[CLOS] En toute simplicité. / Grimm & Iron-Will

 :: Édimbourg :: Southside :: Autres lieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 13 Avr 2016 - 21:30



“Une famille qui crie est une famille unie.”
Gérald Godin




    - Je te vois Colm… Vas plutôt aider ton frère à mettre la table.

    Claire passa le couteau de cuisine sous un filet d’eau froide. Elle l’essuya et le rangea avec vélocité, avant d’observer son colombo d’un œil critique. Elle était aussi pointilleuse, en cuisine, qu’elle l’était en atelier. Ce soir elle voulait que tout soit parfait et que le jeune Kevin reparte satisfait de son repas chez les Richards. Elle se demandait s’il était de bon ton d’avoir tester cette nouvelle épice dans sa recette. Enfin, la vendeuse avait été formelle : « Vous verrez ! Ces épices sont un bijou pour le palais ! Foi de madame Chang ! » Il ne restait plus qu’à espérer que madame Chang eût raison.

    Ce n’était pas que, parce qu’elle aimait que les gens mangent avec plaisir à sa table, que Claire se décarcassait autant, mais aussi parce qu’elle se sentait mal à l’aise devant l’histoire qui était à l’origine de ce dîner. Les événements avaient beau s’être déroulés il y a de cela plusieurs semaines, elle avait encore du mal à ne pas être fâchée contre son fils. Les choses étaient un peu tendues entre eux depuis. Claire retira son tablier et attrapa un plateau pour préparer l’apéritif.

    Elle vit passer la silhouette de Lewis et l’alpagua du pas de la porte.

    - Chéri ! ? … Kevin mange du porc ? J’ai préparé des petits fours au porc… J’ai oublié de te demander. La table est mise ? J’ai acheté du soda. Il est au frais. Tu peux l’emmener au salon ?

    Lorsque l’heure approchait, Claire redoutait souvent d’avoir oublié quelque chose d’important. Elle fonctionnait beaucoup par liste mentale. Elle faisait des listings pour quasiment tout. Cela l’aidait à garder la mémoire des choses. Elle sourirait souvent de cette manie qu’elle avait longtemps taquinée chez sa mère. En fin de compte, la pomme n’était pas tombée très loin du pommier ! Le rire de mademoiselle Élise s’entendait dans toute la maisonnée. Claire retient un sourire et prit sa voix de « maman ».

    - Élise ! J’espère pour toi que tu as bien rangé ta chambre ! Je te préviens si j’y vais et que je vois encore ton lit défait pas de piscine samedi ! Colm ! Choisis la musique !

    Claire s’assura que le plat mijotait correctement. Puis elle attrapa le plateau et l’emmena jusqu’au salon. Elle nota que la table était dressée et ô miracle les garçons calmes entrain de choisir une playlist sur leur MP3. Les mains libres elle alla masser ses reins d’un geste automatique. Là son regard tomba sur la déchirure de son chemisier.

    - C’est pas vrai. Zut ! Je vais enfiler autre chose.

    Elle disparaissait déjà dans un couloir pour gagner la chambre conjugale. Elle en profiterait peut-être pour se mettre un petit coup de crayon. Lewis disait que ça mettait ses yeux en valeur. Elle avait envie de faire honneur au professeur de leur invité.
Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 157
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Avr 2016 - 0:30


«Le cœur d'une mère est un abîme
au fond duquel se trouve toujours un pardon. »


A 19h30 pétante, l'heure du rendez -vous, Kevin sonna à la porte des Richards. Avec le jeune homme, on ne plaisantait pas avec la ponctualité. Les mains chargées d'un grand carton blanc, et d'un petit sac sur son épaule droite, il attendait donc qu'on vienne lui ouvrir. Pour cette soirée, il avait opté pour porter une chemise noire et un pantalon élégant écossais skinny près du corps. Son manteau était un cuir noir, apportant de la modernité à sa tenue.

Il oscillait entre deux sentiments : l’angoisse et l'exaltation. Vous n'allez pas le croire mais pour lui c'est une première...jamais on ne l'avait invité pour un dîner. Il avait pensé cette rencontre toute la journée, comme ce qu'il allait porter , ou les cadeaux de remerciement. Il voulait faire bonne impression d'autant que Grimm est le directeur de la section artistique du Potential Home.

Il avait tout chronométré pour que cette soirée se passe bien. Il avait laissé une pizza maison au four pour que son père ait de quoi dîner. Il avait passé toute son après midi à cuisiner également un éventail de gâteaux italiens tels que des Frollini à la vanille et copeaux de chocolat noir, des Canestrelli à la piémontaise et des Baci di Dama.

Puis il avait minutieusement emballé dans un papier cadeau doré le petit cadeau pour Colm, l'adolescent qu'il avait surpris en train de se battre. En effet, Kevin était intervenu car l'ado se battait seul contre trois gaillards et n'aimait pas la violence. Sa seule présence les avait fait fuir. Il aurait sans doute pris une raclée sans son intervention. Il avait soigné ses blessures et resté à l'écoute de l'ado sans le juger pour comprendre pourquoi il s'était battu. Des parents avaient dû prévenir les Richards car Kevin ne leur avait pas informé de l'incident. Il avait demandé à l'ado une contre partie du service qu'il lui avait rendu. Il accepta de l'aider à organiser une animation pour les journées porte ouverte de la Potential Home. Kevin préparait une pièce de théâtre grandeur nature relatant l'histoire des chevaliers de la table ronde. Kevin lui avait confié sa phobie du contact et lui avait demandé du coup de le seconder pour la mise en scène du spectacle. C'est ainsi que Colm fut nommé metteur en scène. Il avait pris cette responsabilité à cœur. Quelque part il était devenu le garde du corps de Kevin, l'aidant ainsi à éviter les contacts physiques. Kevin était très content de lui. Il était un élément phare dans le succès du spectacle. Il avait rempli plus que la part du contrat qu'ils avaient passé entre eux. C'est pourquoi il lui avait fait un petit cadeau spécial pour le récompenser : une bande dessiné collecteur de superman que Kevin collectionnait depuis son enfance. Outre sa valeur marchande, elle avait surtout une valeur sentimentale pour Kevin. Espérons que Colm saurait mesurer la valeur du présent...

