La créativité est contagieuse [Grimm]

 :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 6 Avr 2016 - 22:03



« La créativité est contagieuse, faites-là tourner. »
Albert Einstein


La réunion d’aujourd’hui s’était déroulée dans le bureau de Spanner, un endroit qui avait autrefois été mon lieu de travail. Mais la directrice actuelle de la House Mechanics avait complètement changé la pièce à son image, à tel point qu’on en oubliait parfois qu’il s’agissait du même bureau. Si de mon temps, l’endroit était bien rangé, il frisait désormais la perfection et tout était placé au millimètre près et à sa place. Toutefois, quelques photos de sa fille et de son compagnon venait adoucir l’atmosphère très carrée de la pièce, apportant une touche personnelle qui avait certainement manqué de mon temps.

Assis autour de la table centrale, quelques notes et rapports étalés devant nous, nous avions discuté de quelques détails généraux et de gestion pour cette réunion hebdomadaire. Une cafetière, une théière et diverses autres boissons étaient à disposition sur un petit chariot, et notre hôte avait également fourni quelques pâtisseries comme nous en avions désormais institué la tradition. Au centre de la table se trouvaient également un petit engin à divers rouages et engrenages et sur lequel une plaque vitrée permettait de voir une bande défiler. Nous avions fabriqué cet enregistreur il y a maintenant plusieurs années avec Gearwheel, et il s’avérait fort pratique pour garder une trace de nos discussions.

"Si nous en venions aux portes ouvertes ?" proposai-je après que les autres sujets plus conventionnels aient été discutés et acceptés. "La date approche à grands pas, est-ce que vous avez pu réfléchir aux activités que vous souhaiteriez proposer ?"

Les portes ouvertes de la Potential Home étaient toujours un grand événement, attendu par beaucoup. A commencer par les élèves, qui avaient alors l’occasion de montrer sur quoi ils travaillaient. C’était également l’occasion d’ouvrir l’école à un plus grand public, et d’attirer l’attention sur la richesse du savoir qui s’y construisait.

Kender fut la première à prendre la parole, se redressant légèrement sur son siège pour parler avec conviction et énergie. Lors d’événements publics, la directrice de la House Social montait toujours au front, et ce n’était donc pas étonnant de la voir s’enthousiasmer autant pour ces portes ouvertes.

"Nous avons commencé à travailler sur la reconstitution de plusieurs lieux historiques et culturels : un pub victorien, une agora romaine, un tournoi de chevalier, une tente de nomade du Maghreb, une yourte mongolienne… Les élèves y seraient costumés et proposeraient des activités typiques."

Prenant note, j’acquiesçais doucement de la tête avant de me tourner vers Spanner. Davantage maîtresse d’elle-même, elle s’exprima avec précision et clarté.

"Nous regardons pour créer, retaper et mettre à disposition différents engins volants : aéronefs, montgolfières, planeur individuel, dirigeable… Et ce afin d’organiser des petits voyages au-dessus de la ville, voire peut-être des courses."

A cette dernière évocation, son visage s’éclaira soudainement un peu plus. Malgré son caractère sérieux, elle gardait une passion presque enfantine pour les courses d’engins volants et pour la compétition.

Un silence de quelques instants s’installa avant que Fuji ne s’exprime avec calme et sans un mot de trop. Comme d’ordinaire, il respirait la sérénité, déteignant sur le reste du groupe. Ce qui avait été salvateur plus d’une fois.

"En plus de différents labos, un grand concours culinaire sera organisé, où les visiteurs pourront se joindre à l’équipe de chaque discipline pour concocter des plats faits avec des produits du potager."

Confiant et heureux de leurs idées, je me tournais finalement vers Grimm avec un sourire, impatient d’entendre ce que la House Arts prévoyait de faire :

"Lewis ?"

Et lorsque ce sujet fut terminé à son tour, je proposais de clore la réunion. Nous avions après tout bien assez à faire chacun de notre côté. Tout en sortant du bureau de Spanner, j’attirais cependant l’attention de Grimm.

"Lewis, est-ce que j’ose te prendre un peu de ton temps ? J’aimerais bien discuter avec toi, dans mon bureau pour faire le point sur différents sujets. Rien de très grave." M’empressai-je d’ajouter avec un sourire rassurant.
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Avr 2016 - 16:29
<<

Grimm était presque impressionné du rangement qui régnait dans ce bureau. Il n'était pas non plus bordélique de son côté, mais il n'était pas aussi maniaque. Quand on avait quatre enfants à la maison, c'était un peu difficile de réussir à garder un endroit où vivre totalement clean. Sans compter qu'il appréciait parfois un peu de bordel ici et là. Surtout sur son bureau en fait, souvent recouvert de différent papiers et bouquins dont il s'inspirait pour ses histoires.

La réunion avait rapidement passée, comme bien souvent, l'entente entre les différents directeurs de maison, ainsi que le nouveau directeur général, offrait une harmonie qui n'était vraiment pas négligeable. Buvant son thé tranquillement, il écoutait avec attention les différentes idées de ses collègues pour les fameuses portes ouvertes de l'école. Tout le monde offrait des idées qui le faisait sourire et l'amusait, autant dire qu'ils sauraient tous se faire remarquer dans leur domaine. Et voilà qu'on en venait aux arts. Il déposa alors sa tasse.

- Et bien, les élèves se sont donné le mot et l'envie de monter un spectacle ambitieux. Une comédie musicale, qui, paraît-il, on se souviendra pendant longtemps. Ils font tout, eux-mêmes, de l'écriture du script, aux décors, en passant par les costumes et le reste. Autant dire que toute la maison est mise à contribution. Riant un peu, en se rappelant le bordel intégral qui règne dans les ateliers en ce moment. Nous pourrons ainsi montrer une vue d'ensemble de ce qu'il se passe chez nous. Avec un petit sourire confiant. Peut-être auront-ils besoin d'un peu d'aide de la House Mechanic pour certains... effets spéciaux. Mais je reviendrai vers toi pour en parler plus spécifiquement Farah.

La réunion se terminait alors, Lewis se levait en remerciant chaleureusement leur hôte pour cette réunion, avant d'attraper ses dossiers, qu'il mit sous son bras et commença à sortir du bureau, se tournant quand il entendit son nom.

