    - Je doit vous paraître un peu brusque. Malheureusement, je ne peux pas m’éterniser sur l’arche trop longtemps.

    Ce qui était dommageable en soi. J’aurai aimé passer un peu plus de temps avec la famille. Ce n’était pas souvent que tous mes oncles et tantes se retrouvaient dans la même ville. Mais, c’était comme ça. Je savais que François serait d’accord avec moi sur ce point. Tohum comptait sur nous.
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Oct 2016 - 16:28

550 de large
Halloween 2016


Au milieu de la discussion, les lumières du diner commencent à vaciller. Si Kevin et Natacha y prêtent attention, ils remarqueront que l’établissement est désormais complètement vide. Le personnel et le reste des clients ont complètement disparu. L’éclairage s’assombrit peu à peu, laissant place à une atmosphère lugubre. Si les deux protagonistes observent par la fenêtre, ils pourront constater que la même atmosphère post-apocalyptique règne à l’extérieur.

Tout à coup, une ombre semble surgir à l’autre bout du diner. A chaque fois que la lumière se coupe entre deux vacillements, elle se rapproche de la table de Kevin et Natacha, ce qui leur permet de distinguer qu’elle a une forme humaine, quoiqu’étrangement allongée et clairement menaçante.

[La suite vous appartient : au moment où la silhouette arrive au niveau de la table, elle esquisse un mouvement vers Kevin avant de disparaître. Ou pas.]

© Narja - Never-Utopia

Storyteller
Maître du Jeu
avatar

Messages : 55



]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Oct 2016 - 13:44


«Pour savoir où aller saches d'où tu viens»


Songeur, il prit le traitement homéopathique que lui donna la jeune russe. Il n'était pas très favorable à la prise de médicaments car il se méfait des effets secondaires. Mais si c'est homéopathique, pourquoi pas. Il sortit son téléphone portable, pour examiner son calendrier électronique. Son agenda était devenu celui d'un ministre avec son travail au musée et chez le milliardaire allemand, mais aussi tout son investissement au sein de la PH.


- Ca tombe bien vendredi, je suis à la PH. Je note donc !

C'est alors que Kevin ressentit une sorte de frisson, comme si son instinct l'avertissait d'un quelconque danger. Il devint nerveux et non rassuré. Quelque chose ne tournait pas rond. Il regarda tout autour de lui pour comprendre son état de stress. L'établissement était devenu totalement vide, à part eux. Il avait l'impression qu'un ciel orageux et ténébreux s'était reposé au dessus d'eux, empêchant toute lumière de passer. Ce n'était pas normal.

Kevin se leva d'un bon lorsqu'il vit une ombre humanoïde s'approcher vers leur table. Victime d'une récente agression, il était maintenant sur le qui-vive. Il était maintenant échaudé et préparé à ce que cela se reproduise. Il n'hésita donc pas une seconde, à manifester son aura de pouvoir kinésique. Auréolé d'une lumière azur, il perturba l’obscurité de l'endroit. Ses pieds se détachèrent de quelques centimètres du sol. Il lévitait. Il se positionna aussitôt entre l'ombre et Natasha, pour la protéger d'un quelconque danger, tel un chevalier des temps moderne. L'ombre humanoïde n'était plus qu'à quelconques centimètres de lui. Elle avait le visage d'une femme qui évoqua aussitôt quelqu'un pour Kevin : Lilly-Rose, une jeune fille élève à la PH. C'était même une amie même plus plus. Kevin se comportait comme un grand frère avec elle. En tout cas, la ressemblance était frappante. Et puis l'ombre disparut avec la disparition de l'obscurité. Kevin sentit plein de yeux rivés sur lui car finalement l'établissement n'était pas vide. Des murmures se levèrent du genre "qu'est ce qu'il lui arrive ?", "regarde il vole" ou "encore un de ses satanés prodiges". Certains clients se levèrent et partirent, effrayés par la manifestation du pouvoir du jeune homme. Il le désactiva rapidement, s'excusant ensuite. Il ne comprenait rien à ce qu'il venait de vivre. Il chercha du regard, Natasha, pour savoir comment elle allait et pour vérifier qu'elle aussi avait vu la même chose que lui. Devenait-il fou ?