Le premier contact était toujours source d'appréhension pour Kevin car le moindre contact physique était pour lui comme une agression ou une brûlure. Il espérait que Colm avait bien briéfé toute la famille...


Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 383
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Avr 2016 - 14:25
<< Boulot

Il y avait toujours une certaine effervescence quand la famille Richards recevait un invité. Surtout du au fait que les plus jeunes, tel de vraies piles électriques, étaient difficilement tenables. Comme si ce n'était pas déjà le cas de base, ça renforçait l'effet de façon exponentiel. Enfin, le père de famille n'était pas non plus inquiet. Il savait que les jumeaux finiraient par se calmer. Quant à Colm, c'était encore à déterminer s'il était content de voir l'inviter manger chez eux ou non. Il n'aimait guère que ses parents se mêlent de sa vie, chose tout à fait normal à son âge. Mais Grimm lui avait bien expliqué le pourquoi d'une telle chose.

Et puis, le jeune Kevin avait fait une action qui méritait d'être remerciée. Donc, la soirée était pour lui. L'homme s'était vu un peu jeté de la cuisine, madame Richards ayant parfois besoin de faire les choses seule, qu'elle faisait mieux sans l'avoir dans les pattes, c'était un fait entendu. Il s'occupait donc plutôt des jeunes, après s'être habillé pour la soirée. Rien de trop classe, mais pas non plus du genre je m'en foutisme. Il était juste décontracte, ce n'était pas non plus une ponte qu'ils accueillaient chez eux.

Grimm était curieux de la soirée qu'ils passeraient avec Iron Will. Après tout, il le croisait souvent au Potential Home, puisqu'il était l'assistant d'une de ses collègues, mais ce jeune homme était plutôt du genre discret, qui préférait passer inaperçu quand il le pouvait. Claire le sortit un instant de ses pensées, alors qu'il passait devant la porte de la cuisine.

- Hum? Non je crois que c'est bon.
Il ne connaissait pas non plus les goûts de leur invité sur le bout des doigts. Hochant de la tête à sa demande. Oui m'dame. Avec un petit sourire, tout en allant chercher les boissons dans le frigo, pour les poser sur la table. Posant une main sur la tête d'Andrew, alors que ce dernier semblait réfléchir très profondément de quel côté il fallait poser la fourchette et le couteau. C'est juste mon grand.

Le laissant ensuite faire la suite, regardant Colm.

- Pas trop fort non plus...
le faisant alors lever les yeux au ciel, tandis que l'on sonnait à la porte. Son épouse filant se changer.

Lewis ouvrit alors la porte sur leur invité, ayant un sourire de circonstance, réellement content de le voir ici.

- Kevin, bienvenue!
Il se décala alors un peu pour le laisser entrer. Entrez seulement. Les gens de la famille savaient qu'il valait mieux éviter les contacts physiques avec ce jeune homme. Voilà pourquoi Grimm ne lui tendait pas une main amicale pour le saluer, chose qu'il aurait faite avec n'importe quel autre. Pas eu trop de mal à trouver?

Tendant une main pour lui prendre sa veste.

- Claire?
L'appelant d'une voix calme. J'espère que vous n'avez pas peur des grandes familles. D'un ton amusé. Il n'avait pas encore fait la rencontre des jumeaux, mais ça ne saurait tarder. Surtout que ces deux terreurs, allaient entrer à la PH dans les jours à venir.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 100
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Mai 2016 - 21:06



“Une famille qui crie est une famille unie.”
Gérald Godin



    - Claire ?

    Le ciseau coupa net le fil rebelle. Claire posa l’instrument sur le bord de la commode en lançant :

    - Je viens tout de suite !

    Un ultime coup d’œil dans le miroir et elle fila vers le vestibule. La vue du jeune homme lui donna spontanément le sourire. Colm les avait prévenus au sujet des particularités du jeune homme, aussi s’arrêta-t-elle à une distance confortable pour lui. L’émergence d’un don était parfois très compliquée à gérer. Lewis parlait souvent de cas difficiles à l’école des Prodiges. Claire avait mis longtemps elle-même à comprendre qu’elle en avait un. Elle le maîtrisait assez maintenant, mais elle gardait toujours un soupçon de défiance envers cet étrange talent.

    Elise arriva la première dans le sillage de l’entrée. En croisant le regard d’avertissement de sa mère elle se rappela de la conversation qu’ils avaient eue la vieille concernant Kevin. Elle savait qu’elle ne devait pas (trop) le chahuter. Claire adressa un chaleureux sourire à leur invité et rebondit sur le commentaire de son homme.

    - Nous sommes contents de vous voir ! Je suis la mère de Colm. Claire. Appelez-moi Claire. D’accord ? Venez, les garçons sont dans le salon.

    Les deux fils Richards étaient plantés devant la chaîne hi-fi à tester quelques boutons de l’appareil. Ils se tournèrent dans la direction du trio et approchèrent pour saluer le jeune homme comme il se doit. Colm salua son allié d’un petit geste de la main, puis il alla s’asseoir dans un coin du canapé familial. Le cadet de la famille n’était pas un grand bavard. Claire observa Kevin. Elle chercha à le mettre immédiatement à l’aise.

    - Kevin, surtout, faites comme chez vous. Pas de chichis ! Je vous sers quelque chose à boire ? De l’eau ? Un soda ? Une bière ?

    Le jumeau attrapait la brique de jus d’orange pour se servir un verre. Andrew était silencieux et curieux comme à son habitude face à l’inconnu. Il lançait de fréquents regards vers le Prodige et se dérobait dès que celui-ci regardait dans sa direction. Il fallait seulement un petit temps d’adaptation. Claire trouvait dommage que Guillaume ne soit pas là pour ce repas. Cela aurait permit à ces deux jeunes gens de se rencontrer.