- Oui Alex? Il eut un petit sourire, tout en hochant de la tête. Pas de problème. je ne m'en fait pas. Fit-il avec un petit ton taquin, tout en marchant aux côtés du directeur de l'école. Un homme qu'il appréciait et en qui il avait toute confiance. De quoi veux-tu parler? Alors qu'ils entraient dans le bureau de ce dernier.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Avr 2016 - 18:49
Profitant que les autres prenaient la parole pour exposer leurs projets et idées, je pris ma tasse de thé pour en boire quelques gorgées, tout en écoutant avec attention mes collègues. Si chacun avait leur manière de s’exprimer ou d’être tout simplement, cela rendait ces échanges d’autant plus intéressants. D’autant que ce qui était proposé était vraiment enthousiasmant. Je hochais de temps à autre la tête et prenais notes, souriant entre deux mots encourageants. Ils avaient tous mon entière confiance, et je savais que je pouvais leur laisser carte blanche les yeux fermés, mon rôle étant surtout de leur venir en aide si besoin était ou pour tout ce qui relevait de l’école dans son ensemble.

Finalement Lewis termina notre tour de table. Tout comme les autres, sa proposition me sembla être emballante, et je profitais de sa remarque sur une éventuelle aide la House Mechanics pour ajouter :

"C’est une bonne idée, oui. N’hésitez pas à faire appel les uns les autres pour vous entraidez. C’est aussi l’occasion de renforcer l’esprit de cohésion de l’école. Enfin, dans la mesure du possible bien sûr. Avec tous ces beaux et ambitieux projets dont vous venez de me parler, je ne doute pas que chacun sera bien occupé ces prochaines semaines." J’imaginais bien que, dans chaque maison, on avait commencé à tourner à plein régime. Heureusement, il nous restait encore un peu de temps. Je regardais une nouvelle fois chacun des quatre directeurs, avant de finalement ajouter : "Et si vous avez besoin de matériel, ressources ou autres, n’hésitez pas à en faire la demande. Je ferais le nécessaire."

Et avec cela, la séance fut clôturée. Remerciant chacun Farah pour son accueil, on repartit tous à nos occupation. Et j’en profitais pour demander à Lewis si nous pouvions prendre quelques instants pour discuter tous les deux. Toujours plein de la bonne humeur et de l’énergie motivante de cette dernière réunion, je lui proposais de rejoindre mon bureau pour être plus au calme, avant de lui remercier d’un chaleureux sourire lorsqu’il accepta. Comme avec les trois autres, je m’entendais à merveille avec le dirigeant de la House Arts. Son calme et son entrain général en faisait quelqu’un d’inspirant, sans parler de ses talents de conteurs.

Mon bureau n’était pas très loin, je l’invitais à entrer et à s’asseoir confortablement. L’endroit n’était pas aussi rangé que le bureau de Spanner, mais restait tout de même bien présentable. Quelques étagères de matériel et autres rouages se trouvaient dans un coin, tandis que de nombreuses horloges et montres décoraient mes murs. J’avais même dégotté une vieille horloge à pendule, et dans un autre coin, trônait fièrement une réplique de l'horloge astronomique de Passemant que j’avais réalisé moi-même durant mes années d’études à la PH. Un petit souvenir, alors que j’avais assisté le créateur de l’horloge originale en 1749.

"J’ai appris que la rénovation de la salle 2-17 allait bientôt être enfin terminée." L’inconvénient de vivre dans bâtiment relativement ancien, mais nous n’allions pas non plus nous plaindre d’avoir une si belle demeure. "Et après réflexion, j’aurais beaucoup aimé y créer un espace entièrement dédiés pour les contes. L’endroit n’est pas loin de la section des plus petits, tout en étant accessible par tous. Mais du coup, j’aurais aimé l’avis et les conseils d’un professionnel du milieu, notamment pour l’aménagement intérieur. Qu’en dis-tu ?"

Je lui offris un large sourire, curieux d’entendre son avis. Puis, sur un ton plus léger mais toujours plein de bonne humeur, je demandais :

"Et comment va ta famille ? Claire s’en sort avec la boutique ? Et les enfants ? Tu les salueras bien tous de ma part."
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Avr 2016 - 19:52
Au moins, les différentes têtes de cette école s'entendaient plutôt bien. Un plus non négligeable, c'était un fait. Grimm ayant un vrai respect pour chacun d'eux. Son petit speech terminé, il écouta avec attention les dernières paroles de Dastan, avant qu'il ne mette un terme à la réunion, autant dire que tout se passait bien. Pour le moment. Après tout, ces portes ouvertes étaient importantes pour la maison, ainsi que pour l'image qu'ils renvoyaient au monde en général.

Il fallait montrer que les Prodiges étaient bien prit en main, que l'on faisait attention aux enfants, ainsi qu'à leurs capacités. Que rien n'était mis au hasard et surtout, que c'était la tolérance qui primait sur tout le reste. En tous les cas, Lewis se faisait un devoir d'en faire un cheval de bataille de sa maison. C'était le meilleur moyen pour que tous puissent un jour s'intégrer. Dans ce monde où ils pouvaient être vu d'un mauvais œil. Et bien entendu, il avait à cœur que les jeunes de sa maison, se sentent ici comme chez eux. Ce qui semblait être le cas pour une grande partie.

Le conteur notait sur un calepin les idées qu'il pourrait avoir, qui demanderait un peu de matériel. Car bien entendu, si ses élèves faisaient tout pour cette fameuse comédie musicale, il se devait de garder un œil sur le projet et faire en sorte qu'ils aient tout ce dont ils auront besoin pour l'amener à bon port. Après tout, ils étaient encore tous en apprentissage et certaines choses pouvaient leur passer sous le nez.

Puis il se leva comme un seul homme, en même temps que ses collègues, les salua avec chaleur et suivit donc Alex dans son bureau, curieux de savoir ce qu'il lui voulait. La nouvelle ne manqua pas de lui tirer un petit sourire, surtout quand le directeur de l'école lui fit part de son idée. En voilà une qui était bonne!

- J'en dis que c'est une excellente idée Alex!
Avec un petit pétillement dans les yeux. Un endroit parfait pour la détente et la pratique de l'exercice pour ceux qui voudraient conter. Je peux réfléchir un peu à une idée d'aménagement. Il faudrait que je voie la salle, mais je pense qu'une bibliothèque avec des bouquins de contes, des poufs, canapés, fauteuils et autres pour s'asseoir serait top. Ainsi qu'une décoration qui permettrait de faire travailler un peu l'imagination. Hum... se frottant tranquillement la barbe. Il y aurait de quoi faire.

Oui oui, notre homme était plutôt emballé par cette idée. Après tout, il était toujours partant quand cela concernait son domaine. Un nouveau sourire marqua ses traits quand son patron lui demanda des nouvelles de sa petite famille.

