The beginning of the mystery. Zac&Rylee

 :: Édimbourg :: New Town :: New Scotland Yard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 5 Déc 2018 - 23:54

The beginning of the mystery
Introduction Zac & Rylee



La porte du bureau de la Strike part à la volée. Zac arrive dans la pièce comme un catcheur qui n’a pas eu sa dose sur le ring. Quand c’est comme ça en clair il vaut mieux l’ignorer et attendre qu’il redescende d’un cran. Sinon on se fait rembarrer aussitôt. Et alors après bon courage pour obtenir quelque-chose de lui. Les gars de l’équipe y sont habitués depuis le temps qu’ils bossent ensemble. Là, ce matin JB et le Tank ne sont pas encore là. Y a Rylee qui tente de faire une mise à jour dans ses dossiers.
Lee ma puce, par avance… je suis désolée. Je sais que tu ne peux pas m’entendre. Mais j’espère que vous le comprendrez tous les trois. Tout ça… je ne voulais pas que ça arrive.

Il a allumé le PC. Il vire son blouson et le lance sur la chaise de Malone. Il n’est pas lavé, pas rasé, pas coiffé. Il a ce truc de chien enragé. C’est ce qui a plut à sa nana pendant un temps. L’air sauvage c’est vrai que ça lui va bien.
Pendant que la machine charge il va se verser le troisième café de la matinée. Comme je m’y attends il charge le tout pour le faire en mode « Irish ». J’ai déjà dit à JB que l’alcool dans le bar c’est le mauvais plan pour eux. C’est quand il est en colère qu’il boit Zac. Ça va encore lui faire une aigreur d’estomac. Ça fait des années que je lui dis qu’il en boit trop. Lui et les excès c’est vieux comme le monde.
J’imagine l’état de maman après leur conversation. Bien sûr il a été dur avec elle. Quand j’ai fais la paix avec elle il a pris le relais.

Le café se renverse à moitié sur la pile de dossiers qui traîne depuis dix jours. Zac tente de sauver les meubles. Il attrape une éponge dans l’évier et éponge. Le résultat n’est pas sensationnel. La tension artérielle monte d’un cran. Il commence à évacuer son humeur en bougonnant. Evidement c’est pour ma pomme.
Si juste il pouvait éviter de dire certains trucs devant Lee.

« C’est quoi la ligne directe de Malone ? »

Le Lieutenant Malone c’est le n°1 sur les dossiers comme le mien : personne disparue. Etant donné que ça fait 16 jours on est dans le cadre. Je ne suis pas sûre que Rylee ait ce genre d’information. En tous les cas ce n’est pas un nom que j’ai entendu dans sa bouche.
Zac cherche à accéder à un serveur dont il n’a pas les codes d’accès. Comme il est énervé il code mal et il se plante.

Il attrape le sac à dos et verse le contenu sur le bureau où il n’y a déjà plus de place. Après le coup de fil de maman il est allé à mon appartement pour faire l’enquête. Il a trouvé mes carnets de dessins, un de mes agendas. Il pose mon PC perso sur le coin droit de la table et le démarre. J’ai mis deux niveaux de sécurité pour le protéger. Mais Zac me connait…
Ce n’est pas comme ça que j’avais envisagé lui parler de certaines choses… dont toi Lee. Pour ça aussi, désolée. Franchement si j’avais pu prévoir que tout ça se finirait de cette manière.

« T’as pas vu ma sœur ces derniers jours ? »

Il demande ça par conscience professionnelle. Mais il ne se prépare pas à avoir une information de la part du Sergent. Si la situation n’était pas aussi inquiétante on aurait de quoi sourire, tous les trois. Je la vois plus souvent que toi Zac chéri.

Zac Sanders
Sphère Militaire
Zac Sanders

Messages : 98
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Bouillir les liquides
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Déc 2018 - 13:10


❝The beginning of the mystery❞
Zac & Rylee
Les dossiers s’entassent sur le bureau depuis quelques jours parce que beaucoup de missions se succèdent et ca les fait toujours chier de devoir les faire. Le chef c’est le chef, généralement il esquive les dossiers et les laisse gérer par les autres et ce crevard de Marlon à joué la carte de « faut que je rentre tôt, c’est tendu à la maison en ce moment. Vous comprenez… » Ouais ouais… C’est vrai que c’est tendu en ce moment chez lui mais quand il s’agit de boire un verre avec l’équipe il est beaucoup moins pressé de rentrer quoi. ‘Fin… Junior n’était pas là, occupé par une affaire personnelle aussi Rylee a joué le jeu. Allez ce serait à elle pour une fois. De toute façon ce n’est pas comme si elle avait une vie privée. Elle a juste répondu, en voyant tous les regards sur elle, qu’elle ferait ça au petit matin après un bon entrainement, elle serait plus en état.