    Kevin était venu un cadeau, une attention, que Claire apprécia d’un petit sourire. Tout le monde ne pensait pas à ces détails de politesse. Elle s’éclipsa un instant, dans le bureau, pour aller chercher le cadeau qu’elle avait prévu de son côté. Lewis l’avait conseillée. Elle était allée l’acheter dans l’une des petites librairies du quartier la semaine passée. Un beau livre de photographies d’auteurs sur des costumes traditionnels et historiques. Elle tendit le paquet avec un nouveau sourire.

    - Et cela c’est de notre part à tous les 6 ! Lewis m’a expliqué ce que vous faites. J’espère que vous ne l’avez pas déjà ?! Je trouve que l’auteur a vraiment réussi à nous faire remonter dans le temps… Colm tu a dit merci à Kevin ?

    Claire passa dans le dos de son époux pour s’installer avec eux. Elle caressa son dos au passage, avant de s’asseoir sur la chaise, à sa droite. Elle vérifia que les jumeaux se tenaient tranquilles avant de se pencher pour saisir une bouteille. D’un regard elle demanda à Lewis s’il voulait un peu de vin rouge pour l’apéritif. Ils étaient en semaine cependant l’occasion était un peu spéciale. Une fois que tout le monde fut servi Claire se détendit enfin. Son frère lui disait souvent dans ces cas là : « De toute façon si quelqu’un n’est pas bien chez toi, il finit par te le faire comprendre. Te fais pas de bile, ma Clairette. »

    - Et donc Kevin… vous vous plaisez à l’école ?
Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 157
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Mai 2016 - 21:48


«Le cœur d'une mère est un abîme
au fond duquel se trouve toujours un pardon. »


Tout était fait pour qu’il soit mis à l’aise. Une fois entré et passé l’étape des salutations, Kevin relâcha la pression. La première chose qu’il ressentit ce sont les odeurs de la cuisine, promesse d’un repas alléchant.

Je ne sais pas ce que vous avez préparé Claire mais ça sent rudement bon ! J’en ai l’eau à la bouche. Pour les gâteaux italiens, il faudrait les mettre dans un endroit assez frais. Grimm, Claire et votre grande famille, je vous remercie de cette invitation, j’en suis fort honoré.

Son regard se perdit dans les recoins de la maison. Ainsi c’était cela la vie d’une grande famille. Peut être que si ses parents avaient vécu plus longtemps, il aurait été lui aussi un grand frère. L’idée lui fit un petit pincement au cœur. Il ne le saura jamais. Mais Il aurait probablement adoré. Pour revenir à des idées plus joyeuses, il attendit avec impatience que Colm déballe son cadeau. C’était compliqué de savoir si cela allait lui plaire mais Kevin n’en serait pas vexé car il aime la sincérité.

En parlant de cadeau, Kevin avait le sien également, un beau livre de photographies d’auteurs sur des costumes traditionnels et historiques. Il fut étonné et excité comme un gamin de cinq ans qui ouvre les paquets de Noel.

- Un cadeau pour moi ? Ouah….

Il déballa soigneusement le paquet. Sa joie sur son visage était perceptible. Son regard était devenu humide d’émotions. Il feuilleta le livre avec avidité. La famille Richard avait vraiment tapé dans le mille. De façon symbolique, il porta le livre sur son cœur.

- Je vous remercie mille fois de ce présent. Je suis très touché…Je veux bien un verre de jus d’orange s’il vous plaît.

Il inspira fortement. Il trempa ses lèvres dans le jus d’orange comme s’il savourait un vin de grand cru. Il était songeur, essayant se souvenir qui lui avait déjà offert un cadeau à part son père depuis qu’il habite sur l’Arche. Il réalise encore et encore o combien sa phobie était un handicap et l’empêchait de vivre des choses simples et joyeuses de la vie. La question de Claire le sortit de ses songes.

- L’école, j’adore ! C’est une grande aventure avec de belles rencontres. Nous travaillons en ce moment sur un grand projet pour restituer un tournoi médiéval au temps des chevaliers de la table ronde. Ca sera très théâtral. Et je dois dire que Colm, notre metteur en scène est génial.

Il lança un clin d’œil à l’ado. Kevin n’était pas du genre à faire un compliment s’il ne le pensait pas.

- Il doit tenir cela du papa. Dommage qu’il ne tient pas de sa maman pour la couture…

Il éclata d’un rire franc, se souvenant de la tête boudeuse de Colm quand il lui avait demandé de l’aide pour retaper quelques costumes.


Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 383
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Mai 2016 - 16:20
Ce jeune homme avait tous les droits d'être mis à l'aise. De plus, les Richards n'étaient pas du genre à faire des invitations chez eux, pour ensuite faire passer un enfer à leurs invités. Non, Kevin était le bienvenu chez eux. Encore plus parce qu'il était devenu un copain à l'un de leur fils. Colm avait besoin d'être entouré de bonnes personnes, même si le prodige n'était pas tellement plus vieux que lui, la petite différence d'âge qui les séparait, était bonne pour voir en ce jeune homme, une sorte d'exemple à suivre. Lewis prenait le paquet qu'avait Iron Will, puisqu'il fallait aller le mettre au frigo. Il laissait son épouse faire connaissance, la laissant prendre les rênes du début de soirée.

- C'est un plaisir Kevin. Avec un petit clin d'œil, tandis que ce dernier les remerciait pour l'invitation.

Il revenait bien rapidement dans le salon, posant les verres manquant sur la table basse, observant que son plus jeune fils ne mette pas du jus d'orange partout, alors que les cadeaux étaient échangés. Colm semblait content de la bd qu'il venait de recevoir, c'était un lecteur avide des comics en général, même s'il était sans doute plus porté sur un type comme Batman, il appréciait quand même ce qu'il venait de recevoir et remercia plutôt chaleureusement Kevin. Ce qui ne manqua pas de surprendre un peu son père, qui n'avait pas l'habitude de le voir aussi... sympathique, avec les gens en général.