- Je dirai que dans la globalité, tout le monde va bien. Oui, ça marche bien, elle a pas mal de commande en ce moment, l'expo universelle y est sans doute pour quelque chose. Guillaume est à l'autre bout du globe en ce moment, Colm sortira bien un jour de l'adolescence et les deux derniers sont intenables, comme souvent. D'ailleurs... il marqua un temps. Elise et Luke ont, depuis quelques temps, développer leur don... j'aimerai pouvoir les faire entrer à la PH, j'imagine que tu n'y vois pas trop d'inconvénient?

C'était sans doute plus une question administrative qu'autre chose. Mais Richards voulait s'assurer qu'il y aurait de la place pour ses deux garnements. D'ailleurs, peut-être que cette école pourrait apporter un meilleur encadrement à Elise, qui était parfois intenable.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Mai 2016 - 11:10
Il nous restait encore un peu de temps, mais pour l’avoir déjà fait depuis de nombreuses années, je savais que l’organisation de ces portes ouvertes demandait une bonne gestion du temps et pas mal de boulot. Heureusement, pour cela, je faisais totalement confiance aux quatre personnes qui me faisaient face. Elles sauraient coordonner tout cela, tout en restant dans l’esprit de l’école. La préparation de cet événement était par ailleurs tout autant une démonstration du savoir-faire et de la solidarité de la Potential Home que les portes ouvertes en elles-mêmes. L’éducation était certes importante, mais le bien-être des élèves et leur développement l’était encore plus. Les deux étaient liés, et j’étais intimement persuadé que, si nous avions la chance d’avoir eu d’anciens élèves qui ont fait de brillantes carrières par la suite, c’était que l’environnement était propice à leur épanouissement.

Et cette préoccupation était certainement également à l’esprit dans chacune des maisons. Malgré leurs différences parfois fondamentales, la cohésion et l’entraide faisait que l’on se sentait dans une grande famille plutôt que dans quatre entités bien distinctes.

Tout ayant été dit pour que les prochaines étapes de l’organisation puisse se dérouler, je clôturais la séance, satisfait et confiant pour la suite des opérations. La question des portes ouvertes réglées, j’invitais Lewis à me suivre dans mon bureau pour discuter d’un tout autre sujet, puisque je l’avais sous la main.

J’étais plus qu’heureux d’avoir chacun des directeurs de maisons actuels, et Lewis n’échappait pas à la règle. Il avait à la fois un esprit artistique et une présence solide et rassurante pour s’occuper au mieux de la House Arts. De plus, le projet que j’avais à lui proposer touchait à ses autres activités, ce qui en faisait la personne vraiment idéale. Et l’enthousiasme qu’il témoigna me le prouva encore plus. J’attrapais un stylo et un bloc-note afin de prendre quelques notes, l’imagination de mon interlocuteur s’étant immédiatement mise en marche.

"Content que ça te plaise, je savais que tu serais l’homme de la situation." Le grand sourire que j’affichais le montrait bien, même si j’essayais de rester le plus professionnel que possible. "Hum bonne idée. Je peux te montrer les plans, ou même la salle si tu veux ? Il y a quelques travaux, mais tu aurais une idée de l’espace. Et tu peux peut-être regarder avec Ailein pour un coin bibliothèque, elle t’aidera certainement. En tous cas, tu as carte blanche, donc n’hésite pas."

L’avantage d’avoir un certain confort financier, c’est qu’on pouvait se permettre de mettre les petits plats dans les grands, surtout pour ce genre de projets.

J’interrogeais ensuite Lewis sur son petit clan, une autre sacrée organisation. Pas étonnant qu’ils s’en sortent avec ses élèves. J’écoutais sa réponse avec un sourire, heureux d’avoir des nouvelles de cette attachante famille.

"J’imagine que ça doit carburer beaucoup oui… Mais tant mieux si les affaires marchent et que ça lui plaît. Guillaume repassera bientôt par Edimbourg ? Pour l’expo universelle peut-être ?" Je pris cependant un air plus sérieux lorsqu’il aborda le sujet de ses plus jeunes, tout en gardant cependant mon sourire. "Ah oui ? Ils ont davantage de peine à le contrôler ? Mais en tous cas, ils sont les bienvenus, aucun problème. Je peux te passer les formulaires d’inscription pour que vous en discutiez avec Claire, si tu veux ? Tu penses que ce serait pour un pensionnat, ou davantage pour les cours et le suivi de leur dons ?"

Les deux cas étaient possibles, et restaient à voir ce qui convenait donc davantage aux jumeaux. Ainsi qu’à leurs parents.
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Mai 2016 - 15:32
Comment ne pas être content quand on vous offrait la possibilité de faire encore mieux son travail? C'était l'avantage d'avoir un homme comme Alex à la tête de cette école. Il faisait confiance à ses directeurs, ainsi qu'au reste des membres de l'école, ce qui permettait ce genre d'opportunité. Et ce n'était pas Lewis qui risquait de cracher dessus. Bien au contraire. Surtout qu'il estimait que le conte ne devait pas se perdre. Il y avait dans ses élèves, quelques bons potentiels, qui ne demandaient qu'à pouvoir s'épanouir un peu plus. Avoir une salle faite pour cela, permettrait ce genre de chose, ce qui ne pouvait que le motiver un peu plus. Il gardait son sourire, presque gamin, son imagination partant déjà dans tous les sens pour rendre cet endroit le plus commode et agréable pour tous.

Il eut un petit rire à la remarque de Dastan. En effet, il était l'homme de la situation et ce n'était vraiment pas pour se jeter des fleurs qu'il le pensait. Il se permit de lui tapoter légèrement l'épaule, de façon amicale.

- Tu ne t'es pas trompé. Gardant son petit sourire. Pourquoi ne pas aller voir cette salle? Puisque tu le proposes si gentiment. En effet, avoir une idée de l'espace, lui permettra de mieux imaginer comment agencer la pièce. J'espère avoir assez d'imagination pour réussir à voir au-delà des travaux.

Sa tête fit un petit mouvement d'avant en arrière, alors que le directeur émettait l'idée d'en parler avec la bibliothécaire de l'école. Il était vrai qu'elle pourrait être d'une certaine aide.

- Merci Alex, cette confiance me touche.

Après tout, ce n'était pas partout que l'on avait droit à une carte blanche si vite et si facilement. C'était une vraie marque de confiance de la part de Mason et il était important pour Grimm, de le lui dire. Quant à sa petite famille.