Comme souvent la nuit a été courte -elle dort assez mal- elle est arrivée a la première heure a la salle de boxe, ayant en plus les clés pour pouvoir s’entrainer quand elle le veut et a récupérer ensuite sa moto pour se rendre au poste. Il n’y a pas grand monde a cette heure ci aussi elle peut se faire son café tranquillement avant de jeter son sac au sol et regarder la pile de dossier. Allez mise à jour des dossiers en cours et clôture de ceux résolus. C’est parti. Elle y est déjà depuis pas mal de temps quand elle entend l’arrivée pas très discrète de Zac et ne relève même pas la tête de ce qu’elle est en train de faire. Quand il est comme ça ça ne sert à rien de lui parler de toute façon donc elle continue tranquillement son boulot, sans se poser de questions et surtout sans lui poser de questions. D’un autre côté elle s’en fout un peu, il lui dira s’il y a un souci, il sait bien que ce n’est pas elle qui fera la premier pas, c’est certainement pour ça qu’ils s’entendent d’ailleurs.

« 12 » se contente t’elle de répondre en posant un des dossiers sur la pile « clos ». Elle devra encore descendre ensuite pour le ranger dans les réserves mais elle attend d’avoir fini. Elle en profitera pour faire une pause clope en même temps tiens. Elle a ouvert un nouveau dossier quand Zac lui pose une question. « Non. » Elle n’a pas vu Iza depuis pas mal de jours maintenant même, une quinzaine si elle compte bien. Ce qu’elle ne trouve pas délirant, elles ne se donnent pas de nouvelles tous les jours... Quoique depuis quelques temps elle a un sms assez régulièrement mais elle s’est dit qu’elle était occupée, Iza a toujours tendance à se lancer dans des projets -plus ou moins bons- corps et âme. Rylee lève les yeux de ses dossiers, quand même un peu surprise par la question avant de reconnaitre sur le bureau de Zac les carnets de dessin, agenda et surtout ordinateur d’Iza. Elle fronce les sourcils légèrement en se demandant pourquoi le frangin a été fouillé chez sa sœur avant de se remémorer un petit détail. « Y’a un soucis ? » Et ce n’est pas le genre de Rylee de poser une question mais elle a envie de savoir ce qui se passe.


©️ Pando
Rylee Byrd
Sphère Militaire
Rylee Byrd

Messages : 88
Etat Civil : Une clope, un whisky, rien de plus
Pouvoirs : Supression sentiments / pensées / douleurs sur elle-même
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Déc 2018 - 22:39

The beginning of the mystery
Introduction Zac & Rylee


Zac fait rouler le siège par la force de ses pieds pour l’amener devant la table. Il a de la force. Sur le ring il est dans les poids moyens. C’est un nerveux. Passer la trentaine l’a un peu calmé. Mais je sais que régulièrement il met la Strike dans la panade avec ses coups de sang. Jean-Baptiste fait office de père de substitution étant donné que le nôtre est de l’autre côté de l’Archipel.  Le Tank c’est plus le cousin avec qui on déconne.

Toi Rylee je me demande ce que tu représentes pour lui. Il ne me parle pas souvent de toi. Enfin il ne me parle plus tout court. Mais quand ton nom débarque dans la discussion il se met en réserve. Il devient pudique. J’ai toujours été curieuse. Mais je n’ai pas fouillé. C’est à vous ça.
Le fait que tu t’intéresse au dossier « Iza Sanders » le surprend. Je le sais. Il s’est accoutumé à l’indifférence que tu trouves aux événements annexes. Je pense qu’il admire cette capacité que tu as de te couper du monde.
Pas moi… Moi parfois j’aurais très envie que tu sois plus présente quand on est ensemble.

« Mouais. Elle est aux abonnés absents depuis 15 jours. Je sais pas ce qui se passe. Bon ça lui est déjà arrivé de disparaître… »

… Oui, j’ai fugué deux trois fois quand j’étais ado. Comme les deux tiers des ados qui ne supportent plus leur famille, leur vie. Mais depuis, je fais attention. J’en préviens toujours un de où je vais et combien de temps. Une police d’assurance justement au cas où il m’arriverait quelque-chose.

Est-ce que tu vas te souvenir de ce que je t’ai dit la dernière fois qu’on s’est vues ? Le photographe louche qui me mettait mal à l’aise.

« … Attends. »

Aie. Mon dessin provoque un choc. Il referme le carnet. Son teint perd quelques degrés de couleurs. Faut dire c’est le carnet du mois « école d’art » quand je me suis dit que je voulais être une Impressionniste. Il y avait ce cours sur le Nu. Je n’ai jamais caché que j’aime les silhouettes androgynes. Les silhouettes qui sont comme la tienne.
J’aurais du te le dire. T’as été l’un de mes modèles pour la pratique. (Ne fait pas attention pour les cheveux. J’adore les cheveux courts.)