Le père de famille servit l'invité, pendant qu'il faisait un petit signe de la tête à son épouse, pour dire que oui, il prendrait un peu de vin. Ce n'était pas son genre d'en refuser, même en semaine. Ca permettait de se détendre et tant que l'on n'en abusait pas. Écoutant alors la conversation entre les deux, il posa sa main sur le dossier de la chaise de sa belle, lui caressant parfois le dos doucement, sirotant son verre tranquillement, gardant aussi un oeil sur ses plus jeunes enfants.

- Colm, en metteur en scène, tiens donc.
Il jeta un regard à son fils, qui se rembrunit un instant. Même si son père ne faisait que le taquiner. Mais il pouvait être surpris, après tout, ce jeune homme préférait les choses un peu plus trépidante, comme les courses de voiture. Il s'était mis en tête de devenir pilote et le Duc Lampeduza, lui avait proposé de faire un test. Alors qu'il se concentre sur du... théâtre, c'était surprenant. Comme quoi. Oh, difficile d'être aussi bon que Claire dans ce domaine. Déposant alors un baiser sur la joue de sa dame, joueur.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 100
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Mai 2016 - 21:04



“Une famille qui crie est une famille unie.”
Gérald Godin




    - Oh ! Une chance que vous nous en parliez. Avez-vous déjà fixé une date ?

    Claire fixa son fils cadet un court instant avant de revenir sur leur invité. Elle sourit à Kevin. Puis elle prit son verre pour entamer le vin. Il était bon. Mais, elle ne réussit pas à en profiter pleinement. Elle était à la fois agréablement surprise, et un peu déçue, que Colm n’eût pas eu envie de partager cette information avec eux. Il maintenait une distance entre eux qui la contrariait. Comment Claire pouvait être certaine que ses enfants étaient heureux si elle ne savait même pas ce qu’ils vivaient ? Lewis la sortit de ses réflexions et elle lui sourit avant de confirmer avec délicatesse ses dires.

    - J’ai aussi plus de pratique… Kevin, si vous avez des soucis avec les costumes, je peux vous aider. Ce sera avec plaisir évidemment ! J’aide souvent à l’école. Ça ne posera pas de souci. Alex… Mr Mason me connaît.

    Avec six enfants à la maison, les Richards avaient eu leur compte de kermesses, carnavals, spectacles de chants, de danse. Une suite de répétitions, de costumes, de rires, dont Claire gardait de bons souvenirs. Elle avait aimé regarder ses bébés grandir. Lewis et Claire étaient d’accord sur le fait de favoriser la créativité et l’ouverture artistiques. Venant d’un conteur et d’une créatrice ce n’était que justice d’ailleurs. Pour le moment, Andrew avait semblé le plus rêveur de la fratrie. Mais Colm leur réservait peut-être des surprises.

    - Surtout servez-vous Kevin !

    Claire adressa un sourire à sa fille, attrapa un bol de chips pour lui en proposer d’une œillade complice. Les gronderies étaient mises de côté, pour profiter de cette petite soirée. C’était aussi une bonne occasion pour que les jumeaux se familiarisent un peu plus avec Potentiel Home. Claire se renfonça tranquillement dans son siège. Elle observa un instant Andrew qui était en pleine étude du bois de la table basse et sourit amusée.

    - Mmm oui. Cette école est une vraie chance. Nous en sommes tous conscients. Être un « spécial » ce n’est pas une mince affaire. Guillaume notre aîné, aurait pu vous en parler.

    La dénomination « prodige » avait toujours dérangé Claire. Probablement parce que ce terme venait de la religion. Bien qu’elle respecte les idées de son frère concernant les mutants, elle n’y adhérait pas du tout. La sonnerie du four mit Claire au garde à vous en une seconde. Elle l’avait programmé pour s’assurer de mettre le riz à chauffer au bon moment. Elle adressa un sourire amical au jeune professeur.

    - Une dernière étape en cuisine. Colm, si tu montrais ta chambre à Kevin pendant ce temps ? Chéri, tu veux bien venir m’aider à découper la viande, s'il te plaît ? Les jumeaux en cuisine avec moi ! J’ai une mission pour vous !

    Andrew et Élise se virent confier les ramens dans lesquels Claire avait préparé l’entrée. Une tomate creusée, fourrée au guacamole et aux crevettes. Elle s’occupa de faire bouillir de l’eau. Une fois les mains libres elle en profita pour venir dans le dos de Lewis et lui caresser l’arrière du crâne. Elle était contente, Kevin avait l’air plutôt à l’aise.

    Ensuite, tout le monde s’installa tranquillement autour de la salle à manger. Claire découragea Élise de se balancer sur sa chaise du regard. Elle se concentra ensuite sur le jeune homme qui était sur le point de découvrir sa cuisine.
Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 157
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juin 2016 - 14:46


«Le cœur d'une mère est un abîme
au fond duquel se trouve toujours un pardon. »


Cette soirée était sous le signe de la bonne ambiance. L'amour familiale transpirait. Kevin se dit que le bonheur pouvait être parfois des plus simples comme ici présent. Il haussa les sourcils lorsque Madame Richards demanda à son fils d'aller lui faire visiter sa chambre. Son regard d'ébène laissa comprendre à l'intention de Colm que ce n'était pas la peine. Il comprenait maintenant ce que Colm voulait dire en parlant de mère poule et pot de colle. Rien de fâcheux pour Kevin. Il est tout naturel qu'une mère ne souhaite pas voir ses enfants grandir trop vite.

Il remercia sa mère pour sa proposition d'aide pour les costumes dont le concours serait surement très précieux.

Les parents de Colm en cuisine, Kevin en profita pour parler avec lui et un peu avec les jumeaux. Et puis sans prévenir comme pour braver un interdit, le garçon des jumeaux vient par surprise poser le doigt sur le genou de Kevin comme s'il faisait une expérience scientifique. Le jeune homme devint blanc comme un linge. Colm poussa aussitôt son frère avant de lui lancer une sérénade. Mais Kevin retrouva vite un sourire et calma le jeu avant que ça tourne au drame.

- Rien de grave Colm.

Son visage avait retrouvé un large sourire. Il prit la peine de satisfaire leur curiosité pour leur expliquer pourquoi il n'aime pas qu'on le touche.