- Oui, elle ne s'en plaint pas en tous les cas. Même si ce n'est pas toujours évident d'allier vie familiale et boulot. Surtout dans ce genre de période. Mais je suis là pour l'aider, en tous les cas, concernant les enfants. Il marqua un petit temps. Oui, il revient toujours, même si cela peut prendre du temps. Sans doute que l'expo le fera passer par l'Arche. C'est un bon moyen de prendre quelques photos, même si ce n'est pas sur un conflit. Il se passa une main dans les cheveux, pour les remettre un peu en ordre. Elise surtout, a du mal à contrôler son pouvoir. Elle semble avoir quelques dons pyrotechniques et vu son caractère explosif, je te raconte pas ce que ça peut faire parfois. Même s'il semblait amusé par cela, ça n'était pas aussi drôle dans la vie de tous les jours. Luke s'en sort mieux, mais si l'un vient ici, l'autre voudra suivre, je me vois mal encore les séparer. Même s'ils peuvent ne pas être dans les mêmes maisons. Petit temps encore. Hum, je pense que ni Claire, ni moi ne serions contre les mettre en pensionnat ici, nous aurions droit à quelques vacances, mais ce serait risquer de mettre cette école sans dessus dessous. Riant un peu. Oui, Lewis faisait passer ses enfants pour des monstres, mais les jumeaux pouvaient parfois avoir cette désignation. Je préfère commencer par une inscription aux cours et un suivi de leurs dons. Et si finalement, on voit qu'ils seraient mieux ici tout le temps, on y réfléchira. Mais tu as raison, mieux vaut que j'en parle encore un peu avec Claire, je veux bien les papiers.

L'important était de lancer la machine. Ce ne serait pas très long de faire entrer les enfants à la Potential Home et le plus tôt sera sans doute le mieux. Surtout pour sa fille, ça, il en était certains.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Juil 2016 - 20:45
La confiance dans cette école avait, me semblait-il, toujours était de mise. Ayant été moi-même directeur d’une des maisons, j’avais pleinement apprécié la liberté qui m’avait été donné, et cela m’aidait désormais à savoir ce qui pouvait aider les directeurs actuels. De plus, leur aide m’était inestimable, car, si je m’y connaissais assez en mécanique et technologie, le reste des domaines ne m’était que globalement familier. Et désormais, je ne pouvais plus me permettre de passer du temps sur des tâches trop spécifiques et dans lesquelles j’étais parfois –il fallait l’admettre- assez mauvais. Je préférais clairement laisser les rênes à mes collaborateurs, qui s’en sortaient toujours mieux que bien.

Et, à en observer Lewis, avec beaucoup de bonheur et de passion. Lui rendant son amical sourire en posant à mon tour une main sur son épaule, j’acquiesçai et ajoutai :

"Bien sûr, je prends juste les clefs et on peut y aller." Ce faisant, je fis un pas vers mon bureau pour y ouvrir un tiroir à la recherche dudit sésame. Continuant à sourire, je secouais doucement la tête. "Oh, je ne me fais pas de souci pour ça. Et normalement, ils arrivent gentiment au bout des travaux. Il fallait surtout redonner un petit coup de jeune à la salle pour la restaurer un peu, et l’adapter au niveau technologique."

En dehors de quelques prises et raccords en plus, l’endroit devrait être vide et malléable, mais mieux valait effectivement le constater par nous-même.

Claire et Lewis formaient vraiment un couple modèle, du moins dans l’idée que je m’en faisais. Les choses n’étaient certainement pas toujours parfaites, comme toujours, mais ils donnaient l’impression d’être simplement heureux et épanouis en tant que famille. Quelque part, n’avoir jamais connu cela me fascinait peut-être malgré moi, même si finalement je n’avais pas à me plaindre de ma situation. La PH avait été et restait ma famille, mais si c’était quelque chose de moins conventionnel. Dans tous les cas, cela me faisait toujours plaisir de prendre des nouvelles de la troupe Richards.

Continuant mes recherches pour retrouver la clé parmi la flopée d’autres qui jonchaient mes tiroirs –est-ce que Lily-Rose avait essayé de faire de « l’ordre » ?-, je lui répondis :

"Oui, surtout avec des enfants assez jeunes, cela ne doit pas être évident tous les jours… Mais à deux, c’est toujours plus facile. J’espère en tous cas que la PH ne te donne pas trop de boulot en ce moment, pour compenser un peu…" Je l’admirais d’autant plus de parvenir à concilier vie de famille et ses fonctions de directeur de la maison artistique. "J’espère le croiser alors, tu crois qu’on pourrait l’engager comme reporter-photographe pour la journée des portes ouvertes ?" Puis, je me fis plus sérieux pour l’écouter me parler de ses deux derniers qui, semblait-il, leur en faisaient voir de toutes les couleurs. "Hum oui, je vois. Bien sûr, ce serait dur pour eux de les séparer et, même s’ils ne sont pas dans la même maison, ils auront toujours des cours en commun, ainsi que toute la vie de l’école en dehors des leçons. Et pour l’école, ne t’en fais pas, on en déjà vu des vertes et des pas mûres, et nous avons de très bonnes assurances." C’était dit sur le ton de l’humour, mais certaines marques au plafond ou sur les murs à des endroits montraient que la vie ici n’était pas toujours de tout repos. "Mais pas de souci, on peut commencer comme ça et je vous laisse voir avec ta femme. Voilà déjà les papiers."

Je les lui tendis, souriant, avant de finalement extraire la fameuse clé. Je l’invitais donc à me suivre hors de mon bureau pour rejoindre la salle, qui n’était qu’à quelques minutes de marche.

"D’ailleurs, je voulais te demander, mais pas devant les autres si possible…" Je me renfrognais légèrement : "Tu as eu des nouvelles de Catherine Kent dernièrement ?"

Le temps m’avait manqué dernièrement, mais il me semblait que je ne l’avais vue depuis un long moment, et que mes tentatives pour la contacter échouaient à chaque fois. Peut-être devrais-je essayer avec l’un de ses enfants… Ou peut-être que je m’inquiétais pour rien. Il m’empêche.

Arrivant devant la salle, j’oubliais mon air sombre pour ouvrir la porte. Quelques échafaudages et câbles électriques étaient encore visibles, mais dans l’ensemble, la pièce, blanche et vide, était grande et lumineuse. De grandes fenêtres apportaient une belle lumière naturelle, accentuée par les hauts-plafonds qui sentaient encore la peinture fraîche. La pièce était spacieuse, plus grande qu’une salle de classe habituelle tout en restant dans des dimensions raisonnables.