« Depuis quand tu te tape ma sœur Rylee ? »

Il arrive avec la preuve et dépose le carnet sur ton bureau. Tu dors. On avait un peu trop bu et je n’arrivais pas à dormir. Tu avais quelque-chose de doux dans l’abandon du sommeil. Je voulais garder une trace de ça. Il y a aussi un poème. Il ne laisse aucun doute sur la nature de notre relation. En même temps je ne cherche pas à le cacher.

Avec il a mon agenda, où ton nom est inscrit au fil des pages. La fréquence augmente sur les trois derniers mois. C’est logique je t’ai dis que je voulais que ce soit plus souvent. Zac est mal à l’aise face à la vérité. Je ne sais pas à laquelle de nous deux il en veut le plus.

« Le 20. Là ça dit que vous vous êtes vues… C’est la veille de sa disparition. Alors ? »

Tu te souviens ? J’étais allée chez le coiffeur. Je n’aimais pas la coupe. J’ai même voulu que tu me les coupe. T’as dit non.

Zac Sanders
Sphère Militaire
Zac Sanders

Messages : 98
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Bouillir les liquides
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Déc 2018 - 22:07


❝The beginning of the mystery❞
Zac & Rylee
Rylee sait qu’Iza a déjà disparu quelques fois, elle écoute ce que lui dit son amie même si elle ne laisse rien paraître sur son visage. Elle sait aussi que la journaliste préférerait qu’elle soit plus animée, plus facile à décrypter mais elle est comme ça. Parfois ça énerve Iza et elle disparaît quelques jours avant de revenir finalement parce que c’est comme ça. Rylee veut bien être plus présente, qu’elles se voient plus souvent mais on ne peut pas la changer aussi facilement et en a t’elle vraiment envie ? Peut être qu’Iza ne sera pas celle qui la fera changer ou peut être que tout simplement il lui faut encore plus de temps ou peut être a t’elle décidé qu’elle ne changera jamais parce qu’un bout de son coeur est parti il y a longtemps avec son seul amour. Elle ne se pose pas de questions en fait, elle se contente de vivre au jour le jour, à l’heure près parce qu’on ne sait jamais ce qu’il peut se passer plus tard, surtout dans une vie de flic comme la leur. Mais elle l’écoute, elle sait exactement tout ce qui se passe dans sa vie, tout ce qui s’est passé aussi et ce lien si tendu avec son frère, n’ayant jamais désiré s’en mêler de toute façon. Après tout, quel intérêt ?

Mais quinze jours… Ca veut dire qu’elle est certainement la dernière à l’avoir vu et elle trouve que c’est un sacré coïncidence et Rylee ne croit pas en cela. Elle hausse donc un sourcil en essayant de se souvenir de tout ce que la jeune femme lui a dit ou bien à fait mais elle est partie au milieu de la nuit donc la flic ne sait pas si elle était dans les ennuies ou pas, elle sait juste qu’elle a reçu un sms et est partie. Elle aurait pu demander qui s’était mais ce n’est pas son genre aussi elle l’a laissé utiliser la salle de bain et elle s’était endormie. Le carnet de dessin ouvert, l’agenda… Rylee ne sait pas si Iza marque ce qu’elle fait de ses journées mais elle le pense aussi elle sait très bien ce que la mine de son collègue veut dire mais son visage ne change pas quant à elle, elle n’a rien à se reprocher à vrai dire, Iza ne désire pas le dire à son frère c’est une histoire entre eux, elle, elle ne fait que profiter de ce qu’on lui offre. Son regard se pose sur le carnet de dessin et elle tourne la tête légèrement pour le regarder, elle n’est pas au courant en effet et elle se trouve bien trop expressive sur ce dessin. C’est étrange… Quant à l’agenda… Iza marque bien trop de choses mais soit. « Cherches dans l’agenda de l’année dernière » se contente t’elle de répondre puisque ça doit bien faire un an maintenant qu’elles se voient plus ou moins régulièrement. Enfin surtout depuis deux ou trois mois d’ailleurs.

Elle réfléchit à la soirée du 20. « Elle a été chez le coiffeur. Elle a du arriver vers 20h. On a mangé ensemble. Elle a reçu un sms vers minuit auquel elle a répondu et elle a du partir une demi heure plus tard. » Les faits, rien que les faits. « Elle travaillait sur un sujet sensible, une histoire d’atteinte à la vie privée dans le domaine de la photo. » Si elle se souvient bien. Elle essaie de se souvenir de tous les détails qu’elle lui a donné lors des derniers jours où elle l’a vu et se souvient de ce qu’elle a trouvé sur sa table de cuisine quand elle s’est levée pour aller bosser le lendemain. Elle a pensé qu’elle l’avait oublié en partant et qu’elle lui rendrait plus tard. Rylee s’appuie donc sur le dossier de sa chaise pour aller mettre les mains dans les poches de sa veste en cuir qu’elle a posé là et en sort une petite chaine avec un médaillon qu’elle tend à Zac « Elle a laissé ça. Je me suis dit qu’elle l’avait bêtement oublié elle l’a souvent fait mais maintenant que tu me dis qu’elle a disparu sans prévenir personne. » On revient au fait que Rylee ne croit pas dans les coïncidences...