- Je n'aime pas qu'on me touche car je suis "Spécial" comme votre grand frère. Vous aussi j'ai cru comprendre que vous étiez "spéciaux". Quand tu me touches, ce que tu penses je le sais. Comme je sais que tu as envie de passer toute de suite au dessert....Gourmand ! Ce pouvoir, il s'est déclaré pour la première fois à la mort de mon papa. Alors à chaque fois que ce pouvoir se déclenche c'est comme si je revivais la même tristesse. Allez je crois qu'il faut passer à table !


Kevin avait essayé de trouver les mots les plus justes et les moins choquants pour raconter la raison pour laquelle il souffrait quand on le touche. Il n'avait pas envie de s'éterniser sur le sujet et fut heureux qu'on l'invite à table.

Comme à son habitude, il donna le bénédicité avant de s'attaquer au repas, ce qui pour ceux qui ne connaissaient pas le rite pouvaient certes choquer.

- Bénis-nous Seigneur, bénis ce repas et ceux qui l'ont préparé, et apprends-nous à partager notre pain avec celui qui n'en a pas

A chaque fois qu'il prononçait ces mots, il se souvenait de son premier père qui était celui qui généralement donnait la prière. Avec toute cette famille autour de lui, ce souvenir était encore plus fort. L'émotion avait été présente dans sa voix.

Son nez ne lui avait pas menti sur le savoir faire culinaire de Mme Richards. La viande était succulente, preuve en est c'est que son assiette donnait l'impression de sortir du lave vaisselle tellement qu'il n'y restait plus rien.

- Je me suis régalé ! Il faudra me donner la recette que je fasse goûter ce plat à mon père.




Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 383
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juil 2016 - 13:05
Spoiler:
 

Peut-être que Colm gardait cette information pour lui, pour éviter que ses parents ne s'en mêlent trop. Ce que le père pouvait... comprendre quelque part. Etant distant, il n'avait pas envie de voir ses vieux, artistes, se mêler de ses affaires. C'était toujours plus difficile quand les parents étaient de la branche. Il avait eu droit à une opportunité qui ne venait pas d'eux, il l'avait prise. Grimm en était fier, même s'il ne le montrait pas. C'était bien que son fils essaie, au moins. Il fit un petit mouvement de la tête pour seconder la question de son épouse.

- Nous serons ravi de venir vous soutenir, dans le public, bien entendu. Pour ne pas que son gamin ne prenne la mouche et ait l'impression qu'il décide de s'en mêler pour de bon. Après tout, en tant que directeur de la maison des Arts, il pouvait parfaitement se le permettre. Mais il n'en ferait rien. Et si ce jeune adulte acceptait sa mère aux costumes, ce serait amusant de les voir travailler ensemble. Pas de doute que Claire en serait ravie.

- Tu n'as pas déjà beaucoup à faire avec l'expo mam'? S'enquerra alors le second de la fratrie. Malgré tout, il faisait souvent attention à sa mère, même s'il le montrait rarement.

Lewis eut un petit rire en entendant la remarque de son épouse à leur fille, il se leva sans se faire prier pour la rejoindre en cuisine.

- Claire...
fit-il en rescousse, pour Colm, cette fois-ci. Cette dernière oubliait parfois que ce garçon, était un jeune adulte. Que ses 18 ans approchaient à grand pas et qu'il aurait l'occasion de les quitter s'il le souhaitait. Ce n'était pas toujours évident de voir ses enfants grandir.

En cuisine, il attrapa le couteau pour couper la viande, montrant une certaine dextérité dans ce domaine, à force de devoir nourrir autant de bouche, on prenait des habitudes. Un fin sourire marqua ses lèvres à la main sur son crâne. Il entendit les voix monter et fronça les sourcils. Pas de doute que les jumeaux venaient de faire quelque chose qu'il ne fallait pas. Laissant sa belle terminer de préparer les plats, il passa la tête par l'encadrement de la porte, pour voir que finalement, tout ce petit monde discutait, Kevin avait pris la peine d'expliquer au plus jeune, son "problème". Très bien, il le laissa faire.

Surtout que deux autres membres de la famille débarquèrent en cuisine. La vieille chatte avait sautée sur le plan de travail, pour voir si un morceau de viande ne traînait pas dans le coin, suivit de près par le chien, qui, assis pas loin de son maître, avait les oreilles levées en signe de curiosité.

- Parce que vous pensez vraiment que c'est la fête pour vous aujourd'hui? Jetant un regard à la dame, il finit par leur donner à tous deux, ce qu'eux, humains, ne mangeraient sans doute pas. Pour leur plus grand bonheur. Les animaux savaient parfaitement que l'homme de la famille, ne tenait jamais longtemps pour leur refuser un petit quelque chose.

Tout le monde revenait alors à table, Grimm resta silencieux quand leur invité fit alors le bénédicité, ce qui aurait pu le faire sourire, après tout, lui n'était absolument pas croyant et même si Claire avait quelques croyances, c'était une chose qu'il ne faisait jamais aux repas. Lançant un petit regard aux jumeaux, pour qu'ils ne rient pas. Puis tout le monde pu enfin mettre la fourchette dans l'assiette.

- Difficile de penser que vous nous mentez Kevin. Fit-il d'un ton taquin, en remarquant l'assiette vide. Café? Thé? Liqueur? Tout en se levant, pour attraper les assiettes. Ou encore un peu de viande peut-être?
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 100
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Aoû 2016 - 12:53



“Une famille qui crie est une famille unie.”
Gérald Godin





    - J’ai embauché une fille en plus pour le temps de l’expo. Ça devrait aller. Et puis après c’est les vacances.

    Claire avait rétorqué avec joyeuseté. Il faut dire qu’elle avait plutôt hâte que le congé d’été arrive malgré tout. Ils n’avaient plus vingt ans. La fatigue pesait tout de même plus sur leurs épaules. Les derniers mois avaient été assez intenses pour tout le monde. Qu’ils aillent sur l’arche britannique ou la Française, ils n’auraient déjà pas le même rythme de vie.