"Alors, qu’en dites-vous, ton imagination et toi ?"
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juil 2016 - 15:56
Grimm frappa doucement dans ses mains, alors que le directeur acquiesçait pour aller visiter cette fameuse salle. Rien de mieux que de voir les espaces en vrais.

- Parfait!
Un simple sourire, plus qu'amusé marqua ses traits. Au moins, Alex suivait la plaisanterie. Sait-on jamais, je pourrais être dans un mauvais jour. Il se frotta la barbe sous le menton, dans un geste qui montrait l'habitude. Bien, bien. Finalement, ce n'est pas un mal de redonner un coup de jeune à ce bâtiment.

- Ne t'en fais pas pour moi, je gère mon temps sans trop de problème. Et puis, nous avons aussi une baby-sitter, qu'ils aiment particulièrement. Estelle était plutôt appréciée des jeunes, elle savait y faire avec eux. Et les Richards n'étaient jamais contre aider une jeune artiste. C'était son épouse qui l'avait croisée un jour, alors qu'elle était avec la duchesse Lampeduza. Comme quoi, ces vieux nobles, avaient quelques bons côtés. Pourquoi pas? Il faudra lui demander, peut-être que cela pourrait l'amuser, ce sera la guerre, mais d'une autre façon. Observant Dastan qui semblait galérer à trouver ce qu'il cherchait dans ses tiroirs. Un petit rire passa ses lèvres, c'est vrai qu'il n'y avait pas des élèves calment par ici. Elise et Luke sont... particulièrement brise-fers quand ils le décident. Mais si ça ne te fait pas peur. Il prit alors les papiers. Merci. Les parcourant du regard un instant. Oui, je vais en reparler avec Claire et je te donnerai notre décision définitive rapidement.

Marquant un petit temps, alors qu'il pliait soigneusement les papiers, il écouta la question avant de secouer négativement de la tête.

- Aucune non. C'était assez inquiétant, d'avoir perdu ainsi l'ancienne directrice, il se demandait bien ce qui avait pu se passer, pour qu'elle disparaisse ainsi des radars. Tu n'as pas plus d'information j'imagine. Soupirant un peu. J'espère qu'elle va bien.

Sur ces bonnes paroles, voilà qu'ils étaient déjà devant la porte de la probable future salle de conte. Il entra le premier, pour prendre connaissance de l'espace, tourna sur lui-même pour bien en faire le tour, un petit sourire ravi en coin. On pouvait voir à son regard, qui se déplaçait rapidement, que son imagination s'était déjà mise au travail. Il y a avait suffisamment d'espace, pour faire quelque chose de bien.

- On se dit qu'on pourrait faire de grandes choses ici! Avec un certain enthousiasme. Sur ce mur, montrant un coin reculé, on pourrait y mettre des bibliothèques, que des livres soient en libre-service, les murs pourraient être peint par ceux qui se sentent l'âme d'artiste, et pourquoi ne pas en changer tous les 6 mois... mettre quelques canapés, poufs, tapis, mezzanine. Que tout le monde se sente ici, comme chez soi!

Et ce n'était que le début...
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Aoû 2016 - 21:17
Les contrastes dans cette demeure étaient assez impressionnants. Malgré son aspect extérieur un peu ancien, l’intérieur de l’école était plus moderne que ce que ses murs pouvaient laisser croire. Déjà du temps des fondateurs, d’importants travaux avaient été mis en œuvre pour rénover la bâtisse, et depuis, l’endroit s’habituait chaque fois aux nouvelles technologies de son temps. Avec tous les ingénieurs et architectes qui en sortaient, l’école avait clairement de quoi être à la pointe. Néanmoins, il s’agissait également de préserver cet immeuble historique, d’où des travaux parfois plus longs et plus laborieux. Le résultat était néanmoins là, et il ne restait plus qu’à remplir ces belles salles vides. D’où l’aide de Lewis pour la présente pièce.

"Toi, des mauvais jours ? Vraiment, c’est possible ça ? Tu seras en tous cas toujours plus doué que moi dans le créatif !" J’esquissais un sourire amusée, avant de me reprendre, plus sérieux et en hochant la tête. "Comme tu dis. Mais si tu veux intégrer des éléments multimédia, tu pourras. On pourra aussi regarder pour le matériel nécessaire."

L’imagination était notre seule limite. Tout en cherchant les clés, nous discutions de ses jumeaux, et je ne cachais pas mon admiration pour la manière dont Grimm parvenait à gérer toute sa petite tribu. Surtout vu les concernés, qui ne parvenaient jamais à rester en place. Après, il était vrai que je ne savais pas vraiment comment fonctionnait une vie de famille, ni ce que cela faisait d’être parent, même si j’adorais les enfants et leur énergie. Un jour peut-être, maintenant que mon cœur me laissait entrevoir l’espoir d’un avenir plus sûr et serein.

"Je suppose qu’elle n’est pas de trop pour vous aider, effectivement…. Et c’est vrai que c’est toujours quelque chose, ces portes ouvertes… Il y a toujours de l’action quelque part, il ne risque pas de s’ennuyer. Enfin, si ça l’intéresse bien sûr." Je marmonnais quelques paroles dans ma barbe, me demandant où j’avais bien pu mettre cette clé. Quant à la turbulence des jumeaux… "Oh je sais que nous avons des personnes compétentes ici, qui seront prendre soin d’eux et les aider tout en ne faisant pas tout exploser. On devrait tous s’en sortir vivant. Et prenez votre temps, pour la décision, il n’y a en tous cas pas d’urgence de mon côté."

Les clés enfin retrouvées, nous avions pris la direction de la salle. J’en profitais pour demander à mon interlocuteur s’il avait des nouvelles de Sveda, mais il semblait avoir aussi peu d’informations que moi.

"J’espère aussi..." Je secouais doucement la tête. "Je devrais peut-être essayer de contacter ses enfants ou des proches, mais peut-être que je m’alarme pour rien… Il n’empêche, j’aimerais tout de même l’inviter aux portes ouvertes, et j’espère avoir de ses nouvelles d’ici-là."

Pour l’heure, nous étions arrivés dans la fameuse salle, que je laissais découvrir à Lewis. Amusé, je l’observais me donner des nouvelles idées, riant même de son enthousiasme. Ce qui était à interpréter comme un signe d’acquiescement, bien évidemment.