©️ Pando
Rylee Byrd
Sphère Militaire
Rylee Byrd

Messages : 88
Etat Civil : Une clope, un whisky, rien de plus
Pouvoirs : Supression sentiments / pensées / douleurs sur elle-même
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Déc 2018 - 18:57

The beginning of the mystery
Introduction Zac & Rylee



Ça blesse son orgueil de frère aîné (de trois minutes. Il y tient à ces trois minutes.) C'est comme ça avec Zac. Il ne veut rien savoir. Et puis quand il ne sait pas il se vexe. Difficile de suivre. J'ai arrêté de te raconter ma vie au moment où tu l'as critiqué sans raison valable. Alors te dire que j'ai une aventure avec ta coéquipière. Une fille que tu vois comme une sœur ?
Parce que merde Zac. Perso je n'ai jamais craché sur toi. Alors que soyons clair, ce que tu as fait à Meg. La mère de ton gosse. C'est moche. Pourquoi tu crois que m'man est vénère contre toi. Tu merdes mon gars.

« Il était de qui ce SMS ? » … Dix ans que tu bosses avec elle. Tu crois qu'elle a été regarder par dessus mon épaule ? Je sais que tu balise frérot. Sérieusement, on parle de Rylee. S'il y a une chose qu'elle respecte c'est bien le libre-arbitre.
Il peut être tellement chiant. Il va être infecte avec toi. Alors, je t'en prie envoie-le chier. De toute façon, vous finirez par faire l'enquête ensemble. Parce que oui, ce coup-ci va falloir me chercher. Faudra que vous préveniez JB aussi. « Le 23. RDV Miller. » Miller, ouais. Marlon en a parlé devant moi. Le cap'tain sans jambes. Le Geek qui peut retrouver tout et n'importe qui.

« La vie privée... Okay. » Ironique non. Alors que tu t'apprête à me mettre à poils devant vous.
Tu peux regarder sur le PC. Qu'est-ce que ça changera. Je ne suis pas une grande reporter. Guillaume c'en est un. Tu me l'as assez dit. Ça n'empêche que j'ai des bons réflexes. Protéger les infos sensibles ça en fait partie. Alors cogite cinq minutes au lieu de faire le flic prépubère. C'est ça pose-toi. « Elle m'en a pas parlé. Elle t'a dit pour qui elle bosse ? » Pas dans mon souvenir. Quand j'ai un scotch de trop dans le nez qui sait ce que je peux raconter ? C'est la presse indé qui m'a trouvée. Ils ont retrouvé papa. Je ne sais même pas comment.

Bingo. Je savais que je pouvais compter sur ton sens du détail ma belle. Excuse-moi. C'est vrai je t'ai utilisée sur ce coup. J'ai eu peur de trop t'en dire. Je flippais tellement depuis un mois. Tu te souviens ? Quand je t'ai dis que je me sentais bien avec toi ? Ce n'était pas que au sens figuré. A la fin, je ne savais plus à qui faire confiance, Lee. Il y a que toi qui aurait la réaction décente. Autrement dit ne pas fouiller dans mes affaires avant que le moment soit venu. JB ou Zac n'auraient pas tenus. Mais toi, si. Je suis contente de voir que je ne me suis pas trompée.

« Ça ne l'est pas non. Fais voir... » Maintenant, on va voir ce qui te reste de notre formation. Je suis curieuse. C'est l'un des rares bijoux que je porte tous les jours. « rahasy. » Oui, rahasy. Finalement tu as écouté les leçons de papa. J'en étais sûre. « Nos secrets ».

Depuis le temps, je ne sais pas ce que tu sais sur les Sanders, Rylee ? Ce n'est pas moi qui vais en parler. Zac je crois que ça fait quinze ans qui a renoncé. Il n'a pas rejoint le monde du crime par hasard. On est nés la dedans. La Justice. Les parents sont encore des actifs. Ils ont bossé pour des gens... disons, des gens dangereux. Réfugiés en Arche pakistanaise pendant quelques années. Et puis on est arrivés. Autant dire qu'on n'était pas prévu.
Ils nous appris. Comment être un Invisible. Quelqu'un caché derrière quelqu'un d'autre. Comme les espions Libanais que tu poursuivais l'an dernier.

« Bingo. » Le mécanisme est complexe. Sauf pour lui. C'est une clef à double protection. Je te le confirme. Elle m'a coûté trois mois de salaire. « C'est codé. Pour un encodage de ce niveau elle a du demander de l'aide. … On quel geek en service aujourd'hui ? » Il te rend le bijou. C'est comme le dessin. Si tu veux c'est à toi. Sinon, tu me le rendra quand on se reverra.
Je te demande juste une chose Lee. Si ça se fini mal, ce qui risque quand même certainement d'arriver, empêche Zac de faire une connerie. Promis ? C'est pas la peine qu'on soit les deux à aller cramer en enfer. « Va falloir des heures pour ouvrir ce truc. » Inspire Sanders. Prépare-toi pour un marathon Zac. Pas pour un sprint.