    La petite scène de la cuisine était un exemple typique de ce qui faisait le quotidien chez les Richards. Les animaux venaient fureter. Malgré les centaines de réprimandes qu’avait faites leur maîtresse sur le sujet. Ils tentaient de l’amadouer, mais faisaient choux blancs. Invariablement, ils se tournaient vers le conteur, qui lui cédait. Claire se retrouvait alors à dire :

    - Tu donnes des mauvaises habitudes à ses bêtes…

    Ils furent plutôt rapides à s’attabler ce qui ravit Claire qui n’avait pas à rappeler les enfants. Elle était contente de voir que tout ce petit monde avait l’air content. Elle eut un instant de surprise en entendant la prière de Kevin et lança à peu de chose près le même regard que son époux en direction des plus jeunes. Lorsque le jeune homme releva la tête, Claire lui sourit aimablement. Puis elle expliqua simplement de quoi il s’agissait pour les deux derniers.

    Cette petite intrusion de la religion amena les pensées de Claire vers son frère. Hugo était lui aussi un croyant… mais d’un tout autre acabit. Elle culpabilisa, car avec tout ce qu’il y avait à faire, elle avait négligé sa propre pratique. Cela faisait des semaines qu’elle n’avait pas été au temple. Le sujet resta dans un coin de sa tête. Mais très vite le repas l’accapara. Le compliment de Kevin fit plaisir à madame Richards. Elle lui adressa un grand sourire.

    - C’était le but ! Je suis contente que cela vous ait plut. Je vous donnerais l’adresse de mon blog. J’ai mis toutes mes recettes !

    Claire n’était pas spécialement une férue de l’internet. Mais, elle devait bien reconnaître le côté pratique de la chose. Une de ses collègues avait fini par la convaincre qu’un blog l’aiderait. Elle avait passé des heures à tout taper au propre. Guillaume s’était chargé de la mise en ligne. De temps en temps, elle lui envoyait une nouvelle recette pour qu’il mette le site à jour. Claire en avait bien parlé à sa mère qui lui avait gentiment rétorqué : « Je ne sais même pas comment allumer cette machine. Et puis j’aime bien lire ton écriture ma chérie. »

    Les jumeaux ne voulaient pas reprendre de viande eux. Ils fixèrent leur mère d’un regard presque suppliant. Alors, elle leur demanda de débarrasser leurs assiettes et d’aller en prendre des propres pour la dernière partie du repas. Ils s’exécutèrent à la vitesse de l’éclair. La pile resta en bord de table jusqu’à ce que tout le monde ait terminé. Puis la fileuse alla chercher la tarte aux fruits maison dans la cuisine. Cette fois ce fut elle qui le découpa, en six parts égales, avec son œil attisé par une vie de mesures. Elle servit d’abord leur invité puis les enfants et enfin son mari et elle.

    - Kevin, aurez-vous besoin que l’on vous raccompagne ? Il est un peu tard.

    Le dessert avait plongé la tablée dans un silence de gourmandise. Claire posa tranquillement sa cuillère sur le bord de son assiette. Un petit sourire aux lèvres, elle observait Colm. Il avait l’air bien. Ses yeux verts se portèrent ensuite sur l’historien. Elle lui adressa une reconnaissance silencieuse du regard avant de lui sourire. Grâce à lui les Richards étaient plus sereins. Elle attrapa sa tasse de thé fumante et souffla sur l’eau encore chaude. Ce dîner avait été une excellente idée.
Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 157
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Sep 2016 - 12:02


«Le cœur d'une mère est un abîme
au fond duquel se trouve toujours un pardon. »


Le repas n'était vraiment pas bon mais excellent ! Kevin avait le ventre rompu. Il avait un peu honte d'ailleurs. La famille Richards allait le prendre pour un crève faim. Mais bon il s'était régalé et c'était là le principal. Il comprenait pourquoi les enfants et Colm s'était réservé pour le dessert. Cette tarte de fruits était aussi un vrai régal !

- Je prendrai bien un thé s'il vous plait, cela m'aidera à digérer car j'ai l'impression d'avoir mangé pour trois jours !

Son sourire illumina son visage. Le jeune homme était probablement la gentillesse incarnée. Il sentit le regard émeraude de la maman sur le sien, comprenant qu'elle le remerciait pour Colm. Il cligna des yeux, avec un léger haussement de tête comme pour dire "je le fais parce que ça me fait plaisir". Il est vrai que Colm allait devenir bientôt un adulte et qu'il fallait maintenant lui faire confiance et l'accompagner sur tous les chemins qui allaient se présenter à lui.

Il était maintenant l'heure de partir. Le temps avait passé à une grande vitesse, signe que Kevin avait passé une superbe soirée. La famille Richards était vraiment une famille modèle à ses yeux, où tous sont entourés d'amour. Si le malheur n'avait pas frappé ses parents, peut être que Kevin aurait été un frère aîné dans une grande famille. Il aurait choyé comme jamais ses frères et sœurs. Cette idée lui donna un petit coup de blues que la sincérité de son visage ne put cacher.

- J'ai vraiment passé une excellente soirée. Merci encore pour ce cadeau. je vais m'empresser de lire le livre dès ce soir. Colm, je crois qu'on devait se revoir demain après midi, on a encore pas de choses à coordonner et à mettre en place pour le spectacle. Il se peut que j'ai un empêchement, dans ce cas je te laisse prendre les commandes, de toute façon tu sais mieux que moi quoi faire.

La nuit était déjà bien noire. Il aurait bien marché un peu pour digérer mais il savait que Mme Richards serait contrarié de le savoir seul au coeur de la nuit. Il ne voulut pas la contrarier. Il accepta donc la proposition pour qu'on le raccompagne.


Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 383
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep 2016 - 14:08
Voilà longtemps qu'il avait donné des mauvaises habitudes à leurs animaux. Il fit un petit sourire à son épouse, alors qu'il portait les plats à la salle à manger.

- Je crois que c'est de toute façon, trop tard.