"Je sens déjà que quelques-uns de ta maison seront ravis de faire la décoration. Et on veillera à ce qu’il y ait des meubles confortables, pour petits comme pour grands." Je l’observais avec bonne humeur, décroisant finalement les bras pour ajouter : "Je crois que je ne te l’ai jamais demandé, mais qu’est-ce qui t’a donné l’envie de devenir conteur ? Et comment y parvient-on ? Je t’avoue, je suis tout aussi fasciné que les enfants quand je t’écoute, et ça me rend vraiment admiratif que tu saches captiver toutes les tranches d’âges à ce point."
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Aoû 2016 - 13:50
- Comme tout le monde, je ne suis pas à l'abri de quelques coups de mous. Surtout quand on me réveil à 6h le matin, d'un bond sur mon lit et que c'est mon jour de congé! Avec un ton amusé, mais qui démontrait que cette situation avait été vécue, et pas qu'une fois dans sa vie. Avec quatre mômes, vous pouvez bien vous imaginer le nombre de fois qu'il avait pu le vivre.

L'important était de se concentrer sur ce qu'ils pourraient faire de cette pièce. Continuant de se frotter la barbe tout en observant les murs blancs, on pouvait imaginer que ça chauffait sec sous son crâne, alors qu'il imaginait comment l'aménager.

- Du multimédia, oui ça serait pas mal. Il y a de quoi s'aider pour les contes. Tout le monde ne peut pas s'amuser avec la fumée, comme je le fais.
Il ne s'était jamais caché de son pouvoir, alors il le ferait encore moins dans l'école dédiée à l'apprentissage de ces dits pouvoirs.

Les parents Richards verraient donc ce qu'ils décideraient pour les jumeaux. Ils voulaient ce qu'il y avait de mieux et l'avantage, au moins, c'était bien le fait que Grimm bossait à la PH, au pire, il pourrait garder un œil sur eux.

- Envoie-lui un message sur son téléphone, au pire, peut-être le lira-t-elle?

Malheureusement, Lewis ne pouvait pas faire grand-chose, parce qu'il ne savait pas ce qu'il pouvait faire. Mis à part espérer que tout allait bien pour Sveda et qu'ils la reverraient vite. C'était bien tout. La police avait sans doute plus de moyen, si la disparition devenait vraiment inquiétante.

- Oh oui, ils seront ravis de pouvoir se défouler sur des murs blancs. Vu que ceux de la classe de dessin n'ont plus aucun endroit de libre. D'un ton amusé. Oui, il aimait qu'on laisse les jeunes s'exprimer comme ils le souhaitaient. Dessiner, peindre sur les murs, n'était pas un acte de vandalisme, pas à ses yeux, pas quand on voyait de quoi ils étaient capables. Parfait, je suis même certains que quelques-uns voudront créer leur propre meuble. L'avantage d'être à la tête d'une maison de créatif.

Un petit air malin se fit sur son visage, on voyait pétiller toute la malice qui l'habitait alors qu'il allait répondre à sa question. Dastan n'était pas le seul à lui avoir demandé ce genre de chose.

- Je viens d'une famille de cirque, alors tu vois, la scène, c'est quelque chose que je côtoie depuis bien longtemps. Et un jour, j'ai décidé que je préférais raconter des histoires que de jouer une seule partie ou de faire rêver les gens avec des talents de jongleur. L'avantage du conte, c'est qu'il mixte plusieurs discipline à la fois. On le devient au fil du temps, déjà, si tu aimes raconter des histoires, tu es bien parti. Tout en parlant, il bougeait les mains pour donner plus de corps à ses paroles, comme il le faisait quand il était justement en train de conter. Et puis, il parait que j'ai une voix faite pour. Dans un rire. Ça aide aussi. Fixant son interlocuteur. Tu viendras à l'un de mes cours. Avec un petit clin d'œil.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep 2016 - 12:05
Amusé par la remarque de Grimm, je ris une nouvelle fois de bon cœur. J’imaginais bien la scène, et le pauvre Lewis qui se faisait réveiller sans la moindre douceur par l’enthousiasme de ses enfants. Ces petites choses pouvaient avoir une telle énergie, j’en étais souvent moi-même surpris.

"Je compatis, c’est parfois difficile de se faire réveiller par un coup de fil qui vous annonce que toutes les toilettes du 1er sont bouchées, ou qu’un des professeurs est malade et qu’il faut trouver un remplacement d’urgence… Enfin, pour ce genre de choses, on n’est jamais vraiment en vacances, et surtout, quand on aime, on ne compte pas."

En effet, il n’y avait pas la moindre trace de ressentiment dans mon ton. Aussi peu agréable que cela pouvait parfois être, j’adorais mon travail et faire vivre cette école. Je ne changerais cela pour rien au monde. De même, j’étais ravi de pouvoir discuter avec Lewis de l’avenir de cette salle, qui s’annonçait au moins radieux, si ce n’était pas plus. Magique, sans aucun doute, et à voir le conteur réfléchir avec intensité.

J’y allais aussi de quelques suggestions, surtout pour l’encourager à ne pas s’embêter d’une quelconque limite, surtout financière. Et puis, avec sa maîtrise de la fumée, il y avait de quoi faire bien des choses aussi. C’était aussi l’une des choses que j’adorais dans cette école : la diversité des personnalités et des dons, qui promettaient toujours de l’animation et de la vie dans ces locaux.

"Tu pourrais combiner les deux." suggérai-je en signant, de plus en plus à l’aise maintenant que la conversation était bien entamée et que j’étais moi-même porté par l’enthousiasme. "Un peu comme les spectacles de magie, ça pourrait donner quelque chose de vraiment sympa."

Et j’étais le premier à le penser. Il n’y avait pas d’âge pour s’amuser.

Concernant Sveda, et mon inquiétude face à sa disparition, j’acquiesçai doucement lorsque Grimm me suggéra de lui envoyer un message. Pour l’heure, c’était sans doute la seule chose dont j’étais capable. J’espérais sincèrement qu’elle allait bien…

Revenant à notre salle, je souris une nouvelle fois, visualisant parfaitement les murs que la House Arts s’était amusée à décorer. Il ne restait en effet plus beaucoup de place, alors autant leur offrir encore un peu de matériel supplémentaire à peindre. Personnellement, je trouvais cela préférable à des murs blancs et tristes, peu appropriés à une école dans laquelle vivaient parfois continuellement des jeunes. Et je savais d’expérience que les impliquer leur faisait plaisir, leur faisant sentir que leur avis et présence importaient. C’était vraiment le cas ici.