« Rien d'autre ? » Il a envie de demander. Comment on s'est retrouvées. Pourquoi ? Mais il ne le fera pas. Trop fier pour reconnaître que ça l'intrigue.

Zac Sanders
Sphère Militaire
Zac Sanders

Messages : 98
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Bouillir les liquides
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Jan 2019 - 14:49


❝The beginning of the mystery❞
Zac & Rylee
Rylee hausse un sourcil quand il lui demande de qui est le sms. Vraiment ? Il lui pose cette question ? Elle va s’avancer un peu vers Zac avec un regard qu’il n’a pas du souvent voir. Elle n’a jamais frappé ses coéquipiers, elle les a bousculé pour la déconnade, elle les a secoué pour leur faire reprendre leur esprit mais s’il continue à lui parler sur ce ton elle lui défonce sa petite tête de con de frangin et elle n’y ira pas avec douceur. « Si t’étais pas aussi con avec ta sœur tu serais pas obligé de fouiller dans ses affaires pour savoir ce qu’elle fait alors tu respires et tu me parles meilleur, ok ? Je ne sais de qui était ce sms, ta sœur a le droit d’avoir sa vie. » Comme si c’était l’habitude de Rylee de fouiller dans les affaires des autres. Ce n’est certainement pas la meilleure de toute mais elle a toujours respecté les gens, elle ne va pas fouiller dans leur affaire et encore moins leur tirer les vers du nez. Dans son boulot si mais dans sa minuscule vie privée elle part du principe que si on ne lui dit pas les choses c’est qu’il y a une raison. Peut être qu’aujourd’hui ça pourrait aider en effet mais c’est comme ça, elle ne va pas faire de l’intrusion par défaut dans la vie des gens et encore moins celle d’Iza.

« Miller aura certainement des infos » Même si elle a disparu avant de le voir, ils ont peut être eu le temps de se voir une fois avant ou lui a-t-elle dit au moins une ou deux choses qui pourraient leur filer une information. Elle pense au pendentif qu’Iza a laissé et se dit que ce n’est pas une coïncidence aussi elle le donne à Zac parce qu’il peut certainement lui dire quelque chose. En effet elle n’a pas cherché à en savoir plus sur ce qu’elle faisait, Rylee est toujours partie du principe que les gens viendraient leur parler d’eux-même s’ils avaient besoin, elle n’a pas envie d’empiéter sur leur vie parce qu’elle n’apprécie pas qu’on fasse cela avec elle. Un juste retour des choses quand on tient un peu aux gens. Elle file donc l’objet en question à son collègue qui ne met pas longtemps à trouver comment s’en servir. Si elle est surprise ? Pas vraiment, elle a compris que les origines des jumeaux sont troubles mais elle n’a jamais posé de questions à Iza même si finalement c’est elle qui lui parle le plus facilement même si elle côtoie tous les jours celui qu’elle a appelé Junior pendant de longues années.

Elle récupère le médaillon qu’elle remet dans sa poche de pantalon en se disant qu’elle le rendra à Iza quand ils sauront ce qui se passe. « McGee » se contente t’elle de répondre. « Et parles en à JB. Ta sœur fait parti de la famille. Si le chef est au courant ça va t’ouvrir des portes plus facilement pour la retrouver. » Et puis c’est une base dans l’équipe : on se dit toujours les emmerdes dans lesquelles on se trouve ou bien celles dans lesquelles on va se mettre. Une base si on veut que la confiance reste et ce n’est pas à Rylee d’aller dire ça au chef. « Et tu prendras ses heures. » Parce que ça ne sert à rien de courir si on n’a pas les informations pour savoir de quoi il en retourne. De toute façon s’ils ont voulu se débarrasser d’Iza elle est déjà morte donc ils ne sont plus à un jour près. Mais ça elle ne le dit pas, elle se contente de le penser, son visage impassible face à Zac pour qu’il ne puisse pas lire ce qu’elle est en train de penser. « Non » Elle n’a rien d’autre à dire et ce n’est certainement pas son genre de parler de sa vie privée donc elle se contente de récupérer une clope pour l’allumer et réfléchir à tout ça.


©️ Pando
Rylee Byrd
Sphère Militaire
Rylee Byrd

Messages : 88
Etat Civil : Une clope, un whisky, rien de plus
Pouvoirs : Supression sentiments / pensées / douleurs sur elle-même
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Jan 2019 - 0:01

The beginning of the mystery
Introduction Zac & Rylee



Bam. Ça c'est un renvois dans les cordes. A part le Père et vous, la Strike, y a peu de monde qui se permettrait de faire ça. L'envoyer dans les roses comme ça. C'est bon. Je regrette presque de ne pas être là pour le narguer. Pour une fois. J'ai toujours dit que sans vous Zac serait parti en vrille. Je veux dire par là vraiment en vrille.