Quant au repas, il se passa sous les meilleurs hospices, après tout, tout le monde semblait ravi de ce qu'ils mangeaient. Claire était connue pour être une cordon bleu dans la famille. Si Grimm maîtrisait quelques plats, il n'était pourtant pas le maître des fourneaux dans la maison. Kevin semblait heureux et c'était agréable à voir. Colm, pour une fois, ne tirait pas une gueule de 40 kilomètres de long, ce qui était aussi fort agréable. A croire que leur invité avait vraiment une bonne influence sur son fils. Ce qui n'était vraiment pas négligeable.

Quand leur invité demanda du thé, Lewis le lui servit sans trop de problème, alors qu'ils dégustaient tous la tarte au fruit de madame. Les jumeaux commençaient à bailler, suffisamment fort pour se décrocher la mâchoire. L'heure du couché n'était pas loin, en tous les cas, pour ces deux petits monstres.

Tranquillement, mais avec assez de fermeté, leur père les envoya se changer, pour qu'il puisse ensuite dire au revoir à l'invité et aller dormir, tandis que les deux jeunes avaient une petite conversation.

- Tu peux compter sur moi Kevin! On sera prêt quand tu arriveras, au pire. Merci pour la bd!

Le père attrapa alors son manteau, puis prit la parole.

- Je vais le raccompagner, je dois encore sortir le chien.
Sifflant un coup, ce dernier arriva avec sa laisse dans la gueule, la queue battante, ayant bien compris qu'il allait pouvoir se dégourdir les pattes. Prêt? Richards embrassa son épouse sur la joue, avant d'ouvrir la porte.

Les deux hommes se retrouvèrent donc dans les rues d'Edimbourg, le chien courait devant eux, reniflant tout ce qu'il pouvait. Les mains dans les poches, Lewis sortit alors son petit péché mignon de l'une de ses fameuses poches, oui, il profitait aussi des balades pour fumer tranquillement. Cigare glissé entre ses lèvres, il tandis le paquet à son interlocuteur, si ce dernier était intéressé, avant d'allumer le sien.

- N'en parlez pas à ma femme. D'un ton plus amusé qu'autre chose, Claire le connaissait suffisamment, pour savoir qu'il ne s'en privait pas. Merci pour ce que vous faites avec Colm, Kevin, je crois sincèrement que cela lui fait du bien.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 100
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Sep 2016 - 15:59



“Une famille qui crie est une famille unie.”
Gérald Godin




    À la table des Richards le souper s’achevait dans la tranquillité. Claire constata d’un regard satisfait que le plat fût vide. La recette avait plu. Pendant que les jumeaux quittaient la table les adultes prirent un thé. Voilà une bonne façon de terminer ce repas en petit comité. Claire adressa un clin d’œil complice à l’adolescent pour qui ils étaient réunis aujourd’hui. La soirée était passée à une vitesse folle ! Vingt-deux heures étaient bien entamées déjà. Aussi dès qu’Élise et son frère eurent dit au revoir tout le monde se dirigea vers l’entrée.

    - Et merci d’avoir répondu à notre invitation. Portez-vous bien et nous reparlerons de ce spectacle quand la troupe aura plus avancé.

    Claire aurait bien fait la bise au prodige, mais s’en abstint. Elle lui sourit avec chaleur. Puis elle réceptionna le baiser du conteur et s’avança pour refermer la porte derrière eux. Un silence accompagna le départ des hommes. Il fut de très courte durée. Élise et Andrew courraient vers le salon avec le grand espoir de repousser encore l’heure du couché. La fileuse leur laissa encore, dix petites minutes de battement, le temps de finir de débarrasser la table à manger. Braver les interdits faisait aussi partie de l’apprentissage. Elle souriait à Colm quand elle le vit en train de mettre les poêles à tremper dans l’évier sans qu’elle n’ait rien eu à lui dire.

    - C’est un gentil garçon, ce Kevin. Je suis contente que vous entendiez bien tous les deux. On le réinvitera !

    Colm acquiesça avec le sourire. C’était agréable de le voir accessible pour dialoguer. D’ordinaire les repas de famille avaient tendance à le barber. Claire se rendait bien compte qu’il n’était plus un enfant. Il devenait un jeune homme. Elle se permit pourtant d’aller lui caresser les cheveux pendant qu’il terminait de ranger. Un geste tendre qu’ils n’avaient plus partagé depuis des semaines.

    Lorsque Claire commença à éteindre les lumières du salon, elle sonna la fin de la fête, pour la fratrie.

    - Allez, si vous voulez avoir une chance que papa vous raconte une histoire, au lit !

    Le plus grand des frères prenait les devant pour rejoindre sa chambre. Peut-être pas pour entendre Grimm mais pour profiter des dernières minutes de temps libre avant l’extinction totale des feux. Andrew le suivait de peu. Il débordait soudain d’énergie. Il fit un dérapage contrôlé dans le couloir pour freiner devant la porte de sa chambre. Élise bondissait juste derrière lui en poussant un grognement sauvage. Autant dire que l’excitation de la soirée connaissait encore quelques soubresauts.

    - Andrew Richards, qu’est-ce qu’on a dit à propos des dérapages dans le couloir ?

    - « Que c’est dangereux, que je pourrais me faire mal ou casser quelque chose » Mais mamannn ça glisse trop bien RE-gar-DEEE !

    - Élise tu as retiré tes chaussettes ?

    Une paire de chaussettes surgie de sous la couette pour atterrit sur le sol, dans un rire malicieux. Claire alla les récupérer en se retenant de sourire. Elle attendit que le garçonnet grimpe dans son lit lui aussi. Ensuite, seulement, la mère s’avança pour les embrasser chacun à leur tour. Le rituel était le même chaque soir. Claire s’asseyait au bord du lit. Elle relevait la couverture sur leur poitrine et caressait leur visage. Ensuite elle leur disait : « Fait de beaux rêves ma puce. » avec un sourire. Enfin, se penchait pour baiser leur front.

