[CLOS] Fallait bien se croiser un jour. [RILEY]

 :: Édimbourg :: New Town :: Calton Hill Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 14 Juil 2016 - 15:36
Le nez en l'air, elle tentait de déchirer les nombreuses inscription sur les tableaux derrière les comptoirs. Tant de choix. Trop de choix. Les prises de décision n'avaient jamais été son fort. Que se cachait derrière les appellations obscures de toute ces boissons caféinées ? Elle resta plusieurs secondes perplexes. Trop d'informations semblaient arriver au même moment à son cerveau et elle était incapable de les traiter simplement. Elle s'accumulaient les unes sur les autres, l'empêchant de faire le tri. Lettres, formes, couleurs, prix. Il y avait aussi le bruit, des percolateurs, de la vapeur envoyé à haute pression, des indications que les baristas s'échangeaient, comme des codes compliqués et secrets.
Mais elle ne pouvait rester paralysée à cause d'une chose aussi simple. Elle prit sur elle, inspira profondément, tenta de coller un sourire à ses lèvres, mais la lueur dans ses grand yeux bruns trahissait d'une légère inquiétude. Elle finit par formuler une réponse simple :

-La même chose que vous, s'il vous plaît.

Une fois installés autour d'une petite table ronde, son gobelet de café entre les même, elle l'observa encore un moment sans rien dire. Elle laissait son imagination vagabonder dans les jungles épaisses de l'Amazonie, où de grosses bestioles peu sympathiques restaient tapis dans les ombres des feuilles, guettant les moindres mouvements de proies potentielles.

-J'imagine qu'il existe tellement de sujets intéressants. Ça doit être difficile de n'en choisir qu'un seul. Finit-elle par dire, pensive.

Elle imaginait mal comment le danger et l'inconnu pouvait être une sourire d'attraction ou d'inspiration, mais il fallait se rendre à l'évidence qu'il était le moteur de beaucoup de personne. Sa mère en faisait, à son sens, d'ailleurs partie. En tout cas, elle aimait la passion qui semblait se dégager de lui, de ses mots lorsqu'il mentionnait ce sujet, comme s'il s'était agit d'un feu qui l'animait. Elle aurait voulu, en un sens, avoir une passion, qui l'aurait, elle aussi, animé de la même manière. Seulement, elle avait parfois cette impression de vide en elle et elle savait qu'aucun feu ne pouvait prendre sans oxygène.

-Et que cherchez vous, exactement ?

Des temples, des trésors, des civilisations perdues ? Elle aurait imaginé des cités d'or et de pierres précieuses, cachées au regard de tous par les racines de forêt géantes et gardé par des singes qui en aurait fait le territoire... mais dans son gilet, vibra quelque chose qui la fit sursauter. Une fois la surprise passée, elle comprit qu'il s'agissait de son téléphone et glissa une main dans sa poche pour en sortir le petit appareil donnée par Sveda avant sa disparition.

Elle aurait bien voulu vouloir voir apparaître son nom sur l'écran. « Maman ». Ou même celui de Kim, d'Elias, où même d'Abygael s'il le fallait. Mais ce n'était rien de ça. Elle s'était instantanément rembruni. Son visage s'était fermé, sa gorge asséchée. Elle avait loupé plusieurs appels semblables, tous du même interlocuteur qui avait fini par lui laisser un sms incendiaire. Alors, Riley bredouilla quelques excuses, laissant son café intouché, elle se releva et posa son regard sincèrement désolée sur Caleb :

-Merci.... merci pour ce café et merci pour la discussion, murmura-t-elle. Je suis désolée. J'espère qu'on se recroisera...

Dans ses derniers mots confus et sans donner beaucoup plus d'explication, la jeune femme sortie du café et disparue dans les rues maintenant en pleine effervescences.
Riley
Sphère Economique
avatar

Messages : 107
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Indéfinis(ables)
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juil 2016 - 16:27
Il y avait quelque chose d'étrange entre eux. Enfin pas entre eux, c'était plutôt, qu'il sentait bien que la jeune femme n'était pas très bien, justement. Il ressentait parfaitement les émotions qui la traversaient, sans réellement réussir à comprendre ce qui lui arrivait. Ce n'était pas la première fois qu'il rencontrait une âme perdue et sa bonté d'âme à lui, le poussait à vouloir l'aider, d'une manière ou d'une autre. S'il pouvait lui rendre l'existence un peu plus agréable, il le ferait.

Sentir quelqu'un d'inquiet au simple choix d'un café, démontrait bien qu'il y avait quelque chose de profondément ancrée. Mais quoi? Pas dit qu'il réussisse réellement à la faire parler. Pourtant, il sentait qu'en racontant ses propres histoires, il réussissait à la ramener un peu vers lui, à lui faire oublier ses propres soucis. Il paya pour ensuite aller s'installer à une table.

- Exactement! Vous avez parfaitement compris mon dilemme! Mais dans ce milieu, mieux vaut réussir à se centrer sur un point important, sinon, on ne s'en sort jamais.

Il prit alors une gorgée de son café, qui manqua de lui brûler la gorge. Mais c'était ça qui était bon! Malgré l'ambiance un peu maussade qu'installait, sans le vouloir, Riley, puisqu'il se prenait à ressentir les mêmes émotions qu'elle, sans vraiment le vouloir, le problème de son pouvoir. Dante arrivait quand même à le contrer, en pensant à ce qu'il aimait, en parlant de sa passion et en buvant un café bien trop chaud pour lui. La demoiselle posa alors LA question que tout le monde lui posait, d'ailleurs.

Un petit air secret se posa sur ses traits, il se pencha un peu en avant sur la table, comme s'il allait tout lui dire.

- Les origines de l'Homme. Mais chhhuuttt... ça ne doit pas s'ébruiter. Il lui faisait confiance, assez naturellement, allez savoir pourquoi. De plus, il était toujours dans cette optique de réussir à lui rendre sa journée meilleure.

Malheureusement, ça ne dura que le temps d'une fraction de seconde. Alors même qu'elle sortait une sorte de biper, il comprit, à son regard et ses émotions, que tout venait de tomber à l'eau. Il se leva en même temps qu'elle, pour tenter de l'arrêter dans son mouvement mais c'était trop tard. Caleb eut une petite moue, mais acceptant qu'elle le quitte comme une voleuse.

- Je vous en prie Riley.
Il l'observa quitter le café et dans un mouvement, la rattrapa juste à la porte. Attendez! Lui tendant alors une carte. Si l'envie vous prend de m'écouter un jour radoter sur mes aventures, ou simplement reprendre un nouveau café, pour ne penser à rien, juste profiter d'être tranquille. Appelez-moi.

Voilà bien la seule chose que Carso pouvait proposer et offrir à la jeune femme. Si elle prenait la main qu'il lui tendait, un jour peut-être, pourrait-il concrètement l'aider.

- Prenez soin de vous. Finit-il, avec un fin sourire. Lui allait terminer son café et continuer sa journée.

Sans savoir que le soir même, c'était la mère de cette jeune femme, qu'il allait retrouver.

>> Retrouvailles entre amoureux

Codage par Libella sur Graphiorum
Caleb
Sphère Savoir
avatar

Messages : 138
Etat Civil : En couple avec Tohum
Pouvoirs : Empathie aiguë - Drainage de la force vitale des gens
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: Calton Hill-