"Bonne idée, du mobilier, et pourquoi pas d’autres choses ? Des Kamishibaï faits maison ? Ou un théâtre de marionnettes ? Enfin, tu devrais sans doute voir avec tes élèves, ils auront bien plus d’imagination que moi !"

J’en étais toujours surpris, comme pour toutes les autres maisons d’ailleurs, qui savaient se montrer créatives chacune à leur manière. Mais, étant un ancien Golden Gog dont la spécialité touchait plutôt à la mécanique et à l’horlogerie, cela m’impressionnait de voir l’imagination que pouvait avoir les élèves de Grimm.

De ce fait, et profitant d’être seul avec Lewis, je l’interrogeais sur son métier de conteur, chose qui me fascinait également beaucoup. Et à voir son expression, il prenait un certain plaisir à répondre. L’écoutant avec attention et intérêt, mon regard se fit de plus en plus brillant d’admiration au long de son récit.

"Ça doit être quelque chose ! Dire, que quand j’étais jeune, c’était l’un de mes rêves, de travailler dans un cirque, comme pour beaucoup d’enfants. Heureusement, je me suis vite rendu compte que j’étais nul dans tous ces domaines, et du moment où j’ai découvert les horloges et les rouages, j’ai vite oublié cette idée." Je ris, me rappelant ces bons souvenirs d’enfance. A l’orphelinat, j’étais toujours le premier à être prêt pour les sorties lorsqu’un cirque était en ville. C’était l’un des moyens que nous avions de rêver et d’oublier un peu notre existence parfois bien morne. "Je confirme, tu es vraiment fait pour le conte, et inversement." Mon regard s’illumina encore un peu plus lorsqu’il m’invita à l’un de ses cours, comme un enfant à Noël. "C’est vrai ? Je peux ?"

Comme je l’avais dit, il n’y avait pas d’âge pour s’amuser.
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep 2016 - 13:30
A choisir, Grimm préférait sans doute se faire réveiller par ses enfants, que par des problèmes concernant l'école. Enfin, c'était le lot de tout directeur et Alex semblait s'en sortir comme un pro.

- C'est vrai que ce n'est pas plus agréable.
Hochant de la tête. Il vaut mieux aimer ce que l'on fait. En effet. Surtout vu ta position. Mais je sais cette école entre de très bonnes mains. Lui faisant ainsi part, par oral, de la confiance qu'il avait en lui. C'était important que Dastan puisse l'entendre parfois.

En tous les cas, il pouvait se reposer sur ses quatre chefs de maison. Chacun était prêt à donner pas mal de sa personne pour aider leur directeur dans sa tâche. C'était une preuve en plus, de ce que réussissait à faire cet homme. Il avait cette aura de leader, pour qui l'on était prêt à faire beaucoup.

- Je vais y réfléchir.

Lewis observait son interlocuteur signer avec un petit sourire. Il appréciait toujours de le voir faire l'effort d'essayer. Même s'ils parlaient tous deux à haute et intelligible voix pour le moment. Il le corrigeait quand il voyait qu'il faisait des erreurs et répondait aussi, en signant, qu'il puisse intégrer les gestes avec les mots.

- Oh mais tu as plus d'imagination que tu le croies, à t'entendre, je suis certains que tu aurais pu très bien faire tes études en art.
Avec un petit clin d'oeil. Je vais noter tes idées et les proposer aussi aux élèves. Ils y trouveront leur compte, j'en suis certains.

Il y avait toujours quelque chose de spécial à voir les yeux refléter le plaisir de celui qui vous écoutait. C'était bien le cas de Dastan à cet instant précis, alors que sans conter plus que cela, Grimm ne faisait que raconter sa vie. Mais il était aussi vrai, que le monde du cirque, en faisait rêver plus d'un.

- Ce n'est pourtant pas aussi féerique qu'on le pense. Certes, c'est une grande famille. Mais il faut aimer bouger tout le temps, ne pas être sédentaire, être prêt à faire face à certaines incommodités, au manque à gagner, etc... je le dis toujours aux enfants, il y a une face cachée de ce monde que l'on ne connait pas et dont il faut prendre conscience. Mais, c'est toujours bien de venir faire un essai et voir si la vie de cirque plait ou pas en fin de compte. Riant un peu. Chacun sa voie, n'est-ce pas? Se frottant la barbe. Merci Alex. Humble, toujours, lorsqu'on le complimentait.

Son sourire devint plus malin, alors qu'il avait l'impression de se retrouver face à un enfant, à qui, il offrait le plus beau des cadeaux.

- Bien sûr. Pourquoi est-ce que ce serait réservé seulement aux enfants? Hum? Les adultes aussi ont le droit de rêver. Et de faire rêver, surtout. C'est même un devoir parfois. Après tout, c'est en grandissant que l'on perd un peu cette facilité à se laisser rêver.
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Oct 2016 - 17:35
[Comme le sujet semble se diriger vers sa fin, je me suis permis d’amorcer la conclusion. Mais si ça ne te va pas, dis-moi et je changerai Wink ]

Cela me rassurait toujours d’apprendre que l’on me faisait confiance pour la gestion de l’école. Car, même si c’était un travail qui n’était pas tous les jours de tout repos, j’y consacrais toute mon énergie pour ne décevoir personne et être à la hauteur de la réputation de la PH. J’avais à la fois un héritage dont je devais prendre le relai, mais également des élèves et collaborateurs qui comptaient sur moi. Il ne s’agissait donc de ne rien laisser au hasard, même si on me disait souvent que je devais lâcher un peu le pied. C’était plus fort que moi, je ne pouvais pas me contenter du minimum, et n’étais jamais certain de bien faire. Entendre Lewis me le confirmer me rassura donc, et était également très important pour moi. Je savais que je pouvais entièrement m’en remettre à lui, et son compliment était loin de me laisser indifférent.

"Merci, Lewis." répondis-je avec un sourire, les joues légèrement rosies par l’émotion. "Mais je suis surtout bien entouré, et comme tu dis, j’aime ce que je fais, ça aide beaucoup."

D’où notre collaboration pour le développement de cette nouvelle salle, qui s’annonçait fort prometteuse. L’échange d’idées allait bon train, et j’en profitais pour passer à la langue des signes quand je le pouvais, pour l’exercer et parce que cela venait naturellement petit à petit. Ce qui ne pouvait être que bon signe, sans vouloir faire mauvais jeu de mots. Il fallait dire que le conteur était très patient avec moi, et corrigeait mes erreurs pour aider à m’améliorer. Je rougis une nouvelle fois lorsqu’il déclara que j’aurais tout à fait pu avoir une carrière dans l’art. Tout le respect et l’admiration que j’avais pour lui me le rendait un peu impressionnant, mais me rendait particulièrement enthousiaste également.