« Hey. Non mais redescend aussi ma belle ! Et puis, ça veut dire quoi ça ? Que je suis « con » ... ? » Ça t'aime pas non plus hein. Ni le regard noir. Ni le ton. Mais ça ne peut pas te faire de mal. Nous faire de mal. Zac t'as pas été un frère super cool. Je dis ça et pourtant, je t'adore. On est bien d'accord. Mais juste... ça veut dire ce que ça veut dire. C'est con que tu ne vois pas toute la chance que tu as. Margaret c'est une nana bien. « Tu crois que parce que tu couches avec elle tu sais tout ! C'est une chieuse j'te signale. Une égoïste ! » Merci Sanders.

« Ouais. Sûrement. » Bah dis donc. Ce n'est pas la motivation qui l'étouffe. Cache ta joie.
Punaise mais heureusement que tu es dans la confidence Lee. Donc Sean oui. Tu n'as pas tort. On n'a pas eu le temps de se catcher lui et moi. Mais on a eu un échange sur tchat. Vous savez que c'est un putain de rebelle en vrai celui là ? Dark net et compagnie. Il est en plein dedans. C'est grâce à lui que j'ai eu un début de piste. Il devait me donner plus d'infos. « Je vais aller lui causer. » Ouais et bah ne traîne pas. On ne sait jamais. Ce qu'il a pourrait vous mettre sur ma voie.

L'objet tourne entre ses doigts. Il scrute chaque détail. Comme l'horloger qui découvre le mécanisme. Sanders qui s'échine avec le mécanisme. Il a toujours été bon pour décortiquer les choses. Chercher. Ce n'est pas un hasard non plus qu'il soit un policier. Il aime comprendre comment les choses marchent. Pendant longtemps il a refusé de changer de téléphone portable pour pouvoir garder une main sur l'interface. Tout maîtriser.
Sauf qu'en vrai il ne maîtrise pas grand-chose... ni son addiction, ni ses émotions, ni son sommeil. Ça a empiré depuis qu'il ne vit plu avec Meg. Je lui en ai déjà fait la remarque. Qu'est-ce que je n'ai pas fait là.

« MCGee. Okay. Mmm. » La clef arrive sur la table. Zac a un soupir excédé. Encore un. Mais cette fois il ne le retient pas.

Moi, là, je plains le Geek en question. Même s'il fait parti des types plutôt réglo de la boutique. Zach l'apprécie. Autant qu'il est capable d'apprécier un mec qui n'est pas dans la Team.
Vous êtes ethnocentrés tous les quatre. Inséparables comme les doigts d'une même main. Ça vous rend forts. Mais aussi ça vous coupe d'une dynamique plus globale. Les gars vous trouvent cools, ils vous envie, et souvent c'est vrai, ils vous jalousent.

« ... » Pourquoi est-ce qu'il ne veut pas parler de ça à Oncle Lemoine ? C'est très simple. Il veut faire le grand. Vous dire qu'il a cramer ses économies en héro ça passe. Mais avouer qu'il a paumé sa petite sœur dans la nature... tu n'imagines pas Lee ? En vrai, il y a aussi une autre raison. Elle se dit en deux mots : Les parents. Nos vieux. JB finirait par les contacter. Ça ne fait aucun doute. Alors ça... ça Sanders ne veut pas.

« Ça va. T'as finie ? Quoi tu crois que je ne peux pas gérer le job ? C'est ça ? Que je ne peux pas la retrouver ? » aie ce ton. Redescend d'un étage Zac. Ta partenaire n'y est pour rien de tout ça. Elle fait ce qu'elle peut. Mais ça te passe au-dessus. Tu es tellement embourbé dans tes émotions là.
Il se dresse. Le mâle vexé. Le frère angoissé. Ça bouillonne sous son crâne. Je le sais à la petite ride qui lui plombe le haut du front. C'est le stigmate avant la surchauffe. Bien sûr il repousse le fauteuil dans un geste d'humeur. Encore un.

Maintenant il se lève comme un seul homme avec un :

« Elle me fait chier ! » Bien senti dans la bouche. On dirait qu'il la retenu depuis des mois. C'est à se demander si ce n'est pas le cas d'ailleurs ? Y aurait des rancœurs que tu as garder en toi Sanders ?
« Faut toujours qu'elle attire l'attention... » Sympa. Fin. Très fin. Pour info mec, on n'a plus quinze ans. Si je voulais attirer ton attention j'aurais utiliser un putain de téléphone. Sauf que là, tu vois, je n'ai rien pour communiquer avec le monde extérieur. Donc passe au-dessus et cherche.