- La femme ombreuse, l'obscurité , vous les avez vues aussi ? Mais qu'est ce qui s'est passé ? On devrait y aller.




Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 345
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 31 Oct 2016 - 14:34


Natacha Nabov



    Parfait, ce sera donc vendredi !

    La perturbation atmosphérique me harissa d'instinct. J'imitais Kevin plus à même de me défendre une fois sur mes pieds. J'observais autour de nous. Où étaient passé les gens ? Pourquoi nous retrouvions-nous seuls dans un endroit aussi morbide ? A la tête d'Iron Will je compris qu'il voyait la même chose que moi. Était-ce une hallucination partagée ? Quelqu'un avait peut-être mis quelque-chose dans mon verre ?

    Les lumières qui clignotaient n'étaient pas pour rassurer non plus. Je n'avais plus qu'à sortir mon téléphone pour... Là ! J'étais quasiment sûre d'avoir vu quelque-chose. Comme une ombre... Mais la chose avait déjà disparue. Etions-nous entrés sur une terre hantée ? Ça me paraissait tout de même étrange car aucun phénomènes de ce type n'était connu dans le coin.

    Ah !!!

    Encore une fois, la vision. Mon dieu mais on se croirait dans un film d'horreur. Je déteste ce genre de film. Heureusement que Kevin était un peu plus réactif que moi. Je venais me calfeutré derrière lui. De nous deux il était le plus équipé pour nous défendre. Je fixais les néons grésillants en espérant qu'ils tiennent encore le coup. La fois d'après la silhouette était encore plus près. Elle était en train de se rapprocher.

    Réfléchie, réfléchie, réfléchie. Oh mon dieu... papa...

    Je'agrippais aux épaules de Kevin redoutant que cette chose arrive à nous séparer. Ça ne devait surtout pas arriver. Surtout pas ! Je devais absolument restée calme. Ne pas avoir de crise d’asthme maintenant. Pité. Ce n'était pas le moment. Je fermais les yeux et pendant un court instant j'envisageais même de me mettre à prier. Mais, la lumière revint. Les gens aussi étaient de retour dans le dîner. Ils nous fixaient comme si on était fou.

    Oui vous avez raison. Partons d'ici !

    Nerveuse je me dépêchais de récupérer toutes mes affaires et de filer d'ici. Je ne voulais pas rester une minute de plus dans le coin. Je fonçais à travers la salle. Je me rappelais juste à temps que j'étais venue en vélo. La fille qui me le rendit me regarda d'un drôle d'air. Je m'en moquais bien. Ce qu'on venait de voir m'avait fichu la trouille. J'attrapais le guidon et sortais en prenant la première rue qui passe pour m'écarter du diner.

    Ohlala je déteste, déteste, déteste les revenants !

    J'avançais en tenant toujours mon vélo. Je ne pouvais pas m'arrêter tout de suite. Il fallait mettre un peu de distance entre les fantômes et nous. Au carrefour suivant mon cœur commença enfin à se calmer. Je ralentis un peu la cadence. Je nous faisais entrer dans le square de la rue d'en face. Autant nous dire au revoir dans de bonnes conditions. Je tendis alors une main à Kevin.

    Je vais devoir y aller. On se revoit vendredi ! Faites bien attention à vous surtout. Surtout éviter cet endroit jusqu'à ce qu'on trouve ce qui s'est passé exactement !
Tohum
Sphère Savoir
avatar

Messages : 809
Etat Civil : En couple avec Caleb
Pouvoirs : Contrôle du sable, contrôle du sommeil



"Le bonheur c'est mieux quand on le partage."


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Southside :: Newington :: Chez Reggie-