"Qui sait… J’ai peut-être raté une grande carrière de décorateur d’intérieur !"plaisantai-je en retour en essayant de retrouver une teinte plus normale. Je toussotais légèrement, et ajoutai un peu plus sérieux : "Je vous fais entièrement confiance. Et je me réjouis de voir ce que vous allez faire de cette pièce."

En ce qui concernait la créativité, la House Arts ne m’avait jamais déçu, et j’étais certain que cela n’allait pas commencer de sitôt. Leur mettre tous les moyens à disposition me semblait aussi normal que de fournir des outils aux Golden Cog ou le matériel de laboratoire à la House Science. Personne n’était particulièrement favorisé ici, mais tout était mis en œuvre pour que chaque maison puisse s’épanouir.

J’écoutais ensuite Lewis me parler de sa vie, et de la vie de cirque, non sans une certaine fascination. Même s’il tâchait de montrer que ce n’était pas toujours une existence des plus merveilleuses, et qu’il y avait toujours un envers du décor, comme pour beaucoup de choses. J’acquiesçai doucement, un sourire aux lèvres.

"Oh tu sais, c’était surtout un rêve pour m’évader, comme vouloir être pirate ou ce genre de choses. Quand on grandit dans un orphelinat, je suppose qu’on a envie de voir le monde." J’haussai doucement les épaules. "Il faut bien être conscient des avantages et des inconvénients, ainsi que des conséquences d’un tel choix de vie. Mais si on est motivé, rien n’est impossible. Et c’est comme ça que je suis aussi arrivé là où je suis aujourd’hui. Comme toi, non ?"

Et puis, rêver n’avait jamais fait de mal. Mais ne devais rien apprendre à mon interlocuteur sur ce sujet, et en profitai pour le complimenter une nouvelle fois sur ses talents de conteur. Sa proposition ne manqua pas de me réjouir, bien que je ne fusse pas vraiment certain d’y avoir ma place. Point sur lequel me rassura immédiatement Grimm, un air malicieux sur le regard.

"Tu as raison, il n’y a pas de raison pour que les adultes ne participent pas également. C’est effectivement important de continuer à prendre soin de ses rêves une fois l’enfance passée. Ça peut sauver des vies." Du moins, c’était ma conviction. "En tous cas, tu peux compter sur moi, je serais un auditeur motivé et assidu !"

Réalisant soudainement que le temps s’était sans doute écoulé plus vite que je pensais, je consultais ma montre pour constater qu’effectivement, les aiguilles avaient filé sans que je ne le réalise. Et aussi incroyable et motivant que soit mon poste, il comportait son lot de rendez-vous et autres devoirs professionnelles.

"Malheureusement, je vais devoir m’éclipser. On m’attend pour la réunion comptable du mois, un sujet sans doute moins créatif mais tout aussi vital…" J’esquissai un sourire navré. "Tu penses encore à autre chose ? N’hésite pas si c’est le cas, tu sais toujours où me trouver. Et merci pour tout ce que tu fais. Passe le bonjour à Claire et aux enfants."
Dastan
Sphère Technique
avatar
Messages : 592
Etat Civil : Coquinou en couple
Pouvoirs : Maîtrise du temps



Don't waste your time or Time will waste you



Don't click... unless you wanna be blinded (a)

Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Oct 2016 - 17:28
Spoiler:
 

- Ne dit-on pas que justement, un bon patron est quelqu'un qui sait bien s'entourer? Tu es donc juste à ta place.

Grimm ne flattait pas Dastan pour son égo, pour rester dans ses petits papiers, rien de tout cela. Tout ce qu'il disait, il le pensait vraiment. Et un bon directeur était toujours rapidement identifiable. Ce dernier, souhaitait que son école continue à tenir la route, il prenait soin des élèves, des profs et du personnel. Il tentait de faire attention à ce qu'il pouvait et donnait beaucoup du sien. Difficile de dire que c'était un mauvais directeur. Après, les affinités entre les gens étaient une toute autre chose, mais le travail fourni, ne pouvait être renié. Alors notre conteur, estimait qu'il était important de le lui dire.

- Qui sait. Tu peux encore changer de métier si tu le souhaites. Continuant donc sur le ton de la plaisanterie. Merci Alex, on fera tout pour que tout le monde soit le plus à son aise ici.

Plus les jeunes avaient l'impression d'être ici comme chez eux, plus l'ambiance générale, serait bonne. Rajouter une pièce aussi sympathique et prompte à faire travailler l'imagination, ne pourrait qu'aider à ce que les enfants soient heureux. Il ne fallait pas oublier que ce n'était pas toujours facile pour les plus jeunes de se retrouver couper de leur famille, journée et soir et vivre avec d'autres, dans un endroit qu'ils ne connaissaient pas.

- Exactement! Avec un petit sourire en coin.

Dastan avait raison, la motivation faisait beaucoup. Mais certains métiers demandaient pas mal de sacrifices, il était important de savoir dans quoi on se jetait, quand on avait décidé de le faire.

- Et puis, nous sommes tous des grands enfants finalement.

Hochant de la tête, alors que son interlocuteur se rendait compte qu'il risquait d'être en retard à son prochain rendez-vous ou ce qu'il avait à faire. Bien entendu, Lewis comprenait parfaitement que cet homme soit occupé et qu'il ne pouvait pas lui consacrer tout son temps. Chose qui ne le vexait absolument pas.

- Ne t'inquiète pas Alex, je sais à quel point tu as un emploi du temps de ministre. File, je saurai bien m'occuper seul. Je te ferai signe si d'autres choses me viennent à l'esprit. Marquant un petit temps. Je n'y manquerai pas. Ne finis pas trop tard aujourd'hui. Avec un petit clin d'oeil.

Le conteur sortait alors de quoi fumer de son pantalon, pas de doute qu'il ferait travailler son imagination dans le parc de l'institut. Sans compter que lui aussi, avait des choses à faire. Un cours l'attendait dans une demi-heure, difficile d'avoir beaucoup de temps libre, quand on était un adulte responsable dans cette école.

Personne ne s'en plaignait pour autant! Il salua alors avec chaleur Mason, puis partit de son côté, afin de s'adonner à son petit vice, avant de reprendre son service.

>> Repas en famille
Grimm
Sphère Artistique
avatar

Messages : 85
Etat Civil : Marié à Claire Richards
Pouvoirs : Smoke Master
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: Westside :: Potential Home-