    Claire entrebâilla doucement la porte de la chambre. De la lumière passait dessous celle de l’adolescent de la maison. Colm était étendue sur son lit… le nez dans la BD offerte par Kevin. Madame Richards l’observa pendant quelques instants et fini par souffler :

    - Un quart d’heure chéri. D’accord ?

    Le jeune homme émit un vague « Mmm » qui suffit à Claire. Elle referma délicatement la porte, un sourire aux lèvres. Elle se changea pour la nuit, avant de retourner dans la cuisine, munit de quelques magazines de modes, pour attendre le retour de Lewis.
Charadh
Sphère Economique
avatar

Messages : 157
Etat Civil : Mariée à Lewis Richards
Pouvoirs : Soin
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Oct 2016 - 13:52


«Le cœur d'une mère est un abîme
au fond duquel se trouve toujours un pardon. »


Kevin salua d'un large sourire Mme Richard et Colm avant de sortir dehors. Il mit ses mains dans les poches de son veston en cuir car la fraîche était tombée avec la nuit. Il leva la tête pour regarder le ciel. Celui-ci était parsemé d'étoiles, sous une robe noire sous le visage souriant de la lune. Ce spectacle naturel le fascinait toujours, comme autant la beauté d’Édimbourg sous les feux des réverbères.

Il fit un petit soubresaut réflexe lorsque le chien effleura ses jambes en le reniflant. Finalement, ça ne le dérangea pas comme cela aurait pu être le cas avec un contact humain du fait de sa phobie. Surpris, il tenta une expérience en s'agenouillant pour caresser le canidé. Il eut le droit aussitôt à de grandes léchouilles sur le visage. Kevin éclata de rire comme un enfant. C'était pour lui une découverte d'apprendre que le contact avec un animal ne effarouchait pas et c'était même plutôt le contraire

- J'ai passé une formidable soirée. Madame Richards est un vrai cordon bleu. Ne craignez rien, ça restera secret pour votre cigare même j'ai tout de même quelques doutes sur le fait que votre femme ne soit pas déjà au courant...Concernant Colm, c'est avec un grand plaisir de m'occuper de lui. D'ailleurs, c'est à se demander si ce n'est pas lui qui s'occupe de moi. Il est aussi protecteur que sa maman. Ce n'est plus tout à fait un enfant maintenant, mais presqu'un homme. Il a pris très à coeur notre projet de spectacle et il se débrouille comme un as. Je suis bien content de l'avoir avec moi ! Je suppose que pour des parents on n'aimerait pas voir ses enfants grandir et quitter le cocon familial. C'est toujours un petit déchirement de les voir partir. Ça fait comme un vide. Même si avec vous jumeaux, il doit y avoir encore de quoi s'occuper ! Ils débordent d'énergie.

Le regard d'ébène du jeune homme semblait lointain comme s'il était perdu dans ses pensées. Même s'il arborait souvent un sourire, on pouvait toujours ressentir en lui, en y prenant garde, à une certaine mélancolie ou tristesse.


- Je vous avoue que j'ai eu un petit pincement au cœur en découvrant votre foyer, et le bonheur qu'y rayonne. J'ai pensé à tout ce que j'ai manqué à cause de la mort de mes parents même si mon père adoptif je l'adore. Je me suis imaginé grand frère, jouant au Baseball ou aidant à faire des leçons. Les choses les plus simples sont celles qui apportent souvent le plus de bonheur. Vous êtes pour moi l'incarnation de la famille idéale.



Iron Will
Sphère Savoir
avatar

Messages : 383
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Tactile télékinésie et télépathie, Biokinésie (sur lui-même)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Oct 2016 - 11:16
Spoiler:
 

Iago était un chien suffisamment sociable et cool, pour se rendre compte que l'humain qui accompagnait son maître, valait sans doute la peine d'être salué. Lewis eut un petit sourire en les voyant échanger, avant que l'animal ne décide de reprendre les devants et partir à l'exploration du coin. Grimm fumait donc tranquillement, tout en écoutant ce que Kevin avait à lui dire.

Un fin sourire marquait ses traits, quand il fit la remarque que Claire devait déjà savoir pour le fait qu'il se permettait de fumer.

- Bien entendu, c'était une boutade Kevin. Accompagné d'un clin d'oeil. Tant mieux si Colm prend ce travail à coeur. Au moins une chose qu'il fait avec plaisir.

Fumant paisiblement, il appréciait de voir son fils trouver de l'intérêt pour quelque chose. C'était assez rare ces derniers temps, pour être noté. Mais qu'Iron Will ne se fasse pas d'idée,c e n'était pas pour autant que cela durerait. Richards père estimait que son rejeton risquait bien de se diriger vers une carrière beaucoup plus sportive, qu'artistique.

- Oui, c'est toujours étrange de les voir prendre leur envol, mais nous avons déjà pu le vivre une fois et comme vous dites, les jumeaux ne sont pas encore prêt à quitter le nid. Autant dire que nous avons de quoi faire.

Grimm était désolé que ce jeune homme ait perdu ses parents si tôt. Il s'imaginait la douleur que cela pouvait être. Heureusement, quand même, que ce dernier avait trouvé une famille d'accueil, un père en occurrence, qui semblait s'en être bien occupé.

- Toutes les familles ont leur défaut Kevin et nous sommes loin d'être parfait. Heureusement d'ailleurs, sinon, on s'ennuierait bien vite. Mieux valait qu'il ne se fasse pas une idée trop idyllique de ce que pouvait être une famille, il pourrait tomber de haut.

Les deux hommes arrivaient gentiment à destination.

- Kevin, merci pour votre venue ce soir. On se revoit sans doute à la PH. Prenez soin de vous. Il le saluait chaleureusement, sans le toucher bien entendu, puis repartait dans la direction opposée pour rentrer chez lui.

Quand il arriva, tout le petit monde dormait, exception faite de son épouse, qui l'attendait, tout en terminant quelques coutures, comme souvent. Les parents Richards prirent alors le chemin de la chambre, pour une bonne nuit de sommeil. Comme toujours, leurs journées étaient bien occupées et se reposer correctement était plus qu'important.

>> Expo universelle
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 100
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Southside :: Autres lieux-