Zac Sanders
Sphère Militaire
Zac Sanders

Messages : 98
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Bouillir les liquides
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Jan 2019 - 1:05


❝The beginning of the mystery❞
Zac & Rylee
« Que tu es con » se contente de répondre Rylee sans le quitter des yeux. Quand elle dit qu’il est con, il est con, ce n’est pas vraiment le style de la flic de dire autre que ce qu’elle pense et là il joue au con clairement et ça va finir par la gonfler sévère et elle aimerait qu’il redescende avant qu’elle lui mette la main dans la tronche parce que ce n’est pas son genre de se battre avec ses coéquipiers mais là elle l’envisage. « Clairement j’en sais plus que toi. » Rien qu’une constatation mais Rylee sait sur quoi elle bosse, elle sait aussi ce qui se passe dans la tête de sa frangine parce que même si elle n’est pas du genre à beaucoup parler d’elle elle sait écouter les gens qui lui parlent. Souvent ça l’emmerde et elle se barre vite fait mais elle a toujours laissé Iza lui parler parce que la jeune femme est rentrée dans le cercle des gens en qui elle a confiance et qu’elle apprécie. Elle ne fait donc pas que coucher avec elle mais ça, elle n’a pas du tout envie de se prendre la tête à l’expliquer à Zac, ce serait accorder bien trop d’importance au câble qu’il est en train de péter. Il peut être vexé de découvrir autant de choses aujourd’hui mais ce n’est clairement pas en s’en prenant à elle que ça va changer quelque chose.

Parler à Sean est certainement la meilleure des idées mais Rylee laisse Zac gérer. Quoique vu comment il réagit, elle se dit qu’elle va finir par se mêler de cette histoire. Déjà parce qu’elle ne l’avouera certainement pas mais cela l’inquiète mais surtout parce qu’elle se dit que Zac n’est pas dans le bon moove pour démarrer cette enquête correctement. Enfin encore faut il qu’il fasse descendre la pression parce que là il est juste chiant. Chiant et con en fait et cela la saoule. Elle va même le faire apparaitre sur ses traits, ce qui est très rare comme cela fait maintenant plusieurs années qu’elle ne montre jamais aucun sentiment. Parfois ça lui échappe, parfois elle essaie de paraitre plus humaine quand JB lui fait la remarque mais c’est de pire en pire et personne n’est assez sur son dos pour lui faire remarquer. Iza commence doucement à le faire mais il faut du temps à Rylee pour accepter quelque chose. « Fais le Zac » Dis le à JB, c’est ce qu’il y a de mieux à faire, y’a pas de trucs à cacher ou bien de gêne à avoir, la strike team c’est à la vie à la mort et c’est le moment où jamais de mettre toute l’équipe sur l’affaire.

« Arrêtes ça tout de suite. » fait elle entre ses dents. « Je sais très bien de quoi tu es capable Zac je suis ta coéquipière depuis de longues années alors ne me considères pas comme une ennemie juste parce que tu te sens pris en faute. Clair ? » Fait-elle sans le quitter des yeux. « T’es plus un enfant, arrêtes de jouer à ce petit jeu. Tu crois franchement qu’elle a que ça à foutre de se mettre dans la merde pour attirer ton attention ? » Il est con ou il est con. Tin cette conversation la saoule aussi elle se redresse pour pouvoir tirer sur sa clope tranquillement et surtout s’éloigner de son collègue avant que ça monte trop de son côté. Elle va lui tourner le dos histoire d’arrêter de le voir s’agiter dans tous les sens elle a besoin d’avoir les idées claires pour penser et certainement pas d’être aussi inefficace que le fait Zac. Elle aurait bien besoin d’un verre mais elle va opter pour aller plutôt se faire un café fort histoire de s’éclaircir les idées et va se concentrer sur cette tâche pour focaliser son esprit sur cette histoire. Elle essaie de se souvenir de tout ce qu’Iza lui a dit les jours avant sa disparition et se souvient de ses confessions sur le fait qu’elle se sentait en sécurité avec elle. Maintenant ça lui parait évident, elle aurait du capter plus vite. « Faudrait aller voir chez le coiffeur, ils peuvent avoir remarqué un truc. » Rien de plus observateur qu’un coiffeur et peut être qu’elle était suivie. Une piste comme une autre à suivre.


©️ Pando
Rylee Byrd
Sphère Militaire
Rylee Byrd

Messages : 88
Etat Civil : Une clope, un whisky, rien de plus
Pouvoirs : Supression sentiments / pensées / douleurs sur elle-même
Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Jan 2019 - 21:07

The beginning of the mystery
Introduction Zac & Rylee



La légère contraction à la base de la hachoir, là vois-tu ? Il avait la même quand son prof d'histoire des civilisations le reprenait sur un détail, une date, un lieu, un nom. Zac a très vite développer une grande assurance. Quand il considère que quelque-chose est vrai, quand il établi une certitude, il faut une pelleteuse pour la lui retirer de la tête. Ça a donné des sacrés moments d'anthologie quand maman et lui ont commencé à parler de politique pendant les dîner. Avec le Comte obligé de faire l’arbitre entre les deux. Je crois qu'une ou deux fois, pendant une fraction de seconde, ils auraient pu se lever.
Avec vous, avec toi, il a dû se contenir plus d'une fois. Sa tactique c'est d'aller tout ressortir en salle après. Le plus souvent sur le ring avec si possible quelqu'un de bien coriace en face. Personne ne reproche à un boxeur de mettre du cœur dans ses poings. Pas vrai ?

« On va pas perdre de temps avec ça. » Non pas là, maintenant, alors que vous devez tous les deux vous faire à la possibilité que j'ai disparu du paysage. De sur-croix, le ton et la lassitude que tu affiche, mine de rien, ça lui montre que le sujet central n'est pas ma vie intime, encore moins ma vie sexuelle. Dieu merci.
Pardon Seigneur. Mais vous savez ce que c'est des frères qui déconnent. Cain. Abel. On passe tous part là.

Oui. Moi je ne me gêne plus pour te dire : Montre moi ce que tu éprouve. Dis-moi ce que tu ressent. Parce que même si je peux interpréter les quelques signaux que m’envoie ton corps, quand tu daigne de laisser aller, ce n'est pas assez. Je trouve bien que tu commences à t'en rendre compte.
Avec Sanders ce n'est pas vraiment ça. Il y a des émotions qu'il sait très bien exprimer. La colère par exemple. Le dégoût.

« Si ça se trouve c'est rien. Autant attendre d'être sûrs. Crois pas ? » Et là... Qui veut-il le plus convaincre ? Toi ou lui ? Sanders n'a pas fait le lien tout de suite. Il n'avait pas envie. Pourtant il le fait maintenant. (C'est un truc de jumeaux, difficile à expliquer. Je ressent ce qu'il ressent. Il ressent, ce que je ressent.)
Depuis la nuit de ma disparition, il n'est pas bien. Il n'est physiquement pas bien. Comme moi quand il est sous stup. Je suis mal. Mais mal... Malade comme un chien. La grosse grippe qui ne veut pas se soigner. Lui il a les symptômes depuis un moment. Les mauvaises nuits qui se succèdent, les membres raides, les sueurs. Il a mis ça sur le compte du boulot. Vous bossez pas mal depuis le début de l'hiver. Il y a un gros dossier sur le feu. Mais non, Zac, c'était moi tout ça : Surprise ! Il devient blanc, non ?

La petite remise au point que Sanders entend fonctionne. En partie en tous cas. Il arrive à sortir de son tourbillon infernal et à prendre un peu de distance avec ce qui se passe. Il s'avise que oui, en effet, il est en train de faire de la grosse merde. Il s'en prend à Byrd parce qu'elle est devant lui. Et que non ce n'est pas la bonne tactique et qu'en plus ce n'est pas juste pour elle.
Alors, il rejette ses épaules en arrière.

« … Ce qu'elle a dans la tête ? » Non. Il ne le sait pas. Ça fait un moment qu'il ne sait plus rien de tout ce qui est attaché à son arbre généalogique. Il a oublié l'anniversaire de sa mère. Si Meg ne le lui avait pas rappelé, il aurait oublié celui de Matt. Son fils. C'est pas faute d'avoir été élevé avec les liens du sang. Des valeurs comme « La famille  passe avant tout ». Exactement ce que vous dites. Sauf que ce n'est pas nous. « Mais non. On a jamais pu savoir avec elle. T'as bien vue qu'elle est instable ? » Bon. Au moins, il commence à se dire que tu peux être juge de la situation aussi. Pour le moment, connaissant notre homme, c'est probablement parce qu'il a besoin d'avoir une deuxième opinion. Il a besoin d'entendre quelqu'un valider ce qu'il pense. Puisque tu es là et qu'en plus tu me connais. Autant que ça tombe sur toi. Non ?

Il te suis des yeux. Mais il va dans la direction opposée. Sans aucun doute guidé par la même volonté que toi. Éviter que tout implose entre vous. Il a besoin d'un exutoire, d'un défouloir. Mais s'en prendre à l'un d'entre vous ça le fait chier. Ça fini toujours par le faire chier. Vous en avez de la chance.

« Le coiffeur. C'est une piste. » Allez. Demande. De-mande Zac. Tu ne ne pourra pas tout gérer seul. Tant que tu ne parlera pas à Jean-Baptiste il te faut quelqu'un pour t'aider. Elle vient de te le dire. C'est ta coéquipière. « Tu peux le faire ? »
Rylee ce n'est pas la seule chose sur laquelle tu as raison. Zac n'est pas au top. S'il commence à saccager les interrogatoires des rares témoins autant préparer les papiers.

Zac Sanders
Sphère Militaire
Zac Sanders

Messages : 98
Etat Civil : Célibataire
Pouvoirs : Bouillir les liquides
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arche :: Édimbourg :: New Town :: New Scotland Yard-